chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
83 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Borgia - Promo 2007

Chronique

Borgia Promo 2007 (Démo)
Le Moyen Âge, une merveilleuse époque où les pestiférés et les lépreux devaient se signaler avec des clochettes en arrivant pour que les honnêtes citoyens payant leur gabelle puissent s'en éloigner, où les juifs étaient soupçonnés de contaminer l'eau des puits, et où l'immigration massive était appelée « invasion », et généralement réprimée dans le sang, la joie, et la bonne humeur. Tout comme maintenant en fait, on a juste changé les termes pour faire plus sympathique, mais on a conservé l'esprit bon enfant.

Borgia, groupe parisien de son état, possède lui aussi un amour immodéré pour cette magnifique époque, et développe donc une imagerie et un univers sombre, malsain et délicieusement dérangé, qui sied parfaitement au contexte moyenâgeux. La jeune formation propose dans ces deux démos un black metal lorgnant souvent vers le death metal et dont certains éléments peuvent la rapprocher de la mouvance orthodoxe qui est un peu à la mode ces dernières années.
En effet, entre l'univers très religieux (avec en influences sur leur myspace les Croisés, les jésuites, Machiavel, Gilles de Rais et autres Torquemada), le rendu très poisseux (ce terme poisseux va revenir souvent dans cette chronique, tant j'ai une vision de lépreux déambulants à l'écoute de ce promo, et qui n'aime pas ces charmants malades qui peuvent se couper des petits bouts sans douleur pour rehausser le goût de leur cuisine ?) de la musique et les chœurs qui interviennent de temps en temps, les prétextes sont nombreux pour rapprocher Borgia des formations de black orthodoxe. Mais bienheureusement, le groupe est loin d'être un énième Funeral Mist ou Merrimack.

La première démo de Borgia se nomme Mandragore et est sortie en avril 2006. A l'époque le groupe proposait déjà ce black metal extrêmement sombre et poisseux, la plupart du temps mid-tempo, mais empreint d'une réelle ambiance macabre. Les passages lourds s'enchaînent avec d'autres plus véloces, sans jamais toutefois atteindre des tempos effarants, et sans aucune volonté de donner un côté épique à la musique, pour un rendu de fort bonne facture.
La seconde démo Amphytalamus Horroris parue en décembre dernier, si elle ne change pas de style d'un iota, bénéficie quant à elle d'un son plus clair et plus espacé – bien que la production de Mandragore soit déjà de fort bonne facture pour une démo, cela va sans dire. Les compositions ont aussi gagné en maturité : les enchaînements sont désormais plus naturels et l'ensemble est plus accrocheur, et l'on retrouve bien sûr toujours cette ambiance si propice à une soirée barbecue dans la cour des miracles.

Ce sont donc là deux démos fort prometteuses que nous proposent nos compatriotes de chez Borgia. Le groupe démontre une réelle maîtrise des ambiances macabres et poisseuses, qui seyaient si bien à ce black orthodoxe rehaussé d'une pointe de death metal lourd et pesant. Une formation à suivre de près donc, car il est fort probable qu'elle arriver à percer dans la vaste scène black metal parisienne.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Borgia
Black/Death Orthodoxe
2007 - Autoproduction
notes
Chroniqueur : -
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Borgia
Borgia
Black/Death - 2003 † 2010 - France
  

tracklist
Mandragore :

I.
II.
III.

Amphytalamus Horroris :

IV.
V. Charybde
VI. Scylla
VII. Maréchal
VIII. Sangre Limpia

Durée : 33:52

voir aussi
Borgia
Borgia
Ecclesia

2009 - Paradigms Recordings
  

Essayez aussi
Schammasch
Schammasch
Contradiction

2014 - Prosthetic Records
  

Anguish
Magna Est Vis Siugnah
Lire la chronique
Dominant
The Summoning (EP)
Lire la chronique
The Ugly
Thanatology
Lire la chronique
Vardan
Nostalgia - Archive of Fail...
Lire la chronique
Z Family
Chapter II : Origin
Lire la chronique
Autopsy
Puncturing The Grotesque (EP)
Lire la chronique
Life Of Agony
River Runs Red
Lire la chronique
Mortis Mutilati
The Stench of Death
Lire la chronique
Pissgrave
Suicide Euphoria
Lire la chronique
Disfuneral
Disfuneral (EP)
Lire la chronique
Harakiri for the Sky
Arson
Lire la chronique
I I (Infernal Invocation) / Lihhamon
Miasmal Coronation (Split-CD)
Lire la chronique
(Faire) découvrir le Black Metal !
Lire le podcast
Morbid Angel
Kingdoms Disdained
Lire la chronique
Unhuman
Unhuman
Lire la chronique
False Gharial
Birth (EP)
Lire la chronique
Watain
Trident Wolf Eclipse
Lire la chronique
Holmgang
Dømt til døden
Lire la chronique
Iphicrate
Résurgence (EP)
Lire la chronique
Sublime Cadaveric Decomposition
Raping Angels in Hell
Lire la chronique
Condition Critical
Extermination Plan
Lire la chronique
Necrophobic
Mark Of The Necrogram
Lire la chronique
Almyrkvi
Umbra
Lire la chronique
Deathcult
Cult Of The Goat
Lire la chronique
Scuorn
Parthenope
Lire la chronique
Portrait
Burn The World
Lire la chronique
Deinonychus
Ode to Acts of Murder, Dyst...
Lire la chronique
Hegemon pour l'EP "Initium Belli"
Lire l'interview
Black Label Society
Grimmest Hits
Lire la chronique
Nydvind
Seas of Oblivion
Lire la chronique