chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
12 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

The Soulscape Project - Liberation

Chronique

The Soulscape Project Liberation
On passe trop de temps à chercher à comprendre alors que parfois, le flou a plus de saveur que la clarté.

Quel est le dernier film que vous ayez aimé sans l'avoir compris? Est-ce que la compréhension aurait apporté quelque chose au plaisir pris à le regarder ? Quand vous contemplez une toile de Soulages, Kandinsky, Miro ou Pollock, est-ce que vous comprenez quelque chose ? Ne pas tout comprendre vous prive-t-il du plaisir que vous procure l'oeuvre ?
Vous pourriez dire oui, il y a des tas de gens qui ont besoin de comprendre, qui n'aiment que l'art figuratif "qui représente quelque chose" et qui n'apprécient un film ou un livre que si la chute est bonne.

Le disque dont je vous parle ici est plutôt du genre mystérieux. J'ai longtemps cherché à en comprendre le sens, j'ai même interviewé le groupe qui l'a réalisé en espérant qu'il m'y aide. Mais les explications que THE SOULSCAPE PROJECT donne sur son concept album Liberation sont plus déroutantes qu'autre chose. Elles ajoutent un nouveau niveau de lecture mais qui n'a en rien clarifié le sujet. Je me suis donc résolu a accepter le disque comme un album obscur. De l'avis du groupe, il traite de la libération sous toutes ses formes (quoi que cela veuille dire). Finalement, un concept album dont le concept n'est pas évident, je crois que je préfère cela à un concept album avec une histoire tellement basique qu'elle ne sert finalement à rien et se contente de contraindre les artistes dans un schéma mental sans valeur ajoutée.

Quant au Black Metal que déclarent pratiquer les allemands, je vous laisse juger par vous même de sa nature. C'est un Black Metal plutôt conceptuel. Il en contient les ingrédients avec ses ambiances malsaines, sa musique torturée et ce chant qui est souvent un cri de désespoir ("Departer", "White Haven"), mais ces "marqueurs" caractéristiques servent un projet plus vaste. Ils cohabitent avec des ambiances différentes, se nourrissant mutuellement : solo de piano, nappes de claviers, superposition de chant clair et de screaming, bruit de porte qui se ferme, de voiture qui démarre, de pas sur l'asphalte, dialogue, arpèges acoustiques. Toute se croise et se mélange, mais la compo de THE SOULSCAPE PROJECT réussit à n'être jamais brouillonne ni confuse. La production est propre, chirurgicale même, mais sans être aseptisée.

Il faut un temps pour entrer dans ce disque, d'abord parce que l'abord en est déroutant mais aussi parce qu'il se décompose en cinq morceaux qui forment un tout cohérent et continu dont l'écoute ne devrait pas être segmentée. Liberation n'est pas un album, c'est une longue chanson de quarante minutes. THE SOULSCAPE PROJECT développe une certaine idée du Black Metal, la sienne. Peut-être qu'il y a quelque chose à comprendre, peut-être y trouverez-vous des signes qui ne se révèlent pas à tous les auditeurs, ou peut-être pas. Dans un cas comme dans l'autre, cet album propose un voyage qui mérite d'être entrepris.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

NightSoul citer
NightSoul
13/05/2017 08:11
Intéressant !
Je viens ici suite à ton interview. Je retrouve ce son du premier Der Weg Einer Freiheit (celui avec la BAR, là où la caisse claire sonne à l'identique partout, que ce soit sur les blasts ou les frappes sur les temps) qui me gêne un peu vu le côté atmosphérique développé.
Y a un p'tit côté Prometheus de Emperor (et DWEF aussi donc, merci les compatriotes) dans les compos mais sinon ça reste assez personnel donc c'est cool ^^
A surveiller Sourire

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
The Soulscape Project
Black Metal conceptuel
2016 - Autoproduction
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs :   -
Webzines : (2)  7.9/10

plus d'infos sur
The Soulscape Project
The Soulscape Project
Black Metal conceptuel - Allemagne
  

tracklist
01.   Eos
02.   Departer
03.   Isolation
04.   White Haven
05.   The Old House by the Sea

Durée : 40 : 00

line up
parution
21 Novembre 2016

Mørkt Tre
To the Graves of Smoldering...
Lire la chronique
Krimh
Gedankenkarussell
Lire la chronique
Aura Noir + Necroblood + Occvlta
Lire le live report
Au-Dessus
End Of Chapter
Lire la chronique
Mutoid Man
War Moans
Lire la chronique
Nortt
Gudsforladt
Lire la chronique
Morfin
Consumed By Evil
Lire la chronique
Oceano
Revelation
Lire la chronique
Soundgarden
Superunknown
Lire la chronique
Deflesher - Interview pour l'album "Ossuary"
Lire l'interview
Black Sabbath
Black Sabbath
Lire la chronique
Gods Forsaken
In A Pitch Black Grave
Lire la chronique
Essaie de ne pas te suicider !!!
Lire le podcast
Insidious one
Хочу, чтобы все умерли...
Lire la chronique
Deflesher
Ossuary
Lire la chronique
Obelyskkh
The Providence
Lire la chronique
The Furor
Cavalries Of The Occult
Lire la chronique
Slaamaskin
2016 (EP)
Lire la chronique
Nicolas Muller
Abécédaire pour les musicie...
Lire la chronique
In Death...
The Devil Speaks
Lire la chronique
Nargaroth
Era of Threnody
Lire la chronique
Skáphe
Untitled (EP)
Lire la chronique
Neverlight Horizon
Dead God Effigies
Lire la chronique
Sabbath Assembly
Rites of Passage
Lire la chronique
Black Sabbath
Forbidden
Lire la chronique
Unchained
Chasing Shadows
Lire la chronique
Feller Buncher
203040 (EP)
Lire la chronique
Smoke Mountain
Smoke Mountain (EP)
Lire la chronique
No One is Innocent + Tagada Jones + Ultra Vomit
Lire le live report
Clutch + Valient Thorr
Lire le live report