chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
183 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Pharmacist / Oozing - Forbidden Exhumation / Thanatological Reflections On Necroticism

Chronique

Pharmacist / Oozing Forbidden Exhumation / Thanatological Reflections On Necroticism (Split-CD)
Si vous suivez de près la carrière de Pharmacist, vous savez alors que la jeune formation n’est pas du genre à chômer. Je ne sais pas si c’est cette période de confinements répétés qui lui a permis d’être aussi productif, toujours est-il que depuis sa formation en 2020, le groupe japonais enchaîne les sorties à un train d’enfer. Parmi celles que je n’ai pas encore abordé avec vous, on trouve notamment ce split en compagnie de Oozing, one-man band américain formé par Christopher Tapo (Nuclear Artillery, Olfaction...) dont la discographie, outre cette collaboration, se résume à une simple démo Bandcamp parue en septembre 2020.

Tout d’abord, saluons une fois de plus l’excellent travail d’Adam Medford qui pourrait presque donner la gerbe s’il n’était pas aussi absurde. Le genre de collage qui chez moi m’incite toujours autant à me plonger avec envie et sans vraiment réfléchir dans ce que ces groupes peuvent avoir à nous proposer. Sorti en CD chez Bizarre Leprous Production mais également en cassette via Grindfather Productions et Acid Redux Productions, Forbidden Exhumation / Thanatological Reflections On Necroticism propose pas moins de dix nouveaux morceaux à se caler sous la dent, cinq pour chaque groupe. Un programme plutôt chargé mais surtout toujours aussi qualitatif pour quiconque goûte à ce genre de délices purulents.

C’est Oozing qui ouvre le bal avec son Death/Grind épais et produit dans les chaussettes. Un parti-pris qui en laissera probablement quelques-uns sur le carreau mais qui colle pourtant très bien avec ce genre de mixture aussi peu subtile. Qui plus est, en sacrifiant sensiblement à la lisibilité et à la dynamique, ce genre de production va également permettre de masquer les stigmates les plus visibles de ce qui est très probablement une boîte à rythme. Certes, l’évidence persiste mais soyons honnête, celle-ci est suffisamment bien programmée pour ne pas être un frein à l’appréciation de ce Death/Grind bovin aussi simple qu’efficace. Flirtant systématiquement avec les trois minutes, les cinq compositions offertes par Oozing ne s’embarrassent d’aucune fioriture. Christopher Tapo rentre ainsi sans attendre dans le vif du sujet, y allant gaiement de ces riffs grassouillets servi à grand renfort de saturation et de grésillements, de ces blasts synthétiques dispensés avec juste ce qu’il faut de parcimonie pour ne pas paraître (trop) suspects, de ces ralentissements bien sentis dont le groove pour le moins efficace en fera sûrement dodeliner plus d’un, de ces solos chaotiques apportant un peu de peps supplémentaire à des morceaux qui pourtant ne manque pas d’efficacité et pour finir de ce râle baveux qui semble ne s’accompagner d’aucune véritable parole. Bref, rien de neuf mais le tout est suffisamment efficace et bien ficelé pour que l’on passe là un agréable moment.

Côté Pharmacist, le vrai/faux duo japonais (je reste convaincu que derrière le pseudonyme de Therapeutist se cache là aussi une boîte à rythme), continue son petit bonhomme de chemin sans rien changer à sa formule. Marchant toujours aussi généreusement dans les pas du Carcass pre-Heartwork (flagrant dès le riff d’ouverture de l’excellent "Necrologic Jurisdiction Suite" avec sa mélodie qui reste bien en tête), Kyrylo Stefanskyi montre que malgré un rythme de parution pour le moins élevé il réussi à rester pertinent. Certes, il n’y à encore une fois rien de très original dans la recette employée par Pharmacist dont la production calquée sur les précédentes va conserver ce qui pour pas mal d’auditeurs pourrait être considéré comme un sérieux "défaut" (une particularité que j’ai déjà abordé précédemment, cf. ma chronique de Medical Renditions Of Grinding Decomposition et qui concerne ce rendu assez étouffé qui manque là aussi pas mal de précision) mais pour autant, je trouve le résultat toujours aussi probant. De ces riffs cliniques à ces mélodies entêtantes en passant par ces accélérations bien senties et ces instants au groove particulièrement marqué, difficile de ne pas succomber aux charmes de l’entité japonaise si on possède un tant soit peu d’atomes crochus avec la bande à Jeff Walker.

Paru en décembre 2020, ce split des plus généreux s’inscrit dans la continuité des précédentes sorties de Pharmacist et permettra certainement au passage (ce fût le cas en ce qui me concerne) de faire connaissance avec Oozing, formation fort sympathique qui à défaut de révolutionner quoi que ce soit, propose néanmoins un Death/Grind d’assez bonne facture. Destiné à tous les amateurs de ce genre de dégueulasseries, Forbidden Exhumation / Thanatological Reflections On Necroticism ne fait pas figure d’indispensable mais reste néanmoins suffisamment efficace et convaincant pour que vous y jetiez une oreille attentive avec l’idée de prendre quand même pas mal de plaisir.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Pharmacist / Oozing
Grindcore / Goregrind
2020 - Bizarre Leprous Production
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Pharmacist
Pharmacist
Goregrind - 2020 - Japon
  
Oozing
Oozing
Etats-Unis
  

écoutez
tracklist
Oozing
01.   Tombs Erupting With Gore  (03:18)
02.   Vortex Of Swirling Blood  (03:29)
03.   Gargling Decomposed Innards  (03:14)
04.   Anatomical Hauntings  (03:26)
05.   Bursting With Festering Liquids  (02:51)

Pharmacist
06.   Forensic Civil Assessment  (00:52)
07.   Necrologic Jurisdiction Suite  (05:06)
08.   Lugubrious Cosmetology  (03:28)
09.   Morticulture  (04:46)
10.   Electrocuted Bowels  (03:34)

Durée : 34:04

line up
parution
12 Décembre 2020

voir aussi
Pharmacist
Pharmacist
Medical Renditions Of Grinding Decomposition

2020 - Bizarre Leprous Production
  
Pharmacist
Pharmacist
Forensic Pathology Jurisprudence [Extended Jurisdiction] (EP)

2020 - Bizarre Leprous Production
  

Essayez aussi
Jig-Ai
Jig-Ai
Entrails Tsunami

2019 - Bizarre Leprous Production
  
Sulfuric Cautery
Sulfuric Cautery
Chainsaws Clogged With The Underdeveloped Brain Matter Of Xenophobes

2019 - Feel Good Grind Tapes / Blast Addict / Haunted Hotel Records / Goatgrind Records
  

Hyperborée et Thulé ! Encore un thème Arisk ???
Lire le podcast
Coffin Rot
Reduced To Visceral Sludge ...
Lire la chronique
Nordjevel
Fenriir (EP)
Lire la chronique
Morbific
Ominous Seep Of Putridity
Lire la chronique
Werewolves
What a Time to Be Alive
Lire la chronique
Hideous Divinity
LV-426 (EP)
Lire la chronique
Indian
Slights and Abuse / The Syc...
Lire la chronique
Ildfar
Som vinden farer vil
Lire la chronique
Torche
Meanderthal
Lire la chronique
The Plague
Within Death
Lire la chronique
Baphomet
The Dead Shall Inherit
Lire la chronique
Zwiespalt
Distanz
Lire la chronique
Vanden Plas
Beyond Daylight
Lire la chronique
Antagonized
Intense perversion
Lire la chronique
Phantasmagore
Insurrection Or Submission ...
Lire la chronique
Sadistik Forest
Obscure Old Remains (EP)
Lire la chronique
Anthropophagous
Death Fugue
Lire la chronique
Odd Dimension
The Blue Dawn
Lire la chronique
Carnal Tomb
Festering Presence (EP)
Lire la chronique
Blacklisted
No One Deserves to Be Here ...
Lire la chronique
Sorcier Des Glaces
Un Monde de Glace et de Sang
Lire la chronique
Vallendusk
Heralds Of Strife
Lire la chronique
Midnight Betrothed
Dreamless
Lire la chronique
Shadowspawn
The Biology Of Disbelief
Lire la chronique
Jerry Cantrell
Boggy Depot
Lire la chronique
Vanden Plas
Far Off Grace
Lire la chronique
The Devil's Blood
The Time Of No Time Evermore
Lire la chronique
Grave Miasma
Abyss Of Wrathful Deities
Lire la chronique
Impaled Nazarene
Eight Headed Serpent
Lire la chronique
Gärgäntuäh
Dödenlicht (Démo)
Lire la chronique