chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Mooncitadel - Night's Scarlet Symphonies

Chronique

Mooncitadel Night's Scarlet Symphonies
Vous m’excuserez mais c’est malheureusement avec plusieurs mois de retard que nous allons aborder enfin le cas du premier album des Finlandais de Mooncitadel. D’ailleurs, le groupe originaire de Ylöjärvi a sorti il y a déjà quelques semaines maintenant un nouveau EP intitulé Onyx Castles And Silver Keys, il était donc plus que temps que je m’attelle à la rédaction de cette chronique histoire de ne pas accuser trop de retard...
Paru en décembre 2020 sur Werewolf Records, label de Lauri Penttilä (Satanic Warmaster, The True Werwolf, Knife...), Night's Scarlet Symphonies fait suite à une excellente compilation baptisée Moon Calls To Wander... ...The Winter's Majesty dont je vous avais d’ailleurs parlé avec enthousiasme il y a maintenant un peu plus de deux ans et qui mettait déjà en lumière les talents d’une formation marchant à grandes enjambées dans les traces d’un Black Metal symphonique hérité de cette époque où le genre n’était pas encore galvaudé par un usage excessif d’instruments à cordes et autres synthétiseurs dégoulinants.

Pour illustrer ce premier album, les Finlandais ont fait appel au service du Français David Thiérrée connu pour ses collaborations avec des artistes tels que Behemoth, Gift Of God, Hanternoz, Mortiis, Satanic Warmaster, Warloghe et bien d’autres encore. Une oeuvre d’un autre temps (on croirait en effet avoir sous les yeux une peinture du 19ème siècle) aux rouges intenses qui, contrairement à ce que je visualisais en premier lieu, ne représente pas un océan chargé de nuages menaçants et lointains mais le coeur ardent d’un volcan en éruption. Quoiqu’il en soit, celle-ci s’avère particulièrement réussie et ne manquera ni d’attiser la curiosité des non-initiés ni de séduire les connaisseurs de la formation qui évidemment ne m’auront pas attendu pour jeter leur dévolu sur ce premier album.

Enregistré par les deux garçons de Mooncitadel, mixé et mastérisé par leur compatriote Henri Sorvali (Förgjord, Horna, Korgonthurus, Lie In Ruins, Marras, Moonsorrow, Sargeist...), Night's Scarlet Symphonies bénéficie d’une production plutôt bien équilibrée avec ce qu’il faut de puissance, de lisibilité, de caractère et d’authenticité pour se laisser happer dès les premiers instants par ces compositions particulièrement bien ficelées. Car au-delà de cette production qui va effectivement faciliter l’immersion dans l’univers de Mooncitadel, ce que l’on retient surtout de ce premier album c’est le savoir-faire et l’efficacité dont fait preuve ici le duo tout au long de ces quarante-six minutes ainsi que cette parcimonie et cette relative discrétion dans l’usage de ces synthétiseurs qui en font aujourd’hui l’un des chefs de file de ce revival opéré par des groupes tels que Vargrav, Ringarë, Warmoon Lord et consort...
On va ainsi retrouver sur ce premier album ce qui faisait déjà l’intérêt des titres présents sur Moon Calls To Wander... ...The Winter's Majesty à commencer par cette approche toujours aussi dynamique caractérisée par cette alternance d’accélérations particulièrement soutenues ("Nightwind Was The Passage Between The Worlds" à 0:22, les débuts en fanfare de "I Am The Voivode Of Timeless Empires", "Dweller Of The Lotus Moon" et "Of Luniolatry And Hierophany" et presque tous les autres morceaux de l’album) et de passages plus subtils durant desquels Mooncitadel va en profiter pour développer certaines de ses mélodies tout en proposant des rythmes plus chaloupés et accrocheurs ("I Am The Voivode Of Timeless Empires" à 2:33, "Dweller Of The Lotus Moon" à 1:09, "Of Luniolatry And Hierophany" à 2:32, "Monumental Silvery Thorns" à 2:07...). Une complémentarité qui rend ainsi intéressant chaque morceau et permet de ne pas broncher face à des compositions qui tournent en moyenne aux alentours des cinq minutes.
L’autre point fort de Mooncitadel est à chercher naturellement du côté de toutes ces mélodies qui une fois de plus ne manqueront pas de faire voyager l’auditeur dans des contrés lointaines et mystérieuses. Mais si ces nappes de synthétiseur (instruments à cordes, voix fantomatiques...) distillées avec une justesse et une intelligence rares jouent évidemment un rôle majeur dans la construction de ces atmosphères, il faut également saluer l’excellent travail réalisé sur les guitares avec un riffing aux couleurs médiévales particulièrement saisissantes. Des titres tels que "Nightwind Was The Passage Between The Worlds", "I Am The Voivode Of Timeless Empires", "Ablaze My Heart With Falling Stars", "Whispering Cry Of Magick Undying", "Monumental Silvery Thorns" ou "Night's Scarlet Symphonies" possèdent ainsi une certaine noblesse doublée d’une véritable grandeur qui vont naturellement imposer le respect de l’auditeur et cela le plus naturellement du monde.

Après des débuts prometteurs, Mooncitadel confirme avec l’art et la manière qu’il est d’ores et déjà l’un des groupes finlandais à suivre, en tout cas pour tous ceux qui apprécient leur Black Metal infusé de mélodies symphoniques de hautes volées. En effet, difficile de ne pas se montrer enthousiaste face à tel album maitrisé de bout en bout qui réussit (une fois de plus) à éviter les pièges dans lesquels se vautrent parfois d’autres groupes plus expérimentés. À la manière d’un Vargrav, d’un Ringarë ou d’un Warmoon Lord (qui, soit dit en passant, ont chacun leur particularité), le duo finlandais vient redonner ses lettres de noblesse à un genre ayant bien vite sombré dans les excès et autres clichés en tout genres (musicaux, vestimentaires...) et ainsi insuffler à nouveau le goût à certains d’entre nous de se plonger dans ses univers souvent intenses mais aux mélodies éthérées et envoutantes.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

AxGxB citer
AxGxB
14/07/2021 08:41
note: 8/10
Fabulon a écrit : Très bon album, et le EP sorti dans la foulée est à l'avenant.

Oui, chronique à venir naturellement, et pas trop tard cette fois Clin d'oeil
Fabulon citer
Fabulon
13/07/2021 15:12
note: 8/10
Très bon album, et le EP sorti dans la foulée est à l'avenant.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Mooncitadel
Black Metal
2020 - Werewolf Records
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (1)  8/10
Webzines :   -

plus d'infos sur
Mooncitadel
Mooncitadel
Black Metal - 2014 - Finlande
  

tracklist
01.   Nightwind Was The Passage Between The Worlds  (05:51)
02.   I Am The Voivode Of Timeless Empires  (06:35)
03.   Dweller Of The Lotus Moon  (04:45)
04.   Of Luniolatry And Hierophany  (05:37)
05.   Ablaze My Heart With Falling Stars  (05:03)
06.   Whispering Cry Of Magick Undying  (05:43)
07.   Monumental Silvery Thorns  (04:36)
08.   Night's Scarlet Symphonies  (08:05)

Durée : 46:15

line up
parution
11 Décembre 2020

voir aussi
Mooncitadel
Mooncitadel
Moon Calls To Wander... ...The Winter's Majesty (Compil.)

2018 - Darker Than Black
  
Mooncitadel
Mooncitadel
Onyx Castles And Silver Keys (EP)

2021 - Out Of The Dungeon Records
  

Essayez aussi
Odraza
Odraza
Rzeczom

2020 - Godz Ov War Productions
  
Suffering
Suffering
Chaosatanas (EP)

2014 - Mort Productions
  
Nirnaeth
Nirnaeth
Thrown Athwart The Darkness

2006 - Autoproduction
  
Praeda
Praeda
Eden... Hele

2003 - Sacral Productions
  
Ritual Knife
Ritual Knife
Hate Invocation

2017 - Fallen Empire Records
  

Abyssal
A Beacon In The Husk
Lire la chronique
Deathwards
Rehearsal 2019 (Démo)
Lire la chronique
My Dying Bride
Symphonaire Infernus Et Spe...
Lire la chronique
Eisenkult
…Vom Himmel, Hoch Herab
Lire la chronique
Mvltifission
Decomposition In The Painfu...
Lire la chronique
Father Befouled
Holy Rotten Blood (EP)
Lire la chronique
Escumergamënt
...ni degu fazentz escumerg...
Lire la chronique
Tümëur
Sédition (Rééd.)
Lire la chronique
Illegal Corpse
Riding Another Toxic Wave
Lire la chronique
Urfaust
Einsiedler (EP)
Lire la chronique
Gjoad
Samanōn
Lire la chronique
Aūkels
Raynkaym
Lire la chronique
Mourning Dawn
Dead End Euphoria
Lire la chronique
Mooncitadel
Onyx Castles And Silver Key...
Lire la chronique
Dodskold
Ödesriket
Lire la chronique
Steel Bearing Hand
Slay In Hell
Lire la chronique
Chotza
Plump u Primitiv (10 Jahr F...
Lire la chronique
Galvanizer
Prying Sight Of Imperception
Lire la chronique
Machine Head
The Burning Red
Lire la chronique
Ambush
Infidel
Lire la chronique
Stress Angel
Bursting Church
Lire la chronique
Ascendency
Birth Of An Eternal Empire ...
Lire la chronique
L'été dans le BLACK METAL
Lire le podcast
Steven Wilson
The Raven That Refused to S...
Lire la chronique
Vermineux
1337 (Démo)
Lire la chronique
Mannveira
Vitahringur
Lire la chronique
Astriferous
The Lower Levels Of Sentien...
Lire la chronique
Nine Inch Nails
The Downward Spiral
Lire la chronique
Hænesy
Garabontzia
Lire la chronique
Purification
The Exterminating Angel
Lire la chronique