chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
73 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Bolt Thrower - Mercenary

Chronique

Bolt Thrower Mercenary
Bolt Thrower, machine de guerre indéboulonnable au service de sa Majesté depuis 1986 sortait en 1998 son sixième album. Intitulé Mercenary, celui-ci fait suite à l'excellent ...For Victory sorti quatre ans plus tôt et grâce auquel le groupe de Coventry à réussi à se forger une solide réputation pourtant bien établie grâce à une discographie déjà irréprochable. Mercenary marque un changement important pour le groupe puisque c'est le premier album depuis Realm Of Chaos (Slaves To Darkness) à ne pas voir le jour sur le label anglais Earache. Les années apportant son lot de mésententes et de mécontentements, Bolt Thrower se décide donc à quitter Earache pour rejoindre le label américain Metal Blade. Autre fait qui à son importance, l'album marque également le retour au chant du charismatique Karl Willetts. Ce dernier avait en effet quitté le navire avant même la sortie de ...For Victory. Autant dire que cela avait de quoi réjouir n'importe quel fan digne de ce nom.

L'édition de Mercenary chroniquée ici n'est autre que l'édition japonaise de l'album sur lequel on retrouve le titre inédit "Infiltrator". Je me souviens encore avoir tanné ma mère pour qu'elle me lâche les 210 francs de l'époque afin que je puisse faire l'acquisition de cette version import honteusement chère. Aujourd'hui qui irait mettre plus de 30€ pour un CD avec un titre bonus? Pas grand monde, je pense. J'ai presque honte de l'avoir saoulé avec ça. Presque... Je crois savoir qu'il existe aussi une version digipack de cet album sur laquelle figure également ce titre. Avis aux collectionneurs donc.

Immuable tel le Mont Blanc, Bolt Thrower nous ressert inlassablement la même recette depuis War Master sans pour autant que cela pose problème à qui que ce soit. Mercenary ne déroge pas à la règle et nous assène une musique unique et reconnaissable entre mille, un War Metal fier et conquérant bien décidé à en découdre sur le champ de bataille. La musique des anglais évoque indiscutablement la guerre, l'arrivée des tanks, les balles de mitraillettes qui fusent, le bruit des obus qui fondent sur leurs cibles, la destruction... Et si je ne suis pas le premier à le dire c'est parce qu'il s'agit tout simplement d'une évidence, comme le nez au milieu de la figure.
Pourquoi un tel sentiment? Déjà parce que c'est le fonds de commerce de Bolt Thrower depuis le début de sa carrière. Des artworks Warhammer 40000 en passant par les paroles dont l'unique sujet est la guerre, tout est fait pour nous faire prendre part aux hostilités. Et puis il y a la musique évidemment. Ces rythmes mid-tempo écrasants et lourds façon char d'assaut, ces riffs entrainants aux mélodies assassines, cette double pédale puissante à la cadence de feu soutenu, cette basse discrète mais toujours aux avants postes et enfin ce chant Death d'une sobriété aussi efficace que volontaire. Inutile de résister, baisser les armes serait alors la seule solution. La reddition ou la mort!

Mercenary marque donc le pas sur son prédécesseur même si certain lui trouveront un côté mid-tempo plus affirmé. Et comme à chaque fois, il n'y a pas grand-chose à jeter sur cet album, si ce n'est rien. Tout est calibré pour mettre la raclée à l'auditeur. Impossible de ne pas y aller de son petit headbanging lent mais affirmé accompagné d'un poing fermé victorieux! J'y succombe moi-même au moment où j'écris ces quelques lignes. Et vous y succomberez aussi. C'est imparable!
Au rayon des choses qui ne changent pas mais qui font partis du décor (et elles sont nombreuses), impossible de ne pas évoquer le jeu de guitare bien particulier du duo Baz Thompson et Gavin Ward. Cette façon si particulière de faire sonner leurs notes, les mélodies lancinantes incroyables aux sonorités guerrières (la fin de l'excellent "Return From Chaos"), les tremolos vengeurs ("Zeroed", "Laid To Waste", "No Guts No Glory"). Tout ça servit avec la lourdeur et la puissance d'un char d'assaut. Impossible également de ne pas évoquer cette fameuse introduction sur "Powder Burns", véritable marque de fabrique de Bolt Thrower qu'on retrouvait déjà à l'époque sur War Master ou The IVth Crusade et reprise plus tard sur Those Once Loyal.
Quant au titre "Infiltrator", c'est évidemment du Bolt Thrower sans surprise mais c'est surtout un très bon morceau (le break à 2:30 est vraiment excellent) et pas simplement une face B moisie ou un fond de tiroir digne d'un quelconque best-of.

Fidèle à lui-même comme peut l'être une bonne-sœur à Jésus, Bolt Thrower ne déçoit pas d'un poil avec ce Mercenary et poursuit sa carrière sans considérer ne serait-ce que l'éventualité d'une quelconque remise en question. D'ailleurs pourquoi le ferait-il alors qu'il possède un son et une approche absolument unique qui le distingue de tous les autres groupes de Death Metal sans exception? C'est d'ailleurs probablement là que réside la force de Bolt Thrower, réussir à proposer un Death Metal qui n'appartient qu'à lui. Et si j'aime beaucoup les deux albums suivants, je pense que le point d'orgue de la carrière du groupe anglais a été atteint ici, avec cet album. Aujourd'hui, bien que toujours actif, Bolt Thrower semble avoir mis un point final à sa carrière discographique. On en reparlera d'ici quelques années mais une chose est sûre, voilà un groupe incontournable de la scène Death Metal et Mercenary n'est certainement pas un album à ignorer. In A World Of Compromise... Some Don't!

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

7 COMMENTAIRE(S)

Jean-Clint citer
Jean-Clint
09/11/2016 16:35
Un disque plus "accessible" que les précédents, où l'on trouve plus de variété également avec l'arrivée d'Alex Thomas derrière la batterie. Et comme d'habitude que du lourd, notamment ce fulgurant "No Guts, No Glory", bref les britanniques continuent dans la voie tracée auparavant en y apportant un soupçon de mélodie tout en gardant sa qualité !
AxGxB citer
AxGxB
26/08/2013 10:41
note: 9/10
Aguirre a écrit : Y a un album terrible qui est sorti cette année qui devrait enthousiasmer les amateurs de BT: Just Before Dawn. C'est de la grosse artillerie qui vous explose la gueule, un régal!

Ah, cool. Merci pour la découverte, je vais écouter ça. Dans le genre il y a aussi WAR MASTER chroniqué sur ces pages dont l'influence semble évidente Clin d'oeil
Invité citer
Aguirre
26/08/2013 10:31
Y a un album terrible qui est sorti cette année qui devrait enthousiasmer les amateurs de BT: Just Before Dawn. C'est de la grosse artillerie qui vous explose la gueule, un régal!
AxGxB citer
AxGxB
16/08/2012 18:08
note: 9/10
BBB a écrit : Au passage, cet album marque aussi la fin de la collaboration avec Colin Richardson. Le groupe voulait l'avoir sur cet album mais ce dernier prétextant des problèmes de disponibilité (une excuse à cause de leur départ de chez Earache?...) a fini par s'en faire des ennemis (les propos du groupe à son égard sur leur site web de l'époque...).

Merci pour cette précision. Je n'étais pas au courant Clin d'oeil
BBB citer
BBB
16/08/2012 17:30
note: 8.5/10
Au passage, cet album marque aussi la fin de la collaboration avec Colin Richardson. Le groupe voulait l'avoir sur cet album mais ce dernier prétextant des problèmes de disponibilité (une excuse à cause de leur départ de chez Earache?...) a fini par s'en faire des ennemis (les propos du groupe à son égard sur leur site web de l'époque...).
BBB citer
BBB
08/09/2011 17:15
note: 8.5/10
Bolt Thrower le char d'assaut qui écrase tout sur son passage et sait aussi être le groupe de death le plus groovy de la planète loin devant Obituary et Six Feet Under ('No Guts No Glory')...
...For Victory reste le summum du groupe, mais Those Once Loyal, The IVth Crusade et ce Mercenary suivent de très près.
Thomas Johansson citer
Thomas Johansson
06/08/2011 11:37
Bien cool de voir du Bolt Thrower chroniqué ici! A l'époque j'avais été déçu par la prod, bien maigrelette par rapport à celle de "For Victory" (mon préféré de très loin). Je lui redonnerai sa chance.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Bolt Thrower
Death Metal
1998 - Metal Blade Records
notes
Chroniqueur : 9/10
Lecteurs : (13)  8.5/10
Webzines : (10)  8.01/10

plus d'infos sur
Bolt Thrower
Bolt Thrower
Death Metal - 1986 † 2016 - Royaume-Uni
  

tracklist
01.   Zeroed  (05:45)
02.   Laid To Waste  (04:40)
03.   Return From Chaos  (05:04)
04.   Mercenary  (05:53)
05.   To The Last...  (05:25)
06.   Powder Burns  (04:45)
07.   Behind Enemy Lines  (05:18)
08.   No Guts, No Glory  (04:07)
09.   Sixth Chapter  (05:42)
10.   Infiltrator (Bonus Track)  (04:47)

Durée : 51:26

line up
parution
9 Novembre 1998

voir aussi
Bolt Thrower
Bolt Thrower
The IVth Crusade

1992 - Earache Records
  
Bolt Thrower
Bolt Thrower
In Battle There Is No Law

1988 - Vinyl Solution
  
Bolt Thrower
Bolt Thrower
Those Once Loyal

2005 - Metal Blade Records
  
Bolt Thrower
Bolt Thrower
War Master

1991 - Earache Records
  
Bolt Thrower
Bolt Thrower
Realm Of Chaos (Slaves To Darkness)

1989 - Earache Records
  

Essayez aussi
Phrenelith
Phrenelith
Desolate Endscape

2017 - Me Saco Un Ojo Records
  
Amethyste
Amethyste
Thrown off Balance

2004 - Autoproduction
  
Gouge
Gouge
Beyond Death

2015 - Hells Headbangers Records
  
Requiem
Requiem
Premier Killing League

2007 - Massacre Records
  
Dominus Xul
Dominus Xul
To The Glory Of The Ancient Ones

2011 - Xtreem Music
  

Mezzrow
Then Came The Killing
Lire la chronique
Circle Takes the Square
As the Roots Undo
Lire la chronique
Heptaedium
The Great Herald Of Misery
Lire la chronique
Serum Dreg
Lustful Vengeance
Lire la chronique
Vanhelga
Fredagsmys
Lire la chronique
Death Power
The Bogeyman Returns (Compil.)
Lire la chronique
Aura Noir
Aura Noire
Lire la chronique
Moonreich
Fugue
Lire la chronique
Megadeth
Lire le live report
Mortiferum
Altar Of Decay (Démo)
Lire la chronique
Être moins con : lire BLACK METAL
Lire le podcast
PPCM #0 - Chevauche le Grand Requin Blanc (Carcariass)
Lire le podcast
Legacy Of The Beast European Tour 2018
Iron Maiden + The Raven Age
Lire le live report
LE Canyon - Episode 13 - Dragon casqué
Lire le podcast
Sphæra
Teratology (EP)
Lire la chronique
Funeral Mist
Hekatomb
Lire la chronique
Obscura
Diluvium
Lire la chronique
Uniform / The Body
Mental Wounds not Healing (...
Lire la chronique
Soundgarden
Louder Than Love
Lire la chronique
Skogen
Skuggorna kallar
Lire la chronique
Ossuarium
Calcified Trophies Of Viole...
Lire la chronique
Thorium
Blasphemy Awakes
Lire la chronique
Sacred Reich
Independent
Lire la chronique
Atavisma
The Chthonic Rituals
Lire la chronique
Gaerea
Unsettling Whispers
Lire la chronique
Throane + Wolves In The Throne Room
Lire le live report
Yob
Our Raw Heart
Lire la chronique
Extremity
Extremely Fucking Dead (EP)
Lire la chronique
Eternal Valley
The Falling Light
Lire la chronique
Tomb Mold
Manor Of Infinite Forms
Lire la chronique