chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
186 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

European Tour - Spring 2024

Live report

European Tour - Spring 2024 Bell Witch + Thantifaxath
Le 20 Avril 2024 à Paris, France (Petit Bain)
Ce n’est pas si souvent qu’on a des concerts de Funeral Doom et comme j’avais raté en janvier ATARAXIE/DEHA/MARCHE FUNEBRE/MOURNING DAWN, je compte bien me rattraper avec BELL WITCH ! C’est certainement très immersif et il se peut que la première partie présente aussi un son original alors, c’est parti pour le Petit Bain !


THANTIFAXATH

Le trio canadien se présente en tunique noire, encapuchonné, le visage couvert. Cette discrétion sur scène quant à leurs personnes confirme le mystère qui les entoure. En effet, on ne sait pas de qui est constitué le line-up de ce groupe, ni même de quand il date exactement.
Pas mal de larsen avant que cela commence vraiment à jouer. Comme leur style de Black Metal est qualifié d’avant-gardiste, je me demande un instant si ça fait partie du show, mais vu leur attitude peu sereine, je crois que c’est plutôt un problème de son ! Quelques instants après, c’est parti pour de bon, avec 45 minutes d’un style assez particulier en effet. Il s’agit d’un Black Metal aux multiples ambiances proposant un côté technique et quelque peu alambiqué. Pour les ambiances, on a droit aussi bien à une jolie introduction au clavier qu’à un enregistrement de sons saturés, peu gracieux à l’écoute. Quant à la partie technique très affirmée, je dirais que ça lorgne vers le Jazz, quand d’autres pensent au Krautrock. C’est donc sans surprise que le guitariste nous fait des démonstrations de montées et descentes de manche. Je sais que ça peut déplaire à certains mais pas de problème pour moi. La six cordes sait aussi être agressive et les accélérations font headbanguer une partie du premier rang. Ce qui est déjà une performance car pour un public majoritairement venu écouter du Funeral Doom, il ne faut pas s’attendre non plus à voir des slams ou des pogos ! L’aspect agressif vient également du bassiste-chanteur avec sa voix puissante, secondé aux vocaux par le guitariste. Bonne réaction de l’audience avec applaudissements entre 2 titres. La setlist mixant extraits de « Sacred White Noise », leur premier album, et « Hive Mind Narcosis », le second (sorti l’année dernière), semble rencontrer le succès. Alors, vous lirez de-ci de-là que le son de THANTIFAXATH est dissonant ou encore composé de boucles déstructurées mais si vous êtes ouverts à des formations comme SHINNING (les Norvégiens) ou à un minimum d’expérimentations, franchement, ça passe très bien.


BELL WITCH

25 minutes de musique d’ambiance sombre et froide en inter-groupes, le Petit Bain sait comment nous conditionner ! Et c’est donc dans un silence religieux que se trouve l’assemblée au moment où BELL WITCH commence. Malheur à celui qui s’est fait remarquer en éternuant !
Dylan (basse/chant) et Jesse (percussions/chant) se partagent la scène, et la batterie est vraiment imposante, agrémentée de nombreux ajouts, comme un gong ou encore ce long tube argenté sur lequel Jesse tapera avec un marteau. Ils ne sont que deux car le concept initial du projet, c’est de jouer de la musique lente sur une base basse et batterie (voir l’interview), même si du clavier est venu étoffer leur son ces dernières années.
Ceux qui avaient eu la chance de les voir au dernier Motocultor savent à quoi s’attendre : la version live (13 minutes plus courte) de leur dernier album constitué d’un seul titre, le colossal « The Clandestine Gate » (83 minutes sur l’enregistrement studio !). Le fait de vivre une expérience hors du commun est renforcé par la projection d’un film arty en noir et blanc, un peu à la façon d’un DECLINE OF THE I dans un autre style.
Dylan et Jesse se coordonnent du regard pour se caler sur les variations sonores et les dynamiques du chant, le growl de Jesse étant particulièrement apprécié (avec quelques effets de micro à la ESOTERIC).
Applaudissements à la fin, on a l’impression d’avoir voyagé avec eux pendant plus d’une heure. Les commentaires entendus autour de moi sont « super », « exceptionnel », « il y avait un côté religieux ». Gros succès, en témoigne la queue au merch.
Pour ceux qui voudraient en savoir plus, Raziel a chroniqué leur pépite « Mirror Reaper »..



Heureux d’avoir vu ce phénomène qu’est BELL WITCH et apparemment je ne suis pas le seul à apprécier vu qu’ils jouaient quand même dans une belle salle et qu’il y avait du monde. En observant le public, j’ai noté avec surprise que beaucoup de couples étaient présents, je ne savais pas que le Funeral Doom rassemblait les amoureux !

2 COMMENTAIRE(S)

AxGxB citer
AxGxB
22/04/2024 09:41
Vu Bell Witch l'année dernière au KTDF, c'était assez hypnotique et intéressant mais sachant que la setlist serait identique je n'ai cette fois-ci pas fait le déplacement.
Sosthène citer
Sosthène
22/04/2024 07:44
Je regrette vraiment de ne pas avoir pu être présent, le bon funeral sur scène c'est souvent grandiose !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
European Tour - Spring 2024
plus d'infos sur
Bell Witch
Bell Witch
Funeral Doom - 2010 - Etats-Unis
  
Thantifaxath
Thantifaxath
Black Metal - 2011 - Canada
  

Dodsferd
Wrath
Lire la chronique
Heresiarch
Edifice
Lire la chronique
Tombstoner
Rot Stink Rip
Lire la chronique
Sermon
Till Birth Do Us Part
Lire la chronique
Antzaat / Ronarg
Madness / Morgen (Split 12")
Lire la chronique
Critical Defiance
The Search Won't Fall...
Lire la chronique
Iron Monkey
Spleen and Goad
Lire la chronique
European Tour 2024
Malepeste + Midnight Odyssey
Lire le live report
Sakna
De Syv Dødssynder
Lire la chronique
Phantom
Handed To Execution
Lire la chronique
La photo mystère du 16 Mai 2024
Jouer à la Photo mystère
brokNface
Leave to Live (EP)
Lire la chronique
Mindz Eye
The Vision
Lire la chronique
Chainsword
Born Triumphant
Lire la chronique
Belore + Griffon
Lire le live report
Summoned to Suffer - European Tour May 2024
Demiurgon + Pessimist + Tal...
Lire le live report
Tenebro
L'Inizio Di Un Incubo
Lire la chronique
Alkhemia
Abraxas
Lire la chronique
Contre-Feux
La morsure (EP)
Lire la chronique
Assylum
Far Beyond Madness
Lire la chronique
Hagetisse
The Fountain of Fallen Stars
Lire la chronique
Karabiner
Unbeaten (EP)
Lire la chronique
Inquisition
Veneration of Medieval Myst...
Lire la chronique
Mons Veneris
Ascent into Draconian Abyss
Lire la chronique
Aborted
Vault Of Horrors
Lire la chronique
Cryptic Process + Inhumate + Putrefaction of Rotting Corpses (P.O.R.C.) + Serpillère + Pendrak
Lire le live report
INHUMATE - Clap de (presque) fin
Lire l'interview
Borgtårn
Sorte Makt
Lire la chronique
Atrophy
Asylum
Lire la chronique
Necrophobic
In The Twilight Grey
Lire la chronique