chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
37 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Cataplexy - Devangelight

Chronique

Cataplexy Devangelight
Après YVONXHE et AL-KAMAR, je poursuis dans les albums de black japonais sortis en 2012, et passe à un groupe bien plus réputé que les autres... mais uniquement dans son pays pour l’instant.

Bien que cet album ne soit que son deuxième, CATAPLEXY existe depuis le début des années 90 et a sorti sa première tape en 1993, année du premier album de SIGH, l’excellent Scorn Defeat. Il a enchainé avec d’autres démos jusqu’en 1995 pour disparaître jusqu’en 2003, année de sortie d’un EP de 2 titres. Il est reparti ensuite hiberner pour enfin exploser en 2008 avec un premier album paru chez Bloodbath Records : ...Lunar Eclipse, Chaos to the Ruin... . C’est depuis celui-ci qu’il est devenu l’une des figures du black nippon et joue fréquemment dans tout le Japon. Les fans de plus en plus nombreux ont encore dû prendre leur mal en patience pour découvrir une suite et c’est 4 ans plus tard que sort Devangelight, chez cette fois-ci l’incontournable Zero Dimensional Records.

Et la recette est bien la même avec toujours ce bon petit goût de black inspiré des années 90 et avec une bonne dose de riffs entrainants. On pense facilement à ces groupes hollandais qui aiment bourriner tout en intégrant des mélodies mémorables comme CIRITH GORGOR et ZWARTPLAAG. La ressemblance n'est pas constante, mais évidente. Le début de « Dysastral Paradigm » par exemple ne trompe pas et on croirait presque à une reprise. On retrouve jusqu’à l’utilisation judicieuse de guitare sèche (« Celestial Arcane Epitaph »). En tout cas, si le groupe a oublié d’avoir de la personnalité, il n’a pas oublié d’être efficace, et pendant 48mn, on s’en mange plein les dents. On est pris par le froc dès la fin de l’introduction d'une minute et on est emmené jusqu’au bout sans avoir le temps de reprendre son souffle. Il y a bien des breaks qui viennent relâcher un peu la pression, mais sur la majeure partie de l’album ça gratte, ça martelle et ça gueule. Les vocaux sont d’ailleurs sans compromis, d’une voix toujours démoniaque, efficace.

La maîtrise est impressionnante et tout sonne très pro. Il est difficile de préférer un titre à un autre tellement ils ont tous un bon niveau, qu’ils soient courts comme « Sphereflection » (3:44) ou à rallonge comme « Lifelessdawn » (10mn). De plus, tous les instruments sont audibles et bien mixés, créant un tout logique et harmonieux.

Peu de reproches à formuler à part le manque de personnalité. On peut regretter que les morceaux se ressemblent un peu trop les uns des autres mais cela ne gène en rien l’écoute. La production est aussi un poil trop faiblarde et on aurait aimé qu’elle atteigne le niveau supérieur pour renforcer l’effet mandale des compositions, mais là encore rien de grave.

Cet album est destiné à ceux qui veulent du black metal à la fois furieux et mélodique et qui ne se posent pas de questions sur la nécessité ou non d’un groupe d’avoir sa propre patte. Je le conseille donc fortement.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

3 COMMENTAIRE(S)

Sakrifiss citer
Sakrifiss
17/07/2012 18:41
Tiens, je n'avais jamais pensé à LUTOMYSL en écoutant CATAPLEXY ! Il faut dire que pour moi, les vocaux de LUTOMYSL déterminent beaucoup l'ambiance du groupe. Ceux de CATAPLEXY sont très éloignés. De plus je pense que LUTOMYSL travaille plus sur les variations et a un côté plus "touchant"/"touché" aue les Japonais.
Le groupe KOSA est proche des vieux LUTOMYSL par contre.
Sinon, il y a peu de différences il me semble entre le premier album et le deuxième de CATAPLEXY. La pochette et le visuel a évolué et fait plus brutal, mais au fond, la musique a peu évolué.
La prochaine fois, je vais essayer de penser à LUTOMYSL en l'écoutant alors...
Geisterber citer
Geisterber
17/07/2012 18:20
Je trouvais dans ...Lunar Eclipse, Chaos to the Ruin... une petite touche LUTOMYSL que je retrouve moins dans l'extrait "Dysastral Paradigm" présent ici. Qu'en penses-tu Sakri ?
Sakrifiss citer
Sakrifiss
15/07/2012 19:11
Petit problème de lien "Ecoutez", donc je mets le lien ici pour l'instant :
http://zerodimensionalrecords.bandcamp.com/album/devangelight

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Pseudo :
Question anti-spam :
Dans quel groupe mythique joue Tom Araya ?
Commentaire :

Cataplexy
Black Metal brutal et mélodique
2012 - Zero Dimensional Records
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Cataplexy
Cataplexy
Black Metal brutal et mélodique - Japon
  

tracklist
01.   De Evangel Light
02.   Whirl of Skuldlight
03.   Recrimsoned Vestige
04.   Celestial Arcane Epitaph
05.   Sphereflection
06.   Silvery Supplicant
07.   Hydraulis of The Ether
08.   Dysastral Paradigm
09.   Lifelessdawn

Durée : 48mn

parution
5 Mai 2012

Dephosphorus
Ravenous Solemnity
Lire la chronique
Earth and Pillars
Earth I
Lire la chronique
Raise Hell
Holy Target
Lire la chronique
Domains
Sinister Ceremonies
Lire la chronique
Dir En Grey
Arche
Lire la chronique
N.K.V.D.
Hakmarrja
Lire la chronique
Hypomanie
A City in Mono
Lire la chronique
Calm Hatchery
Fading Reliefs
Lire la chronique
Witchden
Consulting The Bones
Lire la chronique
Gloomy Grim
Grimoire (Démo)
Lire la chronique
More Than Life
Love Let Me Go
Lire la chronique
Combichrist
Lire le live report
AC/DC
Rock Or Bust
Lire la chronique
Cadaveric Fumes / Demonic Oath
Entwined In Sepulchral Dark...
Lire la chronique
Behemoth
Zos Kia Cultus
Lire la chronique
Defeater
Travels
Lire la chronique
Sordide
La France a Peur
Lire la chronique
Khthoniik Cerviiks
Heptaedrone (Démo)
Lire la chronique
Riot V
Unleash The Fire
Lire la chronique
Heart In Hand
A Beautiful White
Lire la chronique
Artificial Brain
Labyrinth Constellation
Lire la chronique
Latitude Egress
To Take Up The Cross
Lire la chronique
Bring Me The Horizon
There Is a Hell, Believe Me...
Lire la chronique
Starofash
Lakhesis
Lire la chronique
Ad Patres + Gorod + Morbid Angel
Lire le live report
Dressed In Streams
The Search for Blood (EP)
Lire la chronique
Cendres de Haine
Nihil Mirari
Lire la chronique
Iron Monkey
Iron Monkey
Lire la chronique
The Body
Master, We Perish (EP)
Lire la chronique
Armageddon
Captivity & Devourment
Lire la chronique