chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
87 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Ruttokosmos - Kärsimys

Chronique

Ruttokosmos Kärsimys (Compil.)
Je n’ai pas envie de dire que cet album est une compilation. Ça ne fait pas très envie cette appellation parce qu’on a l’impression de se retrouver face à quelque chose d’ancien, qui existait déjà sous une autre forme. Et du coup, ça pourrait porter préjudice à cette sortie qui est pourtant ultra recommandée et finalement « nouvelle » ! Car en fait Kärsimys (le cousin de Casimir) contient les titres de deux démos parues en 2006 et 2007 en autoproduction, et dans une intimité telle que rares sont les heureux à les avoir entendues. Donc, au lieu de présenter une « compilation », j’ai envie de dire que voilà enfin « l’ intégrale » des morceaux créés jusqu’à maintenant par les Finlandais de RUTTOKOSMOS ! Non, ne pars pas à cause du nom du groupe ! Il n’est pas du tout révélateur du contenu. Sache plutôt que les groupes qui viennent à l’esprit sont BILSKIRNIR et BLACK CIRCLE ! Ça fait rester ça, hein !

Deux parties composent donc cette sortie. Les morceaux 1 à 6 viennent de la deuxième demo et les 4 derniers de la première. Et en bonus, on trouve une onzième piste, une version de 2006 du morceau sorti l’année suivante : « Kuoleman symmetria ». C’est donc dans l’ordre inverse que l’on découvre l’univers du trio maléfique composé de Forgul à la batterie, de Kastaja aux vocaux et à la basse, et d’Orm aux guitares. Ce dernier est le seul à ma connaissance à avoir eu une activité parallèle, et c’était au sein de DIVINA INFERIS, dont on n’a plus de nouvelles non plus depuis son premier et seul album de 2007.

La musique de RUTTOKOSMOS est assez simple à définir, puisqu’elle reste très primaire, prenant un son raw dégueulasse pour jouer un trve black congelé et dans lequel les mélodies sont très présentes, bien que volontairement étouffées et en retrait. Les vocaux sont arrachés, très harsh, et parfaitement adaptés au style. L’ensemble se mèle pour créer un sentiment constant de fruastration nerveuse et de haine crue, explosive et donc mal contrôlée. Le rythme n’est donc pas toujours envolé et vindicatif, mais parfois plus sournois et rampant.

Le vent qui souffle durant 68 minutes est ainsi toujours froid, qu’il souffle fort ou doucement... Par contre on constate un son différent entre les deux démos. Les titres de 2007 ont un son plus strident, très acéré, renforçant un aspect coupant. Ceux de 2006 ont un son plus ouvert, un poil plus lumineux même, et donc moins inquiétant. Ce qui est sûr, c’est que même si la texture est diffétente, l’on reste dans un monde de souffrances. C’est d’ailleurs le sens du titre de l’album. Kärsimys signifie « souffrance » en finlandais. Et je suis vraiment emballé par la forme donnée à ces compositions. J’aime ce qui est aussi cru tout en cachant des mélodies. La torture et la peine brutes. Par contre, le fond est un peu en-dessous des meilleures formations du style. Je parlais de BILSKIRNIR, on peut aussi avoir les oreilles qui se rappellent MOONBLOOD par moments... Mais un cran plus bas si l’on tient vraiment à comparer.

En tout cas le résultat me parle bien, et je tiens à remercier Werewolf Records de l’avoir déterré !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Ruttokosmos
Trve Black Metal
2021 - Werewolf Records
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Ruttokosmos
Ruttokosmos
Trve Black Metal - 2003 - Finlande
  

tracklist
01.   Tuhat kärsimyksen huutoa
02.   Vapahtajan kosketus
03.   Täyttymys tyhjyyden saleissa
04.   Olemisen tukahduttava löyhkä
05.   Kylmä syleily
06.   Kuoleman symmetria
07.   Avautuminen
08.   Syvyyksiin
09.   Kadotus
10.   Tyhjyys
11.   Kuoleman symmetria (2006)

Durée : 68:59

parution
2 Avril 2021

Essayez aussi
Unhuman Disease
Unhuman Disease
De Templi Autem Veteris Serpentis

2016 - Moribund Records
  
Ordem Satanica
Ordem Satanica
Monte da lua

2017 - Signal Rex
  
Niedergang
Niedergang
Átszellemülés

2016 - Werewolf Promotion
  
Darkened Nocturn Slaughtercult
Darkened Nocturn Slaughtercult
Necrovision

2013 - War Anthem Records
  
Plaga
Plaga
Trąby Zagłady / Pożeracze Słońc (Compil.)

2014 - Hellfire Records
  

Vipère
Sombre marche (Démo)
Lire la chronique
Sacramental Blood
Ternion Demonarchy
Lire la chronique
Wesenwille
II: A Material God
Lire la chronique
Obsessions maladives
Lire l'interview
Vitrail
Les pages oubliées
Lire la chronique
Chevalier
Life And Death (EP)
Lire la chronique
Abjection
Malignant Deviation (EP)
Lire la chronique
Cult Of Occult
Ruin (EP)
Lire la chronique
Skáphe
Skáphe³
Lire la chronique
Drastus
Venoms (Compil.)
Lire la chronique
Aussichtslos
Völlig aussichtslos
Lire la chronique
Biohazard
State Of The World Address
Lire la chronique
Cirith Ungol
Half Human Past (EP)
Lire la chronique
Cirith Ungol
Forever Black
Lire la chronique
Aria
Armageddon
Lire la chronique
Vreid
Wild North West
Lire la chronique
Endseeker
Mount Carcass
Lire la chronique
Sulk
Tennis Elbow (EP)
Lire la chronique
Eclipsus
Yûrei
Lire la chronique
13th Moon
Putridarium (EP)
Lire la chronique
Angrrsth
Donikąd
Lire la chronique
Vaamatar
Evil Witching Black Metal (...
Lire la chronique
Obvurt
The Beginning (EP)
Lire la chronique
Les Blackholics ANONYMES
Lire le podcast
Invultation
Unconquerable Death
Lire la chronique
Crypts Of Despair
All Light Swallowed
Lire la chronique
Aria
Baptizing with Fire
Lire la chronique
Mork
Katedralen
Lire la chronique
Tsatthoggua
Hallelujah Messiah (Compil.)
Lire la chronique
King Diamond
Abigail
Lire la chronique