chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
18 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Rage Against The Machine - Rage Against The Machine

Chronique

Rage Against The Machine Rage Against The Machine
1992, Rage Against The Machine, jeune groupe de Los Angeles débarque sur les ondes avec un le titre "Killing In The Name". Relayé par tous les médias dit "jeunes" à l'époque, il aurait vraiment fallu vivre dans une cave pour ne pas l'entendre et encore je ne sais pas si cela aurait suffit. C'est également une des choses les plus brutales que l'on pouvait entendre sur des radios grand public, du temps où le rock n'avait pas été mangé par le rap et le R'n'B. Mais à force de ressasser encore et toujours le passé, on va me prendre pour un petit vieux dont le compteur serait resté bloqué sur ses 15 ans, du temps où ce vieux était jeune et rebel. Mais pour les djeunz du font qui se croiraient plus malins que les autres, pouvez-vous me citer un groupe qui a fait mieux que ces américains à l'heure actuelle ?

Rage Against The Machine est en fait un des premiers groupes à avoir croisé le rock et le rap. Et ils l'ont fait tellement bien que personne n'a pas faire mieux ensuite, même eux. Condamnés par eux-même à l'excellence, les albums qui suivront celui-ci seront juste très bons, la révolution étant passée. Mais ce qui est fou dans l'histoire, c'est qu'avec ses 13 ans d'age, cet album éponyme n'a pas pris une ride et nul doute que si ce groupe avait émergé récemment avec le même album, ils auraient fait un carton.

Jeunes et rebelles, eux l'étaient aussi en 1992. Nos quatre gaillards ont de la haine et de la rage à revendre, dénonçant déjà un système dans lequel pas mal de choses ne tournent pas toujours rond, d'où le nom du groupe. Rage Against The Machine, groupe engagé et dérangeant. Directes, insolentes, incitant à la révolution, les paroles de ce premier album, composées et vociférées par Zack de la Rocha, sont l'âme même de leur musique, l'esprit du groupe. Tout y passe, de l'ambiguïté du pouvoir aux droits bafoués, en passant par la manipulation des esprits et les guerres...

Mais Rage Against The Machine, c'est aussi des riffs qui déchirent et ce premier album n'est constitué que de ça. Tous les titres sont excellents, directement accrocheurs et toujours dans le même esprit de rage rarement contenue. Le côté rap bien noyé dans le rock et l'originalité du chant de Zack font la patte du groupe et arrivent à accrocher même les plus réticent au rap. Musicalement, sur un plan purement technique, je me rends compte avec l'âge que ça n'est pas si violent que ça. Leur musique mise surtout sur une lourdeur décervicalisante et un côté bien "groovy", avec de temps en temps, quelques passages calmes ("Settle For Nothing"). Quoiqu'il en soit, cet album laissera des traces qui ne s'effaceront sûrement jamais comme "Killing In The Name", "Bombtrack", le monumental "Freedom" ou encore le rageur "Wake Up" que les plus jeunes ont sûrement découvert dans la B.O. de Matrix.

Dans un sens on pourrait dire que Rage Against The Machine est un groupe issu de l'agriculture biologique et ne manque pas de rappeler que son album est 100% naturel par le fameux "No samples, keyboards or synthesizers used in the making of this recordings". Loin d'être anodin, ce petit slogan vient tout simplement mettre en avant le guitariste Tom Morello, aujourd'hui reconnu pour ses expérimentations sonores guitaristiques dont l'intérêt n'est pas toujours évident. Personnellement, c'est surtout pour ses petits solos simples mais sympathiques que j'apprécie l'homme, chose passée de mode aujourd'hui mais qui apportait tellement aux compositions... Finalement, le plus gros problème de ce premier essai concerne la production. Aujourd'hui, il est évident qu'un tel album aurait eu un gros son qui claque sa mère bien comme il faut. Pas mauvaise du tout, elle manque seulement d'un peu de relief, de puissance, ne restituant pas toujours la profondeur des morceaux que l'on ressent mieux sur des lives.

Je ne peux pas nier qu'un peu de nostalgie s'est mêlée à tout ceci, mais je suis certain que cet album a bercé la jeunesse de beaucoup d'entre vous et ça n'est pas un hasard. Vous pourrez je pense le donner à votre enfant lorsqu'il aura l'age de le ressentir et il se passera la même chose. On ne rencontre pas souvent de tels groupes dans sa vie, des groupes qui vous laissent une empreinte à vie, des groupes que vous pourrez réécouter sûrement dans 20 ans avec le même plaisir. Rage Against The Machine a signé son chef d'oeuvre et a marqué au fer rouge toute une génération.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

21 COMMENTAIRE(S)

DetoxAAA citer
DetoxAAA
03/06/2010 21:35
note: 10/10
Cultissime !
Nahik citer
Nahik
09/01/2008 18:07
Dire que RATM a fait partit de ces groupes qui m'ont ouvert les yeux sur le metal !
Quel dommage que de l'avoir négligé, j'aurais du creusé beaucoup plus leur musique après avoir entendu le monstrueux "Freedom" !

Mais ça va, j'suis en train de rattraper le temps perdu et indéniablement, ça défonce mais alors carrément tout, bordel à cul !

Freeedoooooooooooooom !!!!!
Dead citer
Dead
26/10/2007 14:39
note: 10/10
Merci Sourire
krakrariass citer
krakrariass
26/10/2007 14:25
note: 9.5/10
Bravo pour ta chronique. Ca doit pas etre evident de rester objectif et précis, quand on chronique le momument qui a bercé notre adolescence... (en tout cas la mienne).

Et c'est très juste ce que tu dis à la fin sur la prod : quand j'imagine "Killing in the name" ou "Bullet in the head" avec un gros son à la dimmu ou à la soilwork, je crois que ce serait Enorme !
citer
Deadthrone (invité)
02/09/2005 2:52
Excellent !
Chaque chanson est un put1 de tube, musicalement et littérairement...Raaah les paroles de Zack !!! Certainement l'un des meilleurs paroliers avec Phil Anselmo !

Buy it or die !
Body Count citer
Body Count
13/08/2005 21:45
note: 10/10
C'est flippant de voir ce qu'ils sont devenus aujourd'hui, Audioslave on dirait de la variété des fois (le bassiste Tim C est devenu con)... Zack a disparu...
Hommage au groupe cultissime de funk rock psychédélique : Funkadelic sur Bombtrack, c'est le riff d'Alice In My Fantaisies, Tom Morello est dingue de ce groupe et ça s'entend !
Freedom m'a déjà bien fait chialer... aaahhh putain... et Killin' In The Name en concert c'était quelque chose (en 1996 au Parc Des Princes après The Prodigy, démentiel !)
Le meilleur album de fuzzzion ? (avec Give A Monkey A Brain de Fishbone et Rock For Light des Bad Brains)
citer
Invité (invité)
20/06/2005 15:07
Ultime disque, rien a rajouter en effet Sourire.
Gothenburg citer
Gothenburg
14/06/2005 21:44
culte mythique et je vais voir audioslave le 17 ralala
$am citer
$am
14/06/2005 16:33
Le seul et unique bon album de RATM. Ultime. Aprsè au niveau des textes et de l'engagement, bon...j'ai toujours du mal à ne pas rigoler devant les groupes "engagés" qui en font leur principal argument marketing.
toukene citer
toukene
14/06/2005 12:05
note: 10/10
A 15 ans j'ai decouvert cet album...et j'en tremble encore....serieux je ne me souviens pas avoir autant trippé en écoutant un chant rap...

je jumpais tout seul dans ma chambre avec Know your ennemy et j'aurai defoncé la tête d'un agent du fbi sur Freedom !!!!!!!!!

Cet album est rempli de riffs geniaux de chants rageurs aujourd'hui encore (et ca fait deja 5 ans que je conais cet album) lorsque je le réecoute il m'arrive de le remettrre directement tant j'arrive encore à avoir du plaisir....

Ratm s'est certes "enfermé" dans sa revolution c'est vrai que les albums suivants ne sont plus geniallissimes....mais un petit regenerades et People of the Sun me fait encore bander....vivement le suite de leur discographie sur Thrasho :-)
Jester citer
Jester
14/06/2005 11:17
note: 10/10
It's just an other bombtrack! han!
space monkey citer
space monkey
14/06/2005 11:07
note: 10/10
Effectivement, la prod n'est pas extraordinaire ; le reste oui.
Dead citer
Dead
14/06/2005 11:04
note: 10/10
Evil_Nick a écrit : Mais, petite question : t'avais pas déjà fait une chro pour la 1000ème ? Gros sourire

Euh... Ca vous dérange si on dit que c'est du metal ? Non parce que la discographie est à venir Gros sourire

Sinon, je te comprends Keyser : ça se rattache aussi à une certaine époque Sourire
Ander citer
Ander
14/06/2005 10:33
Un vieux album... qu' on m' a donné à moitier péter et avec songs qui marche pas. :-/
Keyser citer
Keyser
14/06/2005 10:33
Dans la vie, il y a deux choses que je déteste: les choux de Bruxelles et RATM (bon y'a SOAD aussi mais bon...). Et oui ce groupe m'agaçe prodigieusement, je n'y trouve rien d'intéressant. Déjà niveau guitare c'est (comme l'a dit Evil Nick) pas du métal mais plutôt du rock "agressif". Je trouve ça plat, je ressens rien mais le pire reste Zack de la Rocha: sa voix n'a aucune puissance et son flow est clairement à chier. Et puis bien sûr encore un groupe politisé, défenseur de la veuve et de l'orphelin contre les gros méchants capitalistes... Bon je vais arrêter là avant qu'on me lance des cailloux et je vais être gentil en ne mettant pas de note Moqueur
citer
Ant'oïn (invité)
14/06/2005 9:54
Ca me rapelle ma jeunesse lol, ça doit être le premier album métal que j'ai eu, dés que j'ai vue la Chro, je me suis dit qu'il allez avoir un 10/10 et ca ne m'étonne pas car il le mérite.
Je trouve que la meilleure production est celle de Battle for Los Angeles, si celui si avait la même prod ça aurait vraiment "claqué sa mere" Gros sourire
Evil_Nick citer
Evil_Nick
14/06/2005 9:33
note: 9/10
@ Mitch : ouai, y'a Beastie Boys bien avant et puis les délires d'Anthrax. Ou Aerosmith avec Run DMC (lol)

edit : c'est vrai qu'une chro du Cop-Killer de BC s'imposerait aussi mais bon ...
Arn0ld citer
Arn0ld
14/06/2005 9:33
note: 9.5/10
Wai c'est sûr, mais RATM a je pense bénéficié d'une plus grande exposition que BC.

Et l'artwork est terrible aussi.

Waaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaake uuuuuuuuuuuuuuuup !!!
Mitch citer
Mitch
14/06/2005 9:31
Je suis pas sûr que RATM soit le premier groupe à avoir croiser rock et rap, de tête je crois que Body Count existait avant (ou en même temps) ou bien encore d'autres groupes qui ne sont pas de mon domaine Moqueur
Arn0ld citer
Arn0ld
14/06/2005 9:30
note: 9.5/10
Ah putain qu'il est bon cet album !!!
Que des classiques, avec une préférence pour "Know your Enemy", avec son solo génial et l'apparition de Maynard James Keenan (Tool, A perfect circle), "Killing in the name " et "Wake up".

Et le style inimitable de Tom Morello, sans oublier les autres zicos et Zack qui gèrent bien.
Evil_Nick citer
Evil_Nick
14/06/2005 9:21
note: 9/10
Ho ! Le 1er RATM chroniqué sur Thrasho ?! Vite vite, un petit commentaire avant que Keyser ne vienne tenir des propos désobligeants sur ce chef d'oeuvre Moqueur

Que de souvenirs cet album aussi. Avec une floppée de tubes et les riffs ultra-effiaces de Morello (qui sonnent + rock-burné que metal d'ailleurs). Hormi les morceaux dont tu as parlé, y'a le final de "Bullet in the head" qui est montrueux et le riff de "Know your enemy". A l'époque je débutais la gratte et avec un pote guitariste également, on arrivait pas à croire que tout ces sons provenaient de la guitare de Morello.

Merci pour cette chro Dead, ça fait bien plaisir. Mais, petite question : t'avais pas déjà fait une chro pour la 1000ème ? Gros sourire

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Rage Against The Machine
Fusion
1992 - Epic Records
notes
Chroniqueur : 10/10
Lecteurs : (36)  9.58/10
Webzines : (14)  8.96/10

plus d'infos sur
Rage Against The Machine
Rage Against The Machine
Fusion - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Bombtrack
02.   Killing In The Name
03.   Take The Power Back
04.   Settle For Nothing
05.   Bullet In The Head
06.   Know Your Enemy
07.   Wake Up
08.   Fistful Of Steel
09.   Township Rebellion
10.   Freedom

Durée totale : 52:52

line up
voir aussi
Rage Against The Machine
Rage Against The Machine
The Battle Of Los Angeles

1999 - Epic Records
  
Rage Against The Machine
Rage Against The Machine
Evil Empire

1996 - Epic Records
  

Essayez aussi
Xombie
Xombie
Super Cell

2017 - Autoproduction
  
Lofofora
Lofofora
Les Choses qui nous Dérangent

2005 - AT(h)ome
  
Zombie Eaters
Zombie Eaters
2

2002 - Autoproduction
  
Fishbone
Fishbone
Give A Monkey A Brain And He'll Swear He's The Center Of The Universe

1993 - Columbia Records
  

Perihelion
Örvény
Lire la chronique
Monarch!
Never Forever
Lire la chronique
Maze Of Sothoth
Soul Demise
Lire la chronique
Canker
Earthquake
Lire la chronique
Under The Church
Supernatural Punishment
Lire la chronique
Bloody Alchemy - Interview
Lire l'interview
Sacroscum
Drugs & Death
Lire la chronique
Iron Age
The Saga Demos (Démo)
Lire la chronique
Black Country Communion
BCCIV
Lire la chronique
The Wrong Tour To Fuck With Europe 2017
Beyond Creation + Disentomb...
Lire le live report
Damnation Defaced
Invader From Beyond
Lire la chronique
Mjölnir
Magnet Vektor
Lire la chronique
Fall of Summer 2017
Lire le dossier
Body Count
Bloodlust
Lire la chronique
Aetherian
The Untamed Wilderness
Lire la chronique
Forn Valdyrheim
Reminisce Eternity (Rééd.)
Lire la chronique
FennrLANE : Le pourquoi du one-man-band
Lire l'interview
No Return
The Curse Within
Lire la chronique
Cannibal Corpse
Red Before Black
Lire la chronique
Resurgency
No Worlds... Nor Gods Beyond
Lire la chronique
Feral
Forever Resonating In Blood
Lire la chronique
Talv
Entering a Timeless Winter
Lire la chronique
Gravity pour l'album "Noir"
Lire l'interview
Wo Fat
Live Juju : Freak Valley an...
Lire la chronique
Cultes Des Ghoules / Sepulchral Zeal
Cultes Des Ghoules / Sepulc...
Lire la chronique
Opium Warlords
Droner
Lire la chronique
Les reprises BLACK METAL (Björk / Radiohead / Foufoune...) POURQUOI ?
Lire le podcast
Les sorties de 2017
Vos albums et déceptions de...
Voir le sondage
Kawir
Exilasmos (Εξιλασμός)
Lire la chronique
Incantation
Profane Nexus
Lire la chronique