chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
141 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Mumakil + Blockheads + Year Of No Light

Live report

Mumakil + Blockheads + Year Of No Light Le 21 Octobre 2006 à Paris, France (La Boule Noire)
Ce soir, c'est soirée blasts! Entre BLOCKHEADS et son dernier album Shapes Of Misery dont tous les médias spécialisés ont fait l'éloge et MUMAKIL qui comprend dans ses rangs des ex-Nostromo, Deiceit, Stump Fucking et Knut et qui vient de sortir un 1er opus dévastateur, le show promettait d'être brutal!

Mais d'abord, il fallait passer l'obstacle YEAR OF NO LIGHT. Pourquoi obstacle? Parce que la musique des Bordelais est diamétralement opposée à celle des 2 autres groupes avec lesquels ils partagent l'affiche. Lent, lourd et désespéré, le post-sludgecore (ou quelque chose comme ça) du combo n'avait pas grand chose à voir avec du grind. On pourrait dès lors s'interroger sur leur présence à ce Blasting Tour, le look mi-émo mi-70s du chanteur notamment n'aidant pas non plus à l'intégration...celà dit, YEAR OF NO LIGHT devrait trouver des oreilles plus réceptives ailleurs, car l'ambiance lourde et sombre de sa musique est bien retranscrite, on sent la passion qui anime le quintette. 20 minutes après leur entrée, les Français quittent la scène sous des applaudissements étonnants mais qui semblaient à peu près sincères. Comme quoi...

MUMAKIL était attendu ensuite, c'est finalement les vétérans de BLOCKHEADS qui s'y collent. J'avoue ne rien connaître de la discographie du groupe, si ce n'est le morceau "Misery" du dernier album des Nancéens mais je savais que j'allais passer un bon moment. Mieux que ça, j'ai pris une torgnole monumentale! Quelle énergie dégagée, quelle brutalité, quelle hargne! Du grind old-school à l'état pur! Le chanteur, charismatique, aboit sa haine anticapitaliste avec une conviction admirable, tout celà soutenu par des riffs simples et ultra brutaux et des blasts, rha des blasts orgasmiques! On remarquera aussi l'apport vocal de tous les membres, même du batteur! A l'écoute d'un tel déferlement de rage, le public ne peut résister, commence alors un pit certes petit (bizarrement pas grand monde pour cette affiche splendide) mais bien violent! L'énorme reprise du "From Enslavement To Obliteration" du modèle Napalm Death constitutera sans doute le clou du spectacle. BLOCKHEADS se retire après 35 minutes mais reviendra pour un rappel improvisé avec Tom de MUMAKIL, histoire de faire la transition. Boudiou que c'était bon!

Setlist BLOCKHEADS:

- Trail Of The Dead
- Bow Down
- Mac Dollars
- Greed
- Hopeless
- Back To Dogma
- Loser
- Going East
- Pro Lifers
- It Will Eat You
- Silent
- Swallow Back
- Borders
- Social Fracture
- Parasite
- FETO (Napalm Death cover)
- Misery
- Face Yourself, Make Up Your Mind
- Despair
- Fuck Off And Die!

Au tour des Suisses de montrer qu'eux aussi savent faire parler la poudre. Et il ne faudra pas longtemps à MUMAKIL pour le prouver! Dans un registre encore plus extrême (mais plus varié aussi) que les Français, le combo mettra tout le monde d'accord dès la fin du 1er morceau. Beaucoup de blast-beats là aussi (j'ai quand même trouvé que le batteur suisse maîtrisait moins que le Français à ce niveau), mais également quelques mosh écrasantes pour varier un peu, je dis bien un peu. Celui qui m'aura le plus marqué aura été le chanteur, Tom, avec son air de gentil nounours qui cache bien son jeu: chant enragé limite hardcore et gruiks gruiks jouissifs étaient de la partie. La fosse semble bizarrement moins fournie et moins agressive, je ne sais pas pourquoi, peut-être le côté découverte. En tout cas, les trois petits quarts d'heure du gig m'auront paru très courtes. On notera à la fin une reprise rock 'n roll de Blood Düster avec le chanteur de BLOCKHEADS, avant un court rappel pas très utile. Seules reproches au final, un jeu de scène trop statique et un manque de goût évident de la part du bassiste qui portait une casquette de l'OM! Sinon c'est comme notre ancien ministre de la culture et de la justice, du tout bon!

Setlist MUMAKIL:

- Brutal Verrue
- New 1
- T.P.D.
- Running Pig
- Top Brutal
- Social Sterility (Napalm Death Cover)
- Prout-Viande-Miaou-Phallus-Röv
- Prout-Chat-Prout-Miaou
- Woptik 2000
- New Punk
- Ingrid
- Röv Implosion
- Meat-Ballz
- 553
- Dispersion 3000
- Brebl
- New Death
- Sprüpapol
- New 2
- Final Blast
- Dawn Of The Pigs
- Sprlgz
- Viandox
- Averell
- Abrutor
- Blood Duster Cover

Un putain de concert pour une putain d'affiche avec 2 groupes excellents qui maîtrisent parfaitement leur sujet (on ne reparlera pas du 1er groupe), voilà ce qu'il faudra retenir de cette soirée! Je regretterai toutefois le manque de public peut-être rebuté par le prix de la place (14 euros pour du grind ça fait toujours grincer des dents). C'est bien connu de toute façon, les absents ont toujours tort!

DOSSIERS LIES

Mumakil : Grind ta mère !
Mumakil : Grind ta mère !
Octobre 2006
  

4 COMMENTAIRE(S)

citer
Julien
26/10/2006 18:23
Beau report ! Figure toi que demain à Strasbourg c'est également un groupe du genre de Year Of No Light qui ouvre !

BLockheads joue souvent sur des affiches assez "open mind" !

J'ai hâte !
GanjannibaL citer
GanjannibaL
25/10/2006 20:47
Cool, par contre je trouve que seb se démerde quand meme mieux que nico niveau drums
Keyser citer
Keyser
25/10/2006 18:35
zurb a écrit : dernier paragraphe: "2 groupes excellents qui maîtrisent parfaitement leur sujet (on ne reparlera pas du 1er groupe)"
"on ne reparlera pas du 1er groupe" c'est péjoratif?


C'est pas spécialement péjoratif. Disons que c'était un peu les intrus de l'affiche et que comme je ne suis pas très réceptif à ce genre de musique, je préfère botter en touche Clin d'oeil
citer
zurb
25/10/2006 09:28
dernier paragraphe: "2 groupes excellents qui maîtrisent parfaitement leur sujet (on ne reparlera pas du 1er groupe)"
"on ne reparlera pas du 1er groupe" c'est péjoratif?

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Mumakil + Blockheads + Year Of No Light
plus d'infos sur
Blockheads
Blockheads
Grindcore - 1992 - France
  
Mumakil
Mumakil
Grindcore - 2004 † 2017 - Suisse
  
Year Of No Light
Year Of No Light
Post Hardcore - 2001 - France
  

Blurr Thrower
Les Avatars Du Vide (EP)
Lire la chronique
At The Gates + Behemoth + Wolves In The Throne Room
Lire le live report
Horns
Czerń
Lire la chronique
Wolvennest
Void
Lire la chronique
Napalm Death
Nazi Punks Fuck Off (EP)
Lire la chronique
Cantique Lépreux
Paysages Polaires
Lire la chronique
Hexenbrett
Erste Beschwörung (EP)
Lire la chronique
Mortal Scepter / Deathroned
Mortal Scepter / Deathroned...
Lire la chronique
Nyctophilia
Ad Mortem et Tenebrae
Lire la chronique
Bilan 2018
Lire le bilan
Feral
Flesh For Funerals Eternal
Lire la chronique
Ossuarium
Living Tomb
Lire la chronique
AC/DC
Flick Of The Switch
Lire la chronique
PPCM #7 : Pour ce soir, tu mangeras les RESTES (VITAUX) !
Lire le podcast
Sunwheel
I Am the One
Lire la chronique
Cannibal Corpse
Tomb Of The Mutilated
Lire la chronique
Obscenity
Summoning The Circle
Lire la chronique
Vetala
Retarded Necro Demential Hole
Lire la chronique
Psychotomy
Aphotik
Lire la chronique
Seigneur Voland
Consumatum Est (Compil.)
Lire la chronique
John Garcia
John Garcia and The Band Of...
Lire la chronique
Carnal Forge
Gun To Mouth Salvation
Lire la chronique
Monstrosity
The Passage Of Existence
Lire la chronique
Guðveiki
Vængför
Lire la chronique
Maniac
Ruthless (EP)
Lire la chronique
Lord Ketil
Long Lone Among the Wolves
Lire la chronique
Gortuary
Divine Indigenous Sacrament
Lire la chronique
Of Feather And Bone
Bestial Hymns Of Perversion
Lire la chronique
Create A Kill
Summoned To Rise
Lire la chronique
Embrace Of Thorns
Scorn Aesthetics
Lire la chronique