chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
90 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Funeral Storm / Synteleia - The Ancient Calling

Chronique

Funeral Storm / Synteleia The Ancient Calling (Split 7")
The Ancient Calling, voilà bien un titre qui colle parfaitement à ce split réunissant Funeral Storm et Synteleia, deux formations du roster de Hells Headbangers Records. Pourquoi cela colle si bien? Et bien, tout simplement parce que ces deux formations en provenance de Grèce, qui ont toutes deux sorti leur premier album en deux mille dix neuf, Ending of the Unknown Path pour Synteleia et Arcane Mysteries pour Funeral Storm, ont évidemment une coloration qui rappellera l’ancien temps. Synteleia fait d’ailleurs partie des jeunes pousses de la scène grecque, alors que la genèse de Funeral Storm remonte à deux mille un, mais comprend depuis quelques temps désormais un certain Stefan Necroabyssious dans ses rangs, chanteur de Katavasia, Varathron et Zarastus. Inutile d’insister plus longtemps pour vous dire que ces deux formations nous renvoient bien évidemment à la scène hellène des années quatre vingt dix, et c’est d’ailleurs Panos Sounas qui est responsable de la pochette, lui qui avait en son temps fait les pochettes des deux premiers albums de Necromantia. L’on est évidemment en plein dans le revival d’une période bénie, mais est-ce que le jeu en vaut vraiment les bougies noires?

Et bien pour être honnête, et pas seulement dans la posture d’une personne dont cette scène est un de ses pêchés mignons, ces deux compositions et donc ces deux formations valent vraiment le détour. L’on y retrouve évidemment tout ce qui a fait le charme des vieux Rotting Christ, Varathron et aux groupes majeurs de la scène hellène. Funeral Storm ouvre donc les hostilités avec un titre assez véloce, bien qu’ouvert par un chant religieux qui instaure directement une ambiance assez mystique. L’on y retrouve ainsi ces riffs mélodiques sur un rythme assez entraînant, avec un côté bien rentre dedans. Il y a évidemment cette coloration heavy metal dans ces riffs, les rendant assez entêtants, joués le plus souvent en palm mute. Mais le travail mélodique des guitaristes n’est pas à négliger, avec notamment cette lead qui reste en suspend avant le final du morceau et qui est vraiment très plaisante. L’on notera surtout que le quintet est allé ressortir la fameuse batterie électronique du Storm Studio que l’on retrouvait notamment sur les fameux Thy Mighty Contract et Non Serviam de Rotting Christ, et tant d’autres à l’époque. Autant dire que l’effet old-school est on ne peut plus probant et donne un cachet encore plus vieillot à l’ensemble. Mais outre ce côté un peu gadget, l’hommage à cette période est réussi, et, encore une fois, Necroabyssious fait des merveilles au chant.

Synteleia nous propose quant à lui un titre plus en nuances avec une ambiance, là encore, très mystique et un peu grandiloquente, ce qu’appuient notamment les claviers utilisés en toile de fond. Plus nuancé, ce titre évolue dans un registre volontiers plus mid-tempo mais qui met en exergue toutes les aspérités mélodiques des guitares, avec une trame un peu plus épique, que l’on pourrait rapprocher à certains égards de Katavasia ou bien encore de Yoth Iria. Cela ne l’empêche pourtant pas d’accélérer, temporairement, le tempo après un break assez classique, mais qui fait bien son effet, avec, forcément si je puis dire, ce redémarrage en double croches de la guitare seule, avant que les autres instruments ne viennent la rejoindre. Les guitaristes sont loin de démériter avec leurs riffs un peu plus alambiqués et surtout bien troussés, avec toujours cette mise en avant des mélodies et avec quelques passages harmonisés du plus bel effet. Le chant de Nyctelios est bien guttural, comme l’on pouvait un peu s’y attendre, mais ça rend vraiment bien avec l’ensemble proposé par ses comparses. D’ailleurs, je trouve que ce titre se démarque plus que l’autre, bien que, encore une fois, si cela reste du classique, c’est néanmoins très bien fait.

Vous l’aurez compris, ces deux titres valent le détour, chaque groupe ayant mis en exergue deux des composantes les plus traditionnelles de la scène grecque des années quatre vingt dix. Pour être trivial, l’on pourrait résumer cela ainsi: deux faces, pour deux facettes du black metal grec d’appellation d’origine contrôlée. Cela confirme surtout la vivacité de cette scène, même quand elle est dans le domaine de l’hommage de ses racines, après tout, d’autre scènes en font tout autant, et souvent sans le faire aussi bien qu’ici. En plus, ce qui est bien avec ce genre de support, c’est qu’il m’a permis de découvrir Synteleia et de confirmer tout le bien que je pouvais penser de Funeral Storm. Bref, un enregistrement à l’ancienne pour deux groupes à l’ancienne mais qui méritent de s’y intéresser et de découvrir leurs réalisations antérieures.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Funeral Storm / Synteleia
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Funeral Storm
Funeral Storm
Black Metal - 2002 - Grèce
  
Synteleia
Synteleia
2015 - Grèce
  

tracklist
A. Funeral Storm - Mistress of the Night (05:17)
B. Synteleia - Stellar Return (05:29)

Durée : 10:46

line up
parution
31 Mars 2021

Essayez aussi
Lamp Of Murmuur
Lamp Of Murmuur
Heir Of Ecliptical Romanticism

2020 - Death Kvlt Productions
  
Sa Meute
Sa Meute
50 contre 1

2006 - Stronghold Diaphora
  
Paysage D'Hiver
Paysage D'Hiver
Im Wald

2020 - Kunsthall Produktionen
  
Sinmara / Misþyrming
Sinmara / Misþyrming
Ivory Stone / Hof (Split 10")

2017 - Terratur Possessions
  
Archgoat
Archgoat
The Luciferian Crown

2018 - Debemur Morti Productions
  

Vipère
Sombre marche (Démo)
Lire la chronique
Sacramental Blood
Ternion Demonarchy
Lire la chronique
Wesenwille
II: A Material God
Lire la chronique
Obsessions maladives
Lire l'interview
Vitrail
Les pages oubliées
Lire la chronique
Chevalier
Life And Death (EP)
Lire la chronique
Abjection
Malignant Deviation (EP)
Lire la chronique
Cult Of Occult
Ruin (EP)
Lire la chronique
Skáphe
Skáphe³
Lire la chronique
Drastus
Venoms (Compil.)
Lire la chronique
Aussichtslos
Völlig aussichtslos
Lire la chronique
Biohazard
State Of The World Address
Lire la chronique
Cirith Ungol
Half Human Past (EP)
Lire la chronique
Cirith Ungol
Forever Black
Lire la chronique
Aria
Armageddon
Lire la chronique
Vreid
Wild North West
Lire la chronique
Endseeker
Mount Carcass
Lire la chronique
Sulk
Tennis Elbow (EP)
Lire la chronique
Eclipsus
Yûrei
Lire la chronique
13th Moon
Putridarium (EP)
Lire la chronique
Angrrsth
Donikąd
Lire la chronique
Vaamatar
Evil Witching Black Metal (...
Lire la chronique
Obvurt
The Beginning (EP)
Lire la chronique
Les Blackholics ANONYMES
Lire le podcast
Invultation
Unconquerable Death
Lire la chronique
Crypts Of Despair
All Light Swallowed
Lire la chronique
Aria
Baptizing with Fire
Lire la chronique
Mork
Katedralen
Lire la chronique
Tsatthoggua
Hallelujah Messiah (Compil.)
Lire la chronique
King Diamond
Abigail
Lire la chronique