chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
62 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Reflux - The Illusion of Democracy

Chronique

Reflux The Illusion of Democracy
En ce moment j’ai l’impression de ne chroniquer que du…metalcore. Berk. C’est comme le bon métal et le mauvais métal tu vois : y’a du bon métalcore, … et y’a du mauvais metalcore. (Cette introduction de chronique étant particulièrement brillante et absolument pas pompé sur un sketch d’Inconnus, je me permettrais de la réutiliser tel quel pour une probable future chronique de « mauvais » metalcore).

Heureusement pour nous, Reflux se situe du bon coté de la barrière, celui ou ne passe pas le TGV de la médiocrité et du riff relou de sa mère (Thrashocore s’adapte au langage jeune). Originaire de Washington D.C. (ça ajoute un cachet d’authenticité à ma kro je trouve), ces Américains (sans blague) sont probablement le meilleur groupe du genre que j’ai entendu depuis… le premier Killswitch Engage ? Piochant allégrement dans la nasse le chant mélodique, le chant hurlé, les grosses mosh parts et les riffs Ikeanisés, Reflux se veut l’exemple parfait du groupe ayant assimilé les principes du style et les ayant poussés à l’extrême, enfin dans le bon « extrême » (oui, parce qu’il y aussi le mauvais « extrême ». Tu veux que je t’expli… ok). Plus concrètement, là ou les copains font des chansons de 3 minutes chronos avec un refrain mélo et 4 riffs, Reflux nous pond (c’était Pacques y’a pas longtemps) des compos qui jonglent allégrement avec les 5, 6… voire 7 (wahoo !) minutes. Et ce n’est pas tout de les faire longues, mais elles sont absolument folles de richesse, avec des structures barrés et bien complexes, et des zicos qui font plus que maîtriser leurs instruments… c’est du grand art. Tosin Abasi, gratteux de son état, est décidément un virtuose, et l’entendre jouer laisse pantois tant il gère aussi bien rythmiques déstructurés que micros mélodies et solos endiablés. Le batteur n’est pas en reste, avec un jeu « sautillant » et parsemé de subtilités qui feront le plaisir des analystes musicaux. Seul le chant est plus conventionnel dans le genre, mais il gère bien l’alternance hurlé / chanté, malgré quelques passages un peu limite (le chant clair sur « There no Sunlight in my Cubicle » fait un peu grimacer..). Et pour finir sur une note une fois de plus pas négative (je suis un sale vendu je sais), les paroles sont vraiment bien écrites et portent avec lucidité un regard sur le pays de l’Oncle Sam qu’on pourra difficilement qualifier de bienveillant (sympa ou lubrique n’étant pas non lus des termes appropriés)…

Grosse surprise donc que ce « The Illusion of Democracy », une sorte de Killswitch Engage (gros son inclus) plus complexe et plus technique, avec la même puissance de feu et l’envie d’en découdre avec les neurones de son auditeur. A consommer sans aucune modération.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

6 COMMENTAIRE(S)

TarGhost citer
TarGhost
19/01/2018 08:46
Réecouté ce matin....ça faisait un bail et bien mon avis n'a pas bougé d'un iota : c'est toujours aussi bon. Et puis la prestation de Tosin Abasi laissait déjà entrevoir un sacré potentiel à l'époque.
cava76 citer
cava76
02/04/2005 11:55
Presque 2 mois que j'écoute cet album et décidement je ne m'en lasse pas, mon coup de coeur de cette année sans problème, notons que c'est leur premier album et ils ont déja un niveau supérieur à la moyenne ça promet pour la suite.
Niktareum citer
Niktareum
01/04/2005 18:22
ca fait un moment ke je le voyais sur Prosthetic Records mais pour l'insatnt j'avais préféré commander The Acacia Strain, Invocation of Nehek, All That Remains et Cannae...
je vais me repencher dessus...
Alexis citer
Alexis
01/04/2005 0:12
Sur la liste de mes prochaines chroniques... content de savoir que c'est bon Sourire
Mitch citer
Mitch
31/03/2005 12:59
Du metalcore bien complexe, va falloir que je l'écoute en profondeur! Sourire
Chris citer
Chris
31/03/2005 12:47
..et ça se trouvera dans vos meilleures crèmeries le 11 avril prochain!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Reflux
Metalcore technique
2005 - Prosthetic Records
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs :   -
Webzines : (11)  7.7/10

plus d'infos sur
Reflux
Reflux
Metalcore technique - 2006 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Above the Pyramide and the Eye
02.   Thoughts Dictate Reality
03.   An Ode to the Evolution of Human Consciousness
04.   The Sudden Realization...
05.   ...of What You Were Missing
06.   -=[*]=-
07.   Single File to Bliss
08.   There's No Sunlight in my Cubicle
09.   The Keats Persona
10.   1984-2004
11.   Modern Day Babylon

Durée totale: 54:00

line up
Akercocke
Renaissance in Extremis
Lire la chronique
MoM - Poésique Hors-Série : Du jeu vidéo au Metal Partie 2
Lire le podcast
Antagonism pour l'EP "Thrashocalypse"
Lire l'interview
Portal
ION
Lire la chronique
Uada
Cult Of A Dying Sun
Lire la chronique
Blood Red Fog
Thanatotic Supremacy
Lire la chronique
Sacred Reich
The American Way
Lire la chronique
Sadistik Forest
Morbid Majesties
Lire la chronique
The Beast of Nod
Vampira: Disciple of Chaos
Lire la chronique
Unearthly Trance
In the Red
Lire la chronique
Wyrms
Altuus Kronhorr - La monarc...
Lire la chronique
Bloody Hammers
The Horrific Case of Bloody...
Lire la chronique
Depravity
Evil Upheaval
Lire la chronique
Fuzzgod
Meet Your Maker (Démo)
Lire la chronique
Into Coffin
The Majestic Supremacy Of C...
Lire la chronique
Sun Of The Sleepless
To the Elements
Lire la chronique
Necros Christos
Domedon Doxomedon
Lire la chronique
Fragments Of Unbecoming
Perdition Portal (Chapter VI)
Lire la chronique
Dio
Holy Diver
Lire la chronique
Sleep + Sofy Major
Lire le live report
MoM Poésique - Regarde les Hommes Tomber
Lire le podcast
Warfuck
This Was Supposed to be Fun
Lire la chronique
Vacivus
Temple Of The Abyss
Lire la chronique
Satan présente GORGOROTH : de modèle à risée générale
Lire le podcast
Revel In Flesh
Relics Of The Deathkult (Co...
Lire la chronique
Stromptha
Odium Vult
Lire la chronique
Monolithe
Nebula Septem
Lire la chronique
Thou
The House Primordial (EP)
Lire la chronique
Lonewolf
Raised On Metal
Lire la chronique
Hot Knives
Static Bloom (EP)
Lire la chronique