chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
177 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Reborn Dead - Tour 2023

Live report

Reborn Dead - Tour 2023 Skelethal + Left to Die
Le 10 Mars 2023 à Paris, France (Backstage)
Merci Garmonbozia. Merci d’avoir entendu mes sempiternelles récriminations contre les plateaux à rallonge et donc de proposer en ce vendredi 10 mars une affiche telle qu’elles devraient toujours être : une seule bonne première partie suivie d’une tête d’affiche. Point. Pas besoin de se taper à chaque fois un mini festival à quatre groupes, aujourd’hui nous allons enfin à l’essentiel, sans formations superflues. En plus, c’est le Backstage by the Mill qui accueille et cette salle possède de nombreux avantages : elle offre une bonne visibilité d’à peu près partout, la sonorisation est de qualité (même si d’aucun pourrait trouver le volume parfois un peu faiblard), les bars accessibles même les soirs d’affluence, avec un service rapide… J’aime vraiment beaucoup cet endroit.

Sans doute un peu moins connu que son compatriote DEATH TO ALL, qui m’avait régalé en 2016 au Divan du monde, cette date de LEFT TO DIE faisait quand même figure d’incontournable pour tout fan de DEATH, d’autant que le répertoire du soir allait être consacré à l’intégralité de « Leprosy » ainsi qu’à une petite sélection choisie de « Scream Bloody Gore ». Assurément immanquable, d’autant que le line up laisse rêveur : Terry Butler (basse), Rick Rozz (guitare), Gus Rios (batterie) et Matt Harvey (chant, guitare). Je ne vais pas me lancer dans une aussi fastidieuse qu’ennuyeuse description du parcours musical des deux premiers, ce sont des légendes, mais je dirai quand même un mot sur les deux autres. Le fait que le batteur et le chanteur officient tous deux dans GRUESOME (entre autres) fait qu’il ont déjà ce feeling propre au vieux death metal et, franchement, le chant de Matt Harvey est simplement bluffant, le parfait mimétisme dans les intonations, ce qui explique aussi certainement pourquoi il a également tenu un temps le micro chez DEATH TO ALL, on s’y perd quand même un peu…

Mais avant cela, qui aurait mieux pu ouvrir cette soirée que les Français de SKELETHAL ? Un truc comme MORFIN peut-être ? J’avoue que ça aurait été cool de retrouver les Californiens dont le style colle parfaitement à la thématique du jour mais on aurait surtout pu avoir bien pire que les Lillois, aussi est-ce un pur bonheur que de retrouver leur death old school d’obédience suédoise sur la belle scène du BBM. Cela fait la troisième fois en un peu moins d’un an que je les vois et, comme toujours avec cette formation, le set est carré, puissant, la partition est presque trop parfaite, trop appliquée. Il faut dire que quand tu ouvres pour des mecs dont tu as certainement poncé les disques dans ta jeunesse, il y a de quoi avoir peut-être une petite appréhension, voire un peu d’inhibition. Il reste que SKELETHAL a une nouvelle fois démontré son statut de valeur sûre de la scène extrême, avec un niveau clairement international tant ils tiennent une scène en véritables professionnels.

Set list
1. Sidereal Lifespan
2. Antropomorphia
3. Torrents of Putrefying Viscosity
4. Spectral Cemetery
5. Catharsis
6. Scaly Smelly Flesh
7. On Somber Soil
8. Repulsive Recollections
9. Morbid Ovation

Après un bref entracte, les héros investissent la scène. Evidemment le public est conquis, la question ne se pose même pas, et c’est l’occasion de constater une nouvelle fois que les compositions de DEATH n’ont rien perdu de leur impact originel. Bien sûr, nous sommes face à un très haut niveau d’interprétation, il ne pouvait en être autrement avec des mecs pareils sur scène, mais étant donné que les morceaux sont exécutés dans le plus total respect de leur forme de l’époque, il y a quelque chose d’à la fois émouvant et fascinant à les redécouvrir.

Emouvant car pour quelqu’un comme moi qui n’a jamais vu Chuck Schuldiner en concert et qui a découvert la musique de ce prodige en 1993 avec « Individual Thought Patterns », une formation telle que LEFT TO DIE me donne une occasion unique de prendre la dimension live de son œuvre. Fascinant car c’est une nouvelle fois la preuve que le death metal de la fin des années 80, début des années 90, est le meilleur qui soit en termes d’ambiances, de riffing et de feeling. Je pourrais argumenter, j’ai la flemme, désolé.

Alors si maintenant on pouvait avoir l’équivalent pour CONTROL DENIED et « The Sound of Perseverance », ce serait merveilleux. Quoi qu’il en soit, la soirée fut parfaite, pour ne pas dire d’utilité publique.

1. Leprosy
2. Bord Dead
3. Forgotten Past
4. Mutilation
5. Baptized in Blood
6. Open Casket
7. Primitive Ways
8. Choke on It
9. Corpse Grinder
10. Left to Die
11. Zombie Ritual
12. Pull the Plug
13. Evil Dead

1 COMMENTAIRE(S)

coreandcoupdate citer
coreandcoupdate
12/03/2023 13:41
Une soirée magique, c’est clair (… où la trogne du public, des vieux des vieux des vieux, nous a rappelé combien les années ont passé…)

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Reborn Dead - Tour 2023
LADLO in Paris II
Aorlhac + Houle + Pénitence...
Lire le live report
Darkend
Viaticum
Lire la chronique
Prisonnier Du Temps
Comme Un Lion En Cage
Lire la chronique
Extinct
Incitement Of Violence
Lire la chronique
Immune to Them
Vomit the Chains (EP)
Lire la chronique
Phantom
Transylvanian Nightmare (EP)
Lire la chronique
Six Feet Under
Killing For Revenge
Lire la chronique
SETH
Lire l'interview
Zørza
Hellven
Lire la chronique
Vltimas
Epic
Lire la chronique
Eternal Hunt
An Era of Shame
Lire la chronique
Jours Pâles
Dissolution
Lire la chronique
Amenra
Skunk (Film)
Lire la chronique
In Vain
Solemn
Lire la chronique
Kymris
Mythes et légendes de la Co...
Lire la chronique
Chiens + Gummo + Kaask + Vision 3D + Jodie Faster + Prix Libre
Lire le live report
Schattenfang
Perdurabo
Lire la chronique
Alpha Warhead
Code Red
Lire la chronique
The Hope Conspiracy
Tools Of Oppression​ / ​Rul...
Lire la chronique
Agressor
Neverending Destiny
Lire la chronique
Bodyfarm
Malicious Ecstasy (EP)
Lire la chronique
Perveration
Putrefaction Of Infinite Ap...
Lire la chronique
Take It In Blood
Roadmap Of Pain (EP)
Lire la chronique
Hideous Divinity
Unextinct
Lire la chronique
The Biscuit Merchant
Visible Scars
Lire la chronique
Pontifex
From the Pale Mist
Lire la chronique
Strivers
Precious Core
Lire la chronique
Prieuré / Vermineux
Split (Mini-Split)
Lire la chronique
Fall for Rising
Are You Still Living (EP)
Lire la chronique
Rhapsody of Fire
Challenge the Wind
Lire la chronique