chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
42 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Corpsessed - The Dagger & The Chalice

Chronique

Corpsessed The Dagger & The Chalice (EP)
Ce premier EP de Corpsessed était attendu. Notamment par les fans de doom/death puisque l'un des instigateurs de ce nouveau projet n'est autre que Matti Mäkelä (Tyranny, ex-Wormphlegm). Par votre serviteur également, dès qu'il a entendu les premiers extraits qui l'ont laissé en sueur et la quéquette à l'air. C'est donc quatre ans après sa conception que le combo finlandais sort enfin The Dagger & The Chalice, sur le jeune et ambitieux label Dark Descent Records.

Et autant le dire tout de suite, il s'agit d'une des meilleures sorties death metal de l'année. Alors oui, encore du revival mais pas n'importe lequel. On est dans le haut du panier ici messieurs dames, du death old-school qui dégage une sacrée classe. Rien que le livret gris genre vieux papier donne un putain de cachet au groupe, tout en annonçant ce qui va suivre. Car Corpsessed nous plonge tout au long de ces six titres (une vingtaine de minutes au total) dans une ambiance des plus ténébreuses et occultes. Ce grâce à des riffs sombres et blasphématoires de qualité (les débuts de "Massgrave" et "Nameless Cult", "The Dagger & The Chalice" à 1'41...) et des leads mélodiques typiquement finlandaises ("Crypt Infester" à 1'05, "Altar Of Worms" vers 2'29). Le combo joue même sur les détails en incorporant quelques samples atmosphériques comme sur "Nameless Cult" et "Altar Of Worms". Le chant contribue lui aussi à l'aura maléfique de The Dagger & The Chalice. Le growl puissant et féroce de Niko Matilainen reste certes classique, tout comme les shrieks, mais les backing vocals et certaines intonations moins courantes tels les vocaux dégoulinants de "The Dagger & The Chalice" vers la deuxième minute, le cri torturé de "Massgrave" à 3'38 ou le rire de psychopathe sur les blasts de "Nameless Cult" à 2'25, vont de paire avec l'environnement malfaisant. Pour moi toutefois, le paroxysme de cette ambiance soufrée restera le riff d'ouverture d'"Altars Of Worms". Lent, oppressant, menaçant. Le Mal à l'état pur, à vous foutre les chocottes! Mais les Finlandais ne se limitent pas au down-tempo, fort heureusement. C'est même une des principales qualités du quintette. Il joue ainsi à merveille sur différentes rythmiques afin que l'auditeur soit tour à tour écrasé par des riffs doomy pachydermiques (l'"Introduction" instrumentale, le début de "Crypt Infester", "Altar Of Worms" à 3'50, "The Dagger & The Chalice" à 1'50, etc.), entraîné par des passages thrashy ("Crypt Infester" à 1'27, "Nameless Cult" à 0'57...) voire du mid-tempo ("Crypt Infester" à 0'54, "Massgrave" avant la 1ère minute...), ou agressé par des séquences brutales puisque Corpsessed a le bon goût de nous offrir quelques blast-beats sur "Nameless Cult", "Altar Of Worms", "Massgrave" et "The Dagger & The Chalice", morceau-titre final le plus burné de l'opus. Comme ça tout le monde est content et voilà les compositions suffisamment variées pour une efficacité à toute épreuve.

Corpsessed s'inscrit donc dans cette vague retro death et tape comme les autres dans l'hommage à la Finlande (la mélodie sombre), la Suède (le groove, les accélérations), avec une pincée d'Incantation (le feeling infernal), rappelant le très bon Catacombs Of The Grotesque des Mexicains de Denial. Mais il se démarque de la masse par une qualité et une maîtrise supérieures, et surtout une atmosphère prenante à laquelle il est difficile de ne pas succomber. Il y a bien quelques riffs un peu génériques par ci par là mais rien qui vient gâcher le plaisir. Et du plaisir, nul doute que les adeptes du style en trouveront à l'écoute de ce The Dagger & The Chalice massif.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

5 COMMENTAIRE(S)

Invité citer
pete bondurant
03/11/2011 00:32
tu m'etonnes que c'est proche de Denial ! Que je prefere car moins de riffs bouche trou
Invité citer
pete bondurant
03/11/2011 00:30
Mouais, les riffs rapides swedish sont pas hyper inspiré non plus...le son est séduisant, les ambiances lourdingues sont réussies mais je prefere le "catacombs of the grotesque" de Denial dans le même délire....et je lis la fin de la chro et je vois que cette référence sort ! c'est pas beau la vie ! ...hyper proche dans le coté dantesque
gulo gulo citer
gulo gulo
10/09/2011 10:47
note: 4/5
paraît qu'y a de la branlette de basse sur l'album
AxGxB citer
AxGxB
10/09/2011 01:05
note: 4/5
Excellent EP qui laisse espérer un premier album du même calibre. Effectivement, encore du revival, mais quelle classe!
Caacrinolas citer
Caacrinolas
09/09/2011 21:38
très clairement la découverte de l'année en ce qui me concerne.

Lourd, puissant et terriblement efficace (lalilalilalilalila)

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Corpsessed
Death Metal
2011 - Dark Descent Records
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs : (5)  3.8/5
Webzines : (5)  3.61/5

plus d'infos sur
Corpsessed
Corpsessed
Death Metal - Finlande
  

tracklist
01.   Introduction
02.   Crypt Infester
03.   Nameless Cult
04.   Altar Of Worms
05.   Massgrave
06.   The Dagger & The Chalice

Durée : 23'20

line up
parution
1 Mai 2011

voir aussi
Corpsessed
Corpsessed
Abysmal Thresholds

2014 - Dark Descent Records
  
Corpsessed
Corpsessed
Corpsessed (EP)

2012 - Dark Descent Records
  

Essayez aussi
Unleashed
Unleashed
Where No Life Dwells

1991 - Century Media
  
Necrowretch
Necrowretch
Bestial Rites 2009-2012 (Compil.)

2013 - Century Media
  
Troglodyte
Troglodyte
Don't Go In The Woods

2012 - Autoproduction
  
Disma
Disma
The Manifestation (EP)

2011 - Necroharmonic
  
Kaamos
Kaamos
Lucifer Rising

2005 - Candlelight Records
  

Surprise de l'année
Scanner
The Judgement
Lire la chronique
Vrolok
Void (The Divine Abortion)
Lire la chronique
Black Sheep Wall
I'm Going To Kill Myself
Lire la chronique
Ad Hominem
Planet Zog - The End
Lire la chronique
Energumen
Void Spiritualism (EP)
Lire la chronique
Necrowretch
With Serpents Scourge
Lire la chronique
Suicide Silence
The Black Crown
Lire la chronique
Lacuna Coil
Shallow Life
Lire la chronique
Mamie Nova
Jouer au blindtest
Crypt Sermon
Out of the Garden
Lire la chronique
Under Four WIngs Of Death
Ascension + Bölzer + Dysang...
Lire le live report
Sport
Bon Voyage
Lire la chronique
Glaciation
Sur les falaises de marbre
Lire la chronique
Heavydeath
Eternal Sleepwalker
Lire la chronique
King Woman
Doubt (EP)
Lire la chronique
Stormwitch
Season Of The Witch
Lire la chronique
Crimson Swan
Unlit
Lire la chronique
The Ashes To Ashes Tour
Chelsea Grin + Oceans Ate A...
Lire le live report
Obscure Infinity
Perpetual Descending Into N...
Lire la chronique
Carach Angren
This is no Fairytale
Lire la chronique
Torche
Restarter
Lire la chronique
Lacuna Coil
Dark Adrenaline
Lire la chronique
Conférence de presse 50ème Anniversaire
Scorpions
Lire le live report
Code
Mut
Lire la chronique
Aussitôt Mort
Montuenga
Lire la chronique
Binah
A Triad Of Plagues (EP)
Lire la chronique
Combien de concerts de metal faites-vous par an ?
On a bien dit de metal, hein ?
Voir le sondage
Sarpanitum
Blessed Be My Brothers
Lire la chronique
Misþyrming
Söngvar elds og óreiðu
Lire la chronique
Wende
The Third and the Noble
Lire la chronique