chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
59 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

The Haunted - The Haunted Made Me Do It

Chronique

The Haunted The Haunted Made Me Do It
« The Haunted » avait assis… The Haunted au panthéon des groupes de Thrash, avec un premier album unanimement salué par la critique et les fans comme le possible successeur de Slayer. Seulement voilà, après quelques dates de tournée par ci par là, le groupe doit subir son premier gros changement de line-up : Peter Dolving quitte le groupe pour se consacrer à sa vie de famille, et Adrian Erlandsson répond aux sirènes du dollar américain (ou plutôt de la livre anglaise) en devenant le peinturluré percussionniste de Cradle of Filth…

Gros coup dur pour nos Suédois, qui se retrouvent soudainement sans batteur et sans chanteur… fort heureusement ils trouveront rapidement des remplaçants dignes de ce nom : Per Moller Jensen, batteur pieuvre ayant officié auparavant chez Invocator et Konkhra, s’occupera avec grand talent des tambours et autres tams tams sur ce nouvel album, tandis que Marco Aro (ex-chanteur de Face Down) devient le nouveau hurleur de service.

Si le changement de batteur n’aura pas d’incidence particulière sur le son de The Haunted (si ce n’est que je trouve le jeu de Per légèrement plus technique et intéressant à écouter que celui d’Adrian), le chant de Marco est par contre le signe d’une nouvelle ère pour The Haunted : issue de la scène hardcore, son chant est bien évidemment indissociable du genre, et amène une couleur nouvelle aux compositions du groupe. Après un petit temps d’adaptation si l’on a été bercé par le premier album (personnellement c’est avec « Made Me Do It » que j’ai découvert le groupe, je n’ai donc pas eu de mal à m’y faire), monsieur Aro est au final congratulé d’un « Très Bien », car il remplace avec brio Dolving dans un genre très différent (et au passage sa prestation sur « One Kill Wonder » est vraiment excellent, que de progrès entre les deux albums !). Bref changement de line-up mais on reste dans le domaine de la qualité tout le monde est content !

Concernant maintenant les compos proprement dites, « The Haunted Made Me Do It » est l’album qui respire le plus l’influence des frères Bjorler : on a vraiment l’impression d’entendre des inédits d’At The Gates par moments, entre « Trepass », « Under the Surface » ou « The World Burns » qui sont tous marqués par le style, la touche « Bjorlerienne » : le type de riff mélodique qui sonne immédiatement à l’oreille, signe d’une période révolue ou At The Gates était le seul tenant de ce genre de riff, bien avant de se faire piller son héritage avec plus ou moins de talent par 90% de la scène.. mais je m’égare. A coté de ces titres « At The Gatiens », on retrouve la patte thrashisante du premier album sur « Victim Iced », « Revelations » (1min35 de pure thrash surspeedé, miam) et « Silencer ». Le groupe a également compris que varier les tempos pour … varier les plaisir était souvent une bonne idée, c’est ainsi que « Leech » est un mid-tempo ravageur (agrémenté de grosses parties de double pédale quand même) et « Hollow Ground » un nouveau standard du groupe, avec un surprenant (et accrocheur) refrain mélodique (expérimentation qu’on retrouve aussi sur « Under the Surface »).

On est donc toujours dans le grand art avec ce nouvel album, qui établit le nouveau line-up comme très efficace et toujours destiné à donner une bonne leçon aux autres groupes du genre. Cependant, cette hétérogénéité dans les compos, toutes excellents mais coincés entre l’héritage mélodique des frères Bjorler, l’apport de mid-tempos plus mélodiques, et la constante thrash issue du premier album, donne au final un album excellent, mais qui souffre d’un petit quelque chose… comme un album incomplet. Je n’arrive pas à exprimer précisément ce que je ressens là, chaque titre est purement excellent, mais pris dans une écoute complète on passera un bon moment sans que cela vaille le premier album (ou « One Kill Wonder », plus cohérent à mon sens). Et pourtant Dieu sait que c’est cet album que j’ai le plus écouté du groupe, je connais chaque chanson par cœur et l’apprentissage des riffs de « Under the Surface »ou de « Bury your Dead » est l’un des plus grands plaisirs que j’ai eu à la guitare. Un poil donc en deçà de son prédécesseur et successeur (au jour J ou j’écris cette chronique, mon opinion pouvant changer au fil du temps…), « The Haunted Made Me Do It » n’en reste pas moins une nouvelle œuvre excellente des Suédois, plus mélodique mais toujours aussi efficace (et apprenez moi ces riffs si vous êtes guitariste, c’est du pur génie).

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

5 COMMENTAIRE(S)

Jean-Clint citer
Jean-Clint
20/09/2017 13:19
note: 9/10
Un excellent album où rien n'est à jeter du début à la fin. Dommage que la suite proposée par le groupe soit de plus en plus mollassonne et en pilotage automatique ...
Raoul citer
Raoul
11/08/2005 17:36
leur album que j'aime le moins (pasque je met rEVOLVEr à part ^^), bien qu'il y aie d'excellentes choses dessus et qu'il reste bon dans l'ensemble. sûrement trop ATGien.

mais "Revelation", quoi...
Dead citer
Dead
11/08/2005 9:06
note: 8.5/10
C'est le premier The Haunted que j'ai eu l'occasion d'écouter et il reste mon préféré car plus "At The Gates" comme tu dis Sourire
Mitch citer
Mitch
10/08/2005 14:25
note: 8.5/10
Yeah Chris t'assures!
Encore une perle du groupe.
Chris citer
Chris
10/08/2005 14:19
note: 8.5/10
disco entièrement chroniquée (manque juste le DVD, c'est pr bientot...)

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
The Haunted
Thrash Metal
2000 - Earache Records
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs : (16)  8.03/10
Webzines : (7)  7.52/10

plus d'infos sur
The Haunted
The Haunted
Thrash Metal - 1996 - Suède
  

tracklist
01.   Dark Intensions
02.   Bury Your Dead
03.   Trespass
04.   Leech
05.   Hollow Ground
06.   Revelation
07.   The World Burns
08.   Human Debris
09.   Silencer
10.   Under the Surface
11.   Victim Iced

line up
voir aussi
The Haunted
The Haunted
Unseen

2011 - Century Media Records
  
The Haunted
The Haunted
The Haunted

1998 - Earache Records
  
The Haunted
The Haunted
One Kill Wonder

2003 - Earache Records
  
The Haunted
The Haunted
Exit Wounds

2014 - Century Media Records
  
The Haunted
The Haunted
The Dead Eye

2006 - Century Media Records
  

Essayez aussi
Suicidal Angels
Suicidal Angels
Sanctify The Darkness

2009 - Nuclear Blast Records
  
Sodom
Sodom
Sodom

2006 - Steamhammer Records (SPV)
  
Death Angel
Death Angel
Killing Season

2008 - Nuclear Blast Records
  
Witching Hour
Witching Hour
Rise Of The Desecrated

2009 - Evil Spell Records
  
Tankard
Tankard
Disco Destroyer

1998 - Century Media Records
  

Leather
II
Lire la chronique
Bovary
Mes racines dans le desert ...
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 14 - The Great Northern Live Report
Lire le podcast
Gruesome
Fragments Of Psyche (EP)
Lire la chronique
Temple
Design In Creation
Lire la chronique
ΚΕΝΌΣ
Inner Rituals
Lire la chronique
Nuclear Assault
Game Over
Lire la chronique
Poésique - MoM chronique Death - The Sound of Perseverance
Lire le biographie
Ritual Necromancy
Disinterred Horror
Lire la chronique
FOREST FEST OPEN AIR
Antzaat + Anus Mundi + Aura...
Lire le live report
Mezzrow
Then Came The Killing
Lire la chronique
Circle Takes the Square
As the Roots Undo
Lire la chronique
Heptaedium
The Great Herald Of Misery
Lire la chronique
Serum Dreg
Lustful Vengeance
Lire la chronique
Vanhelga
Fredagsmys
Lire la chronique
Death Power
The Bogeyman Returns (Compil.)
Lire la chronique
Aura Noir
Aura Noire
Lire la chronique
Moonreich
Fugue
Lire la chronique
Megadeth
Lire le live report
Mortiferum
Altar Of Decay (Démo)
Lire la chronique
Être moins con : lire BLACK METAL
Lire le podcast
PPCM #0 - Chevauche le Grand Requin Blanc (Carcariass)
Lire le podcast
Legacy Of The Beast European Tour 2018
Iron Maiden + The Raven Age
Lire le live report
LE Canyon - Episode 13 - Dragon casqué
Lire le podcast
Sphæra
Teratology (EP)
Lire la chronique
Funeral Mist
Hekatomb
Lire la chronique
Obscura
Diluvium
Lire la chronique
Uniform / The Body
Mental Wounds not Healing (...
Lire la chronique
Soundgarden
Louder Than Love
Lire la chronique
Skogen
Skuggorna kallar
Lire la chronique