chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
64 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Bolt Thrower - Honour - Valour - Pride

Chronique

Bolt Thrower Honour - Valour - Pride
Terminons cette discographie des Anglais de Bolt Thrower avec la chronique de l'album Honour - Valour - Pride paru en 2001 sur Metal Blade. Ce dernier est aujourd'hui encore considéré par certains comme le vilain petit canard d'une discographie pourtant presque parfaite. Inutile de chercher de multiples raisons à ce vrai/faux désamour, l'unique cause étant sans aucun doute l'absence de Karl Willetts au chant. En effet, rappelons que l'homme à déserté les rangs en 1998 après l'enregistrement de l'excellent Mercenary. Le groupe se retrouve alors sans chanteur et décide de faire appel aux services de l'un de ses amis, un certain Dave Ingram. Les plus renseignés d'entre vous savent déjà que l'homme officiait auparavant dans Benediction, un autre groupe Anglais emblématique du début des années 90. Ainsi, après avoir pris ses marques lors de la tournée "Into The Killing Zone", le groupe se décide à passer à l'étape supérieure et débute alors l'enregistrement de ce septième album. Un album qui marque également le retour du batteur Martin Kearns déjà présent au sein de Bolt Thrower entre 1994 (après le départ d'Andy Whale) et 1998 (avant l'enregistrement de Mercenary).

Loin de dénigrer cet album, c'est assurément celui de Bolt Thrower que j'ai le moins écouté. La raison? Probablement celle évoquée un peu plus haut. Pourtant, on ne peut pas dire que Dave Ingram fasse tâche ni que son timbre de voix soit particulièrement éloigné de celui de Karl Willetts. Malgré tout, il manque quand même un petit quelque chose qui aurait pu faire toute la différence mais qui confère à Honour - Valour - Pride un je ne sais quoi de décevant surtout pour le fan ayant suivi de près la carrière de Bolt Thrower. Mais en y réfléchissant, cette relative déception n'est pas due à la prestation de Dave Ingram mais plutôt à l'absence de Karl Willetts. Difficile pour un groupe à l'image aussi solide et immuable que Bolt Thrower de faire accepter à ses fans l'absence de l'un de ses membres fondateurs au charisme évident. Car si le groupe a déjà connu quelques défections par le passé, il n'est jamais facile de remplacer un chanteur qui est toujours intégralement ou en partie responsable de l'identité même du groupe en question. Et comme si cela ne suffisait pas, on note également que la production ne rend pas vraiment service à la prestation de Dave Ingram. Trop en retrait dans le mix, on peine parfois à porter son attention sur le chant qui se retrouve noyé sous les assauts de Gavin Ward et Baz Thompson.

Mais malgré ce début de chronique que l'on pourrait croire négatif, n'allez pas imaginer qu'Honour - Valour - Pride ne soit pas digne d'intérêt. Bien au contraire, on y trouve une fois de plus des musiciens en grande forme faisant preuve d'un riffing toujours aussi exceptionnel. Dès "Contact - Wait Out", le duo Gavin Ward et Baz Thompson nous transporte directement sur le champ de bataille avec des riffs toujours aussi lourds, puissants et belliqueux. Une plongée immersive, directe et brutale que l'on doit également à quelques samples (sirène, mitraille...). Même punition avec l'excellent "Inside The Wire" et ce riff à 2:54 à vous filer des frissons. Une ambiance guerrière, sinistre et toujours aussi désabusée. Raaaa!!! Et dans le genre, l'album compte évidement son lot de petites pépites. Du puissant "Suspect Hostile" à "7th Offensive" et son solo mélodique en guise d'introduction en passant par le redoutable et très groovy "Valour", on retrouve un Bolt Thrower toujours fidèle à lui même. Sans peur et sans reproche, le groupe de Conventry enchaine ainsi les salves avec fierté et détermination, ne laissant aucune chance à l'auditeur. Le groupe varie également les plaisirs d'un point de vu rythmique avec toutefois une prédominance pour le mid-tempo ("Honour","K-Machine", "Pride"...) malgré quelques passages soutenus sur lesquels la double se fait entendre ("Inside The Wire", "7th Offensive", "A Hollow Truce"). Seul regret, la quasi absence de soli sur tout l'album à l'exception de celui déjà évoqué sur l'excellent "7th Offensive".

Loin d'être mauvais ou décevant, Honour - Valour - Pride souffre tout de même de deux ou trois petites choses qui le rende sensiblement moins mémorable que ses prédécesseurs. Il y a évidement l'absence de Karl Willetts qui, sans être choquante, laisse quand même une sensation de vide. Il y a également la production moins adaptée avec un chant et une batterie trop en retrait à mon goût. Et puis enfin cette quasi-absence de soli qui sur les précédents albums n'étaient pas sans donner un cachet supplémentaire à la musique de Bolt Thrower. On pourrait évoquer aussi un côté mid-tempo peut-être un peu trop prononcé mais cela serait pinailler plus qu’autre chose.
Mais malgré ces quelques reproches, on ne peut nier que la régularité dont fait preuve le groupe depuis maintenant War Master confère à Honour - Valour - Pride ce qu'il faut d'efficacité pour se laisser écouter sans problème même s'il demeure pour moi l'album le moins bon depuis War Master. Evidement, tout ceci ne sera que temporaire puisque quelques années plus tard Karl Willetts réintégrera les rangs pour un retour fracassant sur l'excellent Those Once Loyal.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

8 COMMENTAIRE(S)

AxGxB citer
AxGxB
23/11/2012 09:31
note: 8/10
Loin de moi l'idée de considérer Honour - Valour - Pride comme un mauvais album. Bien au contraire. Ingram fait bien le boulot et musicalement, le groupe est au top. Mais comme expliqué dans la chronique, Willets me manque, la production est loin d'être parfaite. Du coup, même si je le trouve bon, c'est l'album de Bolt Thrower que j'écoute le moins aujourd'hui.
hurgh citer
hurgh
23/11/2012 08:51
note: 8/10
C'est pas willetts au chant mais les compos sont loin d'être faibles, y'a de sacrés bons riffs qui traînent un pau partout. "Valour", quel putain de morceau ! Et Ingram assure bien, sont style colle parfaitement au style de B Thrower. Pour moi tout bon cet album.
BBB citer
BBB
22/11/2012 14:01
note: 8.5/10
Ça m'apprendra à ne pas me connecter!...
Invité citer
BBB
22/11/2012 14:00
C'est vrai que le passage de Martin Van Drunen dans le groupe se situe entre For Victory et Mercenary. Sur cet album, j'aurais quand même préféré le hollandais au micro à la place de Dave Ingram, qui était très bien au sein de Benediction (en tant que successeur de Mark 'Barney' Greenway...). Bref, c'est effectivement l'album du groupe que j'écoute le moins souvent.
gulo gulo citer
gulo gulo
22/11/2012 12:42
note: 8.5/10
ah tiens, moi je l'adore, le type semble confirmer qu'Ingram est un nom porte-bonheur pour un chanteur, et il signe une de mes plus mémorables répliques fétiches du groupe - "now superiooooooor"
Thomas Johansson citer
Thomas Johansson
22/11/2012 11:12
note: 7.5/10
J'avais bien aimé à l'époque (Dave Ingram assure ici un bon intérim) mais mon CD s'est brisé en deux. Pas réécouté depuis 10 ans mais je me souviens avoir bien bloqué sur le duo "K-Machine"/"A Hollow Truce". Meilleur que "Those Once Loyal" pour moi.
Mitch citer
Mitch
22/11/2012 09:53
Well done ! Devil
AxGxB citer
AxGxB
22/11/2012 08:34
note: 8/10
Discographie bouclée (hormis les EPs et autres lives...)

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Bolt Thrower
Death Metal
2001 - Metal Blade
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (10)  8.1/10
Webzines : (5)  8.21/10

plus d'infos sur
Bolt Thrower
Bolt Thrower
Death Metal - 1986 † 2016 - Royaume-Uni
  

tracklist
01.   Contact - Wait Out
02.   Inside The Wire
03.   Honour
04.   Suspect Hostile
05.   7th Offensive
06.   Valour
07.   K-Machine
08.   A Hollow Truce
09.   Pride
10.   Covert Ascension (Bonus Track)

Durée : 50:25

line up
parution
15 Novembre 2001

voir aussi
Bolt Thrower
Bolt Thrower
Mercenary

1998 - Metal Blade
  
Bolt Thrower
Bolt Thrower
War Master

1991 - Earache Records
  
Bolt Thrower
Bolt Thrower
...For Victory

1994 - Earache Records
  
Bolt Thrower
Bolt Thrower
Who Dares Win (Compil.)

1998 - Earache Records
  
Bolt Thrower
Bolt Thrower
In Battle There Is No Law

1988 - Vinyl Solution
  

Essayez aussi
Blood Red Throne
Blood Red Throne
Altered Genesis

2005 - Earache Records
  
Irkallian Oracle
Irkallian Oracle
Grave Ekstasis

2013 - Nuclear War Now! Productions
  
Purgatory
Purgatory
Necromantaeon

2011 - War Anthem Records
  
Dismember
Dismember
Dismember

2008 - Regain Records
  
Nader Sadek
Nader Sadek
In The Flesh

2011 - Season Of Mist
  

Gods of Space
Gods of Space (EP)
Lire la chronique
Fall Of Seraphs pour l'EP "Destroyer Of Worlds"
Lire l'interview
Vardan
Nostalgia - Archive of Fail...
Lire la chronique
King Bee
All Seing Eye (EP)
Lire la chronique
Presumption
Presumption
Lire la chronique
The Spirit
Sounds From The Vortex
Lire la chronique
River Black
River Black
Lire la chronique
Enslaved
E
Lire la chronique
Kanashimi
Inori
Lire la chronique
Beastmaker
Lusus Naturae
Lire la chronique
Perihelion
Örvény
Lire la chronique
Monarch!
Never Forever
Lire la chronique
Maze Of Sothoth
Soul Demise
Lire la chronique
Canker
Earthquake
Lire la chronique
Under The Church
Supernatural Punishment
Lire la chronique
Bloody Alchemy pour l'album "Kingdom Of Hatred"
Lire l'interview
Sacroscum
Drugs & Death
Lire la chronique
Iron Age
The Saga Demos (Démo)
Lire la chronique
Black Country Communion
BCCIV
Lire la chronique
The Wrong Tour To Fuck With Europe 2017
Beyond Creation + Disentomb...
Lire le live report
Damnation Defaced
Invader From Beyond
Lire la chronique
Mjölnir
Magnet Vektor
Lire la chronique
Fall of Summer 2017
Lire le dossier
Body Count
Bloodlust
Lire la chronique
Aetherian
The Untamed Wilderness
Lire la chronique
Forn Valdyrheim
Reminisce Eternity (Rééd.)
Lire la chronique
FennrLANE : Le pourquoi du one-man-band
Lire l'interview
No Return
The Curse Within
Lire la chronique
Cannibal Corpse
Red Before Black
Lire la chronique
Resurgency
No Worlds... Nor Gods Beyond
Lire la chronique