chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
42 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Amorphis - Eclipse

Chronique

Amorphis Eclipse
Au meme titre qu'In Flames ne refera jamais un « The Jester Race », il est inutile d'espérer qu'Amorphis revienne un jour à ses premiers amours Doom / Death. Trois (et maintenant quatre) albums nous ont prouvés que les Finlandais s'étaient ancrés pour de bon dans une veine essentiellement rock, et n'avaient aucune intention de revenir en arrière, si ce n'est quelques petits clins d'œil et réminiscences discrètes à leur passé plus énervé…

« Eclipse » marque malgré tout un changement conséquent dans la carrière des Finlandais, car il marque l'arrivée de Tomi Joutsen au chant, en lieu et place de Pasi Koskinen qui occupait quand même ce poste depuis 1996. Son successeur est disons le de suite parfaitement à la hauteur, et pour un peu je le trouve même plus expressif et chaleureux vocalement que Pasi, ce qui ne gâche en rien la musique des Finlandais… Son timbre de voix, lorsqu'il se pose sur les refrains accrocheurs de « House of Sleep » ou « The Smoke », rappelle étrangement celui de Ville, de feu-Sentenced…

Et la référence à leurs compatriotes Finlandais n'est pas innocente, car jamais encore Amorphis n'avait sonné si proche de ce défunt groupe… Le single « House of Sleep » possède un refrain qui, outre le fait d'enterrer à lui seul l'intégralité du « Funeral Album » de Sentenced par sa qualité, n'aurait pas fait tache sur un « Crimson » ou un « Cold White Light ». Amorphis ne perd pas pour autant sa personnalité propre, incorporant toujours des éléments acoustiques (« Leaves Scar », « Brother Moon »), des pures parties de rock psyché (le solo dantesque concluant « Empty Opening ») et même des growls (« Perkele (The God of Fire) », « Leaves Scar », « The Smoke ») , qui ont toujours caractérisés et distingués le groupe des autres.

De toute façon, de mon humble point de vue et après plusieurs très agréables écoutes, ce rapprochement incertain avec Sentenced, ce changement de chanteur, ces influences si particulières mêlant le death au rock des seventies… tous ces facteurs font tout simplement d'« Eclipse » le meilleur album des Finlandais depuis « Elegy ». Tout ce qui faisait le charme du groupe y est : mélodies harmonisés superbes qu'on croirait issues des premiers albums (« Born from Fire », le superbe refrain mêlant growls et chant clair de « The Smoke », soutenu par une mélodie absolument superbe) ; les quelques puissants growls qui ancrent encore le groupe dans le registre métallique ; les refrains ultra léchées et outrageusement accrocheurs (j'en reviens toujours à ce « House of Sleep », véritable joyau du début de l'album)… et en définitive le coté quelque peu insipide de certains titres de « Far Away from the Sun » est totalement absent ici.
Je n'ai retrouvé aucun titre faible sur « Eclipse », ce qui était clairement le principal défaut de ces 3 prédécesseurs. Ici, un refrain, une ligne de chant touchante (celle à 2min12 sur « Leaves Scar » est particulièrement touchante…), ou tout simplement une mélodie de guitare, suffit à transformer chaque titre en nouveau classique du groupe.

On pourra regretter l'absence des instruments exotiques qui faisaient le charme d'un « Tuonela » ou d' « Am Universum », la profonde mélancolie d'un « Smitherens » qui n'est ici que partiellement égalé sur « Under a Soil of Black and Stone »… car oui « Eclipse » est dans l'ensemble plus enjoué, plus énergique et moins sombre que ses prédécesseurs… Mais ce qu'il perd un peu en atmosphère, il le compense par la qualité d'écriture exceptionnelle qui caractérise l'ensemble de l'album. Et ce n'est pas parce que les sentiments exprimés sont légèrement moins… « sombres » qu'ils ne sont tout aussi sincères et profonds…

Pour ne rien gâcher, l'artwork est sublime, et la production bien plus chaleureuse et puissante qu'auparavant. Que vous suiviez encore le groupe ou que vous les ayez lâchés en 96, donnez une chance à ce « Eclipse » qui concilie avec grâce le talent mélodique des anciens albums, et la beauté des lignes de chant clair des plus récents… Une vraie réussite.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour donner votre avis.

8 COMMENTAIRE(S)

donvar citer
donvar
12/07/2009 17:58
note: 6/10
Je m'attendais ni à une tuerie techniquement, ni à un album qui me ferait headbanguer comme un épileptique certes! Mais je trouve vraiment que c'est du rock/métal trop lisse, les mélodies ne me touchent pas, ça s'écoute tout seul sans plus.
Dead citer
Dead
17/11/2008 15:17
note: 8/10
Avec Amorphis, je m'étais arrêté sur le moyen "Tuonela". Finalement, j'ai redécouvert le groupe avec cet album grâce à la radio Thrashocore et j'ai été agréablement surpris par sa qualité. J'aime beaucoup le nouveau chanteur et ce nouveau style qui me fait penser par moment à Sentenced et aux derniers Fall Of The Leafe (dont je recommande vivement l'écoute de "Vantage"Clin d'oeil. Merci Chrisounet pour la découverte Clin d'oeil
citer
Eküd (invité)
03/02/2006 19:41
nique tout ce groupe, ya pas photo
Jester citer
Jester
01/02/2006 1:05
note: 8/10
Très bon album pour un groupe excellent m/
Dead citer
Dead
31/01/2006 12:54
note: 8/10
J'ai bien aimé le mp3 aussi. C'est reposant Sourire
Ikea citer
Ikea
31/01/2006 11:05
J'aime bien le mp3 il est festif !
Mitch citer
Mitch
31/01/2006 9:40
J'accroche vraiment pas malheureusement... (à part les quelques rares growls et ces mélodies qui ont réchauffés mon coeur de nostalgique)
Chris citer
Chris
30/01/2006 23:31
note: 8/10
sortie le 10 février

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Pseudo :
Question anti-spam :
Dans quel groupe mythique joue Tom Araya ?
Commentaire :

Amorphis
Metal / Rock mélodique
2006 - Nuclear Blast
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (9)  8.06/10
Webzines : (31)  8.27/10

plus d'infos sur
Amorphis
Amorphis
Heavy / Death mélodique - Finlande
  

tracklist
01.   Two Moons
02.   House Of Sleep
03.   Leaves Scar
04.   Born From Fire
05.   Under A Soil And Black Stone
06.   Perkele (The God Of Fire)
07.   The Smoke
08.   Same Flesh
09.   Brother Moon
10.   Empty Opening

line up
voir aussi
Amorphis
Amorphis
Tuonela

1999 - Relapse Records
  
Amorphis
Amorphis
Am Universum

2001 - Relapse Records
  
Amorphis
Amorphis
The Beginning of Times

2011 - Nuclear Blast
  
Amorphis
Amorphis
Black Winter Day (EP)

1994 - Relapse Records
  
Amorphis
Amorphis
Silent Waters

2007 - Nuclear Blast
  

Stallion
Rise And Ride
Lire la chronique
The Deathtrip
Deep Drone Master
Lire la chronique
Electric Wizard
Time to Die
Lire la chronique
Varathron
Untrodden Corridors of Hades
Lire la chronique
Mors Principium Est
Dawn Of The 5th Era
Lire la chronique
Pure
Kingdom of Wrath
Lire la chronique
Skelethal
Interstellar Knowledge Of T...
Lire la chronique
Bastard Sapling
Instinct Is Forever
Lire la chronique
Eternal Sex And War
Negative Monoliths
Lire la chronique
13th Moon
Abhorrence Of Light (EP)
Lire la chronique
Sacrificia Mortuorum / Orthanc
Split (Split-CD)
Lire la chronique
Maybeshewill
Fair Youth
Lire la chronique
Ancient Crypts
Devoured By Serpents (Démo)
Lire la chronique
Overkill
White Devil Armory
Lire la chronique
Deathronation
Hallow The Dead
Lire la chronique
Pornography : interview à l'occasion de la sortie de leur compilation
Lire l'interview
Horrendous
Ecdysis
Lire la chronique
The Duskfall
Where The Tree Stands Dead
Lire la chronique
Khold
Til Endes
Lire la chronique
''Betty'' 20th Anniversary Tour
Helmet
Lire le live report
Absentia Lunae
Vorwärts
Lire la chronique
Mudvayne
L.D. 50
Lire la chronique
Queens Of The Stone Age
...Like Clockwork
Lire la chronique
Midnight
No Mercy For Mayhem
Lire la chronique
Oozing Wound
Earth Suck
Lire la chronique
Sam Bean, ou la vie à 300 BPM
Lire l'interview
Dagoba lors de leur passage à Lyon
Lire l'interview
Down
Down IV Part II (EP)
Lire la chronique
Saille
Eldritch
Lire la chronique
Schammasch
Contradiction
Lire la chronique