chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
129 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Neokhrome - Perihelion

Chronique

Neokhrome Perihelion
La Hongrie est un pays qui fait peu parler de lui, surtout en Metal. Pour preuve, si je vous mets au défi de me citer le nom d'un groupe hongrois en moins de dix secondes, il y a peu de chances que vous y parveniez. Manque de structures, isolement culturel? Quoi qu'il en soit, peu de groupes hongrois parviennent à faire franchir les frontières à leur musique, aussi bonne soit elle. Je ne vois que les excellents Sear bliss et Thy catafalque, deux groupes à l'identité musicale forte, qui soient parvenus à obtenir un succès d'estime par chez nous.

Dans leur sillage, NEOKHROME trace son propre chemin avec abnégation et passion. "Perihelion" est le troisième album de ces adeptes du Do It Yourself: auto-production, auto-promotion, le groupe organisait même son propre festival dans sa ville natale jusqu'en 2008. Partis d'un death/black efficace mais sans grande envergure, les Hongrois manifestent avec "Perihelion" une farouche volonté de se démarquer et d'enrichir leur horizon sonore.

Sans doute inspiré pour cela par leurs compatriotes de Sear bliss, NEOKHROME a généreusement verni son black/death d'une ambiance planante et épique qui colle parfaitement au concept cosmique du disque. On y retrouve ainsi une base extrême de vocaux écorchés et de blasts frénétiques mais également des guitares très mélodiques et des nappes de claviers éthérées omniprésentes. Cette approche claire/obscure est exploitée tout au long des 9 morceaux de façon convaincante et ne présente aucun temps mort.

Le rapprochement avec Sear bliss est tentant lors les passages black atmosphérique mid tempo ("Rise above the ridge", "Cold ashes of vanished time") et l'ombre d'Ihsahn (période fin Emperor/début carrière solo) plane bien souvent quand les claviers et la voix claire se font plus présents ("Stallar outcast", "Through the surface"). NEOKHROME ose même des incursions en territoire post-metal sur les instrumentaux "Aurea" et "Closer to the sun" (qui a dit Alcest?). En dépit de ces influences facilement identifiables, NEOKHROME présente une véritable personnalité qui se fera plus forte avec le temps à n'en point douter.

"Perihelion" est un véritable concentré d'atmosphère dont la confidentialité n'a d'égal que la qualité. Et même si sa sortie date déjà de fin 2012, je ne saurais trop vous conseiller de lui donner une chance et de suivre l'évolution de ce groupe prometteur. Pour ma part, il trone en bonne place dans ma liste de découvertes de ces derniers mois.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Neokhrome
Black/death atmosphérique
2012 - Autoproduction
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs :   -
Webzines : (6)  7/10

plus d'infos sur
Neokhrome
Neokhrome
Black/death atmosphérique - 2001 - Hongrie
  

vidéos
Stellar Outcast
Stellar Outcast
Neokhrome

Extrait de "Perihelion"
  

tracklist
01.   Aurea
02.   Stellar Outcast
03.   Starborn
04.   Crystallized
05.   Closer to the Sun
06.   Rise Above the Ridge
07.   Cosmic Grave
08.   Through the Surface
09.   Cold Ashes of Vanished Time

Durée : 40:12

line up
Essayez aussi
Lord Shades
Lord Shades
The Downfall of Fïre-Enmek

2008 - Autoproduction
  
Sarpanitum
Sarpanitum
Blessed Be My Brothers

2015 - Willowtip Records
  

Reek
Death Is Something There Be...
Lire la chronique
Engrossed
Initial Decay (Compil.)
Lire la chronique
Pilori
À Nos Morts
Lire la chronique
French Black Metal : Les plus gros conn*rds
Lire le dossier
Misanthrope
Bâtisseur de Cathédrales : ...
Lire la chronique
Spell
Opulent Decay
Lire la chronique
Cemetarian
Tomb Of Morbid Stench (Démo)
Lire la chronique
16
Dream Squasher
Lire la chronique
Wayward Dawn
Haven Of Lies
Lire la chronique
October Falls
A Fall of an Epoch
Lire la chronique
Pearl Jam
Yield
Lire la chronique
Gris
Il était une forêt...
Lire la chronique
Odraza
Rzeczom
Lire la chronique
Ectoplasma
White-Eyed Trance
Lire la chronique
Violence Gratuite
EPonyme (EP)
Lire la chronique
Laetitia in Holocaust
Fauci Tra Fauci
Lire la chronique
Winter Deluge
Degradation Renewal (EP)
Lire la chronique
Nekrovault
Totenzug : Festering Peregr...
Lire la chronique
Infestment
Human Altar (Démo)
Lire la chronique
Naglfar
Cerecloth
Lire la chronique
Asofy
Amusia
Lire la chronique
Helfró
Helfró
Lire la chronique
Infestment
Maggots In Your Brain (Démo)
Lire la chronique
Serment
Chante, O Flamme de la Libe...
Lire la chronique
Unearthly Trance
V
Lire la chronique
Kurnugia
Forlorn And Forsaken
Lire la chronique
Misanthrope
Lire l'interview
Iku-Turso
Pakana
Lire la chronique
Massacre
From Beyond
Lire la chronique
Bâ'a
Deus Qui Non Mentitur
Lire la chronique