chargement...

haut de page
61 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Whitechapel - A New Era Of Corruption

Chronique

Whitechapel A New Era Of Corruption
On pourrait croire qu'il n'y a pas plus facile à chroniquer qu'un album de deathcore (et c'est parfois le cas il est vrai) mais pourtant... Pourtant ce troisième album de Whitechapel tourne depuis des semaines dans mon lecteur et j'ai eu bien du mal à coucher sur papier les sentiments changeants et contradictoires ressentis à son écoute.

Les premiers contacts avec « A New Era Of Corruption » ne me laissèrent en effet pas une sensation impérissable; ne retrouvant que peu de choses auxquelles réellement m'accrocher, l'album m'a tout d'abord semblé d'une insipidité décevante. On avançait pourtant clairement en terrain connu avec un album qui ne marquait que très peu de différence avec son ainé « This Is Exile »: Whitechapel continuait de pratiquer son deathcore assez brutal plombé de la grosse voix toujours aussi virile de Phil Bozeman (qui me fait de plus en plus penser à Vincent Bennett... avec probablement plus de retouche studio, il faut l'avouer) et de riffs à la fois lourds et véloces, moshparts inévitables de rigueur le tout dans une production totalement surfaite et impersonnelle de Jason Suecof (grosses guitares ultra-saturées et désaccordées, batterie triggée comme il se doit, on n'attendait pas autre chose)... Bref jusque là aucune surprise. Et c'est probablement cet aspect assez convenu qui m'a initialement amené à penser que ce troisième album des Américains allait probablement être celui qui scellerait notre désunion. S'il est vrai que j'avais apprécié les deux précédents efforts, notamment le très bon « The Somatic Defilement », on sait malgré tout comme ce genre peut être très rapidement ennuyeux, et à part regarder en entier un épisode de Plus belle la vie il n'y a pas grand chose de pire que d'écouter un mauvais album de deathcore ( pléonasme! Criera Von Yaourt). Finalement seuls certains titres sortaient du lot tels que la très despisienne « Breeding violence », « The darkest day of man », « Reprogrammed to hate » ou encore le titre de clôture « Single file to dehumanization », donnant à « A New Era Of Corruption » un aspect inégal assez suprenant dans un style où les albums assez souvent revêtent un côté monolithique, et Whitechapel n'échappait pas à la règle.

Bref alors que le désappointement semblait se renforcer, le temps allait jouer en sa faveur puisque cet album a finalement su dévoiler ses charmes, il est vrai, plus latents qu'à l'accoutumée. Comme son aîné il est parcouru de mélodies qui finiront par vous tourner en tête toute la journée (« Devolver », « End of flesh », « Single file to dehumanization »), de même les quelques leads qui parsèment l'album sans jouer aucunement la carte de la technique permettent d'améliorer la finition de titres qui se révéleront au fur et à mesure beaucoup mieux ficelés qu'il n'y paraît de prime abord. Le travail de composition, bien que tout à fait entendu, permet de préserver l'attention par de nombreuses cassures rythmiques, les titres alternant allègrement blasts/mid-tempo/up-tempo/mosh parts. Ces dernières, outre quelques-unes dénuées d'intérêt (« Single file to dehumanization » à 3'00 par exemple), arrivent même à tirer leur épingle du jeu principalement en raison des leads/mélodies ou harmoniques qui bien souvent les doublent (« Devolver » à 1'41, « A future corrupt » à 1'59).
Mais en dehors de ces parties qu'on s'attend sans surprise à retrouver sur un album de deathcore, Whitechapel parvient à pondre des choses intéressantes comme le passage sus-cité de « Devolver », ce gimmick à 1'05 sur « Breeding violence », le début thrash-death de « A future corrupt » ou encore ce passage mid-tempo à 2'08 sur « Reprogrammed to hate » et l'''avant fin'' à partir de 2'49. Toutes ces petites choses ont fini par faire en sorte que ce qui s'annonçait au départ comme un bon gros  « bof » a fini par se transformer en un  « pas si mal ».

Il n'y a pour autant pas de quoi sauter au plafond, cet album est bien sûr à réserver avant tout aux fans du style; cependant Whitechapel confirme avec « A New Era Of Corruption » qu'il entend bien rester l'un des leaders de cette scène ''myspace deathcore'' et reléguer, avec cet étalage de gros muscles et l'expérience acquise depuis quatre ans maintenant, le reste de la meute loin derrière. Ce sera probablement le cas, seulement s'ils veulent prétendre continuer à susciter l'intérêt des deathcoreux du monde entier les Américains feraient bien de chercher quelque moyen de renouveler un minimum leur style sans quoi ils périront noyés sous les assaults techniques des Conducting From The Grave, After The Burial ou autres Born Of Osiris. « A New Era Of Corruption » reste un album correct auquel vous pouvez laisser sa chance.
Notice: Object of class QueryTemplate could not be converted to int in /srv/www/deadEngine/class/Thrasho/StatPub/Collection.php on line 13

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour donner votre avis.

4 COMMENTAIRE(S)

Invité citer
thefastandgrind
04/06/2012 06:57
Moi je le trouve mega culte il ne m'ennuie absolument et je trouve ce groupe au dessus de la moyenne....faut dire je suis un grand fan de ce putain de groupe
Niktareum citer
Niktareum
14/08/2010 13:27
note: 6.5/10
Solo Necrozis a écrit : Dans ce genre il n'y a décidément que The Acacia Strain que j'arrive à écouter sans me lasser.
Ouais sauf que TAS c'est quand même pas vraiment le même style hein. Mias je préfère largement aussi (cf mes chros). D'ailleurs je chronique le dernier dès que je le chope! Headbang
Solo Necrozis citer
Solo Necrozis
14/08/2010 00:54
Moi je l'ai trouvé moins linéaire que le précédent, même si c'est toujours pas ma came. Dans ce genre il n'y a décidément que The Acacia Strain que j'arrive à écouter sans me lasser.
LostSon citer
LostSon
13/08/2010 19:07
note: 5/10
Moins interessant que le précédent pour moi: j'ai bien plus apprécié le dernier Carnifex par exemple, plus brutal et sombre que ce disque.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Pseudo :
Question anti-spam :
Dans quel groupe mythique joue Tom Araya ?
Commentaire :

Whitechapel
Deathcore
2010 - Metal Blade
notes
Chroniqueur : 6.5/10
Lecteurs : (4)  6.63/10
Webzines : (25)  7.04/10

plus d'infos sur
Whitechapel
Whitechapel
Deathcore - Etats-Unis
  

vidéos
The Darkest Day of Man
The Darkest Day of Man
Whitechapel

Extrait de "A New Era Of Corruption"
  

tracklist
01.  Devolver
02.  Breeding Violence
03.  The Darkest Day of Man
04.  Reprogrammed to Hate
05.  End of Flesh
06.  Unnerving
07.  A Future Corrupt
08.  Prayer of Mockery
09.  Murder Sermon
10.  Nercomechanical
11.  Single File to Dehumanization

Durée : 41'39

line up
parution
8 Juin 2010

voir aussi
Whitechapel
Whitechapel
This Is Exile

2008 - Metal Blade
  

Essayez plutôt
Burning Skies
Burning Skies
Murder By Means Of Existence

2004 - Lifeforce Records
  
Eyeless
Eyeless
Path To The Unknown

2004 - Sriracha Sauce
  
Burning Skies
Burning Skies
Desolation

2006 - Lifeforce Records
  
Burning Skies
Burning Skies
Greed. Filth. Abuse. Corruption.

2008 - Lifeforce Records
  
Crazy About Silence
Crazy About Silence
When Death Surges Forth

2003 - Several Bleeds Records
  

chronique Chronique
Unearth
Watchers Of Rule
chronique Chronique
Yob
Clearing the Path to Ascend
interview Interview
Thrashinterview : Julien de Gorod se dévoile
report Live report
Belenos + Melechesh
chronique Chronique
Goatmoon
Voitto tai Valhalla
chronique Chronique
Slipknot
.5: The Gray Chapter
chronique Chronique
Mysticum
Planet Satan
chronique Chronique
Rorcal / Process of Guilt
Split (Split 12")
chronique Chronique
Manes
Be All End All
report Live report
Beastmilk + Daniel Bay + In Solitude
chronique Chronique
Jean Jean
Symmetry
chronique Chronique
Acid Bath
Paegan Terrorism Tactics
chronique Chronique
Tarnkappe
Tussen Hun en de Zon
chronique Chronique
Kruger
Adam And Steve
chronique Chronique
Anaal Nathrakh
Desideratum
chronique Chronique
Le Pré Où Je Suis Mort
Le Pré Où Je Suis Mort (EP)
chronique Chronique
Dawohl
Potestas.Ratio.Iustitia (EP)
chronique Chronique
Loma Prieta
I.V.
chronique Chronique
Grave Digger
Return Of The Reaper
chronique Chronique
Thou / The Body
Released from Love (Coll.)
chronique Chronique
From the Vastland
Temple of Daevas
chronique Chronique
Velnias
Sovereign Nocturnal (Rééd.)
chronique Chronique
Koozar
Koozar / Bangi Vanz Abdul
chronique Chronique
Deathcult
Pleading For Death... Choking On Life (EP)
report Live report
Helvete Underground Festival
Bölzer + Darkspace + Rorcal
chronique Chronique
Omnihility
Deathscapes of the Subconscious
chronique Chronique
Auroch
Taman Shud
chronique Chronique
Interment / Brutally Deceased
Glory Days, Festering Years (Split-CD)
chronique Chronique
Jesus Cröst
1986
chronique Chronique
Expire
Pretty Low