chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Abominated - Decomposed

Chronique

Abominated Decomposed (Démo)
Encore une fake news! Je me baladais gaiement dans les démos et annonces qui nous sont envoyées, quand je suis tombé sur ça : ABOMINATED Decomposed (Folk/World/Groove/Tektonik). Il y a de quoi être surpris tout de même! Et curieux!

Une pochette dégueulasse, pas de pâquerettes, de dreadlocks, de “I Love The Earth, My Mother, and I Love My Brother the Mushroom too”, de guitares folk ou même de T-shirts et bracelets fluos capables de faire pâlir une pochette de groupes chroniqués par Voay. Fichtre, serait-ce le groupe ou notre grand maître qui m’a induit en erreur? Moi qui avais sorti les sandales, mis un bandeau coloré et m’être entraîné devant la glace pendant des heures à bouger mes avant-bras, quel était cet affront fait à ma curiosité si naïve !

Ah mais j’y ai cru au début, si si! Même l’intro m’a complètement berné, avec son sample de pluie, cette voix très grave qui te parle, un peu comme dans certains documentaires, où ils te disent qu’il faut prendre conscience de la merde qu’on fait sur Terre et qu’il serait judicieux de se calmer un peu sur le plastique et le carburant .

40 secondes d’intro plus tard, je me suis pris une loco Polonaise lancée à pleine allure. 10 minutes de Death vous sont servies, bien grasses et lourdes, tel le cassoulet de mémé version Hannibal Lecter. Abominated, ce sont 4 Polonais (Greg, le vocaliste, officie chez Martyrdoom, chroniqué par Mister Keyser sur votre webzine favori) qui ont sorti les jumelles pour scruter avidement le pays des krisprolls afin de donner vie à leur musique, tout en gardant les deux panards solidement ancrés dans la patrie de Vader. En plus de cela, nos 4 garçons ont, vous vous en doutez, utilisé une machine à remonter le temps, direction les années 90 : du Death Old School, à la Suédoise, avec un chant menaçant et morbide au possible qui nous est servi sur un plateau reposant sur une pédale HM-2. Impossible de ne pas citer Entombed, entre autres, ne serait-ce que pour rendre hommage à LG Petrov (RIP).

Pas de quartiers, sauf de viande, c’est avec délectation qu’on se fait entraîner par cette bande de joyeux bouchers. A la guitare, efficacité oblige, on ne s’éloigne pas de l’objectif numéro 1, à savoir agresser l’auditeur pour qu’il garde un (mauvais ? bon ?) souvenir de vous ; des micros-solos de 2 secondes même pas, un petit cri de guitare, une petite baisse dans le tempo, c’est tout ce que vous aurez droit comme écart! Même feuille de route pour la batterie ; les peaux sont tabassées et le batteur se permet juste quelques petites variations et accélérations éclairs dans son jeu. Tout n’est bien entendu pas homogène, mais la recette du groupe tient en trois mots : efficacité, simplicité et brutalité.

Des démo comme ça (même sans tektonik), on en redemande, même si on termine l’écoute avec la mâchoire en Z. Car quand un groupe vous met un sourire de psychopathe aux lèvres pendant 10 minutes, on se dit que c’est réussi. Ça fleure bon le cadavre, ça donne envie de sortir sa hache, what else ?

PS: Je m’excuse pour tous ces clichés.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Abominated
notes
Chroniqueur : 3.5/5
Lecteurs :   -
Webzines : (1)  3.75/5

plus d'infos sur
Abominated
Abominated
Death Metal - 2018 - Pologne
  

tracklist
01.   Intro  (00:41)
02.   Blasphemous Convocation  (03:38)
03.   Stench of Life  (02:40)
04.   Merciless Aggression  (02:49)

Durée : 09:48

line up
parution
6 Janvier 2021

Essayez aussi
Deicide
Deicide
To Hell With God

2011 - Century Media Records
  
Murder Squad
Murder Squad
Ravenous Murderous

2003 - Threeman Recordings
  
Napalm Death
Napalm Death
Harmony Corruption

1990 - Earache Records
  
Demigod
Demigod
Slumber Of Sullen Eyes

1992 - Drowned Productions
  
Deathblow
Deathblow
First World Wasteland

2009 - Brute! Productions
  

Aria
Generator of Evil
Lire la chronique
Ruttokosmos
Kärsimys (Compil.)
Lire la chronique
Disrupted
Pure Death
Lire la chronique
Vanden Plas
The God Thing
Lire la chronique
Asphyx
Necroceros
Lire la chronique
Cold Earth
Your Misery, My Triumph
Lire la chronique
Dieu De La Haine
Lire l'interview
Cult Graves
Strange Customs (EP)
Lire la chronique
Saille
V
Lire la chronique
Carbonized
For The Security
Lire la chronique
La Voûte présente : la Série Dungeon Synth (Avec Maxime) - #1 Introduction générale
Lire le podcast
Nightfall
At Night We Prey
Lire la chronique
Abominated
Decomposed (Démo)
Lire la chronique
Floorpunch
Twin Killing (Compil.)
Lire la chronique
Liquid Tension Experiment
Liquid Tension Experiment 2
Lire la chronique
Necrectomy
Interrupted Slumber (EP)
Lire la chronique
Necronomicon
The Final Chapter
Lire la chronique
Suffering Hour
The Cyclic Reckoning
Lire la chronique
Spectres & Teeth
No Magick Spawns! (EP)
Lire la chronique
Kankar
Dunkle Millennia
Lire la chronique
Fange
Pantocrator
Lire la chronique
Aria
Night Is Shorter Than Day
Lire la chronique
King Diamond
Fatal Portrait
Lire la chronique
Worst Doubt
Extinction
Lire la chronique
Grima
Rotten Garden
Lire la chronique
Alice In Chains
MTV Unplugged (Live)
Lire la chronique
Decaying Purity
Mass Extinction of the Prov...
Lire la chronique
Cystic
Incineration Rites (EP)
Lire la chronique
Stortregn
Impermanence
Lire la chronique
La Voûte #5 - La Trilogie Dead Can Dance
Lire le podcast