chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
179 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Cytotoxin - Radiophobia

Chronique

Cytotoxin Radiophobia
C'est désormais le nouveau credo de Unique Leader. Signer des groupes de metal extrême à fortes consonances core et techniques. N'étant pas friand de ce genre à quelques exceptions près, j'ai du coup fait l'impasse sur nombre des dernières sorties du label américain. Mais il y avait tout de même un groupe qui avait su capter mon attention, notamment grâce à son premier album indépendant Plutonium Heaven qui, s'il m'énervait sur bien des points (chant ridicule, influences deathcore...), montrait aussi un combo à gros potentiel. Ce combo, c'est Cytotoxin. Formés en 2010 et originaires de Chemnitz (l'ex-Karl-Marx-Stadt), les Allemands reviennent déjà avec leur deuxième full-length, Radiophobia. Le titre de l'opus et la pochette dépeignant Tchernobyl, on sait déjà que la formation n'a pas changé ses thématiques sur les accidents nucléaires. Une bonne chose tant il s'agit d'un sujet passionnant. Mais Cytotoxin a-t-il corrigé les défauts de Plutonium Heaven?

Hé bien pas vraiment non, si ce n'est une production synthétique beaucoup plus puissante et le côté slam death moins présent au profit du core. Sinon, Cytotoxin propose toujours un brutal deathcore technique qui doit beaucoup à Beneath The Massacre et Dying Fetus. Les Teutons partagent ainsi leur temps entre passages brutaux rapides et techniques avec pléthore de sweeps mélodiques agiles comme les aime le combo québécois, séquences plus groovy et grosses mosh-parts et autres saccades. Rien à redire quand Cytotoxin fait du brutal death technique, la maîtrise technique et mélodique de la formation d'outre-Rhin est incontestable, avec du sweeping de grande qualité: début de "Ionosphere", "Radiophobia" à 1'02, "The Red Forest" à 2'55, "Fallout Progeny" à 1'47 et surtout l'introduction phénoménale de "Abysm Nucleus", meilleur morceau du disque. Pendant ces moments, on sent vraiment que Cytotoxin peut rivaliser avec n'importe qui et que le quatuor est promis à un bel avenir. Et puis le groupe nous rappelle vite qu'il aime aussi beaucoup le deathcore. Et là, on est tout de suite moins optimiste. Tout du moins pour les non-adeptes. Au programme: mosh-parts écrasantes comme sur les anciens Beneath The Massacre, riffs plombés, saccades ("Frontier Of Perception" à 4'23, "The Red Forest" à 1'10, "Heirs Of Downfall" en ouverture, à 0'50, 3'16 et 3'45 - oui ça fait beaucoup - etc.). Exemple type de la frustation qu'engendre Radiophobia, "Abysm Nucleus". Après cette ouverture incroyable mêlant parfaitement technique et mélodie, les Allemands nous assènent une mosh-part des plus génériques. Ça devrait passer en live mais sur CD, les fans de brutal death réfractaires au deathcore vont grincer des dents. Le nom du groupe fait référence à des toxines s'attaquant mortellement aux cellules ou en altérant le fonctionnement. Un avertissement pour vos cellules auditives qui vont prendre cher sur ce genre de séquences qui tirent le groupe vers le bas.

Ce n'est pas tout car un autre aspect de la musique de Cytotoxin fait débat. Le chant de Sebastian "Grimo" Grihm. Non seulement son chant growlé classique manque de profondeur et de puissance (on est loin de Beneath The Massacre sur ce point!) mais les "ree-ree" qu'il nous sort régulièrement sont complètement ridicules. C'était déjà le point d'achoppement de la majorité sur Plutonium Heaven. Le fait qu'ils apparaissent un peu moins sur ce nouvel album ne change pas grand chose. On préférera quand le bonhomme se montre plus putride et glaireux sur les quelques slam parts ("Frontier Of Perception" à 0'22 entre autres). La liste des plaintes s'allonge avec une batterie qui ne blaste jamais vraiment très longtemps en penchant plus vers les semi-blasts lourdingues, et l'interlude samplé "Dead Zone Walkthrough" mettant en scène quelques humains survivants dans la zone interdite et qui ne sert à rien. L'outro "Prypjat" (ville fantôme près de Tchernobyl), auréolée d'atours symphoniques, est déjà plus intéressante.

Voyez comme ce Radiophobia est frustrant. D'un côté on a un groupe techniquement impressionnant doté d'un bon feeling mélodique que ce soit dans les sweeps ou les riffs en tremolo et de l'autre, une formation qui choisit la facilité en nous sortant mosh-parts et autre poncifs du deathcore. Si Cytotoxin abandonnait cet aspect de sa musique, comme l'a pratiquement fait Beneath The Massacre, principale influence des Allemands, sur son petit dernier Incongruous, nul doute que le groupe prendrait une tout autre dimension. Mais je doute fortement que la formation décide ne plus faire que du brutal death technique tant le deathcore fait partie intégrante de son concept. Si toutefois cela ne vous dérange pas, mieux, que vous aimez ça, alors foncez choper Radiophobia, vous ne serez pas déçus. Pour les autres, en brutal death technique moderne allemand, je conseille plutôt les excellents Gorezone (à quand une suite à Brutalities of Modern Domination d'ailleurs?!). En clone de Beneath The Massacre, préférez Monumental Torment. Quant à Cytotoxin et Radiophobia, ne soyons pas non plus trop durs et accordons leur du mérite. Car ce groupe a quand même un sacré potentiel. Dommage qu'il le gâche par de mauvaises fréquentations...

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

8 COMMENTAIRE(S)

Ant'oïn citer
Ant'oïn
23/04/2013 10:14
Ouai mais tu comprends parler de deathcore, ça vaut déjà pas la moyenne de base Moqueur
Keyser citer
Keyser
23/04/2013 09:12
note: 6.5/10
Seb` a écrit : Bèh putain, je partage pas du tout ton avis. J'suis réfractaire au Deathcore (pur et dur, hein) mais ce Cytotoxin, c'juste mon album préféré de 2012.
Chaque titre a son riff accrocheur (bon, pour Radiophobia, c'est juste l'orgasme total avec la fin d'Abysm Nucleus), c'est technique, formidablement bien exécuté. J'suis déçu de voir une si petite note pour un disque comme ça. Après, les goûts et les couleurs, blabla.
Par contre, pour leur avenir, j'pense que c'est compromis, car leur guitariste a indiqué qu'il avait attrapé une maladie (dont je sais plus le nom) mais en gros, il est "paralysé" d'une main et donc, pour gratter, c'un peu dur, quoi. On verra bien :/
Et pour Antoïn, fonce sans hésiter, le titre le plus "nul" étant Frontier Of Deception. Tout le reste surpasse largement ce titre !


Je comprends ta déception mais dis toi que 6.5/10 n'est PAS une mauvaise note, c'en est même une très correcte. Et la chronique penche tout de même plus du côté positif, il faut arrêter de ne retenir que les remarques négatives. Si je n'avais pas aimé, je n'aurais pas hésité à descendre à 3 ou 4. Donc je le répète: j'ai bien aimé cet album qui est même parfois excellent et je suis sûr que le groupe peut faire encore mieux s'il développe les passages bourrins/techniques.
Invité citer
Seb`
22/04/2013 19:13
Bèh putain, je partage pas du tout ton avis. J'suis réfractaire au Deathcore (pur et dur, hein) mais ce Cytotoxin, c'juste mon album préféré de 2012.
Chaque titre a son riff accrocheur (bon, pour Radiophobia, c'est juste l'orgasme total avec la fin d'Abysm Nucleus), c'est technique, formidablement bien exécuté. J'suis déçu de voir une si petite note pour un disque comme ça. Après, les goûts et les couleurs, blabla.
Par contre, pour leur avenir, j'pense que c'est compromis, car leur guitariste a indiqué qu'il avait attrapé une maladie (dont je sais plus le nom) mais en gros, il est "paralysé" d'une main et donc, pour gratter, c'un peu dur, quoi. On verra bien :/
Et pour Antoïn, fonce sans hésiter, le titre le plus "nul" étant Frontier Of Deception. Tout le reste surpasse largement ce titre !
Keyser citer
Keyser
22/04/2013 09:09
note: 6.5/10
Ant'oïn a écrit : En écoutant les extraits j'avoue ne pas comprendre la chronique, j'ai pas écouté l'album mais voir des mosh part à la deathcore dedans, ne serais ce pas un peu exagéré ? A moins que mon image du Deathcore est vraiment caricaturale ? J'entend beaucoup de riffs technique, du blast beat maitrisé des putain de bonne partie sweep une voix super brutale un peu grindesque (j'aime les breee ridicule). Alors si j'ai aimé les extraits est ce que je dois foncer sur cet album ? Ou c'est pas vraiment représentatif du reste de la galette ? (la prod me fait un peu chier)

Si tu aimes les extraits, oui, fonce! Pour le côté deathcore, je le trouve évident sur l'ensemble de l'album mais chacun son interprétation.
Ant'oïn citer
Ant'oïn
21/04/2013 23:46
En écoutant les extraits j'avoue ne pas comprendre la chronique, j'ai pas écouté l'album mais voir des mosh part à la deathcore dedans, ne serais ce pas un peu exagéré ? A moins que mon image du Deathcore est vraiment caricaturale ? J'entend beaucoup de riffs technique, du blast beat maitrisé des putain de bonne partie sweep une voix super brutale un peu grindesque (j'aime les breee ridicule). Alors si j'ai aimé les extraits est ce que je dois foncer sur cet album ? Ou c'est pas vraiment représentatif du reste de la galette ? (la prod me fait un peu chier)
Ander citer
Ander
21/04/2013 20:28
note: 7/10
Pas très engageant les titres en écoutent, en particulier Frontier Of Perception, chiant comme la pluie.
Niktareum citer
Niktareum
21/04/2013 14:53
Je m'étais jamais trop penché sur leur cas. Y'a de bonnes choses dans les extraits, je te rejoins surtout sur les "ree-ree" totalement inutiles. Après l'aspect deathcore ça me dérange pas trop si c'est utilisé avec parcimonie (à voir avec l'album entier quoi).

Sinon je plussoie pour une suite à "Brutalities of Modern Domination"!
Deathcrumble citer
Deathcrumble
29/05/2013 13:56
note: 8.5/10
Bah moi je le trouve très bon cet album, peut etre parce que l'aspect deathcore ne me dérange pas plus que ca. Niveau efficacité c'est un must franchement ! J'avais découvert le groupe sur Thrasho d'ailleurs, avec Abysm Nucleus, et j'avais trouvé cette dernière complétement monstrueuse ! En plus de ca, leur concept sur les accidents nucléaires est vraiment intéressant. Comme tu l'as dit, si vous etes allergiques au deathcore vous allez pas trouver votre compte, mais si ca vous géne pas vous allez vraiment kiffer !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Cytotoxin
Brutal Deathcore Technique
2012 - Unique Leader Records
notes
Chroniqueur : 6.5/10
Lecteurs : (8)  6.88/10
Webzines : (6)  8.19/10

plus d'infos sur
Cytotoxin
Cytotoxin
Brutal Deathcore Technique - 2010 - Allemagne
  

tracklist
01.   Survival Matrix
02.   Ionosphere
03.   Frontier Of Perception
04.   Radiophobia
05.   Dead Zone Walkthrough
06.   The Red Forest
07.   Heirs Of Downfall
08.   Fallout Progeny
09.   Abysm Nucleus
10.   Prypjat

Durée : 37'46

parution
6 Novembre 2012

voir aussi
Cytotoxin
Cytotoxin
Gammageddon

2017 - Unique Leader Records
  

Krypts
Cadaver Circulation
Lire la chronique
HYSTERIA pour l'EP "From The Abyss… To The Flesh "
Lire l'interview
Morbid Messiah
In The Name Of True Death M...
Lire la chronique
Hysteria
From The Abyss… To The Fles...
Lire la chronique
Death Strike
Fuckin' Death
Lire la chronique
Aoratos
Gods Without Name
Lire la chronique
Trail of Lies
W.A.R
Lire la chronique
TOWERING pour l'album "Obscuring Manifestation"
Lire l'interview
The Meads of Asphodel
Running Out of Time Doing N...
Lire la chronique
Calyx
Vientos Arcaicos
Lire la chronique
Autophagy
Demo (Démo)
Lire la chronique
Disentomb
The Decaying Light
Lire la chronique
Turilli / Lione Rhapsody
Zero Gravity (Rebirth and E...
Lire la chronique
Tomb Mold
Planetary Clairvoyance
Lire la chronique
Jig-Ai
Entrails Tsunami
Lire la chronique
The Smashing Pumpkins
Gish
Lire la chronique
Helgafell
Landvaettir
Lire la chronique
CATALYST pour l'album "The Great Purpose Of The Lords"
Lire l'interview
Enthroned
Cold Black Suns
Lire la chronique
Anaptosis + Cenotaph + Gorgasm + Unbirth + Darkall Slaves
Lire le live report
PPCM #19 - C'est du Death ou du Cynic ? (spoiler alert : un peu des deux !)
Lire le podcast
Cave In
Final Transmission
Lire la chronique
Morteruine
Demo MMXVIII
Lire la chronique
Corrosion Of Conformity + Desert Storm + Witchfinder
Lire le live report
Catalyst
The Great Purpose Of The Lords
Lire la chronique
Darkthrone
Old Star
Lire la chronique
The Lord Weird Slough Feg
New Organon
Lire la chronique
Annihilator
For The Demented
Lire la chronique
Vader
Thy Messenger (EP)
Lire la chronique
Flamen
Furor Lunae
Lire la chronique