chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
59 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Lamb Of God - Wrath

Chronique

Lamb Of God Wrath
Satisfait de la qualité toujours constante des oeuvres de l'Agneau de Dieu, j'avais toutefois plébiscité une évolution après la sortie de Sacrament pour éviter que les Américains tournent en rond. Mais la bande à Randy Blythe ne m'a pas vraiment écouté. Un peu quand même, mais il ne s'agit pas d'une évolution, plutôt d'un petit retour en arrière. Ce qui peut paraître à la base un mauvais choix. Dans les faits, Wrath, malgré une pochette nullissime compensée par un livret très classieux, est encore un putain de bon album du combo!

Pourquoi un petit retour en arrière? Parce que Lamb Of God a décidé d'épurer un peu son style et de revenir à une musique plus rapide et directe. On est encore loin de l'agressivité des tous débuts mais Wrath s'avère clairement plus rentre-dedans que les deux dernières productions de la formation. On retrouve même quelques semi-blasts ("In Your Words", "Set to Fail", "Dead Seeds") dont l'impact se trouve renforcé par une caisse claire au son beaucoup plus sec qu'à l'accoutumée. Choix de production qui suit la volonté du groupe de rentrer dans le lard sans ambages.

Moins riche et mélodique que Sacrament mais paradoxalement moins saccadé aussi (peu de "mosh-part"), Wrath met de côté les décorations guitaristiques pour se concentrer sur une rythmique souvent rapide et des riffs efficaces en diable ("Set To Fail" en première ligne). On tombe toujours sur quelques leads, on croise encore des soli mélodiques toujours très bons ("Set To Fail", "Grace", "Broken Hands", "Everything To Nothing", "Choke Sermon"), on a à nouveau le droit à quelques passages en acoustique/arpèges (l'intro "The Passing", le levé de rideau de "Grace", le final de "Reclamation" et ses bruits de vagues inutiles), mais l'objectif de Lamb Of God semble clair: envoyer la sauce par des titres plus rapides, plus directs, plus "thrashy" que sur ses dernières prestations. Résultat tout à fait convaincant. Très peu de temps morts (sauf le titre "Dead Seeds" vraiment en dessous du reste ainsi que quelques séquences éparses moins inspirées), beaucoup de percussion, d'agressivité, d'efficacité, toujours des riffs entraînants, une production exemplaire, Wrath fait mouche. Deux gros tubes s'en dégagent: "Set To Fail" et son riff tourbillonnant jouissif et "Broken Hands" avec ses back-up vocals terribles sur le refrain.

Finalement, le seul à avoir poursuivi son évolution, c'est Randy Blythe. Ce cher Randall continue en effet d'élargir son spectre vocal en utilisant de plus en plus une sorte de chant crié aéré qui peut rappeler ce que fait parfois Joe Duplantier dans Gojira. Une prestation puissante et varié qui confirme s'il en était besoin la place de Blythe dans les meilleurs chanteurs de metal moderne. Bien plus qu'un simple clone d'Anselmo comme on peut parfois l'entendre.

Wrath ne déçoit pas, au contraire il sauve le groupe d'une éventuelle redondance qui aurait pu s'installer après Sacrament. Contrairement à beaucoup de formations du genre en chute libre (Chimaira par exemple), Lamb Of God continue donc de sortir des albums de qualité. J'ai toujours ma préférence pour les premières réalisations mais le niveau reste encore tout à fait satisfaisant. Rien d'extraordinaire mais toujours "enjoyable". Plus brutal, plus efficace, plus direct, plus agressif, Wrath porte bien son nom!

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

4 COMMENTAIRE(S)

NightSoul citer
NightSoul
11/08/2009 14:28
note: 6/10
Toujours pas l'album qui me réconciliera avec le Thrash metal US...
On sent quelques influences scandinaves sympathiques sinon le reste j'accroche pas tellement et puis je suis vraiment pas fan du chant.
Mention spéciale à la batterie au timbre de caisse claire claquant, aux harmoniques très joliment mises en avant et beaucoup plus naturel que beaucoup de prod' US aseptisé où les trucs synthétiques de brutal death/black et qui a l'air de dérangé pas mal de gens.

Au final, je ne retiendrai que Mastodon qui a su me réconcilier avec le metal US...
Keyser citer
Keyser
11/08/2009 08:23
note: 7.5/10
SwedishMetal a écrit : En direct du Québec!

Bon chronique, vraiment un album plus efficace que Sacramant, plus rentre-dedans.
Mais Keyser, pour tu me dire si tu a porter une oreille attentive au jeu de Chris? Personnellement je trouve que c'est lui l'evolution de Warth.

Bon je retourne bucher du bois en ecoutant le dernier Quo Vadis!



C'est vrai que j'ai juste évoqué l'introduction de "semi-blasts" mais Adler est toujours le musicien le plus doué sur les albums de LoG et cet album ne fait pas exception. Plus rapide, plus varié, peut-être même plus technique, c'est clair qu'il assure.
SwedishMetal citer
SwedishMetal
11/08/2009 03:17
En direct du Québec!

Bon chronique, vraiment un album plus efficace que Sacramant, plus rentre-dedans.
Mais Keyser, pour tu me dire si tu a porter une oreille attentive au jeu de Chris? Personnellement je trouve que c'est lui l'evolution de Warth.

Bon je retourne bucher du bois en ecoutant le dernier Quo Vadis!

riven citer
riven
10/08/2009 20:31
Eh bah avec tout l'album dispo en écoute, personne ne va se plaindre!

tout l'album est résumé dans cette phrase:

Citation : mais l'objectif de Lamb Of God semble clair: envoyer la sauce par des titres plus rapides, plus directs, plus "thrashy" que sur ses dernières prestations. Résultat tout à fait convaincant.

Du bon LoG quoi.
Sinon, je trouve quant même cet album meilleur que le précédent Sacrament (et pourtant il choppe la même note)


AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Lamb Of God
Power/Thrash Moderne
2009 - Roadrunner Records
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs : (12)  7.42/10
Webzines : (39)  7.99/10

plus d'infos sur
Lamb Of God
Lamb Of God
Power/Thrash Moderne - 1999 - Etats-Unis
  

écoutez
vidéos
Set To Fail
Set To Fail
Lamb Of God

Extrait de "Wrath"
  

tracklist
01.   The Passing
02.   In Your Words
03.   Set To Fail
04.   Contractor
05.   Fake Messiah
06.   Grace
07.   Broken Hands
08.   Dead Seeds
09.   Everything To Nothing
10.   Choke Sermon
11.   Reclamation

Durée : 44'55

line up
parution
24 Février 2009

voir aussi
Lamb Of God
Lamb Of God
Sacrament

2006 - Epic Records
  
Lamb Of God
Lamb Of God
Ashes Of The Wake

2004 - Epic Records
  
Lamb Of God
Lamb Of God
The Duke (EP)

2016 - Nuclear Blast
  

Essayez aussi
Grip Inc.
Grip Inc.
Solidify

1999 - Steamhammer Records (SPV)
  
Nevermore
Nevermore
The Obsidian Conspiracy

2010 - Century Media
  
Seven Tongues Of God
Seven Tongues Of God
MentalizatioN

2007 - Autoproduction
  
eOn
eOn
Unscared

2009 - La Fissure Productions
  

MORTUARY : Metal Extrême Lorrain depuis 1988
Lire l'interview
Woods of Infinity
Hamptjärn
Lire la chronique
Black March - Interview
Lire l'interview
The Haunted
Strength in Numbers
Lire la chronique
Sacred Son
Sacred Son
Lire la chronique
Pure
J'aurais dû
Lire la chronique
Motörhead
Aftershock
Lire la chronique
J'ouvre le coffret ultra rare de HUMUS ! (CA TOURNE MAL !)
Lire le podcast
Mindkult
Lucifer's Dream
Lire la chronique
Prophets of Rage
Prophets of rage
Lire la chronique
Cult of Erinyes
Tiberivs
Lire la chronique
Archspire
Relentless Mutation
Lire la chronique
Ecclesia
Witchfinding Metal of Doom ...
Lire la chronique
Fear Factory
Genexus
Lire la chronique
Assacrentis
Colossal Destruction
Lire la chronique
Unida
Coping With The Urban Coyote
Lire la chronique
Myrkur
Mareridt
Lire la chronique
Wall Of Lies
Fistful Of Lies (EP)
Lire la chronique
All Out War
Give Us Extinction
Lire la chronique
Black Sabbath
Sabotage
Lire la chronique
Time Lurker pour l'album "Time Lurker"
Lire l'interview
Nervosa
Agony
Lire la chronique
Comeback Kid
Outsider
Lire la chronique
The Great Discord 2017
Lire le dossier
Ommadon / Legion Of Andromeda
Crumbling Existence (Split-CD)
Lire la chronique
Fatherland
Fatherland
Lire la chronique
Botanist
Collective: The Shape of He...
Lire la chronique
Muert
Ye Canariae Abezan
Lire la chronique
Black March
Praeludium Exterminii
Lire la chronique
Arch Enemy
Will To Power
Lire la chronique