chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
130 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Fef & Slo - Bières, Gags et Gros Son!

Chronique

Fef & Slo Bières, Gags et Gros Son! (BD)
Il faut une première fois à tout. Et pour le coup, je suis heureux d'inaugurer la toute première chronique d'une bande dessinée sur Thrashocore *fanfare*. Pour autant, nous n'allons pas parler ici de "Tintin à Fukushima" ou de « Martine dans la suite 2806 du Sofitel", mais plutôt d'une BD Métal, parce qu'on est pas des tapettes d'abord. Et que je me garde mes lectures de Tintin pour le goûter de 4 heures.

"Bières, Gags et Gros Son" est une oeuvre de Fef (scénariste) et Slo (dessinateur), un duo qui n'est pas inconnu des lecteurs réguliers d'Hard Rock Mag, vu qu'ils y sévissent depuis quelques temps déjà. N'étant pas moi même lecteur du magazine en question, c'est donc avec un oeil vierge (à défaut d'oreille ce coup ci) et un sens critique sans idées préconçues que je me suis attelé à parcourir la soixantaine de pages que comporte ce premier tome. N’attendez point de réelle histoire ici ; c'est davantage une succession de gags, inédits ou dans Hard Rock Mag, mettant en scène une bande de joyeux métalleux volontairement caricaturale.

Nous avons ainsi Marco, un black métalleux fan d'occultisme, de jolies gothiques et de lui même; Spike le coreux, qui ne quitte jamais son marcel Madball et utilise plus souvent ses muscles que son intellect; Vince le death métalleux qui boit et rôte sa bière aussi facilement qu'on compte les BPM sur un album d'Hate Eternal; et Sam, un fan de Glam un peu loser sur les bords.

Notre petite bande a comme fief un "bar métal", type le Black Dog (les Parisiens connaissent), et tenu par un barman irascible et taciturne qui cédera de temps en temps sa place à une jolie gothique du nom de Nina au physique avantageux. On suit donc cette joyeuse bande au travers de leurs mésaventures (souvent éthyliques), le but étant de jouer avec les clichés sociologiques du genre et de confronter ces caricatures sur pattes au côté bien pensant du Français moyen sur le métal.

Les gags sont dans l'ensemble un peu potaches, et jouent à fond la carte de l’autodérision : ne vous attendez donc pas à de l’humour un tant soit peu fin. Après tout, c'est une BD qui s'adresse à un public le plus large possible, et on ne peut reprocher à l'auteur d'avoir voulu faire "grand public". On joue facilement avec les clichés du métal (alcool à foison, gros son, vie bordélique, bande de potes, clichés sataniques...) qui ne sont parfois pas si éloignés de la réalité: quiconque a déjà fait ses 3 jours sur le camping du Hellfest sait de quoi je parle! J'avoue avoir bien ri avec les mésaventures de Spike le coreux qui multiplie les expériences professionnelles chaotiques (le coup des croissants en forme de corne du diable, bien vu!) et de Marco qui conjure le démon pour exaucer ses souhaits, avec un résultat souvent autre qu'espéré! Au niveau du dessin, c'est, du haut de ma petite expérience, franchement pas mal du tout: le niveau de détail est là, les personnages sont aisément identifiables et le noir & blanc colle bien au genre.

Au bout du compte, "Bières; Gags et Gros Son" est une BD qui réussit à faire sourire, car elle caricature avec un trait (certes un peu grossier) les clichés de notre style musical préféré. Je m'interroge sur la continuité de l'humour qui a été choisi ici, car j'ai déjà l'impression d'avoir fait le tour des gags possibles sur le métal avec ce tome 1, mais je ne demande qu'à être surpris avec une possible suite. C’est en définitive une curiosité sympathique pour qui a envie de se faire un achat plaisir autre qu'un bon album pour une fois, ou pour faire découvrir à sa copine l’ambiance de son quotidien de festivalier quand on part du côté de Clisson chaque été.

DOSSIERS LIES

Dossier ''Metal Maniax''
Dossier ''Metal Maniax''
Février 2012
  

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Fef & Slo
Bande Dessinée
2012 - Sombrebizarre Editions
notes
Chroniqueur : -
Lecteurs : (1)  7/10
Webzines :   -

plus d'infos sur
Fef & Slo
Fef & Slo
Bande Dessinée - France
  

parution
1 Avril 2011

HYSTERIA pour l'EP "From The Abyss… To The Flesh "
Lire l'interview
Morbid Messiah
In The Name Of True Death M...
Lire la chronique
Hysteria
From The Abyss… To The Fles...
Lire la chronique
Death Strike
Fuckin' Death
Lire la chronique
Aoratos
Gods Without Name
Lire la chronique
Trail of Lies
W.A.R
Lire la chronique
TOWERING pour l'album "Obscuring Manifestation"
Lire l'interview
The Meads of Asphodel
Running Out of Time Doing N...
Lire la chronique
Calyx
Vientos Arcaicos
Lire la chronique
Autophagy
Demo (Démo)
Lire la chronique
Disentomb
The Decaying Light
Lire la chronique
Turilli / Lione Rhapsody
Zero Gravity (Rebirth and E...
Lire la chronique
Tomb Mold
Planetary Clairvoyance
Lire la chronique
Jig-Ai
Entrails Tsunami
Lire la chronique
The Smashing Pumpkins
Gish
Lire la chronique
Helgafell
Landvaettir
Lire la chronique
CATALYST pour l'album "The Great Purpose Of The Lords"
Lire l'interview
Enthroned
Cold Black Suns
Lire la chronique
Anaptosis + Cenotaph + Gorgasm + Unbirth + Darkall Slaves
Lire le live report
PPCM #19 - C'est du Death ou du Cynic ? (spoiler alert : un peu des deux !)
Lire le podcast
Cave In
Final Transmission
Lire la chronique
Morteruine
Demo MMXVIII
Lire la chronique
Corrosion Of Conformity + Desert Storm + Witchfinder
Lire le live report
Catalyst
The Great Purpose Of The Lords
Lire la chronique
Darkthrone
Old Star
Lire la chronique
The Lord Weird Slough Feg
New Organon
Lire la chronique
Annihilator
For The Demented
Lire la chronique
Vader
Thy Messenger (EP)
Lire la chronique
Flamen
Furor Lunae
Lire la chronique
Grylle
Les Grandes Compagnies
Lire la chronique