chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
78 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

EMBRACE YOUR PUNISHMENT pour l'album "Made of Stone"

Interview

EMBRACE YOUR PUNISHMENT pour l'album "Made of Stone" Entretien avec Geo (guitare) et Clem D (basse) (2023)
Après leur concert parisien de 2022 avec STILLBIRTH, nous avions publié une « interview carrière » d’EMBRACE YOUR PUNISHMENT. Ils ont depuis changé de label, intégré une agence de booking, tourné en Europe et surtout, sorti leur 3ème album « Made of Stone » au début du mois. Un nouvel échange s’imposait donc afin qu’ils nous expliquent leur actualité.

1/ Comment s’est passée votre tournée européenne de cet été ? Y aviez-vous joué certaines de vos nouvelles compositions ?

Ce fut une expérience incroyable, c’était une première historique pour le groupe et nous avons pris notre pied tout le long. Je peux te dire que qu’on s’est bien éclaté sur le dur pavé du retour à la réalité une fois celle-ci terminée. On a effectivement joué 4 nouveaux titres de l’album sur ce tour, « Aeons of Fire », « Worthless Hounds », « Oppression » et « Unconquered », qui ont tous fait mouche en live. On est super satisfaits de notre set-list actuelle, elle couvre toute la discographie et elle apporte de la nouveauté !

2/ Qu’est-ce que cela fait d’accompagner MALIGNANCY ? Des anecdotes ?

C’était un super honneur pour nous ! Un groupe de tauliers qui n’ont plus rien à prouver. Pas d’anecdote particulière, les mecs sont tous adorables et des monstres dans leurs domaines respectifs, on a pris la leçon tous les soirs.

3/ Vous avez rejoint DF-BOOKING (spécialisée dans le Death Metal, Deathcore & Grindcore) début 2023 et ce sont eux qui vous ont fait tourner. Cette agence est managée par un certain Lukass, s’agit-il de Lukas Swiaczny, guitariste chanteur de STILLBIRTH ?

Absolument, c’est bien lui ! Lukas est aussi le grand patron du Deathfeast, et avec le portefeuille de contacts qu’il a, c’était la suite logique pour lui de monter cette structure. C’est un mec déterminé qui sait ce qu’il veut et on est très contents de bosser avec lui.

4/ Parmi les groupes qu’ils font jouer, on peut voir que le « booker » pour le groupe lyonnais de Trash/Deathcore DEATHAWAITS est un Geoffroy. On peut imaginer que c’est le même Geoffroy que Geo, votre guitariste. Vous diversifiez vos activités ?
Un mot sur DEATHAWAITS ?


Héhé, une fois encore, bien vu ! L’histoire entre Lukas et Geo commence à remonter, et lorsque DF-Booking a été créé, Lukas a très vite demandé à Geo s’il voulait faire partie de cette structure en tant que booker. Geo a de suite accepté. La première « signature » de Geo fut donc les frérots de DEATHAWAITS. Des gars supers avec qui le courant est très bien passé lorsqu’on les a rencontrés en 2022. La sortie de leur nouvel EP et leur nouvelle orientation stylistique était l’occasion parfaite pour les intégrer au roster DF !

5/ Cela m’amène à vous demander comment vous faites pour gérer votre vie professionnelle et familiale avec toutes ces activités (tournées, side projects, orga…) ?

Oula, ben pour un groupe comme le nôtre, c’est comme pour beaucoup d’autres. Sacrifice, sacrifice et compromis. On a tous nos vies de familles, nos jobs respectifs, donc c’est parfois de la dure négociation mdr, mais pour l’instant ça marche comme ça.

6/ On a bien pu vous voir à l’affiche de quelques dates françaises (en plus de celles de votre région, il y a notamment eu Paris, Lyon et la Bretagne) mais j’ai l’impression que la grande majorité de vos concerts sont donnés et Allemagne et en Belgique. On dit que « nul n’est prophète en son pays » mais je me demandais quand même à quoi cela était dû selon vous (et j’espère qu’on va davantage vous voir en France !) ?

La réponse va paraître bête mais…on joue là où on nous demande de jouer et en France il y a très peu de demandes. On démarche de notre côté évidemment, mais pas de suite donnée dans la majorité des cas.

7/ Pendant l’été 2022, à l’occasion de votre tournée avec STILLBIRTH, ORGANECTOMY & GUTSLIT, Geo a passé du temps avec « Z » du label tchèque Lacerated Enemy Records. Et comme par hasard, votre nouvel album sort sur sa maison de disques. Que lui a-t-il fait pendant cette fameuse semaine ;-) ?

Ahah yes ! Pour être plus précis, c’est Geo qui a tourné avec STILLBIRTH en tant que guitariste session sur cette tournée. Avec EYP nous n’avons fait que la date de Paris. Mais tu as visé dans le mille. Geo lui a fait découvrir les milles plaisirs de sa légendaire « olive » et la suite tu la connais ;-)

8/ Un petit coucou aux Strasbourgeois de KANINE et aux Amiénois d’HURAKAN qui sortent également leurs disques de Deathcore chez Lacerated Enemy ! KANINE a joué aussi avec vous cet été…

Bien sûr ! Gros bisous sur leurs croupes ! on avait joué au Rock The Hell avec les 2 formations en 2022 et à l’époque ils nous chambraient en nous disant de rejoindre Lacerated pour faire un French roster. C’est chose faite maintenant :D
Plus sérieusement, ce sont des groupes avec qui humainement ça passe super bien et qui font une zic de qualité. On a même tourné les vidéos pour Made Of Stone avec Danny de HURAKAN.
Pareil pour les KANINE, on s’est bien marré avec eux sur la tournée.
Soyez attentifs à leurs futures sorties respectives, ça va péter !!

9/ Quels ont été les apports de Lacerated Enemy Records par rapport à Miasma Records / Vomit Your Shirt qui avait produit votre 2ème album « Nameless King » ?

Le label a une aura plus importante et une communauté plus active, ce qui aide forcément au moment de la sortie de l’album. On est malheureusement obligé de se plier aux algorithmes et tutti quanti. C’est un passage au niveau supérieur en termes de label.

10/ Le nouvel album a été à nouveau mixé par Miguel Tereso de Demigod dont vous nous disiez du plus grand bien dans votre précédente interview pour Thrashocore. Cependant, contrairement aux 2 premiers albums, il n’a pas été enregistré au Boss Hog Studio mais au Minotaure Studio (toujours dans le Nord). Est-ce que tu peux nous le présenter ?

Dans notre style, le reamp et mix sont des parties importantes du process et pour nous Demigod est toujours l’un des meilleurs. Cependant, le coût est forcément une problématique et on a dû faire des choix. Minotaure est le studio de Julian qui joue dans VIRGIL, il fait partie de la famille EYP depuis plusieurs années. Il s’est proposé pour nous enregistrer et on lui a donné sa chance. Sacrée expérience, on a tous beaucoup appris durant ces recordings, aussi bien lui que nous. Clem D a fait la basse chez lui avec son home studio pour des raisons logistiques et simplicité pour lui.

11/ « Made of Stone » est le nom d’une chanson et d’un album (1989) du groupe de rock anglais THE STONE ROSES. Je ne pense pas qu’il y ait de lien mais je demande au cas où…

Absolument aucun lien ! On va aller se cultiver un peu et écouter tout ça ! On a surtout choisi le nom « Made Of Stone » en référence à la figure rocheuse de Atlas sur notre pochette.

12/ L’artwork de « Nameless King » avait vraiment de l’allure, je comprends que vous ayez donc à nouveau sollicité les services de Pedro Sena pour « Made of Stone ». Quel concept lui aviez-vous soumis cette fois ?

On ne change pas une équipe qui gagne comme on dit lol. Concept simple : « faire un atlas badass en gardant l’aspect épique de Nameless King ». Après quelques refontes, on est vraiment content du résultat !

13/ Est-ce que le géant jette la pierre en arrière ou bien la retient-il pour éviter de se faire écraser ?

Il porte le poids du monde sur ses épaules. Dernière figure d’un monde en perdition ! Le fait d’avoir du mouvement peut faire penser à plusieurs choses. Mais ici, il se libère de ses chaînes et on peut facilement deviner la suite :-)

14/ On voit des chaînes brisées sur une partie de la pochette. Est-ce que cela illustre la chanson « Oppresssion » ? De quoi devons-nous nous libérer selon vous ?

C’est une question assez philosophique, où on peut se dire que malgré une force titanesque, on peut être prisonnier de quelque chose ou de quelqu’un. Chacun y verra sa vérité.

15/ Cela fait une transition sur les paroles et thèmes abordés. On est toujours sur l’univers des jeux vidéo/jeux de rôles (« Aeons of Fire », « Minotaur’s Wrath ») ?

Tout à fait, on reste sur la thématique. Mythologie grecque, jeux vidéo, vengeance, combat, tyrannie, honneur on est bien avec ça :-) On vise large quoi !

16/ Je m’attendais à une disparition progressive de vos influences Hardcore pour une tonalité presqu’exclusivement Brutal Death / Slam qui prendrait complètement le dessus. Mais aussi bien dans certaines parties chantées que dans la musique, le Hardcore est toujours présent. Ce sont de « vieilles » influences qui restent (Clém R et Vivien feraient de la résistance) ou bien est-ce que cela fait toujours partie de vos écoutes au quotidien / mode de vie ?

Tu sais, quand on compose, on ne se dit pas « tiens on va mettre du hardcore ou du brutal ». C’est plutôt la recherche du compromis entre brutalité et Groove. Et visiblement, qu’on le veuille ou non, le hardcore fait partie de notre ADN musical lol. Ça nous permet d’apporter une dose d’efficacité et ça fait respirer entre les blasts.
On s’en tape du style que c’est, si tu te pètes la nuque ou que tu fais ta nasty face, alors on garde, peu importe l’étiquette qu’on nous mettra lol.

17/ J’ai lu un commentaire sur les réseaux sociaux qui trouvait que les parties de blast beats (technique de batterie à un tempo élevé) sonnaient mieux que sur vos précédents albums et que c’était comme du DYING FETUS en plus lourd et plus Slam. J’imagine que ça fait plaisir à lire... Est-ce comme ça que vous vouliez sonner avec votre nouvelle galette ?

Évidemment ! DYING FETUS c’est LE groupe référence pour nous, un parfait mélange de brutalité, technicité et efficacité. La comparaison est plus que flatteuse même s’ils resteront les patrons !
Le songwriting est le plus important, mais effectivement la production est aussi le pied de biche qui va mettre en valeur la musique.
On est aussi très content de la production qui sonne naturelle et qui te pète la gueule en même temps.

18/ On vous demandait l’année dernière si le prochain album verrait l’apparition de parties beaucoup plus calmes et mélodiques comme la fin inattendue de « The Conqueror » qui conclut « Nameless King » ? Vous répondiez « On essaie simplement de faire la même mais en mieux, peaufiner le style. Brutalité/Groove/Blast/Break ». Bande de petits coquins, vous ne vouliez rien dire de l’instrumental et acoustique « Made of Stone Part II » qui est resté une surprise. Quelle est la raison d’une composition aussi calme et paisible sur un album de Slamming Brutal Death ?

Haha ! Petit kiffe personnel ! Après 3 albums on peut se permettre de surprendre les gens et ce morceau est un interlude parfait avant de reprendre une patate sur « Worthless Hound » lol.

19/ Qui joue la 2ème guitare dessus ?

Geo a fait l’ensemble des grattes ! (Jusqu’à 6 sur « Made of Stone Part II »)

20/ Le fait qu’il soit en 7ème position sur la tracklist de 12 titres est je pense fait consciemment, j’imagine pour laisser l’auditeur souffler entre les 2 parties brutales de l’album ? L’enchaînement avec « Worthless Hound » qui part sur les chapeaux de roues est rude…

Bien vu ! Pour tout te dire, on avait 4 tracklists différentes à la base, on a beaucoup hésité, mais on a trouvé que l’actuelle marchait très bien. Une outro aurait été trop convenue et on l’a finalement laissé au milieu.
Comme tu dis l’enchaînement est rude et sans transition (d’ailleurs dans les coms tu nous as bien fait rire avec ton « attention, risque d’arrêt cardiaque » :-))

21/ L’autre titre qui se démarque significativement des autres (et qui est le plus long de l’album avec ses 3’36) est « Made of Stone Part I ». Kirk Windstein de CROWBAR y participe ; quelle a été sa contribution ?

Ça ne s’entend pas forcément au premier abord, CROWBAR est l’autre groupe qui fait l’unanimité au sein de EYP et ce depuis des années. On essaie de saupoudrer nos morceaux avec des passages inspirés par la lourdeur, l’efficacité et le groove de CROWBAR. Ils sont vraiment les maitres en la matière sur cet aspect. Pour revenir à Kirk, il devait être en guest sur « Nameless King », sur le morceau « Conqueror ». Le passage mélodique de la fin lui était réservé. Malheureusement, soucis de timing et cela n’a pas pu se faire. Du coup pour cet album, on a poussé la chose plus loin, et on a carrément fait un morceau pensé dans son intégralité pour un feat avec Kirk. Jusqu’au dernier moment on n’y croyait pas, toujours à cause de ces impératifs de temps, mais au final, ça s’est fait, avec un enregistrement serré niveau timing dans la cuisine de Clem R mdr. Nous avions tout préparé ; paroles, placements, Kirk n’avait qu’à mettre les pieds sous la table et poser son chant. Il a été super agréable et professionnel et n’a pas hésité à proposer de refaire des prises quand il n’était pas satisfait. Ça fait quelque chose de voir un pilier du style comme lui se mettre à l’œuvre.
On n’aurait pas pu rêver mieux en terme de résultat et lui et sa femme adorent le morceau. Donc succès sur toute la ligne !!

22/ Sa fin tranquille est pour le coup, une bonne transition pour la suite. C’était volontaire ?

Ça n’était pas volontaire au départ, mais lors de de l’élaboration de la tracklist, c’est devenu une évidence et surtout c’était cohérent à l’échelle de l’album.

23/ Deux autres invités sont présents sur votre dernière livraison. Pouvez-vous nous en parler ?

Avec Ju de BENIGHTED, on a partagé plusieurs fois l’affiche lors de ces dernières années. Il a accepté de suite et a fait un travail irréprochable, il a tout tué !
Avec Jason de MISERY INDEX tout s’est fait par mail. On lui a partagé les pattern et paroles, et il a enregistré en studio à Helsinki où il réside maintenant. Lors de la sortie du single il a repartagé de son côté, il kiffe vraiment le morceau.
On est en boucle, mais on est vraiment honorés d’avoir de si beaux noms sur l’album.

24/ Il n’y a pas beaucoup de pig squeals (« cris de cochon ») ; ça fait trop mal à la gorge de Vivien ;-) ?

La gorge de Vivien va très bien mdr. Strepsil power ! Plus sérieusement le pig squeal doit être utile et servir la musique. Si on en met toutes les 10 secondes, ça perdra de sa saveur alors comme d’hab il faut doser intelligemment :-) (mais on note pour le prochain ;-))

25/ « Aeons of Fire » a eu le droit à un clip professionnel (que l’on peut visionner sur la chaine YouTube SLAM WORLDWILDE) réalisé by Anubis Prod/Danny Louzon (qui a également travaillé pour STILLBIRTH). Racontez-nous comment s’est passé le tournage et ce que vous pensez du rendu final !

Ça faisait très longtemps qu’on n’avait pas tourné de clip, le dernier remontant à la promotion de notre premier album « Honor Before Glory ». Le covid n’a pas aidé pour la promo de « Nameless King », nous n’avions rien pu tourner. Le tournage s’est super bien passé avec Danny qui est super pro et cool !! On a fait ça sur un dimanche entier dans un hangar qui laissait la place à plein de possibilités en termes de shooting. On en a profité pour tourner 2 clips, un pour « Aeons of Fire » qui est sorti, et un autre qui verra le jour très bientôt, on laisse la surprise ;-) !

26/ « Made of Stone » est sorti le 1er décembre, c’est encore récent. Quels sont néanmoins les premiers retours des fans et de la presse ?

Ça va faire une semaine à l’heure où on te répond et les retours sont incroyablement positifs, ça fait vraiment chaud au cœur. On s’est saigné pour cet album et ça paye. Les fans sont élogieux et on n’aurait pas pu espérer mieux pour le coup. Quand on nous compare avec DYING FETUS on se dit que c’est mission accomplie lol.

27/ Votre scène du Nord est très active. Quels groupes nous conseillez-vous ?

Gros big up aux frérots de ODDISM, VIRGIL, SOLAR ERUPTION, MORPAIN , FALSE, SOUL BLAME, DADABOVIC, BROKEN ANKLES, SICK NERVES, AVA WOLFE, TREPAN DEAD et SUPERMODEL STITCHES

28/Tenez-nous informés de prochains concerts en France et on vous laisse conclure !

Malheureusement, rien en France, on va débuter 2024 avec des shows en Belgique pour le moment !
Sinon, merci à toi pour tes questions, c’était très plaisant d’y répondre !!
Pour le reste, merci à tous ceux qui nous soutiennent, ne serait-ce qu’en partageant sur les réseaux, en écoutant nos sons, ou en achetant du merch. On n’en serait pas là sans vous.
On espère que « Made Of Stone » vous fera kiffer pour cette fin 2023 et on vous dit à bientôt pour la suite !!
On remercie tous les potos avec qui on a partagé les affiches cette année, on a hâte de remettre ça.
Soutenez la scène et Git Gud !!

2 COMMENTAIRE(S)

Lestat citer
Lestat
15/12/2023 12:36
Keyser a écrit : Très sympa l'interview, bon boulot. Ça me rappelle de me pencher davantage sur le nouvel album, ma seule écoute m'avait plutôt bien plu.

Merci, ils bottent des culs !
Keyser citer
Keyser
10/12/2023 20:42
Très sympa l'interview, bon boulot. Ça me rappelle de me pencher davantage sur le nouvel album, ma seule écoute m'avait plutôt bien plu.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
plus d'infos sur
Embrace Your Punishment
Embrace Your Punishment
Brutal Death / Hardcore - 2009 - France
  

Indicible + March of Scylla + Splice
Lire le live report
No Return
Self Mutilation
Lire la chronique
Cystic
Palace Of Shadows
Lire la chronique
TINA TURNER FRAISEUR
Lire l'interview
En Finir...
Résigné (EP)
Lire la chronique
Campaign for Musical Destruction Tour 2024
Master + Napalm Death + Pri...
Lire le live report
Woods of Infinity
The Northern Throne (Compil.)
Lire la chronique
Savage
Demo 1 (Démo)
Lire la chronique
Shitstorm
Only In Dade
Lire la chronique
Ild
Kvern
Lire la chronique
Apparition
Apparition (Démo)
Lire la chronique
Soul Incursion
Eternal Darkness (EP)
Lire la chronique
Fetid Zombie
Where Worms Craw (EP)
Lire la chronique
Jarhead Fertilizer
Carceral Warfare
Lire la chronique
...and Oceans
Cosmic World Mother
Lire la chronique
Knoll
As Spoken
Lire la chronique
Tomb Mold
Aperture Of Body (EP)
Lire la chronique
Aūkels
Meddjan sklāit ten
Lire la chronique
Torture Rack
Primeval Onslaught
Lire la chronique
Plague Of The Fallen
Amongst The Rats
Lire la chronique
Farsot
Life Promised Death
Lire la chronique
Dismo
The Achitect of Chaos
Lire la chronique
Monolyth + Përl + Nemost
Lire le live report
Benediction
Subconscious Terror
Lire la chronique
Near Death Experience
Brief is the Light
Lire la chronique
Gosudar / Malignant Altar
Gosudar / Malignant Altar (...
Lire la chronique
Abject Mentor
Abominaciones
Lire la chronique
Sardonic Witchery
Barbaric Evil Power
Lire la chronique
L7
Bricks Are Heavy
Lire la chronique
Darkspace
Dark Space -II
Lire la chronique