chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
35 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Whitechapel - A New Era Of Corruption

Chronique

Whitechapel A New Era Of Corruption
On pourrait croire qu'il n'y a pas plus facile à chroniquer qu'un album de deathcore (et c'est parfois le cas il est vrai) mais pourtant... Pourtant ce troisième album de Whitechapel tourne depuis des semaines dans mon lecteur et j'ai eu bien du mal à coucher sur papier les sentiments changeants et contradictoires ressentis à son écoute.

Les premiers contacts avec « A New Era Of Corruption » ne me laissèrent en effet pas une sensation impérissable; ne retrouvant que peu de choses auxquelles réellement m'accrocher, l'album m'a tout d'abord semblé d'une insipidité décevante. On avançait pourtant clairement en terrain connu avec un album qui ne marquait que très peu de différence avec son ainé « This Is Exile »: Whitechapel continuait de pratiquer son deathcore assez brutal plombé de la grosse voix toujours aussi virile de Phil Bozeman (qui me fait de plus en plus penser à Vincent Bennett... avec probablement plus de retouche studio, il faut l'avouer) et de riffs à la fois lourds et véloces, moshparts inévitables de rigueur le tout dans une production totalement surfaite et impersonnelle de Jason Suecof (grosses guitares ultra-saturées et désaccordées, batterie triggée comme il se doit, on n'attendait pas autre chose)... Bref jusque là aucune surprise. Et c'est probablement cet aspect assez convenu qui m'a initialement amené à penser que ce troisième album des Américains allait probablement être celui qui scellerait notre désunion. S'il est vrai que j'avais apprécié les deux précédents efforts, notamment le très bon « The Somatic Defilement », on sait malgré tout comme ce genre peut être très rapidement ennuyeux, et à part regarder en entier un épisode de Plus belle la vie il n'y a pas grand chose de pire que d'écouter un mauvais album de deathcore ( pléonasme! Criera Von Yaourt). Finalement seuls certains titres sortaient du lot tels que la très despisienne « Breeding violence », « The darkest day of man », « Reprogrammed to hate » ou encore le titre de clôture « Single file to dehumanization », donnant à « A New Era Of Corruption » un aspect inégal assez suprenant dans un style où les albums assez souvent revêtent un côté monolithique, et Whitechapel n'échappait pas à la règle.

Bref alors que le désappointement semblait se renforcer, le temps allait jouer en sa faveur puisque cet album a finalement su dévoiler ses charmes, il est vrai, plus latents qu'à l'accoutumée. Comme son aîné il est parcouru de mélodies qui finiront par vous tourner en tête toute la journée (« Devolver », « End of flesh », « Single file to dehumanization »), de même les quelques leads qui parsèment l'album sans jouer aucunement la carte de la technique permettent d'améliorer la finition de titres qui se révéleront au fur et à mesure beaucoup mieux ficelés qu'il n'y paraît de prime abord. Le travail de composition, bien que tout à fait entendu, permet de préserver l'attention par de nombreuses cassures rythmiques, les titres alternant allègrement blasts/mid-tempo/up-tempo/mosh parts. Ces dernières, outre quelques-unes dénuées d'intérêt (« Single file to dehumanization » à 3'00 par exemple), arrivent même à tirer leur épingle du jeu principalement en raison des leads/mélodies ou harmoniques qui bien souvent les doublent (« Devolver » à 1'41, « A future corrupt » à 1'59).
Mais en dehors de ces parties qu'on s'attend sans surprise à retrouver sur un album de deathcore, Whitechapel parvient à pondre des choses intéressantes comme le passage sus-cité de « Devolver », ce gimmick à 1'05 sur « Breeding violence », le début thrash-death de « A future corrupt » ou encore ce passage mid-tempo à 2'08 sur « Reprogrammed to hate » et l'''avant fin'' à partir de 2'49. Toutes ces petites choses ont fini par faire en sorte que ce qui s'annonçait au départ comme un bon gros  « bof » a fini par se transformer en un  « pas si mal ».

Il n'y a pour autant pas de quoi sauter au plafond, cet album est bien sûr à réserver avant tout aux fans du style; cependant Whitechapel confirme avec « A New Era Of Corruption » qu'il entend bien rester l'un des leaders de cette scène ''myspace deathcore'' et reléguer, avec cet étalage de gros muscles et l'expérience acquise depuis quatre ans maintenant, le reste de la meute loin derrière. Ce sera probablement le cas, seulement s'ils veulent prétendre continuer à susciter l'intérêt des deathcoreux du monde entier les Américains feraient bien de chercher quelque moyen de renouveler un minimum leur style sans quoi ils périront noyés sous les assaults techniques des Conducting From The Grave, After The Burial ou autres Born Of Osiris. « A New Era Of Corruption » reste un album correct auquel vous pouvez laisser sa chance.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

4 COMMENTAIRE(S)

Invité citer
thefastandgrind
04/06/2012 06:57
Moi je le trouve mega culte il ne m'ennuie absolument et je trouve ce groupe au dessus de la moyenne....faut dire je suis un grand fan de ce putain de groupe
Niktareum citer
Niktareum
14/08/2010 13:27
note: 6.5/10
Solo Necrozis a écrit : Dans ce genre il n'y a décidément que The Acacia Strain que j'arrive à écouter sans me lasser.
Ouais sauf que TAS c'est quand même pas vraiment le même style hein. Mias je préfère largement aussi (cf mes chros). D'ailleurs je chronique le dernier dès que je le chope! Headbang
Solo Necrozis citer
Solo Necrozis
14/08/2010 00:54
Moi je l'ai trouvé moins linéaire que le précédent, même si c'est toujours pas ma came. Dans ce genre il n'y a décidément que The Acacia Strain que j'arrive à écouter sans me lasser.
LostSon citer
LostSon
13/08/2010 19:07
note: 5/10
Moins interessant que le précédent pour moi: j'ai bien plus apprécié le dernier Carnifex par exemple, plus brutal et sombre que ce disque.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Whitechapel
Deathcore
2010 - Metal Blade
notes
Chroniqueur : 6.5/10
Lecteurs : (5)  5.9/10
Webzines : (26)  6.91/10

plus d'infos sur
Whitechapel
Whitechapel
Deathcore - Etats-Unis
  

vidéos
The Darkest Day of Man
The Darkest Day of Man
Whitechapel

Extrait de "A New Era Of Corruption"
  

tracklist
01.   Devolver
02.   Breeding Violence
03.   The Darkest Day of Man
04.   Reprogrammed to Hate
05.   End of Flesh
06.   Unnerving
07.   A Future Corrupt
08.   Prayer of Mockery
09.   Murder Sermon
10.   Nercomechanical
11.   Single File to Dehumanization

Durée : 41'39

line up
parution
8 Juin 2010

voir aussi
Whitechapel
Whitechapel
This Is Exile

2008 - Metal Blade
  

Essayez plutôt
Pyrexia
Pyrexia
Cruelty Beyond Submission (Compil.)

2004 - Crash Music
  
Burning Skies
Burning Skies
Murder By Means Of Existence

2004 - Lifeforce Records
  
Despised Icon
Despised Icon
The Healing Process

2005 - Century Media
  
Crazy About Silence
Crazy About Silence
When Death Surges Forth

2003 - Several Bleeds Records
  
Thy Art Is Murder
Thy Art Is Murder
Hate

2012 - Halfcut Records
  

Motocultor Festival 2015
Lire le dossier
Uncle Acid And The Deadbeats
The Night Creeper
Lire la chronique
Interment
Where Death Will Increase 1...
Lire la chronique
Aetherius Obscuritas
MMXV
Lire la chronique
LVTHN
The Grand Uncreation (Compil.)
Lire la chronique
Der Weg einer Freiheit
Unstille
Lire la chronique
Soilwork - The Ride Majestic
Lire le dossier
Lugubrum / Urfaust
Het Aalschuim der Natie (Sp...
Lire la chronique
Venefixion
Defixio (Démo)
Lire la chronique
Ulcerate
Everything is Fire
Lire la chronique
Pure
Art of Loosing One's Own Life
Lire la chronique
Metal Méan 2015
(DOLCH) + Drowned + Grand M...
Lire le live report
Suis La Lune
Distance / Closure (EP)
Lire la chronique
New Noise Festival 10
Birds In Row + Earthship + ...
Lire le live report
Crown
Natron
Lire la chronique
Leprous
The Congregation
Lire la chronique
Various Artists
A Treasure to Find (Tribute...
Lire la chronique
Vardan
Between the Fog and Shadows
Lire la chronique
Birds In Row
You, Me & the Violence
Lire la chronique
Weird Fate
Cycle of Naught
Lire la chronique
Mercyless
Abject Offerings
Lire la chronique
Acherontas
Ma-IoN (Formulas Of Reptil...
Lire la chronique
Myrkur
M
Lire la chronique
Lantern
Subterranean Effulgence (EP)
Lire la chronique
Satan
L'odeur du sang
Lire la chronique
Sentimen Beltza
Pagopean
Lire la chronique
False
False
Lire la chronique
Nomad / Wort
Split (Split-CD)
Lire la chronique
Various Artists
We Are French, Fuck You! (C...
Lire la chronique
Funeral Mist
Salvation
Lire la chronique