chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
93 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Mumakil + Blockheads + Remorse + Time To Act

Live report

Mumakil + Blockheads + Remorse + Time To Act Le 26 Octobre 2006 à Aubière, France (La Chambre)
Première venue pour moi dans cette salle de La Chambre (un petit entrepôt en fait) pour un concert en petit comité (60 à 70 personnes) et 100% grind.

Ce sont les régionaux de l’étape de Time To Act qui entament les hostilités avec un grindcore old school à la Napalm Death, Terrorizer. Je n’avais jamais vu le groupe sur scène jusque là mais les quelques morceaux que j’avais écouté d’eux m’avaient bien botté. Je n’ai pas été déçu, les morceaux sont majoritairement rapides, péchus et concis. Facile de s’en imprégner donc. Une prestation qui aura bien annoncé la couleur même si ce ne fut pas la plus carrée de la soirée.

Vient ensuite le tour des Remorse. Le trio, dans une configuration scénique improbable (un chanteur, un batteur et un guitariste branché en stréréo,) envoie malgré tout méchamment la sauce. Peut-être le groupe le plus barré de la soirée. La set-list, d’une dizaine de titres, comprend l’intégralité de la démo « Grind Cutter » ainsi qu’une demi-douzaine de nouveaux morceaux, à sortir sur leur prochain album, prévu fin 2006-début 2007. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ces nouveaux morceaux vont tout tuer, qu’ils soient dans le même esprit que ceux de la précédente démo ou, au contraire, plus orientés vers un hardcore lourd et torturé à la Converge. Finalement, c’est sur une reprise quasi-méconnaissable de March of the pigs (NIN) que le groupe achèvera sa prestation.

J’ai loupé la majeure partie du concert de Blockheads pour cause d’interview de Tom de Mumakil. Mais sur les quelques titres que j’ai vu, j’ai pu constater que la prestation du groupe était très énervée (la plus dynamique de la soirée) avec un batteur qui blaste bien et des compos moins linéaire peut-être que Mumakil.

Mumakil justement. Le groupe que j’attendais le plus. J’ai pas été déçu même si le groupe n’en fait pas des tonnes sur le plan scénique. Les suisses enchaînent brûlots grindcore sur brûlots grindcore sans quasiment aucun répit, à la grande joie visiblement du public, bien que ce dernier soit moins agité que pendant la prestation des nancéens. Seb, le batteur est impressionnant, très doué lui aussi dans l’art du blast. Quant à Jéjé, le gratteux, il a vraiment un technique main droite qui laisse admiratif. Il faut dire que c’est un peu nécessaire vu la rapidité des plans (l’avantage des petites salles, c’est qu’à un mètre des protagonistes, les musiciens du dimanche comme moi peuvent en prendre plein les mirettes). Mon seul regret est de ne pas avoir mieux connus les titres avant ce concert (j’ai acheté « Customized Warfare » à cette occasion) ce qui explique certainement que j’ai trouvé certains morceaux un peu redondants. En tout cas, ce fut un bon gros moment de défoulement.

Une date bien convaincante donc, qui aura à mon avis ravi la plupart du public. Apparemment, ce fut une des dates les plus remplies de la saison à La Chambre, ce qui est, d’une part, plutôt encourageant pour les prochaines organisations de concerts et d’autre part, confirme qu’il y a encore et toujours (fort heureusement) des adeptes de musique brutale et underground.

DOSSIERS LIES

Mumakil : Grind ta mère !
Mumakil : Grind ta mère !
Octobre 2006
  

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Mumakil + Blockheads + Remorse + Time To Act
photos
Mumakil
Mumakil
7 photo(s)
  
Remorse
Remorse
7 photo(s)
  

plus d'infos sur
Blockheads
Blockheads
Grindcore - 1992 - France
  
Mumakil
Mumakil
Grindcore - 2004 † 2017 - Suisse
  
Remorse
Remorse
Grind - 1998 - France
  
Time To Act
Time To Act
France
  

Blurr Thrower
Les Avatars Du Vide (EP)
Lire la chronique
At The Gates + Behemoth + Wolves In The Throne Room
Lire le live report
Horns
Czerń
Lire la chronique
Wolvennest
Void
Lire la chronique
Napalm Death
Nazi Punks Fuck Off (EP)
Lire la chronique
Cantique Lépreux
Paysages Polaires
Lire la chronique
Hexenbrett
Erste Beschwörung (EP)
Lire la chronique
Mortal Scepter / Deathroned
Mortal Scepter / Deathroned...
Lire la chronique
Nyctophilia
Ad Mortem et Tenebrae
Lire la chronique
Bilan 2018
Lire le bilan
Feral
Flesh For Funerals Eternal
Lire la chronique
Ossuarium
Living Tomb
Lire la chronique
AC/DC
Flick Of The Switch
Lire la chronique
PPCM #7 : Pour ce soir, tu mangeras les RESTES (VITAUX) !
Lire le podcast
Sunwheel
I Am the One
Lire la chronique
Cannibal Corpse
Tomb Of The Mutilated
Lire la chronique
Obscenity
Summoning The Circle
Lire la chronique
Vetala
Retarded Necro Demential Hole
Lire la chronique
Psychotomy
Aphotik
Lire la chronique
Seigneur Voland
Consumatum Est (Compil.)
Lire la chronique
John Garcia
John Garcia and The Band Of...
Lire la chronique
Carnal Forge
Gun To Mouth Salvation
Lire la chronique
Monstrosity
The Passage Of Existence
Lire la chronique
Guðveiki
Vængför
Lire la chronique
Maniac
Ruthless (EP)
Lire la chronique
Lord Ketil
Long Lone Among the Wolves
Lire la chronique
Gortuary
Divine Indigenous Sacrament
Lire la chronique
Of Feather And Bone
Bestial Hymns Of Perversion
Lire la chronique
Create A Kill
Summoned To Rise
Lire la chronique
Embrace Of Thorns
Scorn Aesthetics
Lire la chronique