chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
69 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Nominon - Diabolical Bloodshed

Chronique

Nominon Diabolical Bloodshed
Connu pour ses innombrables EP's et Splits (6 au compteur) rendant hommage au « vrai » death metal suédois mais aussi pour avoir été le premier véritable groupe d'Emil Dragutinovic (avant de se faire connaître chez The Legion et Marduk), Nominon fait partie de ces noms à l'étiquette injuste de « seconde zone ». Pourtant leur discographie n'a rien à envier à toutes ces bandes surfant sur la mode du « revival death » et avec une date de formation en 1993 par la tête pensante Juha Sulasalmi, autant dire que les Scandinaves ont un peu de bouteille. Ainsi après avoir enchaîné les démos et une première partie pour Dismember et Dissection, ce n'est qu'en 1997 que Nominon signera sur le label brésilien X-Treme Records pour sortir son premier album Diabolical Bloodshed (réédité en 2008 par Deathgasm). Quitte à rendre hommage aux ténors du genre, autant se rendre à la source de leur son, le mythique Sunlight Studio.

Ne vous fiez pas à l'artwork très « brutal death » du fameux Joe Petagno (monsieur Motörhead). Diabolical Bloodshed est un concentré de ce qui se faisait de mieux dans le death old school suédois. Il est vrai qu'à première approche, la musique de Nominon ressemble à s'y méprendre au death metal primaire et violent d'un Grave. Prenez donc garde aux cervicales : le son est similaire et reboosté (merci Tomas Skogsberg), les riffs de guitares ont l'allure d'une descente de bulldozers, le chant de Niklas Holstensson (futur Thy Primordial) a des accents d'un Sandström et le jeu sous acides aux méchants blasts d'Emil (on en redemande !) ne feraient que confirmer la chose. Mais au-delà de ces enchaînements à la fois jouissivement bestiaux et groovy, se cachent nombreuses subtilités qui placent inéluctablement Nominon au-dessus du lot. Le père Juha a été bercé par ce death metal suédois des années 90 et connait parfaitement son sujet, qu'il soit brutal (Grave, Carbonized), teinté black metal (Necrophobic) mais aussi mélodique (Dismember, Desultory) ou carrément technique/progressif (Crypt Of Kerberos, Afflicted).

De ce fait vous serez surpris d'y entendre moult leads black/death et soli accrocheurs (« Sodom's Fall », « Servants Of The Moonlight », « Son Of The Dragon ») tendant parfois même dangereusement vers le death mélodique (« No Holy Ghost Shall Rise » est assez étonnant mais reste sublime), une atmosphère bien « evil » (« Cemetery Of Life ») ou des expérimentations en tout genre (l'oriental « The Sufferer ») par un nombre de breaks divers et variés impressionnant. Et que dire des hurlements exceptionnels de Niklas (seul album du gus), certainement l'un des meilleurs dans le style (puissant et endurant), n'hésitant pas à moduler vers le criard ou le guttural (voire carrément des grognements inhumains). Ce pot-pourri pourrait effrayer mais il ne surcharge en rien les compositions de Diabolical Bloodshed, au contraire ces dernières paraissent bien plus aérées et se dévoilent à chaque nouvelle écoute. Des défauts ? Assurément sa durée ! 2 ou 3 titres en plus auraient certainement crucifié sur place l'auditeur.

Méconnu pour la plupart des adeptes de « true swedish death », ce premier album Diabolical Bloodshed reste assez unique dans la discographie du groupe, la suite étant nettement moins raffinée. Nominon arrive ici à offrir une vitrine parfaite pour ceux en soif de découvrir les pierres angulaires du genre mais à la sauce de Nominon, c'est-à-dire un melting pot d'influences brillamment exécuté et à l'efficacité redoutable ! Une petite bombe du style chaudement recommandée par votre honorable chroniqueur !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

Caacrinolas citer
Caacrinolas
18/05/2010 14:03
Album génial pour un groupe génial à la discographie parfaite.

VOILA.

Keyser le dernier tu peux te jeter dessus il est mortel.
Keyser citer
Keyser
14/05/2010 20:28
Tiens c'est marrant j'écoutais le MySpace du groupe il y a deux heures pour me prendre éventuellement leur nouvel album et j'ai vachement bien accroché à tous les extraits! Achats en perpective!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Nominon
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs :   -
Webzines : (1)  7.5/10

plus d'infos sur
Nominon
Nominon
Death Metal - Suède
  

tracklist
01.   Malicious Torment
02.   Sodom's Fall
03.   Night of Damnation
04.   Servants of the Moonlight
05.   Cemetery of Life
06.   Son of the Dragon
07.   No Holy Ghost Shall Rise
08.   The Sufferer

line up
voir aussi
Nominon
Nominon
Monumentomb

2010 - Deathgasm Records
  
Nominon
Nominon
Terra Necrosis

2007 - Konqueror Records
  
Nominon
Nominon
The Cleansing

2012 - Deathgasm Records
  
Nominon
Nominon
Recremation

2005 - Konqueror Records
  

Essayez aussi
Sepulcher
Sepulcher
Mausoleum Tapestry

2015 - Edged Circle Productions
  
Obscure Infinity
Obscure Infinity
Perpetual Descending Into Nothingness

2015 - F.D.A. Rekotz
  
Vader
Vader
The Art Of War (EP)

2005 - Regain Records
  
Immolation
Immolation
Close To A World Below

2000 - Metal Blade
  
Axis Powers
Axis Powers
Marching Towards Destruction

2009 - Pulverised Records
  

Venefixion
Armorican Deathrites (EP)
Lire la chronique
Okkultokrati
Raspberry Dawn
Lire la chronique
Les détournements de Dead : Sun Wars
Lire le podcast
Necronautical
The Endurance at Night
Lire la chronique
Earth and Pillars
Pillars I
Lire la chronique
Brame
Basses Terres
Lire la chronique
Deicide
Once Upon The Cross
Lire la chronique
Temisto
Temisto
Lire la chronique
Testament
Brotherhood Of The Snake
Lire la chronique
GxSxD (God Send Death)
The Adversary
Lire la chronique
Black Fucking Cancer
Black Fucking Cancer
Lire la chronique
Neurosis
Fires Within Fires
Lire la chronique
Cradle Of Filth
Dusk... and Her Embrace - T...
Lire la chronique
Bölzer
Hero
Lire la chronique
Ranger
Speed & Violence
Lire la chronique
Les détournements de Dead : Swallow the Rumor
Lire le podcast
Mortualia
Wild, Wild Misery
Lire la chronique
Esben and the Witch
Older Terrors
Lire la chronique
Hexecutor
Poison, Lust And Damnation
Lire la chronique
In Aeternum
The Blasphemy Returns (EP)
Lire la chronique
Motörhead
Snake Bite Love
Lire la chronique
Fluisteraars
Gelderland (EP)
Lire la chronique
Revel In Flesh
Emissary Of All Plagues
Lire la chronique
Dysylumn
Chaos Primordial (EP)
Lire la chronique
Enthroned
Prophecies Of Pagan Fire
Lire la chronique
Qrixkuor
Three Devils Dance (EP)
Lire la chronique
Khonsu
The Xun Protectorate
Lire la chronique
While They Sleep
La Nausee
Lire la chronique
Ragnarok Tour
Dayazell + Wardruna
Lire le live report
Belligerent Intent
The Crucifire
Lire la chronique