chargement...

haut de page
21 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Amorphis - Eclipse

Chronique

Amorphis Eclipse
Au meme titre qu'In Flames ne refera jamais un « The Jester Race », il est inutile d'espérer qu'Amorphis revienne un jour à ses premiers amours Doom / Death. Trois (et maintenant quatre) albums nous ont prouvés que les Finlandais s'étaient ancrés pour de bon dans une veine essentiellement rock, et n'avaient aucune intention de revenir en arrière, si ce n'est quelques petits clins d'œil et réminiscences discrètes à leur passé plus énervé…

« Eclipse » marque malgré tout un changement conséquent dans la carrière des Finlandais, car il marque l'arrivée de Tomi Joutsen au chant, en lieu et place de Pasi Koskinen qui occupait quand même ce poste depuis 1996. Son successeur est disons le de suite parfaitement à la hauteur, et pour un peu je le trouve même plus expressif et chaleureux vocalement que Pasi, ce qui ne gâche en rien la musique des Finlandais… Son timbre de voix, lorsqu'il se pose sur les refrains accrocheurs de « House of Sleep » ou « The Smoke », rappelle étrangement celui de Ville, de feu-Sentenced…

Et la référence à leurs compatriotes Finlandais n'est pas innocente, car jamais encore Amorphis n'avait sonné si proche de ce défunt groupe… Le single « House of Sleep » possède un refrain qui, outre le fait d'enterrer à lui seul l'intégralité du « Funeral Album » de Sentenced par sa qualité, n'aurait pas fait tache sur un « Crimson » ou un « Cold White Light ». Amorphis ne perd pas pour autant sa personnalité propre, incorporant toujours des éléments acoustiques (« Leaves Scar », « Brother Moon »), des pures parties de rock psyché (le solo dantesque concluant « Empty Opening ») et même des growls (« Perkele (The God of Fire) », « Leaves Scar », « The Smoke ») , qui ont toujours caractérisés et distingués le groupe des autres.

De toute façon, de mon humble point de vue et après plusieurs très agréables écoutes, ce rapprochement incertain avec Sentenced, ce changement de chanteur, ces influences si particulières mêlant le death au rock des seventies… tous ces facteurs font tout simplement d'« Eclipse » le meilleur album des Finlandais depuis « Elegy ». Tout ce qui faisait le charme du groupe y est : mélodies harmonisés superbes qu'on croirait issues des premiers albums (« Born from Fire », le superbe refrain mêlant growls et chant clair de « The Smoke », soutenu par une mélodie absolument superbe) ; les quelques puissants growls qui ancrent encore le groupe dans le registre métallique ; les refrains ultra léchées et outrageusement accrocheurs (j'en reviens toujours à ce « House of Sleep », véritable joyau du début de l'album)… et en définitive le coté quelque peu insipide de certains titres de « Far Away from the Sun » est totalement absent ici.
Je n'ai retrouvé aucun titre faible sur « Eclipse », ce qui était clairement le principal défaut de ces 3 prédécesseurs. Ici, un refrain, une ligne de chant touchante (celle à 2min12 sur « Leaves Scar » est particulièrement touchante…), ou tout simplement une mélodie de guitare, suffit à transformer chaque titre en nouveau classique du groupe.

On pourra regretter l'absence des instruments exotiques qui faisaient le charme d'un « Tuonela » ou d' « Am Universum », la profonde mélancolie d'un « Smitherens » qui n'est ici que partiellement égalé sur « Under a Soil of Black and Stone »… car oui « Eclipse » est dans l'ensemble plus enjoué, plus énergique et moins sombre que ses prédécesseurs… Mais ce qu'il perd un peu en atmosphère, il le compense par la qualité d'écriture exceptionnelle qui caractérise l'ensemble de l'album. Et ce n'est pas parce que les sentiments exprimés sont légèrement moins… « sombres » qu'ils ne sont tout aussi sincères et profonds…

Pour ne rien gâcher, l'artwork est sublime, et la production bien plus chaleureuse et puissante qu'auparavant. Que vous suiviez encore le groupe ou que vous les ayez lâchés en 96, donnez une chance à ce « Eclipse » qui concilie avec grâce le talent mélodique des anciens albums, et la beauté des lignes de chant clair des plus récents… Une vraie réussite.
Notice: Object of class QueryTemplate could not be converted to int in /srv/www/deadEngine/class/Thrasho/StatPub/Collection.php on line 13

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour donner votre avis.

8 COMMENTAIRE(S)

donvar citer
donvar
12/07/2009 17:58
note: 6/10
Je m'attendais ni à une tuerie techniquement, ni à un album qui me ferait headbanguer comme un épileptique certes! Mais je trouve vraiment que c'est du rock/métal trop lisse, les mélodies ne me touchent pas, ça s'écoute tout seul sans plus.
Dead citer
Dead
17/11/2008 15:17
note: 8/10
Avec Amorphis, je m'étais arrêté sur le moyen "Tuonela". Finalement, j'ai redécouvert le groupe avec cet album grâce à la radio Thrashocore et j'ai été agréablement surpris par sa qualité. J'aime beaucoup le nouveau chanteur et ce nouveau style qui me fait penser par moment à Sentenced et aux derniers Fall Of The Leafe (dont je recommande vivement l'écoute de "Vantage"Clin d'oeil. Merci Chrisounet pour la découverte Clin d'oeil
citer
Eküd (invité)
03/02/2006 19:41
nique tout ce groupe, ya pas photo
Jester citer
Jester
01/02/2006 1:05
note: 8/10
Très bon album pour un groupe excellent m/
Dead citer
Dead
31/01/2006 12:54
note: 8/10
J'ai bien aimé le mp3 aussi. C'est reposant Sourire
Ikea citer
Ikea
31/01/2006 11:05
J'aime bien le mp3 il est festif !
Mitch citer
Mitch
31/01/2006 9:40
J'accroche vraiment pas malheureusement... (à part les quelques rares growls et ces mélodies qui ont réchauffés mon coeur de nostalgique)
Chris citer
Chris
30/01/2006 23:31
note: 8/10
sortie le 10 février

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Pseudo :
Question anti-spam :
Dans quel groupe mythique joue Tom Araya ?
Commentaire :

Amorphis
Metal / Rock mélodique
2006 - Nuclear Blast
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (9)  8.06/10
Webzines : (31)  8.31/10

plus d'infos sur

écoutez
tracklist
01.  Two Moons
02.  House Of Sleep
03.  Leaves Scar
04.  Born From Fire
05.  Under A Soil And Black Stone
06.  Perkele (The God Of Fire)
07.  The Smoke
08.  Same Flesh
09.  Brother Moon
10.  Empty Opening

paroles
line up

achetez sur
thrashothèque
voir aussi
Amorphis
Amorphis
Silent Waters

2007 - Nuclear Blast
  
Amorphis
Amorphis
Tales From The Thousand Lakes

1994 - Relapse Records
  
Amorphis
Amorphis
Elegy

1996 - Relapse Records
  
Amorphis
Amorphis
Skyforger

2009 - Nuclear Blast
  
Amorphis
Amorphis
Am Universum

2001 - Relapse Records
  

chronique Chronique
Dust Bolt
Awake The Riot
chronique Chronique
Funest
Desecrating Obscurity
chronique Chronique
Harm Done
Harm Done (EP)
chronique Chronique
Theosophy
Eastlands Tales – Part I
chronique Chronique
Empyrium
The Turn of the Tides
chronique Chronique
Empyrium
Into the Pantheon (Live)
chronique Chronique
Killer Be Killed
Killer Be Killed
chronique Chronique
Janvs
Nigredo
chronique Chronique
Vintersorg
Naturbål
chronique Chronique
Algebra
Feed The Ego
interview Interview
Bent Sea pour le split ''Usurpress/Animalist''
chronique Chronique
Type O Negative
October Rust
chronique Chronique
Aposento
Aposento
chronique Chronique
Crimson Shadows
Kings Among Men
chronique Chronique
Force Of Darkness
Absolute Verb Of Chaos And Darkness (EP)
chronique Chronique
Unaussprechlichen Kulten
Baphomet Pan Shub-Niggurath
chronique Chronique
Oathbreaker
Eros|Anteros
chronique Chronique
Brutally Deceased
Black Infernal Vortex
dossier Dossier
SYLAK OPEN AIR 2014
interview Interview
The Rock Runners pour le Sylak Open Air 2014
report Live report
Sylak Open Air 2014
Benighted + Dew-Scented + Gojira + Misery Index...
chronique Chronique
Desecration
Cemetery Sickness
chronique Chronique
Deadlock
The Re-Arrival (Compil.)
chronique Chronique
Question
Doomed Passages
chronique Chronique
The Austrasian Goat
The Austrasian Goat
chronique Chronique
Bölzer
Soma (EP)
chronique Chronique
Letlive.
The Blackest Beautiful
chronique Chronique
Stutthof
And Cosmos From Ashes To Dust
chronique Chronique
Nuklear Frost
Subjugation
chronique Chronique
Tombs
Savage Gold