chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
145 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Athanatheos / Incarnhate / Loci Inferi - Choose Your Death vol.1

Chronique

Athanatheos / Incarnhate / Loci Inferi Choose Your Death vol.1 (Coll.)
A travers ma quête sans fin dans les méandres de l’underground, il est un format que je croise très souvent, et que j’aime tout particulièrement, je veux bien entendu parler du split. Qu’il soit sous forme de cd, cassette ou vinyle, je ne me lasse pas de creuser, trouver et dénicher tout ce que je peux, tant que la qualité est au rendez-vous of course. C’est de l’histoire d’un d’entre eux dont je vais vous causer au coin du feu (mais si vous n’avez pas de cheminée ça marche aussi).

Réunissant trois combos issus de la mouvance death, présent ici de manière protéiforme, « Choose Your Death vol.1 » compile les ep’s de trois groupes différents.
IncarnHate est le premier d’entre eux et n’y va pas par quatre chemins lorsqu’il s’agit de balancer la sauce, ce qui risque de vous plaire, vils gourmands que vous êtes.
Fondé en 2019 du côté des Sables-d’Olonne, ce très (!) jeune groupe nous crache à la tronche 4 titres d’obédience death/thrash, déballant ses riffs comme on le ferait de ses baloches sur une table à découper. Délivrant un death qui aurait ses entrées chez Slayer, « Aiwass Rise » vient vous choper par le calebute pour vous gueuler dans les feuilles, aussi fort que possible.
« Reborn In Blood », avec son début en mode hooligan et voix qui va bien, fait également très bien le taf : vocaux doublés, tronçonnage en règle, voilà un groupe qui porte réellement bien son nom. La qualité et l’agression sont au rendez-vous !
Tout au plus un léger bémol sur la quatrième piste qui manque de variété et de folie, emmenée par un riff principal un peu faiblard pour porter à lui seul tout un morceau. Mais saluons la prise de risque et la volonté de varier les plaisirs et les tempi pendant le gros quart d’heure que dure la fessée.
Grosse découverte pour ma part et coup de cœur de ce disque.

Second candidat à l’Eurovision, Loci Inferi nous emmène sur des terres totalement différentes. Également old-school dans la forme, le fond sent bon l’auto-production et l’exécution (par exemple le mixage très en retrait dès que la voix arrive, comme sur « Metal Noir », la troisième piste).
Le combo qui compte notamment en ses rangs Fabien Bartaud d’Unfragment à la six-cordes, construit son univers à base d’ambiances nourrissant le propos, tel ce chant féminin apparaissant à 3’18 sur les « Sables Endormis ».
Portée par des textes en français, la musique du groupe se veut sombre et menée tambour battant, mais manquant selon moi d’un peu de mordant ou de riffs vraiment marquants. Toutefois, avec déjà deux ep’s dans sa musette, un Kevin Paradis en ancien membre (juste ça), et des musiciens qui maitrisent leurs domaines respectifs, je ne me fais pas de soucis quant à l’avenir de cette formation ! J’en veux pour preuve les bons moments que l’on peut trouver ici où là, comme ce solo troussé comme une diablesse sur « La Chute De l’Oracle ».
Gageons qu’avec un son plus travaillé, et des chansons un peu plus ciselées - par exemple « La Mort Ou La Victoire » n’en finit pas de finir -, ce groupe saura sans peine trouver son public.

Le troisième groupe présent sur cette galette sera familier à nos lecteurs, puisqu’il s’agit d’Athanatheos.
Nous avions déjà traité de ce combo lors de la sortie de son second album voici quelques mois. Fidèle à sa ligne de conduite, Samuel Girard (maitre à penser du projet depuis ses débuts), sait construire des titres variés et intelligents, avec une façon bien à lui d’intellectualiser le death metal. Jetez un jour un coup d’œil à ses textes et vous verrez de quoi je parle !
Cette fois-ci encore, les lyrics ne font pas exception à la règle, et je suis chaque fois soufflé par la profondeur et la portée des thèmes abordés. « Day Of Yahveh » s’installe progressivement, porté par des arpèges et un début atmosphérique, avant une excellente accélération aux alentours de 2’45.
A savoir que l’ep figurant sur ce split est la suite textuelle du second skeud et qu'Athanatheos continue donc à développer son concept en parallèle de son style : que ce soit les voix doublées de « Dusk Of Flesh » (sur les refrains et les toutes dernières secondes) et un aspect old-school plus prononcé sur les riffs de gratte), on reste en terrain connu tout en redécouvrant fondamentalement le groupe.
A tel point que le meilleur morceau de ces trois compositions est à ce point différent qu’on se demande un instant si l’on a bien affaire à la même formation ! J’en veux pour preuve ces claviers horrifiques, empruntant autant à la vibe de King Diamond qu’à l’ambiance horrifique d’un Necrophagia. Cette chanson présente une approche de la voix claire très intéressante, ni geignarde, ni pleureuse, ni mélodico- mes genoux.
Ces vocaux finement travaillés et ces incursions dans d’autres directions inscrivent le groupe dans cette recherche permanente de nouveaux aspects. Desservant paradoxalement la partie d’Athanathéos tant ses qualités et ses particularités placent le combo sur un autre niveau, voilà à n’en pas douter un des temps forts de cette galette.

Trois groupes, trois approches.
En tout cas, un excellent – bien que court – panorama de notre scène nationale, et un objet à conseiller à tous ceux avides de nouveaux talents dont regorge notre underground.
Trois salles, trois ambiances : à vous de choisir votre mort !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Athanatheos / Incarnhate / Loci Inferi
Death metal
2020 - Unfra Prod
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Athanatheos
Athanatheos
Black / Death - 2012 - France
  
Incarnhate
Incarnhate
2019 -
  
Loci Inferi
Loci Inferi   

tracklist
IncarnHate - Aiwass Rise
IncarnHate - Fields of Desolation
IncarnHate - Reborn In Blood
IncarnHate - To the Endless Time
Loci Inferi - Les Sables Endormis
Loci Inferi - Le Sacrifice
Loci Inferi - Metal Noir
Loci Inferi - La Chute De L'oracle
Loci Inferi - La Mort Ou La Victoire
AthanaTheos - Day of Yahveh
AthanaTheos - Dusk of Flesh
AthanaTheos - Dawn of Life

Durée : 1h01

voir aussi
Athanatheos
Athanatheos
Prophetic Era (Or How Yahveh Became The One)

2020 - Lavadome Productions
  

Essayez aussi
Exhumed
Exhumed
Necrocracy

2013 - Relapse Records
  
Anata
Anata
Under A Stone With No Inscription

2004 - Wicked World Records
  
Drawn And Quartered
Drawn And Quartered
Feeding Hell's Furnace

2012 - Nuclear Winter
  
Amethyste
Amethyste
Thrown off Balance

2004 - Autoproduction
  
Experiment Fear
Experiment Fear
Assuming The Godform

1995 - Massacre Records
  

Vipère
Sombre marche (Démo)
Lire la chronique
Sacramental Blood
Ternion Demonarchy
Lire la chronique
Wesenwille
II: A Material God
Lire la chronique
Obsessions maladives
Lire l'interview
Vitrail
Les pages oubliées
Lire la chronique
Chevalier
Life And Death (EP)
Lire la chronique
Abjection
Malignant Deviation (EP)
Lire la chronique
Cult Of Occult
Ruin (EP)
Lire la chronique
Skáphe
Skáphe³
Lire la chronique
Drastus
Venoms (Compil.)
Lire la chronique
Aussichtslos
Völlig aussichtslos
Lire la chronique
Biohazard
State Of The World Address
Lire la chronique
Cirith Ungol
Half Human Past (EP)
Lire la chronique
Cirith Ungol
Forever Black
Lire la chronique
Aria
Armageddon
Lire la chronique
Vreid
Wild North West
Lire la chronique
Endseeker
Mount Carcass
Lire la chronique
Sulk
Tennis Elbow (EP)
Lire la chronique
Eclipsus
Yûrei
Lire la chronique
13th Moon
Putridarium (EP)
Lire la chronique
Angrrsth
Donikąd
Lire la chronique
Vaamatar
Evil Witching Black Metal (...
Lire la chronique
Obvurt
The Beginning (EP)
Lire la chronique
Les Blackholics ANONYMES
Lire le podcast
Invultation
Unconquerable Death
Lire la chronique
Crypts Of Despair
All Light Swallowed
Lire la chronique
Aria
Baptizing with Fire
Lire la chronique
Mork
Katedralen
Lire la chronique
Tsatthoggua
Hallelujah Messiah (Compil.)
Lire la chronique
King Diamond
Abigail
Lire la chronique