chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
81 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Cult Graves - Strange Customs

Chronique

Cult Graves Strange Customs (EP)
De l’underground le plus profond et crasseux émerge régulièrement des noms inconnus au bataillon mais qui méritent toute notre attention, tant ils font vivre une certaine vision de la musique extrême, radicale et sans compromis. C’est exactement cela que pratique ici ce duo de San José qui à l’instar d’INQUISITION a mis de côté la basse pour offrir un Death/Black ultra-violent et primitif, qui sent bon les clubs glauques, la sueur et la bière bas de gamme. S’il n’a débuté ses activités qu’en 2018 celui-ci a déjà sorti une première Démo avant cet Ep qui confirme qu’il n’est pas là pour rigoler et faire dans la dentelle, tant sa production abrasive presque grésillante n’est pas sans rappeler celle de l’album « Tormenting The Pacifist » des regrettés sudistes d’IMPERIAL SODOMY. Car durant vingt minutes les Californiens ne vont faire aucun quartier et ne laisser aucun survivant sur leur passage, tant tout y est d’une noirceur impénétrable ponctuée d’une haine inépuisable, de moments tortueux et de folie rageuse, sans répit ni temps mort pour l’auditeur qui ne va pas sortir indemne de cette écoute.

On est en effet pris à la gorge dès les premières secondes de « Abomination Rites » tant le tabassage y est intense et quasi-continu, porté par des vagues de blasts et passages rapides qui s’enchaînent sur fond des roulements du batteur (au demeurant totalement déchaîné) et d’un solo désarticulé, donnant la sensation d’être au milieu d’un chaos impénétrable et psychotique. Particulièrement dépouillé dans l’écriture comme dans son exécution ce titre d’ouverture sert de parfaite mise en bouche à la suite qui sera du même tonneau, tout en étant plus dense et qui voit l’ajout de passages plus lourds (déjà entre-aperçus précédemment) et surtout plus longs, comme sur le massif et inquiétant « Necrophidius ». Jouant ici le grand-écart entre plans écrasants et suffocants et ceux où la tempête est de mise via trois parties distinctes (construction que l’on va aussi retrouver dans la foulée sur « Strange Customs »), qui accentuent le malaise ambiant et montrent que les gars savent être aussi à la hauteur quand ils lèvent le pied (tant la simplicité de leur jeu et le feeling qui s’en dégage reste imparable de bout en bout). D’ailleurs la conclusion sous le nom de « Cruor Upheaval » va servir de parfait condensé des trois morceaux précédents en y rajoutant un soupçon de mid-tempo qui se mêle parfaitement aux deux extrémités rythmiques, et s’ajoutent ainsi à toutes les bonnes choses entendues auparavant et qui confirment qu’on est en présence d’une formation aguicheuse et à suivre avec grand intérêt.

Car à l’heure où les disques aux sons synthétiques sont légions et où la surenchère outrancière de notes jouées à la seconde donne mal à la tête, il est bon de revenir aux fondamentaux et à une simplicité ô combien jouissive et agréable ! Menée sans répit ni baisse de régime cette galette tortueuse et à la brutalité exacerbée a tout pour ravir les amateurs d’une certaine vision et tradition musicale intègre et indépendante, où le dépouillement du Metal noir se mélange à merveille avec la force de frappe de celui de la mort. Avec cette réussite indéniable sur tous les points les Américains vont être désormais particulièrement attendus pour leurs prochaines réalisations, tant les entités de bon goût dans ce genre si frontal se font aujourd’hui particulièrement rares mais aussi trop souvent véritablement médiocres. Du coup tout cela est encore plus appréciable et donc de bon ton pour y pencher une oreille (voire carrément les deux) sur cet objet qui renvoie nombre de musiciens prétentieux et autoproclamés comme étant les meilleurs à leurs chères études et gammes musicales, et on ne va finalement pas s’en plaindre.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

Jean-Clint citer
Jean-Clint
09/04/2021 14:33
note: 4/5
Drug-Sniffing Dog a écrit : L'édition originale de cet excellent EP est à mettre au crédit de Transylvanian Tapes, et c'était en 2020. Clin d'oeil Un chouette label, d'ailleurs.
Étrange de ne pas en avoir fait mention.


Oui effectivement, là c'est la sortie en cd via le label polonais qui reprend celle sortie en cassette l'an dernier. J'aurai du le préciser oui... Clin d'oeil

Il n'en reste pas moins que cet Ep déchire méchamment !! Clin d'oeil
Drug-Sniffing Dog citer
Drug-Sniffing Dog
09/04/2021 14:20
note: 4/5
L'édition originale de cet excellent EP est à mettre au crédit de Transylvanian Tapes, et c'était en 2020. Clin d'oeil Un chouette label, d'ailleurs.
Étrange de ne pas en avoir fait mention.


AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Cult Graves
Death/Black Metal
2021 - Godz Ov War Productions
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs : (1)  4/5
Webzines : (1)  4.25/5

plus d'infos sur
Cult Graves
Cult Graves
Death/Black Metal - 2018 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Abomination Rites
02.   Necrophidius
03.   Strange Customs
04.   Cruor Upheaval

Durée : 20 minutes

line up
parution
27 Février 2021

Essayez aussi
Hell United
Hell United
HornoKracy

2008 - Lilith Productions
  
Zonaria
Zonaria
The Cancer Empire

2008 - Century Media Records
  
Dawn Of Dreams
Dawn Of Dreams
Darklight Awakening

2000 - Last Episode
  
Cenotafio
Cenotafio
Larvae Tedeum Teratos

2019 - Weed Hunter Records
  
Entropia Invictus
Entropia Invictus
Human Pantocrator

2017 - M&O Music
  

Vipère
Sombre marche (Démo)
Lire la chronique
Sacramental Blood
Ternion Demonarchy
Lire la chronique
Wesenwille
II: A Material God
Lire la chronique
Obsessions maladives
Lire l'interview
Vitrail
Les pages oubliées
Lire la chronique
Chevalier
Life And Death (EP)
Lire la chronique
Abjection
Malignant Deviation (EP)
Lire la chronique
Cult Of Occult
Ruin (EP)
Lire la chronique
Skáphe
Skáphe³
Lire la chronique
Drastus
Venoms (Compil.)
Lire la chronique
Aussichtslos
Völlig aussichtslos
Lire la chronique
Biohazard
State Of The World Address
Lire la chronique
Cirith Ungol
Half Human Past (EP)
Lire la chronique
Cirith Ungol
Forever Black
Lire la chronique
Aria
Armageddon
Lire la chronique
Vreid
Wild North West
Lire la chronique
Endseeker
Mount Carcass
Lire la chronique
Sulk
Tennis Elbow (EP)
Lire la chronique
Eclipsus
Yûrei
Lire la chronique
13th Moon
Putridarium (EP)
Lire la chronique
Angrrsth
Donikąd
Lire la chronique
Vaamatar
Evil Witching Black Metal (...
Lire la chronique
Obvurt
The Beginning (EP)
Lire la chronique
Les Blackholics ANONYMES
Lire le podcast
Invultation
Unconquerable Death
Lire la chronique
Crypts Of Despair
All Light Swallowed
Lire la chronique
Aria
Baptizing with Fire
Lire la chronique
Mork
Katedralen
Lire la chronique
Tsatthoggua
Hallelujah Messiah (Compil.)
Lire la chronique
King Diamond
Abigail
Lire la chronique