chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Interview de MISGIVINGS pour l'album éponyme

Interview

Interview de MISGIVINGS pour l'album éponyme Entretien avec Stéfan "Infamist" Baillot (Guitare) (2022)
Salut et merci de m’accorder un peu de temps pour répondre à ces quelques questions, tout d’abord félicitations pour cet excellent album qui va se placer dans le haut du panier des sorties hexagonales de l’année, peux-tu me dire comment celui-ci a vu le jour ?

Hail Thrashocore, bon, cinq ans ont été nécessaires pour le finaliser. Etant loin les uns des autres, il a fallu beaucoup de patience et de motivation. On a enregistré nous-même les guitares, basse et vokills. Seule la batterie a été faite dans le studio d’un ami qui s’est occupé du mixage final. Et enfin, le mastering a été réalisé par Heldscalla studio.

Il a fallu attendre trente ans pour que cet opus sorte enfin, le vois-tu comment une nouvelle naissance de MISGIVINGS ?

On peut dire ça. On avait déjà commencé à relancer la machine pour le Split avec DROWNING. Mais cet album est un aboutissement. Après tellement de galères, de kilomètres parcourus et de sueur. C’est un nouveau départ !

Il y’a eu pas mal de mouvements de personnel et des longues périodes de silence, à quoi tout cela est-il dû ?

On sait tous que les gens changent avec le temps. Mais notre line-up est stable depuis vingt ans avec Esteban au chant et à la basse et David à la deuxième guitare. Le plus dur fût l’arrêt de Carcasse, le batteur d’origine (ndlr - le regretté Yannick Grenet) qui s’est arraché trois doigts au travail… S’en est suivi cinq ans d'inactivité avant de reprendre le groupe avec l’arrivée de Guilhem qui a clairement remotivé tout le groupe. A cela s'ajoutent les problèmes de local qui furent légion.

On sent clairement des influences venues des Etats-Unis dans la musique, principalement MORBID ANGEL ou encore ANGELCORPSE… tu es de cet avis ? Quelles sont les groupes qui vous ont inspiré avec les autres membres ?

On est tous des fans de Death US dans le groupe ! Que ce soit la première vague avec des groupes comme MORBID ANGEL, DEICIDE, TERRORIZER. Mais aussi ceux qui sont arrivés après comme ANGELCORPSE, DIABOLIC, CENTURIAN, KRISIUN… Mais les groupes Sud-américains ont beaucoup inspiré mon jeu de guitare aussi. Il y a une telle violence dans leur musique. Impossible de ne pas citer SEPULTURA ou SARCOFAGO comme référence !

Comment s’est passé la composition ? les titres étaient-ils prêts depuis longtemps ou s’agit de vraies nouveautés plus actuelles ?

Les titres étaient composés depuis un moment. Mais il y a eu un gros travail de réarrangement. J’ai bossé pendant presque deux ans avec le batteur afin de redonner vie à ces morceaux. Surtout ils sonnent mieux que jamais ! L’attente en valait la peine.

Comment s’est passé la signature chez Dolorem ? Etait-ce un des choix privilégiés au départ ?

Pour être honnête, nous n’avons contacté que deux labels ! Osmose avec qui on avait fait le Split et Dolorem qui fait un travail remarquable avec ses groupes. Et Alex nous a proposé un deal plus que correct. Il était évident pour nous de signer avec lui.

On reconnait instantanément Chris Moyen pour la pochette, comment s’est passé la prise de contact ? A-t-il eu carte blanche ou y’avait-il déjà de votre part une idée précise ?

J’avais une idée très précise de cet artwork. Je ne voulais pas de format carré comme pour RITUALIZATION et on voulait vraiment quelque chose d’old-school comme le 1er DEICIDE, et une pochette dans l’esprit de ce que faire Desmond Sia avec IMPIETY ou ANGELCORPSE.

La production est résolument rétro, avec un grain naturel et du stéréo pour les solos, j’imagine que c’était volontaire tout cela ?

Oui bien sûr, c’était volontaire ! On voulait vraiment une séparation des guitares comme on peut trouver par exemple sur les albums de SLAYER ou pas mal de groupes des années 90. Esteban qui s’est chargé de l’enregistrement a fait un travail de puriste et a passé un sacré temps dessus avant de trouver ce son très naturel pour l’album.

Vous venez d’horizons musicaux différents (RITUALIZATION, IMPUREZA, COMO MUERTOS, WHISPERS OF BA’AL…) cela a-t-il eu un impact sur la direction musicale à suivre ?

Non. Aucune, car j’ai formé MISGIVINGS bien avant ! Bien Sûr étant guitariste dans RITUALIZATION on pourra déceler une certaine façon de composer et d’arranger les morceaux. Après on peut retrouver la furie du jeu de Guilhem à la batterie et la voix très puissante de Esteban dans IMPUREZA et COMO MUERTOS.

On le dit souvent mais il y’a actuellement une vraie qualité au sein de la scène extrême française, et notamment dans le Death, tu es d’accord avec ça ? Y’a-t-il des combos nationaux qui méritent vraiment le détour ?

Il y a tellement de groupes déments en France aujourd’hui ! Je connais la plupart d’entre eux pour avoir partagé la scène et sommes restés en contact par la suite. A mon sens voici les groupes qui méritent toute l’attention : VENEFIXION, SEPULCRE, CADAVERIC FUMES, NECROWRETCH, FALL OF SERAPHS, HEXECUTOR, SACRIFIZER, NAHBOM, SLAVE ONE… Et tellement d’autres !

Quels sont les projets pour le reste de cette année ? Des concerts/tournées sont-ils prévus ?

Rien de prévu pour le moment, juste des pistes. De toute façon, on voulait vraiment que cet album sorte avant d’envisager les choses sérieusement en terme de concert.

C’est l’heure de se quitter je vous laisse le mot de la fin…

Merci Thrashocore pour l’interview, de nous laisser nous exprimer sur ce qui nous anime tous ! Le Metal extrême et la scène Française. AMSG

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
plus d'infos sur
Misgivings
Misgivings
Death Metal - 1991 - France
  

Evergrey
The Atlantic
Lire la chronique
Belphegor
The Devils
Lire la chronique
Schauer
Roaring Thunder of Days Lon...
Lire la chronique
Sirin
V Pamäti
Lire la chronique
Laudanum
The Coronation
Lire la chronique
Soreption
Jord
Lire la chronique
Laudanum
The Apotheker
Lire la chronique
Aara
Triade II: Hemera
Lire la chronique
Kreator
Hate Über Alles
Lire la chronique
Rotten Tomb
Visions Of Dismal Fate
Lire la chronique
Svart Crown
Les Terres Brûlées (EP)
Lire la chronique
Knoll
Metempiric
Lire la chronique
Graf Orlock
Destination Time Yesterday
Lire la chronique
Intoxicated
Watch You Burn
Lire la chronique
Artificial Brain
Artificial Brain
Lire la chronique
White Ward
False Light
Lire la chronique
Besna
Zverstvá
Lire la chronique
Temple Of Void
Summoning The Slayer
Lire la chronique
Suffering Sights
When Sanity Becomes Insanity
Lire la chronique
Ritual Necromancy / Fossilization
Ritual Necromancy / Fossili...
Lire la chronique
Kvöl
In Similitude of a Dream
Lire la chronique
Bloodsoaked Necrovoid
Expelled Into The Unknown D...
Lire la chronique
Tzompantli
Tlazcaltiliztli
Lire la chronique
Entrails
An Eternal Time Of Decay
Lire la chronique
Infectious Grooves
Groove Family Cyco (Snapped...
Lire la chronique
Le SAXO dans le BLACK METAL
Lire le podcast
Fields of Mildew
The Complete Woes (Compil.)
Lire la chronique
Cathedral
Endtyme
Lire la chronique
Porcupine Tree
Closure / Continuation
Lire la chronique
Negative Plane
The Pact
Lire la chronique