chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
55 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

The Haunted - The Haunted Made Me Do It

Chronique

The Haunted The Haunted Made Me Do It
« The Haunted » avait assis… The Haunted au panthéon des groupes de Thrash, avec un premier album unanimement salué par la critique et les fans comme le possible successeur de Slayer. Seulement voilà, après quelques dates de tournée par ci par là, le groupe doit subir son premier gros changement de line-up : Peter Dolving quitte le groupe pour se consacrer à sa vie de famille, et Adrian Erlandsson répond aux sirènes du dollar américain (ou plutôt de la livre anglaise) en devenant le peinturluré percussionniste de Cradle of Filth…

Gros coup dur pour nos Suédois, qui se retrouvent soudainement sans batteur et sans chanteur… fort heureusement ils trouveront rapidement des remplaçants dignes de ce nom : Per Moller Jensen, batteur pieuvre ayant officié auparavant chez Invocator et Konkhra, s’occupera avec grand talent des tambours et autres tams tams sur ce nouvel album, tandis que Marco Aro (ex-chanteur de Face Down) devient le nouveau hurleur de service.

Si le changement de batteur n’aura pas d’incidence particulière sur le son de The Haunted (si ce n’est que je trouve le jeu de Per légèrement plus technique et intéressant à écouter que celui d’Adrian), le chant de Marco est par contre le signe d’une nouvelle ère pour The Haunted : issue de la scène hardcore, son chant est bien évidemment indissociable du genre, et amène une couleur nouvelle aux compositions du groupe. Après un petit temps d’adaptation si l’on a été bercé par le premier album (personnellement c’est avec « Made Me Do It » que j’ai découvert le groupe, je n’ai donc pas eu de mal à m’y faire), monsieur Aro est au final congratulé d’un « Très Bien », car il remplace avec brio Dolving dans un genre très différent (et au passage sa prestation sur « One Kill Wonder » est vraiment excellent, que de progrès entre les deux albums !). Bref changement de line-up mais on reste dans le domaine de la qualité tout le monde est content !

Concernant maintenant les compos proprement dites, « The Haunted Made Me Do It » est l’album qui respire le plus l’influence des frères Bjorler : on a vraiment l’impression d’entendre des inédits d’At The Gates par moments, entre « Trepass », « Under the Surface » ou « The World Burns » qui sont tous marqués par le style, la touche « Bjorlerienne » : le type de riff mélodique qui sonne immédiatement à l’oreille, signe d’une période révolue ou At The Gates était le seul tenant de ce genre de riff, bien avant de se faire piller son héritage avec plus ou moins de talent par 90% de la scène.. mais je m’égare. A coté de ces titres « At The Gatiens », on retrouve la patte thrashisante du premier album sur « Victim Iced », « Revelations » (1min35 de pure thrash surspeedé, miam) et « Silencer ». Le groupe a également compris que varier les tempos pour … varier les plaisir était souvent une bonne idée, c’est ainsi que « Leech » est un mid-tempo ravageur (agrémenté de grosses parties de double pédale quand même) et « Hollow Ground » un nouveau standard du groupe, avec un surprenant (et accrocheur) refrain mélodique (expérimentation qu’on retrouve aussi sur « Under the Surface »).

On est donc toujours dans le grand art avec ce nouvel album, qui établit le nouveau line-up comme très efficace et toujours destiné à donner une bonne leçon aux autres groupes du genre. Cependant, cette hétérogénéité dans les compos, toutes excellents mais coincés entre l’héritage mélodique des frères Bjorler, l’apport de mid-tempos plus mélodiques, et la constante thrash issue du premier album, donne au final un album excellent, mais qui souffre d’un petit quelque chose… comme un album incomplet. Je n’arrive pas à exprimer précisément ce que je ressens là, chaque titre est purement excellent, mais pris dans une écoute complète on passera un bon moment sans que cela vaille le premier album (ou « One Kill Wonder », plus cohérent à mon sens). Et pourtant Dieu sait que c’est cet album que j’ai le plus écouté du groupe, je connais chaque chanson par cœur et l’apprentissage des riffs de « Under the Surface »ou de « Bury your Dead » est l’un des plus grands plaisirs que j’ai eu à la guitare. Un poil donc en deçà de son prédécesseur et successeur (au jour J ou j’écris cette chronique, mon opinion pouvant changer au fil du temps…), « The Haunted Made Me Do It » n’en reste pas moins une nouvelle œuvre excellente des Suédois, plus mélodique mais toujours aussi efficace (et apprenez moi ces riffs si vous êtes guitariste, c’est du pur génie).

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

5 COMMENTAIRE(S)

Jean-Clint citer
Jean-Clint
20/09/2017 13:19
note: 9/10
Un excellent album où rien n'est à jeter du début à la fin. Dommage que la suite proposée par le groupe soit de plus en plus mollassonne et en pilotage automatique ...
Cyd citer
Cyd
11/08/2005 17:36
leur album que j'aime le moins (pasque je met rEVOLVEr à part ^^), bien qu'il y aie d'excellentes choses dessus et qu'il reste bon dans l'ensemble. sûrement trop ATGien.

mais "Revelation", quoi...
Dead citer
Dead
11/08/2005 9:06
note: 8.5/10
C'est le premier The Haunted que j'ai eu l'occasion d'écouter et il reste mon préféré car plus "At The Gates" comme tu dis Sourire
Mitch citer
Mitch
10/08/2005 14:25
note: 8.5/10
Yeah Chris t'assures!
Encore une perle du groupe.
Chris citer
Chris
10/08/2005 14:19
note: 8.5/10
disco entièrement chroniquée (manque juste le DVD, c'est pr bientot...)

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
The Haunted
Thrash Metal
2000 - Earache Records
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs : (15)  7.97/10
Webzines : (7)  7.52/10

plus d'infos sur
The Haunted
The Haunted
Thrash Metal - 1996 - Suède
  

tracklist
01.   Dark Intensions
02.   Bury Your Dead
03.   Trespass
04.   Leech
05.   Hollow Ground
06.   Revelation
07.   The World Burns
08.   Human Debris
09.   Silencer
10.   Under the Surface
11.   Victim Iced

line up
voir aussi
The Haunted
The Haunted
One Kill Wonder

2003 - Earache Records
  
The Haunted
The Haunted
Live Rounds In Tokyo (Live)

2001 - Earache Records
  
The Haunted
The Haunted
rEVOLVEr

2004 - Century Media
  
The Haunted
The Haunted
Versus

2008 - Century Media
  
The Haunted
The Haunted
The Dead Eye

2006 - Century Media
  

Essayez aussi
Dekapitator
Dekapitator
We Will Destroy...You Will Obey!!! (Rééd.)

2011 - Relapse Records
  
Sodom
Sodom
Sodom

2006 - Steamhammer Records (SPV)
  
Cyclone
Cyclone
Brutal Destruction

1986 - Roadrunner Records
  
Fatal Embrace
Fatal Embrace
The Empires Of Inhumanity

2010 - Metal Blade
  
Anonymus
Anonymus
Chapter Chaos Begins

2006 - Galy Records
  

Gravity
Noir
Lire la chronique
Through The Eyes Of The Dead
Disomus
Lire la chronique
Ripping Corpse
Dreaming With The Dead
Lire la chronique
Tetragrammacide
Primal Incinerators of Mora...
Lire la chronique
Abkehr
In Asche (EP)
Lire la chronique
Thyrgrim
Vermächtnis
Lire la chronique
With The Dead
Love from with the Dead
Lire la chronique
Dark Habits
Cave Paintings (EP)
Lire la chronique
Nazghor
Infernal Aphorism
Lire la chronique
Ritual Knife
Hate Invocation
Lire la chronique
Second Lash
Tabula Rasa
Lire la chronique
Unfragment
Les Courbures de l'Ame
Lire la chronique
Tomb Mold
Primordial Malignity
Lire la chronique
Arkhon Infaustus
Passing The Nekromanteion (EP)
Lire la chronique
Cold Insight
Further Nowhere
Lire la chronique
Soundgarden
Badmotorfinger
Lire la chronique
Der Weg einer Freiheit + Regarde Les Hommes Tomber
Lire le live report
Savage Annihilation
Quand S’abaisse La Croix Du...
Lire la chronique
Continental Crucifixion
Archgoat + Bölzer + Eggs Of...
Lire le live report
Le BM du Québec se limite à 3 groupes... MON CUL !
Lire le podcast
Sternatis
Ramming With Maelstrom of W...
Lire la chronique
Temple of Void
Lords of Death
Lire la chronique
Fall Of Seraphs
Destroyer Of Worlds (EP)
Lire la chronique
Kotha
XI
Lire la chronique
Ulvegr
Titahion: Kaos Manifest
Lire la chronique
The Black Dahlia Murder
Nightbringers
Lire la chronique
Andhera : Ce qui se cache sous le capuchon du moine
Lire l'interview
Heptaedium
How Long Shall I Suffer Here ?
Lire la chronique
The Texas Chainsaw Dust Lovers
Film Noir
Lire la chronique
Persecutory
Towards The Ultimate Extinc...
Lire la chronique