chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
42 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Nominon - Diabolical Bloodshed

Chronique

Nominon Diabolical Bloodshed
Connu pour ses innombrables EP's et Splits (6 au compteur) rendant hommage au « vrai » death metal suédois mais aussi pour avoir été le premier véritable groupe d'Emil Dragutinovic (avant de se faire connaître chez The Legion et Marduk), Nominon fait partie de ces noms à l'étiquette injuste de « seconde zone ». Pourtant leur discographie n'a rien à envier à toutes ces bandes surfant sur la mode du « revival death » et avec une date de formation en 1993 par la tête pensante Juha Sulasalmi, autant dire que les Scandinaves ont un peu de bouteille. Ainsi après avoir enchaîné les démos et une première partie pour Dismember et Dissection, ce n'est qu'en 1997 que Nominon signera sur le label brésilien X-Treme Records pour sortir son premier album Diabolical Bloodshed (réédité en 2008 par Deathgasm). Quitte à rendre hommage aux ténors du genre, autant se rendre à la source de leur son, le mythique Sunlight Studio.

Ne vous fiez pas à l'artwork très « brutal death » du fameux Joe Petagno (monsieur Motörhead). Diabolical Bloodshed est un concentré de ce qui se faisait de mieux dans le death old school suédois. Il est vrai qu'à première approche, la musique de Nominon ressemble à s'y méprendre au death metal primaire et violent d'un Grave. Prenez donc garde aux cervicales : le son est similaire et reboosté (merci Tomas Skogsberg), les riffs de guitares ont l'allure d'une descente de bulldozers, le chant de Niklas Holstensson (futur Thy Primordial) a des accents d'un Sandström et le jeu sous acides aux méchants blasts d'Emil (on en redemande !) ne feraient que confirmer la chose. Mais au-delà de ces enchaînements à la fois jouissivement bestiaux et groovy, se cachent nombreuses subtilités qui placent inéluctablement Nominon au-dessus du lot. Le père Juha a été bercé par ce death metal suédois des années 90 et connait parfaitement son sujet, qu'il soit brutal (Grave, Carbonized), teinté black metal (Necrophobic) mais aussi mélodique (Dismember, Desultory) ou carrément technique/progressif (Crypt Of Kerberos, Afflicted).

De ce fait vous serez surpris d'y entendre moult leads black/death et soli accrocheurs (« Sodom's Fall », « Servants Of The Moonlight », « Son Of The Dragon ») tendant parfois même dangereusement vers le death mélodique (« No Holy Ghost Shall Rise » est assez étonnant mais reste sublime), une atmosphère bien « evil » (« Cemetery Of Life ») ou des expérimentations en tout genre (l'oriental « The Sufferer ») par un nombre de breaks divers et variés impressionnant. Et que dire des hurlements exceptionnels de Niklas (seul album du gus), certainement l'un des meilleurs dans le style (puissant et endurant), n'hésitant pas à moduler vers le criard ou le guttural (voire carrément des grognements inhumains). Ce pot-pourri pourrait effrayer mais il ne surcharge en rien les compositions de Diabolical Bloodshed, au contraire ces dernières paraissent bien plus aérées et se dévoilent à chaque nouvelle écoute. Des défauts ? Assurément sa durée ! 2 ou 3 titres en plus auraient certainement crucifié sur place l'auditeur.

Méconnu pour la plupart des adeptes de « true swedish death », ce premier album Diabolical Bloodshed reste assez unique dans la discographie du groupe, la suite étant nettement moins raffinée. Nominon arrive ici à offrir une vitrine parfaite pour ceux en soif de découvrir les pierres angulaires du genre mais à la sauce de Nominon, c'est-à-dire un melting pot d'influences brillamment exécuté et à l'efficacité redoutable ! Une petite bombe du style chaudement recommandée par votre honorable chroniqueur !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

Caacrinolas citer
Caacrinolas
18/05/2010 14:03
Album génial pour un groupe génial à la discographie parfaite.

VOILA.

Keyser le dernier tu peux te jeter dessus il est mortel.
Keyser citer
Keyser
14/05/2010 20:28
Tiens c'est marrant j'écoutais le MySpace du groupe il y a deux heures pour me prendre éventuellement leur nouvel album et j'ai vachement bien accroché à tous les extraits! Achats en perpective!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Nominon
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs :   -
Webzines : (1)  7.5/10

plus d'infos sur
Nominon
Nominon
Death Metal - Suède
  

tracklist
01.   Malicious Torment
02.   Sodom's Fall
03.   Night of Damnation
04.   Servants of the Moonlight
05.   Cemetery of Life
06.   Son of the Dragon
07.   No Holy Ghost Shall Rise
08.   The Sufferer

line up
voir aussi
Nominon
Nominon
Recremation

2005 - Konqueror Records
  
Nominon
Nominon
Terra Necrosis

2007 - Konqueror Records
  
Nominon
Nominon
The Cleansing

2012 - Deathgasm Records
  
Nominon
Nominon
Monumentomb

2010 - Deathgasm Records
  

Essayez aussi
Ritual Chamber
Ritual Chamber
The Pits of Tentacled Screams (Démo)

2015 - Hellthrasher Productions
  
Grave
Grave
You'll Never See

1992 - Century Media
  
7th Nemesis
7th Nemesis
Violentia Imperatrix Mundi

2006 - Autoproduction
  
Vader
Vader
The Art Of War (EP)

2005 - Regain Records
  
Unleashed
Unleashed
Where No Life Dwells

1991 - Century Media
  

Gorguts
The Erosion Of Sanity
Lire la chronique
Hellbringer
Awakened from the Abyss
Lire la chronique
Nuke
Nuke
Lire la chronique
Motörhead
Overkill
Lire la chronique
Cepheide
Respire (EP)
Lire la chronique
Imperium Dekadenz
Dis Manibvs
Lire la chronique
Paradise Lost
The Plague Within
Lire la chronique
Diabolical
Umbra (EP)
Lire la chronique
Dystopia
Human = Garbage (Compil.)
Lire la chronique
Iron Maiden
Iron Maiden
Lire la chronique
Soilwork
Death Resonance (Compil.)
Lire la chronique
Eldamar
The Force of the Ancient Land
Lire la chronique
Inquisition
Bloodshed Across the Empyre...
Lire la chronique
Temtris
Enter the Asylum
Lire la chronique
Hell Militia pour leur passage au Fall Of Summer
Lire l'interview
Auriga
VII - Dimensions of Asymmetry
Lire la chronique
Harm
October Fire
Lire la chronique
Abigail
The Final Damnation
Lire la chronique
Cauchemar
Chapelle ardente
Lire la chronique
Myrkur
Mausoleum (Live)
Lire la chronique
Falaise
As Time Goes By (Rééd.)
Lire la chronique
Dystopia
The Aftermath (Compil.)
Lire la chronique
Vader
Iron Times (EP)
Lire la chronique
Sol Sistere
Unfading Incorporeal Vacuum
Lire la chronique
Fyrnask
Fórn
Lire la chronique
Sad
Utter Nihil Worship
Lire la chronique
Ghoulgotha
To Starve The Cross
Lire la chronique
Blood Incantation
Starspawn
Lire la chronique
Palehorse
Looking Wet in Public
Lire la chronique
Mass Hysteria
Le bien-être et la paix
Lire la chronique