chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Necrectomy - Interrupted Slumber

Chronique

Necrectomy Interrupted Slumber (EP)
Passée maître dans l’art vicieux du bootlegging depuis déjà belle lurette, la Russie s’est toujours trainé une sale réputation dans le petit monde des collectionneurs rompus à l’exercice du crate digging. Aujourd’hui c’est bien simple, nous sommes nombreux à fuir comme la peste tous ces vendeurs en provenance de Russie qui écoulent (ou tentent d’écouler) à prix peu élevés (et parfois même à prix d’or, histoire de faire grandir le doute en nous) des albums introuvables depuis déjà plusieurs années. En matière de Death Metal, on ne peut pas dire que le pays ait vraiment meilleure réputation, la faute à une scène gangrénée majoritairement par tout un tas de formations Brutal Death Tech/Slam aseptisées où, de l’artwork à la production en passant par les compositions, tout parait absolument interchangeables.

Bref, tout ça pour vous dire que Necrectomy nous arrive tout droit de Saint-Pétersbourg et qu’en dépit d’un logo et d’un patronyme pouvant à juste titre induire l’auditeur en erreur, le quatuor va finalement venir tordre le cou à des stéréotypes malheureusement encore un peu trop vrais pour être complètement démontés. Formé en 2015, le groupe a en tout cas pris tout son temps avant de nous offrir sa première contribution audio puisque ce n’est effectivement qu’en fin d’année dernière (littéralement, puisque celui-ci est sorti le 31 décembre 2020) qu’est parue sous forme numérique ce premier EP intitulé Interrupted Slumber. Il faudra alors attendre quelques semaines (février et mars 2021) pour le voir proposer en cassette par Reforestation Records et Sewer Rot Records (qui au passage vient enfin d’annoncer travailler sur des versions CD de ses productions).

Comme son nom ne le suggère pas, Necrectomy verse dans un Death Metal aux sonorités thrashisantes pour le moins évidentes. Une formule quelque part à cheval entre l’école nord-américaine et suédoise de la fin des années 80 et du début des années 90 qui va rappeler tour à tour et selon les séquences des groupes comme Autopsy, Entombed, Incantation ou Dismember. Il n’y a donc rien de très original dans ce que nous proposent ici les Russes mais encore une fois ce n’est pas moi qui vais leur jeter la pierre...
Ce qu’il faut plutôt garder en tête c’est surtout l’efficacité et l’immédiateté de ces quelques titres qui derrière cette simplicité évidente ne manqueront pas de séduire les auditeurs clients de ce genre de Death Metal primitif aux ambiances putrides et dégoulinantes. Servi par une production granuleuse et bien épaisse taillée pour ce genre de propos datant d’une autre époque, les cinq titres (dont une introduction) proposés sur cette première démo vont naturellement aligner tout ce que l’on peut attendre de ce genre de Death Metal. Vont ainsi se succéder plus ou moins systématiquement riffs Punk à trois notes passés à la moulinette Death Metal, leads démoniaques à vous glacer le sang, accélérations endiablées sur fond de tchouka-tchouka toujours aussi efficaces et entrainants ("Interrupted Slumber" à 1:28, l’entame d’"Exulcerated", "Defleshed Alive" à 0:34) et de blasts tout en retenus ("Interrupted Slumber" à 1:40, "Repossess The Mindless" à 0:33 ou "Defleshed Alive" à ), ralentissements bien baveux et maladifs afin quand même de varier les plaisirs tout en continuant à briser des nuques ("Exulcerated" à 1:04 et "Repossess The Mindless" à 2:05), growl des cavernes dont les seules nuances apportées vont être ces râles d’agonie dispensés en fin de phrases et bien évidemment ces atmosphères délétères qui puent le cimetière mal famé... Bref, une formule vieille comme le monde qui a fait ses preuves depuis déjà pas mal d’années et qui, quand elle est bien dosée et servi par des compositions de qualité comme c’est le cas ici, n’a aucun mal à faire son petit effet.

Ainsi, cette première mise en bouche s’avère plutôt alléchante. Tout n’y est pas parfait et certains riffs confèrent encore un peu trop à l’anecdotique (je pense notamment à certains passages sur "Exulcerated" qui sentent un peu trop le Punk vraiment fatigué) mais c’est bien là le seul véritable défaut de ce Interrupted Slumber, un premier EP rondement mené qui donne clairement envie d’en entendre davantage. Allez messieurs, au boulot, en espérant juste qu’ils vous faillent cette fois-ci un peu moins de temps pour vous mettre en ordre de marche...

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Necrectomy
notes
Chroniqueur : 3.5/5
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Necrectomy
Necrectomy
Death Metal - 2015 - Russie
  

formats
  • Digital / 31/12/2020 - Autoproduction
  • K7 / 26/03/2021 - Sewer Rot Records

tracklist
01.   Intro  (01:56)
02.   Interrupted Slumber  (03:56)
03.   Exulcerated  (04:12)
04.   Repossess The Mindless  (05:06)
05.   Defleshed Alive  (03:57)

Durée : 19:07

line up
parution
31 Décembre 2020

Essayez aussi
Cardiac Arrest
Cardiac Arrest
A Parallel Dimension Of Despair

2018 - Memento Mori
  
Obituary
Obituary
Cause Of Death

1990 - Roadrunner Records
  
Sépulcre
Sépulcre
Ascent Through Morbid Transcendence (Démo)

2020 - Invictus Productions
  
Amputation
Amputation
Slaughtered In The Arms Of God (Compil.)

2020 - Nuclear War Now! Productions
  
Mortem
Mortem
Deinós Nekrómantis

2016 - Iron Pegasus Records
  

Aria
Generator of Evil
Lire la chronique
Ruttokosmos
Kärsimys (Compil.)
Lire la chronique
Disrupted
Pure Death
Lire la chronique
Vanden Plas
The God Thing
Lire la chronique
Asphyx
Necroceros
Lire la chronique
Cold Earth
Your Misery, My Triumph
Lire la chronique
Dieu De La Haine
Lire l'interview
Cult Graves
Strange Customs (EP)
Lire la chronique
Saille
V
Lire la chronique
Carbonized
For The Security
Lire la chronique
La Voûte présente : la Série Dungeon Synth (Avec Maxime) - #1 Introduction générale
Lire le podcast
Nightfall
At Night We Prey
Lire la chronique
Abominated
Decomposed (Démo)
Lire la chronique
Floorpunch
Twin Killing (Compil.)
Lire la chronique
Liquid Tension Experiment
Liquid Tension Experiment 2
Lire la chronique
Necrectomy
Interrupted Slumber (EP)
Lire la chronique
Necronomicon
The Final Chapter
Lire la chronique
Suffering Hour
The Cyclic Reckoning
Lire la chronique
Spectres & Teeth
No Magick Spawns! (EP)
Lire la chronique
Kankar
Dunkle Millennia
Lire la chronique
Fange
Pantocrator
Lire la chronique
Aria
Night Is Shorter Than Day
Lire la chronique
King Diamond
Fatal Portrait
Lire la chronique
Worst Doubt
Extinction
Lire la chronique
Grima
Rotten Garden
Lire la chronique
Alice In Chains
MTV Unplugged (Live)
Lire la chronique
Decaying Purity
Mass Extinction of the Prov...
Lire la chronique
Cystic
Incineration Rites (EP)
Lire la chronique
Stortregn
Impermanence
Lire la chronique
La Voûte #5 - La Trilogie Dead Can Dance
Lire le podcast