chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
48 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Groupes »

Cirith Ungol

Groupe

Cirith Ungol Heavy/Doom

A propos de Cirith Ungol

Source : Article Cirith_Ungol_(groupe) de Wikipédia en français (auteurs)
Contenu soumis à la licence CC-BY-SA.

Cirith Ungol est un groupe de heavy metal américain, originaire de Ventura, en Californie. Ils sont considérés comme un groupe pionnier du Epic doom et du power metal. Il tire son nom de l’œuvre de J. R. R. Tolkien,. Les pochettes des quatre albums du groupe reprennent des illustration du comics Elric de Melniboné.

Origine du nom

Le nom de Cirith Ungol provient d’un col situé dans l’univers imaginé par J. R. R. Tolkien.

Biographie

Lors de leur scolarité, Greg Lindstrom, Robert Garven, Jerry Fogle et Pat Galligan forment le groupe Titanic. Désireux de s'orienter vers une musique plus lourde, Lindstrom, Garven et Fogle sabordent la formation et forment Cirith Ungol en 1972 à Ventura, en Californie. Ils sont rapidement rejoints par un chanteur du nom de Neal Beattie. Ce dernier est remplacé par Tim Baker avant que le groupe sorte ses deux premières démos en 1979, et signe son premier contrat avec Enigma Records.

En 1982, un morceau du groupe est publié sur le premier volume de la compilation Metal Massacre. Le groupe sort quatre albums avant de se séparer en 1992.

En 2015, des membres du groupe font une apparition au festival Frost and Fire, à Ventura, pour une séance de dédicaces. Quelques mois plus tard, ils annoncent leur reformation pour un concert lors de l'édition 2016 de ce même festival. Le groupe s'apprête à jouer pour la première fois en Europe à l'occasion de l'édition 2017 du festival Keep It True dont il est une des têtes d'affiche.

Style

Le groupe aborde des thèmes de fantasy, notamment liés au cycle d’Elric de Melniboné, imaginé par Michael Moorcock. Les pochettes de leurs albums représentent le héros brandissant son épée Stormbringer (Frost and Fire), combattant le roi des goules (King of the Dead), avec son camarade Tristelune et Stormbringer (One Foot in Hell) ou sur un champ de bataille (Paradise Lost). Les peintures utilisées sont celles de Michael Whelan, et ont également illustré certaines éditions des romans de Moorcock. Le monde de Tolkien est également source d’inspiration, notamment pour les paroles de la chanson Cirith Ungol (sur King of the Dead), qui relate un passage du Seigneur des anneaux s’y déroulant. L’album One Foot in Hell fait aussi appel à des thèmes de dark fantasy ou à l’univers de Warhammer 40000.

MembresMembres actuels
  • Robert Garven - batterie (1972-1992, depuis 2015)
  • Greg Lindstrom - guitare, claviers (1972-1982, depuis 2015)
  • Tim Baker - chant (1976-1992, depuis 2015)
  • Jim Barraza - guitare (1988-1992, depuis 2015)
  • Jarvis Leatherby - basse (depuis 2016)
Anciens membres
  • Michael « Flint » Vujejia - basse (1972-1987)
  • Jerry Fogle - guitare (1972-1987 ; décédé en 1998)
  • Neal Beattie - chant (1972-1975)
  • Vernon Green - basse (1988-1992)
DiscographieAlbums studio
Compilations
Notes et références
  1. ↑ a, b, c et d (en) « Cirith Ungol », sur Encyclopaedia Metallum (consulté le 20 janvier 2017).
  2. ↑ a et b (de) Jens Groh, « Cirith Ungol - King Of The Dead » (consulté le 12 juin 2013).
  3. ↑ a, b, c, d et e Frantz-E Petiteau, Metal & Fantasy, Camion Blanc, 2014, 752 p. (ISBN 978-235779-605-8), p. 237-252
  4. (en) « Cirith Ungol reforming to play live shows », sur Death Metal.org (consulté le 20 janvier 2017).
  5. (it) « KEEP IT TRUE XX – Confermati i CIRITH UNGOL come headliner! », sur Loud and Proud (consulté le 20 janvier 2017).


chroniques

Cirith Ungol
One Foot In Hell
1986 - Restless Records

  • Chroniqué par Pilgrimator : 8.5/10
  • Avis des lecteurs : 8.25/10
  • Avis des webzines : 7.24/10

  

Cirith Ungol
écoutez du Cirith Ungol
origine
Etats-Unis Etats-Unis

statut
Actif

Année de formation
1972

Line up 1986
Thrashothèque
Solstice
White Horse Hill
Lire la chronique
Wallachia
Monumental Heresy
Lire la chronique
The Grotesquery
The Lupine Anathema
Lire la chronique
Poésique - MoM chronique Ustalost - The Spoor of Vipers
Lire le podcast
Ascension
Under Ether
Lire la chronique
Grimoire
A la lumière des cendres (R...
Lire la chronique
Tomb Mold
The Bottomless Perdition / ...
Lire la chronique
Balmog
Vacuum
Lire la chronique
Imindain
The Enemy of Fetters and th...
Lire la chronique
Target
Master Project Genesis
Lire la chronique
They Live | We Sleep
Self Harm (EP)
Lire la chronique
Mastodon
Emperor of Sand
Lire la chronique
Kalmah
Palo
Lire la chronique
Borgne
[∞]
Lire la chronique
Poésique - MoM chronique Warbringer - Woe to the Vanquished
Lire le podcast
Demonomancy
Poisoned Atonement
Lire la chronique
Visigoth
Conqueror's Oath
Lire la chronique
Skeletal Remains
Devouring Mortality
Lire la chronique
His Hero Is Gone
Monuments to Thieves
Lire la chronique
Ulsect
Ulsect
Lire la chronique
Antagonism
Thrashocalypse (EP)
Lire la chronique
Napalm Death
Mass Appeal Madness (EP)
Lire la chronique
Veiled
Black Celestial Orbs
Lire la chronique
Disembowel
Plagues And Ancient Rites
Lire la chronique
Black Witchery
Evil Shall Prevail (Compil.)
Lire la chronique
Napalm Death
Mentally Murdered (EP)
Lire la chronique
BLACK METAL Suisse ! (C'est une blague?)
Lire le podcast
Puteraeon
The Dunwich Damnation (EP)
Lire la chronique
Nocturnal Pestilence
Fire & Shade
Lire la chronique
Abigor / Nightbringer / Thy Darkened Shade / Mortuus
Abigor/Nightbringer/Thy Dar...
Lire la chronique