chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
58 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Mumakil + Blockheads + Year Of No Light

Live report

Mumakil + Blockheads + Year Of No Light Le 21 Octobre 2006 à Paris, France (La Boule Noire)
Ce soir, c'est soirée blasts! Entre BLOCKHEADS et son dernier album Shapes Of Misery dont tous les médias spécialisés ont fait l'éloge et MUMAKIL qui comprend dans ses rangs des ex-Nostromo, Deiceit, Stump Fucking et Knut et qui vient de sortir un 1er opus dévastateur, le show promettait d'être brutal!

Mais d'abord, il fallait passer l'obstacle YEAR OF NO LIGHT. Pourquoi obstacle? Parce que la musique des Bordelais est diamétralement opposée à celle des 2 autres groupes avec lesquels ils partagent l'affiche. Lent, lourd et désespéré, le post-sludgecore (ou quelque chose comme ça) du combo n'avait pas grand chose à voir avec du grind. On pourrait dès lors s'interroger sur leur présence à ce Blasting Tour, le look mi-émo mi-70s du chanteur notamment n'aidant pas non plus à l'intégration...celà dit, YEAR OF NO LIGHT devrait trouver des oreilles plus réceptives ailleurs, car l'ambiance lourde et sombre de sa musique est bien retranscrite, on sent la passion qui anime le quintette. 20 minutes après leur entrée, les Français quittent la scène sous des applaudissements étonnants mais qui semblaient à peu près sincères. Comme quoi...

MUMAKIL était attendu ensuite, c'est finalement les vétérans de BLOCKHEADS qui s'y collent. J'avoue ne rien connaître de la discographie du groupe, si ce n'est le morceau "Misery" du dernier album des Nancéens mais je savais que j'allais passer un bon moment. Mieux que ça, j'ai pris une torgnole monumentale! Quelle énergie dégagée, quelle brutalité, quelle hargne! Du grind old-school à l'état pur! Le chanteur, charismatique, aboit sa haine anticapitaliste avec une conviction admirable, tout celà soutenu par des riffs simples et ultra brutaux et des blasts, rha des blasts orgasmiques! On remarquera aussi l'apport vocal de tous les membres, même du batteur! A l'écoute d'un tel déferlement de rage, le public ne peut résister, commence alors un pit certes petit (bizarrement pas grand monde pour cette affiche splendide) mais bien violent! L'énorme reprise du "From Enslavement To Obliteration" du modèle Napalm Death constitutera sans doute le clou du spectacle. BLOCKHEADS se retire après 35 minutes mais reviendra pour un rappel improvisé avec Tom de MUMAKIL, histoire de faire la transition. Boudiou que c'était bon!

Setlist BLOCKHEADS:

- Trail Of The Dead
- Bow Down
- Mac Dollars
- Greed
- Hopeless
- Back To Dogma
- Loser
- Going East
- Pro Lifers
- It Will Eat You
- Silent
- Swallow Back
- Borders
- Social Fracture
- Parasite
- FETO (Napalm Death cover)
- Misery
- Face Yourself, Make Up Your Mind
- Despair
- Fuck Off And Die!

Au tour des Suisses de montrer qu'eux aussi savent faire parler la poudre. Et il ne faudra pas longtemps à MUMAKIL pour le prouver! Dans un registre encore plus extrême (mais plus varié aussi) que les Français, le combo mettra tout le monde d'accord dès la fin du 1er morceau. Beaucoup de blast-beats là aussi (j'ai quand même trouvé que le batteur suisse maîtrisait moins que le Français à ce niveau), mais également quelques mosh écrasantes pour varier un peu, je dis bien un peu. Celui qui m'aura le plus marqué aura été le chanteur, Tom, avec son air de gentil nounours qui cache bien son jeu: chant enragé limite hardcore et gruiks gruiks jouissifs étaient de la partie. La fosse semble bizarrement moins fournie et moins agressive, je ne sais pas pourquoi, peut-être le côté découverte. En tout cas, les trois petits quarts d'heure du gig m'auront paru très courtes. On notera à la fin une reprise rock 'n roll de Blood Düster avec le chanteur de BLOCKHEADS, avant un court rappel pas très utile. Seules reproches au final, un jeu de scène trop statique et un manque de goût évident de la part du bassiste qui portait une casquette de l'OM! Sinon c'est comme notre ancien ministre de la culture et de la justice, du tout bon!

Setlist MUMAKIL:

- Brutal Verrue
- New 1
- T.P.D.
- Running Pig
- Top Brutal
- Social Sterility (Napalm Death Cover)
- Prout-Viande-Miaou-Phallus-Röv
- Prout-Chat-Prout-Miaou
- Woptik 2000
- New Punk
- Ingrid
- Röv Implosion
- Meat-Ballz
- 553
- Dispersion 3000
- Brebl
- New Death
- Sprüpapol
- New 2
- Final Blast
- Dawn Of The Pigs
- Sprlgz
- Viandox
- Averell
- Abrutor
- Blood Duster Cover

Un putain de concert pour une putain d'affiche avec 2 groupes excellents qui maîtrisent parfaitement leur sujet (on ne reparlera pas du 1er groupe), voilà ce qu'il faudra retenir de cette soirée! Je regretterai toutefois le manque de public peut-être rebuté par le prix de la place (14 euros pour du grind ça fait toujours grincer des dents). C'est bien connu de toute façon, les absents ont toujours tort!

DOSSIERS LIES

Mumakil : Grind ta mère !
Mumakil : Grind ta mère !
Octobre 2006
  

4 COMMENTAIRE(S)

citer
Julien
26/10/2006 18:23
Beau report ! Figure toi que demain à Strasbourg c'est également un groupe du genre de Year Of No Light qui ouvre !

BLockheads joue souvent sur des affiches assez "open mind" !

J'ai hâte !
GanjannibaL citer
GanjannibaL
25/10/2006 20:47
Cool, par contre je trouve que seb se démerde quand meme mieux que nico niveau drums
Keyser citer
Keyser
25/10/2006 18:35
zurb a écrit : dernier paragraphe: "2 groupes excellents qui maîtrisent parfaitement leur sujet (on ne reparlera pas du 1er groupe)"
"on ne reparlera pas du 1er groupe" c'est péjoratif?


C'est pas spécialement péjoratif. Disons que c'était un peu les intrus de l'affiche et que comme je ne suis pas très réceptif à ce genre de musique, je préfère botter en touche Clin d'oeil
citer
zurb
25/10/2006 09:28
dernier paragraphe: "2 groupes excellents qui maîtrisent parfaitement leur sujet (on ne reparlera pas du 1er groupe)"
"on ne reparlera pas du 1er groupe" c'est péjoratif?

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Mumakil + Blockheads + Year Of No Light
plus d'infos sur
Blockheads
Blockheads
Grindcore - 1992 - France
  
Mumakil
Mumakil
Grindcore - 2004 † 2017 - Suisse
  
Year Of No Light
Year Of No Light
Post Hardcore - 2001 - France
  

Graven Maul
Crushed Skull Moon (EP)
Lire la chronique
Carnation
Chapel Of Abhorrence
Lire la chronique
Get The Shot
Infinite Punishment
Lire la chronique
Spaceslug
Eye The Tide
Lire la chronique
White Wizzard
Infernal Overdrive
Lire la chronique
Deafheaven
Ordinary Corrupt Human Love
Lire la chronique
Lofofora
L'épreuve du concert (Live)
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 15 - Sky Valley Summer Vibes sous l'Océan
Lire le podcast
PPCM #1 - Faut être un peu pessimiste (Pessimist)
Lire le podcast
Mars Red Sky
Stranded in Arcadia
Lire la chronique
Beyond Carnage
Profane Sounds Of The Flesh...
Lire la chronique
Iskald
Innhøstinga
Lire la chronique
Regnat Horrendum
Heathenland
Lire la chronique
Diocletian + Fin + Funeral Desekrator
Lire le live report
Thou
Rhea Sylvia (EP)
Lire la chronique
Wombripper
From The Depths Of Flesh
Lire la chronique
Ozzy Osbourne
No More Tears
Lire la chronique
Metallica
The $5.98 EP - Garage Days ...
Lire la chronique
Black Sabbath
13
Lire la chronique
Blood Of The Wolf
II: Campaign Of Extermination
Lire la chronique
MoM Poésique - Saor / "La Colline sentant les thyms"
Lire le podcast
Torture Rack
Malefic Humiliation
Lire la chronique
Black Howling
Return of Primordial Stillness
Lire la chronique
Isengard
Høstmørke
Lire la chronique
Devastatiön
Drink With The Devil (EP)
Lire la chronique
Mortem
Deinós Nekrómantis
Lire la chronique
Animals as Leaders
The Joy of Motion
Lire la chronique
Moongates Guardian
Leave the Northern Mountains
Lire la chronique
Absolvtion
Gallow's Destiny (EP)
Lire la chronique
The Negation
The Sixth Extinction (EP)
Lire la chronique