chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
43 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Ektomorf

Groupe

Ektomorf

A propos de Ektomorf

Source : Article Ektomorf de Wikipédia en français (auteurs)
Contenu soumis à la licence CC-BY-SA.

Ektomorf est un groupe de thrash metal hongrois, originaire de Mezőkovácsháza. Ouvertement inspiré par Sepultura et Soulfly, Ektomorf a néanmoins su trouver sa place dans la scène metal et il est largement connu et apprécié en Hongrie ; il commence à être grandement apprécié par le public allemand, notamment grâce à une tournée et des participations remarquées au Wacken Open Air en 2004 et 2006.

BiographieDébuts (1994–1998)

Les deux frères Zoltán (guitariste/chanteur) et Csaba Farkas (bassiste), aux côtés du batteur Csaba Ternova, forment le groupe en 1994. La même année, ils sont rejoints par Mihály Janó (guitare). En 1995, ils enregistrent et publient leur première démo intitulée Romok alatt. En 1996, ils partent aux studios LMS pour enregistrer et publier un premier album intitulé Hangok, qui comprend des chansons telles que Voices, Shalom, Nekem ne mondd meg, Romok alatt et Engedélyezett gyilkosság. Janó quitte le groupe peu de temps après.

Leur deuxième album, intitulé Ektomorf, en 1998, la suite de leur premier opus. Le succès de l'album repose sur la chanson Nem engedem, jouée le plus souvent par le groupe en concert. Pendant ce temps, Janó retourne dans le groupe, et Ternován par pour des raisons personnelles, et est remplacé par József Szakács.

Succès (1999–2002)

La troisième album du groupe, Kalyi Jag en 2000, après le départ définitif de Mihály Janó. Après avoir enregistré l'album, Janó est remplacé par Kovács László. Sur l'album, les membres reprennent des éléments de musique tzigane, musicalement et lyriquement parlant, le meilleur exemple étant la chanson Sunto dél mulo. L'album est négativement accueilli par le public, mais très bien accueilli par la presse spécialisée, qui compare immédiatement le style musical du groupe à Sepultura et Soulfly.

En soutien à l'album, le groupe entame une mini-tournée en Allemagne, où ils seront remarqués par le label Silverdust, qui conclura peu après un contrat avec eux en 2002, qui publie leur nouvel album, I Scream Up to the Sky, et sa version hongroise Felüvöltök az égbe.

Période Nuclear Blast (2003–2008)

Après la sortie de l'album, le groupe se relocalise en Allemagne. En 2002, leur label Silverdust fait faillite. De ce fait, leur tournée est annulée, et le guitariste Kovács László rentre finalement au pays. Au final, ils signent un contrat avec le label Nuclear Blast, et recrutent le guitariste Tamás Schrottner.

L'album intitulé Destroy est enregistré dans les studios danois Antfarm, avec le producteur Tue Madsen. Il est publié en mars 2004 au label Nuclear Blast. L'album est difficilement accueilli en particulier à cause du style musical similaire à celui de Soulfly. Néanmoins, leur label leur apporte un succès international. Ektomorf se lance en tournée avec des concerts au Wacken Open Air, Rock am Ring, Rock im Park, et au With Full Force.

Le 29 mars 2005 assiste à la sortie du nouvel album d'Ektomorf, Instinct, qui est également enregistré aux studios Antfarm à Aarhus. Il se caractérise par des éléments de musique tzigane, mais également par une agressivité teintée thrash metal avec des chansons comme Set Me Free, Show Your Fist, I Break You et Fuck You All. Cette année, ils publient leur premier album live, Live and Raw. En 2006, ils jouent avec notamment Children of Bodom.

Le 27 octobre 2006 sort leur nouvel album Outcast. La chanson Who Can I Trust comprend des morceaux de guitare acoustique. Le succès de l'album repose sur les chansons Outcast, I Choke, I'm Against, et Hell Is Here. Le groupe tourne plus tard en Hongrie en 2007.

Période AFM (depuis 2008)

Le 20 juin 2008, le groupe annonce la signature d'un contrat avec le label allemand AFM Records. Le 1er novembre, 13 nouvelles chansons sont terminées aux studios Antfarm. Leur nouvel album, What Does not Kill Me..., fait participer Lord Nelson (Stuck Mojo). Après la sortie de l'album, le batteur Szakács József quitte le groupe. Le poste vacant sera repris par Homonnai Gergely.

En juin 2010, le groupe publie le single The Way Gypsy, suivi en décembre de leur neuvième album studio, Redemption. La chanson The One fait participer Danko Jones. Le clip de la chanson Last Fight fait participer le guitariste Tamás Schröttner qui, après une session d'enregistrement, quitte le groupe.

MembresMembres actuels
  • Zoltán Farkas – guitare (depuis 1994)
  • Szabolcs Murvai – basse (depuis 2008)
  • Tamás Schrottner – guitare (2003-2010, depuis 2012)
  • Róbert Jaksa – batterie (depuis 2011)
Anciens membres
  • Csaba Farkas – basse (1994-2008)
  • Ternován Csaba – batterie (1994-1998)
  • Szakács József – batterie (1998-2009)
  • Janó Mihály – guitare (1994-1997,1998-2000)
  • Marksteiner Béla – guitare (1997-1998)
  • Gyüre Zsolt – guitare (2000)
  • Kovács László – guitare (2000-2002)
  • Michael Ranke - guitare (2010-2012)
  • Homonnai Gergely – batterie (2009–2011)
DiscographieAlbums studio
  • 1996 : Hangok
  • 1998 : Ektomorf
  • 2000 : Kalyi Jag
  • 2002 : I Scream Up to the Sky
  • 2004 : Destroy
  • 2005 : Instinct
  • 2005 : Live and Raw DVD
  • 2006 : Outcast
  • 2009 : What Doesn't Kill Me
  • 2010 : Redemption
  • 2012 : Black Flag
  • 2014 : Retribution
  • 2015 : Agressor
Démos
  • 1994 : Holocaust
  • 1995 : Romok alatt
Notes et références
  1. (hr) (hr) « Ektomorf: What Doesn't Kill Me (infolap) », HangSúly (consulté le 5 septembre 2010)
  2. (hr) Cadaveres interjú, septembre 2009


reports

Children Of Bodom + Ektomorf + One Man Army and the Undead Quartet
Children Of Bodom + Ektomorf + One Man Army and the Undead Quartet
Le 17 Janvier 2006 à Lyon, France (Transbordeur)
  
Kreator + Dark Tranquillity + Hatesphere + Ektomorf
Kreator + Dark Tranquillity + Hatesphere + Ektomorf
Le 15 Février 2005 à Paris, France (Elysée Montmartre)
  

Ektomorf
origine
Hongrie Hongrie

statut
Actif

Exocrine
Molten Giant
Lire la chronique
Mom hors-série - Metal et sport partie 1
Lire le podcast
Cry For Cthulhu
Cry For Cthulhu (EP)
Lire la chronique
ghUSa + Sadistic Intent
Lire le live report
Stortregn pour l'album "Emptiness Fills The Void"
Lire l'interview
Albionic Hermeticism
Ancient Hermetic Purity
Lire la chronique
Primitive Man / Unearthly Trance
Split (Split-CD)
Lire la chronique
Graven Maul
Crushed Skull Moon (EP)
Lire la chronique
Carnation
Chapel Of Abhorrence
Lire la chronique
Get The Shot
Infinite Punishment
Lire la chronique
Spaceslug
Eye The Tide
Lire la chronique
White Wizzard
Infernal Overdrive
Lire la chronique
Deafheaven
Ordinary Corrupt Human Love
Lire la chronique
Lofofora
L'épreuve du concert (Live)
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 15 - Sky Valley Summer Vibes sous l'Océan
Lire le podcast
PPCM #1 - Faut être un peu pessimiste (Pessimist)
Lire le podcast
Mars Red Sky
Stranded in Arcadia
Lire la chronique
Beyond Carnage
Profane Sounds Of The Flesh...
Lire la chronique
Iskald
Innhøstinga
Lire la chronique
Regnat Horrendum
Heathenland
Lire la chronique
Diocletian + Fin + Funeral Desekrator
Lire le live report
Thou
Rhea Sylvia (EP)
Lire la chronique
Wombripper
From The Depths Of Flesh
Lire la chronique
Ozzy Osbourne
No More Tears
Lire la chronique
Metallica
The $5.98 EP - Garage Days ...
Lire la chronique
Black Sabbath
13
Lire la chronique
Blood Of The Wolf
II: Campaign Of Extermination
Lire la chronique
MoM Poésique - Saor / "La Colline sentant les thyms"
Lire le podcast
Torture Rack
Malefic Humiliation
Lire la chronique
Black Howling
Return of Primordial Stillness
Lire la chronique