chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
35 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Groupes »

Cirith Ungol

Groupe

Cirith Ungol Heavy/Doom

A propos de Cirith Ungol

Source : Article Cirith_Ungol_(groupe) de Wikipédia en français (auteurs)
Contenu soumis à la licence CC-BY-SA.

Cirith Ungol est un groupe de heavy metal américain, originaire de Ventura, en Californie. Ils sont considérés comme un groupe pionnier du Epic doom et du power metal. Il tire son nom de l’œuvre de J. R. R. Tolkien,. Les pochettes des quatre albums du groupe reprennent des illustration du comics Elric de Melniboné.

Origine du nom

Le nom de Cirith Ungol provient d’un col situé dans l’univers imaginé par J. R. R. Tolkien.

Biographie

Lors de leur scolarité, Greg Lindstrom, Robert Garven, Jerry Fogle et Pat Galligan forment le groupe Titanic. Désireux de s'orienter vers une musique plus lourde, Lindstrom, Garven et Fogle sabordent la formation et forment Cirith Ungol en 1972 à Ventura, en Californie. Ils sont rapidement rejoints par un chanteur du nom de Neal Beattie. Ce dernier est remplacé par Tim Baker avant que le groupe sorte ses deux premières démos en 1979, et signe son premier contrat avec Enigma Records.

En 1982, un morceau du groupe est publié sur le premier volume de la compilation Metal Massacre. Le groupe sort quatre albums avant de se séparer en 1992.

En 2015, des membres du groupe font une apparition au festival Frost and Fire, à Ventura, pour une séance de dédicaces. Quelques mois plus tard, ils annoncent leur reformation pour un concert lors de l'édition 2016 de ce même festival. Le groupe s'apprête à jouer pour la première fois en Europe à l'occasion de l'édition 2017 du festival Keep It True dont il est une des têtes d'affiche.

Style

Le groupe aborde des thèmes de fantasy, notamment liés au cycle d’Elric de Melniboné, imaginé par Michael Moorcock. Les pochettes de leurs albums représentent le héros brandissant son épée Stormbringer (Frost and Fire), combattant le roi des goules (King of the Dead), avec son camarade Tristelune et Stormbringer (One Foot in Hell) ou sur un champ de bataille (Paradise Lost). Les peintures utilisées sont celles de Michael Whelan, et ont également illustré certaines éditions des romans de Moorcock. Le monde de Tolkien est également source d’inspiration, notamment pour les paroles de la chanson Cirith Ungol (sur King of the Dead), qui relate un passage du Seigneur des anneaux s’y déroulant. L’album One Foot in Hell fait aussi appel à des thèmes de dark fantasy ou à l’univers de Warhammer 40000.

MembresMembres actuels
  • Robert Garven - batterie (1972-1992, depuis 2015)
  • Greg Lindstrom - guitare, claviers (1972-1982, depuis 2015)
  • Tim Baker - chant (1976-1992, depuis 2015)
  • Jim Barraza - guitare (1988-1992, depuis 2015)
  • Jarvis Leatherby - basse (depuis 2016)
Anciens membres
  • Michael « Flint » Vujejia - basse (1972-1987)
  • Jerry Fogle - guitare (1972-1987 ; décédé en 1998)
  • Neal Beattie - chant (1972-1975)
  • Vernon Green - basse (1988-1992)
DiscographieAlbums studio
Compilations
Notes et références
  1. ↑ a, b, c et d (en) « Cirith Ungol », sur Encyclopaedia Metallum (consulté le 20 janvier 2017).
  2. ↑ a et b (de) Jens Groh, « Cirith Ungol - King Of The Dead » (consulté le 12 juin 2013).
  3. ↑ a, b, c, d et e Frantz-E Petiteau, Metal & Fantasy, Camion Blanc, 2014, 752 p. (ISBN 978-235779-605-8), p. 237-252
  4. (en) « Cirith Ungol reforming to play live shows », sur Death Metal.org (consulté le 20 janvier 2017).
  5. (it) « KEEP IT TRUE XX – Confermati i CIRITH UNGOL come headliner! », sur Loud and Proud (consulté le 20 janvier 2017).


chroniques

Cirith Ungol
One Foot In Hell
1986 - Restless Records

  • Chroniqué par Pilgrimator : 8.5/10
  • Avis des lecteurs : 8.25/10
  • Avis des webzines : 7.24/10

  

Cirith Ungol
écoutez du Cirith Ungol
origine
Etats-Unis Etats-Unis

statut
Actif

Année de formation
1972

Line up 1986
Thrashothèque
FOREST FEST OPEN AIR
Antzaat + Anus Mundi + Aura...
Lire le live report
Mezzrow
Then Came The Killing
Lire la chronique
Circle Takes the Square
As the Roots Undo
Lire la chronique
Heptaedium
The Great Herald Of Misery
Lire la chronique
Serum Dreg
Lustful Vengeance
Lire la chronique
Vanhelga
Fredagsmys
Lire la chronique
Death Power
The Bogeyman Returns (Compil.)
Lire la chronique
Aura Noir
Aura Noire
Lire la chronique
Moonreich
Fugue
Lire la chronique
Megadeth
Lire le live report
Mortiferum
Altar Of Decay (Démo)
Lire la chronique
Être moins con : lire BLACK METAL
Lire le podcast
PPCM #0 - Chevauche le Grand Requin Blanc (Carcariass)
Lire le podcast
Legacy Of The Beast European Tour 2018
Iron Maiden + The Raven Age
Lire le live report
LE Canyon - Episode 13 - Dragon casqué
Lire le podcast
Sphæra
Teratology (EP)
Lire la chronique
Funeral Mist
Hekatomb
Lire la chronique
Obscura
Diluvium
Lire la chronique
Uniform / The Body
Mental Wounds not Healing (...
Lire la chronique
Soundgarden
Louder Than Love
Lire la chronique
Skogen
Skuggorna kallar
Lire la chronique
Ossuarium
Calcified Trophies Of Viole...
Lire la chronique
Thorium
Blasphemy Awakes
Lire la chronique
Sacred Reich
Independent
Lire la chronique
Atavisma
The Chthonic Rituals
Lire la chronique
Gaerea
Unsettling Whispers
Lire la chronique
Throane + Wolves In The Throne Room
Lire le live report
Yob
Our Raw Heart
Lire la chronique
Extremity
Extremely Fucking Dead (EP)
Lire la chronique
Eternal Valley
The Falling Light
Lire la chronique