chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
111 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Impious - Death Domination

Chronique

Impious Death Domination
Découvert en 2007 grâce au rafraîchissant album concept (paroles liées à un comics) Holy Murder Masquerade, Impious n'a jamais vraiment réussi à percer et ça malgré une discographie étoffée (5 albums déjà au compteur), un label imposant depuis 2004 (Metal Blade) mais aussi la présence sur le CV des deux membres du regretté The Crown, à savoir Johan Lindstrand et Marko Tervonen. Presque trois ans après Holy Murder Masquerade, la bande identique et toujours suivie de Metal Blade, retrouve son fondateur Johan Lindstrand qui viendra épauler ses anciens comparses, non plus à la batterie mais au chant cette fois-ci. Impious peut dévoiler son sixième album au titre évocateur, Death Domination. Certains auront peut-être reconnu la patte artistique de la nouvelle coqueluche brésilienne Marcello Vasco (le dernier artwork en date étant le nouveau Belphegor).

Autant vous l'avouer de suite, personnellement la première approche de ce Death Domination a été quelque peu décevante car sans la surprise et la saveur de son grand frère. Pas d'album concept ou de death/thrash mélodique à l'ambiance noire, Impious va désormais surfer sur cette nouvelle vague de death metal suédois (Demonical et My Own Grave pour ne citer que les dernières sorties) alliant références 90's et la violence d'aujourd'hui. Mais aucunement de redondance, les Scandinaves vont marier ce death brut de décoffrage à leurs origines death/thrash. Et le résultat final fait merveilleusement mal ! Ceux se pavanant encore sur le Possessed 13 de The Crown devraient sûrement apprécier ce nouveau brûlot. La présence de Johan Lindstrand et le chant puissant de Martin Åkesson au timbre similaire (difficile de différencier les deux gaillards sur « The Demand ») enfonçant le clou quant à ce rapprochement. Pour les fins connaisseurs restés sur leur faim du retour de Seance, ce Death Domination reste dans la continuité de Awakening Of The Gods et rassasiera les adeptes en manque.

Difficile de reconnaître le Impious jouant sur une dominante mélodique. Cela dit on pourra retrouver quelques timides références passé, notamment sur « I Am The King » ou « Hate Killing Project ». Mais ce nouveau virage n'a vraiment rien de déplaisant, les titres façon « charge de bulldozers » comme « Rostov Ripper », l'ultra headbanguante The Hauntedienne « Legions » ou « As Death Lives In Me » (trio de choc) vous dégageront la crasse des oreilles avec un certain plaisir ! La production en béton armé et le batteur se lâchant littéralement renforceront ce death/thrash jubilatoire. Même si nous sommes très loin du raffinement antérieur, les compositions sont suffisamment fouillées (« And The Empire Shall Fall ») pour tenir l'attention un bon nombre d'écoutes et larguer les autres groupes primitifs. On regrettera tout de même le travail d'ambiance de Holy Murder Masquerade, force majeure d'Impious. Ce dernier s'enferme ici dans une scène à la concurrence de plus en plus rude nécessitant de véritables atouts pour se démarquer. Autre point, l'album est assez court (36 minutes), un ou deux titres de plus n'auraient pas fait taches.

En mal de death/thrash pour décaper la crasse de tes murs blancs, Death Domination saura pleinement te défouler. Impious est devenu méconnaissable, se plongeant dans ce nouveau genre de death suédois. Le groupe l'associera à son expérience et la qualité de ses compositions. Résultat, Death Domination retiendra toute notre attention et fera souffrir notre pauvre nuque. Espérons que les Suédois retrouvent leur ambiance glauque d'en-temps ou mettent d'autres touches personnelles, la concurrence ne leur fera pas de cadeau.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Impious
Death/Thrash
2009 - Metal Blade Records
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs : (1)  8/10
Webzines : (18)  7.26/10

plus d'infos sur
Impious
Impious
Death/Thrash - 1994 - Suède
  

vidéos
I Am the King
I Am the King
Impious

Extrait de "Death Domination"
  

tracklist
01.   Abomination Glorified
02.   The Demand
03.   I Am the King
04.   And the Empire Shall Fall
05.   Dead Awakening
06.   Hate Killing Project
07.   Rostov Ripper
08.   Legions
09.   As Death Lives in Me
10.   Irreligious State of War

line up
parution
23 Novembre 2009

voir aussi
Impious
Impious
Holy Murder Masquerade

2007 - Metal Blade Records
  
Impious
Impious
Terror Succeeds

2000 - Black Sun Records
  

Essayez aussi
Ghoulunatics
Ghoulunatics
Cryogénie

2006 - Galy Records
  
Torchbearer
Torchbearer
Yersinia Pestis

2004 - Metal Blade Records
  
Deadlock
Deadlock
Earth.Revolt

2005 - Lifeforce Records
  
Centinex
Centinex
Decadence
(Prophecies Of Cosmic Chaos)

2004 - Candlelight Records
  
Year Of Desolation
Year Of Desolation
Year Of Desolation

2007 - Prosthetic Records
  

Liturgy
H.A.Q.Q.
Lire la chronique
Sulfuric Cautery
Chainsaws Clogged With The ...
Lire la chronique
Ofdrykkja
Gryningsvisor
Lire la chronique
Caustic Vomit
Festering Odes to Deformity...
Lire la chronique
Kosmokrator
Through Ruin... Behold
Lire la chronique
Bölzer
Lese Majesty (EP)
Lire la chronique
Tan Kozh
Lignages oubliés
Lire la chronique
Ars Moriendi
La solitude du pieux scélér...
Lire la chronique
Mutilated
In Memoriam (Compil.)
Lire la chronique
Silure
Route De Troche (Démo)
Lire la chronique
Dreamlord
Disciples of War
Lire la chronique
Grief
Torso
Lire la chronique
Havohej
Table of Uncreation
Lire la chronique
Avslut
Tyranni
Lire la chronique
Traveler
Traveler
Lire la chronique
A.A. Williams + Brutus + Cult of Luna
Lire le live report
Verse
Aggression
Lire la chronique
Suppression
Repugnant Remains (EP)
Lire la chronique
Mur
Brutalism
Lire la chronique
Nightbearer
Tales Of Sorcery And Death
Lire la chronique
Diocletian
Amongst The Flames Of A Bvr...
Lire la chronique
Profanatica
Rotting Incarnation of God
Lire la chronique
Sentient Horror
Morbid Realms
Lire la chronique
Botanist à l'occasion de la sortie de Ecosystem
Lire l'interview
NONE #2 - RAVENSIRE - A Stone Engraved in Red
Lire le podcast
In The Woods...
Cease The Day
Lire la chronique
Pa Vesh En
Pyrefication
Lire la chronique
Stormwarrior
Norsemen
Lire la chronique
Desekryptor
Chasm Of Rot (Compil.)
Lire la chronique
Gone In April
Shards of Light
Lire la chronique