chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
61 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Exmortem - Nihilistic Contentment

Chronique

Exmortem Nihilistic Contentment
Il y a plusieurs catégories de Death : le Death bon enfant, qui a beau être agressif, il n’en reste pas moins très écoutable et se veut parfois même mélodique (voire trop diront les experts). Il y a le Brutal Death, qui se veut … brutal, souvent simple et linéaire mais proprement jouissif dans sa simplicité déconcertante. Et dans ce genre particulier les subdivisions sont nombreuses, car les ressemblances entre Cannibal Corpse, Hate Eternal ou Nile ne sont pas si flagrantes qu’on pourrait le penser. Dans cet enchevêtrement de styles et de dérivés, Exmortem serait plutôt à rapprocher de l’école Hate Eternal / Decapitated : un Brutal Death particulier furieux et incisif, sans pitié aucune, et qui lacère les oreilles à la vitesse de la lumière.

Après 14 ans et quelques d’expériences dans le domaine du Death, le groupe vient de signer chez Wicked World (sous division d’Earache) pour ce cinquième album qui se veut tout aussi furieux que ses prédécesseurs. Ce n’est pas du Death à la Canniboule que nous propose Exmortem, mais une véritable machine de guerre, avec un batteur qui pilonne absolument tout le temps, un chant implacable qui se fait aussi bien blackisant que guttural, et des guitares malheureusement noyés dans le mix implacable de la batterie et du chant (très en avant). Une véritable déflagration de haine donc, qui ne « s’apaise » que pour la très militaire et torturée « Black Wall of Misery » et pour le court intermède « Swamp of Decadence » qui laisse montre en main 40 sec à l’auditeur pour se préparer au triple enchaînement final de l’album.

L’intensité d’un Hate Eternal ou d’un Myrkskog est clairement atteinte, et l’on ne ressort pas indemne de ces 32min de bestialité pure. Cependant, tout aussi bien exécuté qu’elle soit, la brutalité d’Exmortem manque d’un petit quelque chose pour accrocher réellement l’auditeur et se hisser au niveau des groupes précités. Peut être est-ce du à la linéarité de certains passages, ou à ce mix très confus qui ne rend pas honneur aux guitares, mais toujours est-il que malgré une technicité certaine et une sincère application dans leur carnage auditif, les Danois ne m’ont pas pleinement convaincus. Néanmoins, si vous êtes fan d’Hate Eternal et des derniers Decapitated, vous trouverez probablement votre compte avec Exmortem qui possède le même penchant « jusqu’au boutiste » dans la brutalité.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

5 COMMENTAIRE(S)

rip-adunakhor citer
rip-adunakhor
24/06/2005 19:26
note: 8.5/10
il y a un 2e titre dispo de cet album !!!

Black Walls of Misery :
http://www.exmortem.com/download/black.mp3
Chris citer
Chris
05/01/2005
note: 7/10
un peu (j'avoue ne pas avoir écouté plus que ça Suffocation, honte à moi...) mais ds l'absolu Suffocation c mieux!
Alexis citer
Alexis
05/01/2005
Je trouve que l'album est vraiment bon ! Il dégage une bête de puissance !
Tu ne trouves pas quelques ressemblances avec Suffo ?

J'ai mis un point de plus à ma kro ! :o)
Chris citer
Chris
04/01/2005
note: 7/10
corrigé!

certes c qd meme moins bourrin qu'un Hate Eternal sur King of all Kings, mais les 32min font malgré tt très très mal..et le titre en D/L est loin d'etre le plus bourrin!
Mitch citer
Mitch
04/01/2005
Sympatoche le titre, çà a l'air quand même moins éprouvant qu'un Hate Eternal tout de même Sourire
C'est Myrkskog o fait Chris Clin d'oeil Hé ouais encore un nom bizarre chopé dans le seigneur des anneaux Sourire

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Exmortem
Brutal Death sans concessions
2005 - Earache Records
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs : (4)  8.13/10
Webzines : (18)  6.28/10

plus d'infos sur
Exmortem
Exmortem
Death Metal - 1994 † 2010 - Danemark
  

vidéos
Bitter Disciplin
Bitter Disciplin
Exmortem

Extrait de "Nihilistic Contentment"
  

tracklist
01.   Flesh Havoc
02.   Bitter Disciplin
03.   The Human Rape Symphony
04.   Black Walls of Misery
05.   Division of Genocide Pleasure
06.   Swamp of Decadence
07.   Symbols of Inhumanity
08.   Fix of Negativity
09.   Graveside Mourning Ritual
10.   Parasite Paradise

Durée totale: 32:58

line up
voir aussi
Exmortem
Exmortem
Pestilence Empire

2002 - Osmose Productions
  
Exmortem
Exmortem
Funeral Phantoms

2008 - Mighty Music
  

Nuclear Assault
Game Over
Lire la chronique
Poésique - MoM chronique Death - The Sound of Perseverance
Lire le biographie
Ritual Necromancy
Disinterred Horror
Lire la chronique
FOREST FEST OPEN AIR
Antzaat + Anus Mundi + Aura...
Lire le live report
Mezzrow
Then Came The Killing
Lire la chronique
Circle Takes the Square
As the Roots Undo
Lire la chronique
Heptaedium
The Great Herald Of Misery
Lire la chronique
Serum Dreg
Lustful Vengeance
Lire la chronique
Vanhelga
Fredagsmys
Lire la chronique
Death Power
The Bogeyman Returns (Compil.)
Lire la chronique
Aura Noir
Aura Noire
Lire la chronique
Moonreich
Fugue
Lire la chronique
Megadeth
Lire le live report
Mortiferum
Altar Of Decay (Démo)
Lire la chronique
Être moins con : lire BLACK METAL
Lire le podcast
PPCM #0 - Chevauche le Grand Requin Blanc (Carcariass)
Lire le podcast
Legacy Of The Beast European Tour 2018
Iron Maiden + The Raven Age
Lire le live report
LE Canyon - Episode 13 - Dragon casqué
Lire le podcast
Sphæra
Teratology (EP)
Lire la chronique
Funeral Mist
Hekatomb
Lire la chronique
Obscura
Diluvium
Lire la chronique
Uniform / The Body
Mental Wounds not Healing (...
Lire la chronique
Soundgarden
Louder Than Love
Lire la chronique
Skogen
Skuggorna kallar
Lire la chronique
Ossuarium
Calcified Trophies Of Viole...
Lire la chronique
Thorium
Blasphemy Awakes
Lire la chronique
Sacred Reich
Independent
Lire la chronique
Atavisma
The Chthonic Rituals
Lire la chronique
Gaerea
Unsettling Whispers
Lire la chronique
Throane + Wolves In The Throne Room
Lire le live report