chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
45 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Borgia - Promo 2007

Chronique

Borgia Promo 2007 (Démo)
Le Moyen Âge, une merveilleuse époque où les pestiférés et les lépreux devaient se signaler avec des clochettes en arrivant pour que les honnêtes citoyens payant leur gabelle puissent s'en éloigner, où les juifs étaient soupçonnés de contaminer l'eau des puits, et où l'immigration massive était appelée « invasion », et généralement réprimée dans le sang, la joie, et la bonne humeur. Tout comme maintenant en fait, on a juste changé les termes pour faire plus sympathique, mais on a conservé l'esprit bon enfant.

Borgia, groupe parisien de son état, possède lui aussi un amour immodéré pour cette magnifique époque, et développe donc une imagerie et un univers sombre, malsain et délicieusement dérangé, qui sied parfaitement au contexte moyenâgeux. La jeune formation propose dans ces deux démos un black metal lorgnant souvent vers le death metal et dont certains éléments peuvent la rapprocher de la mouvance orthodoxe qui est un peu à la mode ces dernières années.
En effet, entre l'univers très religieux (avec en influences sur leur myspace les Croisés, les jésuites, Machiavel, Gilles de Rais et autres Torquemada), le rendu très poisseux (ce terme poisseux va revenir souvent dans cette chronique, tant j'ai une vision de lépreux déambulants à l'écoute de ce promo, et qui n'aime pas ces charmants malades qui peuvent se couper des petits bouts sans douleur pour rehausser le goût de leur cuisine ?) de la musique et les chœurs qui interviennent de temps en temps, les prétextes sont nombreux pour rapprocher Borgia des formations de black orthodoxe. Mais bienheureusement, le groupe est loin d'être un énième Funeral Mist ou Merrimack.

La première démo de Borgia se nomme Mandragore et est sortie en avril 2006. A l'époque le groupe proposait déjà ce black metal extrêmement sombre et poisseux, la plupart du temps mid-tempo, mais empreint d'une réelle ambiance macabre. Les passages lourds s'enchaînent avec d'autres plus véloces, sans jamais toutefois atteindre des tempos effarants, et sans aucune volonté de donner un côté épique à la musique, pour un rendu de fort bonne facture.
La seconde démo Amphytalamus Horroris parue en décembre dernier, si elle ne change pas de style d'un iota, bénéficie quant à elle d'un son plus clair et plus espacé – bien que la production de Mandragore soit déjà de fort bonne facture pour une démo, cela va sans dire. Les compositions ont aussi gagné en maturité : les enchaînements sont désormais plus naturels et l'ensemble est plus accrocheur, et l'on retrouve bien sûr toujours cette ambiance si propice à une soirée barbecue dans la cour des miracles.

Ce sont donc là deux démos fort prometteuses que nous proposent nos compatriotes de chez Borgia. Le groupe démontre une réelle maîtrise des ambiances macabres et poisseuses, qui seyaient si bien à ce black orthodoxe rehaussé d'une pointe de death metal lourd et pesant. Une formation à suivre de près donc, car il est fort probable qu'elle arriver à percer dans la vaste scène black metal parisienne.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Borgia
Black/Death Orthodoxe
2007 - Autoproduction
notes
Chroniqueur : -
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Borgia
Borgia
Black/Death - France
  

tracklist
Mandragore :

I.
II.
III.

Amphytalamus Horroris :

IV.
V. Charybde
VI. Scylla
VII. Maréchal
VIII. Sangre Limpia

Durée : 33:52

voir aussi
Borgia
Borgia
Ecclesia

2009 - Paradigms Recordings
  

Essayez aussi
Schammasch
Schammasch
Contradiction

2014 - Prosthetic Records
  

Infinity
Hybris
Lire la chronique
Anasarca
Survival Mode
Lire la chronique
The Fatalist
Dark Ecriture (EP)
Lire la chronique
Dead Witches
Ouija
Lire la chronique
Black Metal in french : Les destructeurs
Lire le biographie
Formicarius
Black Mass Ritual
Lire la chronique
Bloody Rabbeat
Use Your Head (EP)
Lire la chronique
Dzö-nga
The Sachem's Tales
Lire la chronique
Wacken Open Air 2017
28 years louder than anythi...
Lire le live report
Expulsion
Nightmare Future (EP)
Lire la chronique
Once Awake
Ever So Cold
Lire la chronique
Contorsion
United Zombie Nation (U.z.N)
Lire la chronique
The Gault
Even as All Before Us
Lire la chronique
Hangman's Chair / Greenmachine
Hangman's Chair / Greenmach...
Lire la chronique
Dawn Of Disease
Ascension Gate
Lire la chronique
Nokturnal Mortum
Verity
Lire la chronique
Beneath
Ephemeris
Lire la chronique
Fall Of Summer 2017
Lire l'interview
The Midnight Ghost Train
Cypress Ave.
Lire la chronique
Cloven Hoof
Who Mourns For The Morning ...
Lire la chronique
Charnel Winds
Verschränkung
Lire la chronique
Desecresy
The Mortal Horizon
Lire la chronique
Venomous Maximus
No Warning
Lire la chronique
Mirrored in Secrecy : de l'autre côté du miroir
Lire l'interview
Profanity
The Art Of Sickness
Lire la chronique
Rings Of Saturn
Ultu Ulla
Lire la chronique
Human Magnet
A New Kind Of Start
Lire la chronique
Triumvir Foul
Spiritual Bloodshed
Lire la chronique
Alory
A Life Story
Lire la chronique
Snjór
Les fleurs maladives (Démo)
Lire la chronique