chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
17 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Groupes »

Graveland

Groupe

Graveland Pagan Black Metal

A propos de Graveland

Source : Article Graveland de Wikipédia en français (auteurs)
Contenu soumis à la licence CC-BY-SA.

Graveland est un groupe de musique de black metal folk polonais créé par Rob Darken (Robert Fudali) en 1992. Groupe populaire dans le milieu du black metal. Le groupe est également controversé à cause de ses sympathies plus ou moins affichées pour une idéologie d'extrême droite, qui lui valent d'être associé à la scène NSBM(le black metal nazi). Les paroles traitent de la mythologie germanique.

Waveland, projet français de musique électronique ambient, a notamment été créé pour rendre hommage, politiquement et musicalement, à Graveland.

FormationMembres actuels
  • Robert "Rob Darken" Fudali - chant, guitares, basse, batterie, claviers.
Anciens membres
  • Maciej "Capricornus" Dąbrowski - batterie (1992–1999)
  • Grzegorz (aka "Anextiomarus" ou "Karcharoth") Jurgielewicz - basse (1992–1995)
DiscographieDémos
  • Necromanteion
  • Drunemeton
  • Promo '92
  • Epilogue (tous 1992)
  • In The Glares Of Burning Churches -1993
Albums
  • Carpathian Wolves - 1994
  • Thousand Swords - 1995
  • Following the Voice of Blood - 1997
  • Immortal Pride - 1998
  • Creed of Iron - 2000 (wydana również jako Prawo Stali w 2001 roku)
  • Memory and Destiny - 2002
  • The Fire of Awakening - 2003
  • Dawn of Iron Blades - 2004
  • Fire Chariot of Destruction - 2005
  • Will Stronger Than Death - 2007
  • Spears Of Heaven - 2009
EPs
  • The Celtic Winter -1994
  • Impaler's Wolves -1999 (deux tracks ré-enregistrés du Carpathian Wolves)
  • Blood of Heroes -2001
  • Raise the Swords! -2002
  • Cold Winter Blades -2010
Splits
  • Raiders of Revenge, Honor -2001
  • Eastern Hammer, Nokturnal Mortum, North, Temnozor - 2007
  • Tribute to the King of Aquilonia, Kreuzfeuer -2011


Chroniques

Graveland
Spears Of Heaven
2009 - No Colours Records

  • Chroniqué par Geisterber : 7/10
  • Avis des lecteurs : 6.75/10
  • Avis des webzines : 5.73/10

  
Graveland
The Fire of Awakening
2003 - No Colours Records

  • Chroniqué par Krow : 8/10
  • Avis des lecteurs : 8/10
  • Avis des webzines : 7.48/10

  
Graveland
Thousand Swords
1995 - No Colours Records

  • Chroniqué par Geisterber : 8.5/10
  • Avis des lecteurs : 8.38/10
  • Avis des webzines : 5.5/10

  

Graveland
écoutez du Graveland
origine
Pologne Pologne

statut
Actif

Année de formation
1991

Line up 2009
Voir aussi
Thrashothèque
Kaiserreich
Cuore nero
Lire la chronique
Helrunar
Niederkunfft
Lire la chronique
Moon
Render of the Veils
Lire la chronique
Blaze Of Perdition
Near Death Revelations
Lire la chronique
State Faults
Desolate Peaks
Lire la chronique
Conqueror
War Cult Supremacy
Lire la chronique
Kataklysm
Of Ghosts And Gods
Lire la chronique
One Life Crew
Crime Ridden Society
Lire la chronique
Adversarial
Death, Endless Nothing And ...
Lire la chronique
Parce qu'on a tous été ados
Jouer au blindtest
Loudblast
Sublime Dementia
Lire la chronique
Motocultor Festival 2015
Lire le dossier
Uncle Acid And The Deadbeats
The Night Creeper
Lire la chronique
Interment
Where Death Will Increase 1...
Lire la chronique
Aetherius Obscuritas
MMXV
Lire la chronique
LVTHN
The Grand Uncreation (Compil.)
Lire la chronique
Der Weg einer Freiheit
Unstille
Lire la chronique
Soilwork - The Ride Majestic
Lire le dossier
Lugubrum / Urfaust
Het Aalschuim der Natie (Sp...
Lire la chronique
Venefixion
Defixio (Démo)
Lire la chronique
Ulcerate
Everything is Fire
Lire la chronique
Pure
Art of Loosing One's Own Life
Lire la chronique
Metal Méan 2015
(DOLCH) + Drowned + Grand M...
Lire le live report
Suis La Lune
Distance / Closure (EP)
Lire la chronique
New Noise Festival 10
Birds In Row + Earthship + ...
Lire le live report
Crown
Natron
Lire la chronique
Leprous
The Congregation
Lire la chronique
Various Artists
A Treasure to Find (Tribute...
Lire la chronique
Vardan
Between the Fog and Shadows
Lire la chronique
Birds In Row
You, Me & the Violence
Lire la chronique