chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
108 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

13th Moon - Abhorrence Of Light

Chronique

13th Moon Abhorrence Of Light (EP)
Groupe espagnol formé en 2012, 13th Moon fait naturellement figure de nouveau-venu dans le petit monde du Black/Death underground. Formé sur la base d’un duo autour de Shakh'ath et Thagirion, on ne peut pourtant pas dire qu’il soit entre les mains de jeunes novices. En effet, ces deux-là ont fait leurs armes au sein de formations plus ou moins reconnues telles que Panicvm, Plaggha, Råten, Warguss, Gzekhratüs, Pesten et Akhramort (entre autres).
Rompu à l’exercice de la démo, le groupe sortait en 2013 ses deux premières productions : The Pale Spectre Over The Worm parue en tout début d’année et suivi six mois plus tard par Oracle Of Death. La première, sortie initialement en cassette, a été plusieurs fois repressée avant d’être éditée en vinyle en juin dernier. Quant à la seconde, elle n’est sortie qu’en cassette et n’a jamais été rééditée depuis. A ces deux démos vient s’ajouter la sortie en mars dernier d’un premier EP intitulé Abhorrence Of Light, disponible en CD via le jeune label slovène Nigrum Serpentis mais également en cassette (faut pas déconner!) via Exitium Productions.

Pour avoir également jeté un œil à ces deux précédentes démos, il est agréable de constater le soin apporté aux différents artworks ainsi qu’à la mise en scène qui accompagne chacun de ces objets (un petit tour sur les Bigcartel et autres webshops des différents labels concernés devrait vous aider à comprendre de quoi je parle). Bougies, encens, calice, squelettes (qu’il soit humain ou animal), tombeau humide et poussiéreux... Voilà le genre de cadre dans lequel sont présentés ces différents supports physiques. Un avant-goût plutôt révélateur de l’univers dans lequel évolue finalement 13th Moon. Un univers plutôt exclusif si l’on en croit la rareté de ces sorties produites en très petites quantités. D’ailleurs à l’heure où j’écris ces lignes, il semblerait que la version CD de ce EP soit déjà sold-out...

Le cul entre deux chaises, 13th Moon est donc un groupe de Black qui fait du Death Metal. La production ultra crue et l’aspect particulièrement primitif qui émane d’Abhorrence Of Light vont sans nul doute dans ce sens. Tout comme cette réverb’ bien plus marquée qu’à l’accoutumé, ces guitares lointaines et aliénantes ou encore cette batterie particulièrement foutraque, presque Punk. La voix, par contre, prend davantage partie pour le Death Metal, Shakh'ath offrant à l’auditeur un growl profond et caverneux tout droit sorti des plus viles entrailles de la Terre. Sans finesse, 13th Moon assène ainsi ses punitions auditives au son d’une batterie des plus revêches, adepte du blast mais également généreuse lorsqu’il s’agit d’apporter un poil plus de groove. Ainsi, les séquences en mode tchouka-tchouka, même si elles sont moins nombreuses, restent les bienvenues tout comme ces quelques ralentissements qui viennent apporter un peu de variété et de relief à l’ensemble. D’autant que 13th Moon est plutôt du genre à filouter. En effet, même si cinq titres figurent au tracklisting d’Abhorrence Of Light, sachez qu’on y trouve deux interludes ayant pour mission de transporter l’auditeur dans une atmosphère de vieilles catacombes humides et moisies (Un gong processionnaire, une note de synthétiseur tenue pour illustrer toute la tension de ce moment, des gouttes d’eau qui tombent et résonnent, un peu de tonnerre, le souffle du vent, un chant lointain et quelques percussions tribales). Deux titres ambiants ("Nigredo - The Lurid Light" et "La Cripta Dei Lebbrosi") d’environ deux minutes chacun qui viennent rompre très franchement avec les assauts virulent d’un 13th Moon des plus sinistres.
13th Moon accorde donc une place particulièrement importante à l’atmosphère qui accompagne sa musique et pour le coup c’est plutôt réussi. Sans artifice, le duo espagnol plonge l’auditeur dans une musique sombre et hantée. Les riffs sales et décharnés de Shakh'ath ne cessent de grésiller à nos oreilles, nous rappelant ainsi à ce côté funeste qui les caractérisent alors que les assauts primitifs de Thagirion viennent rythmer le tout avec frénésie ou avec lourdeur. La basse saturée et le chant profond et lointain de Shakh'ath viennent alors apporter la touche finale à cette messe noire terriblement inquiétante.

La question que je me pose donc à l’écoute de ce EP est comment peut-on faire une musique aussi sombre et glaciale lorsque l’on vit en Espagne, pays où le soleil brille plus de 320 jours par an, où les tapas à 2€ vous invitent à passer votre temps en terrasse et où l’on peut faire la sieste entre 12h00 et 16h00... Je ne comprends pas. Bref, Abhorrence Of Light, sans briller par son originalité, reste cependant une très bonne surprise en matière de Black/Death occulte et possédé. En l’espace de quelques minutes, 13th Moon transporte ainsi l’auditeur dans les méandres d’obscurs caveaux humides où sont probablement pratiqués des rites de nécromancie et où règne bien évidemment une atmosphère pestilentielle.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
13th Moon
Black / Death Metal
2014 - Nigrum Serpentis
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs : (1)  4.5/5
Webzines : (1)  4/5

plus d'infos sur
13th Moon
13th Moon
Black / Death Metal - 2012 - Espagne
  

tracklist
01.   The Rite As Sinister As Old  (07:06)
02.   Nigredo - The Lurid Light  (02:17)
03.   Primitive Existence Of Divine Pain  (05:47)
04.   La Cripta Dei Lebbrosi  (01:47)
05.   Breathing The Putrefaction Of Their Grace  (08:38)

Durée : 25:35

line up
parution
22 Mars 2014

voir aussi
13th Moon / Ritual Death
13th Moon / Ritual Death
Mors Triumphans (Split 7")

2017 - Terratur Possessions / Triangulum Ignis
  

Essayez aussi
Belphegor
Belphegor
The Last Supper / Blutsabbath (Compil.)

2004 - Twilight-Vertrieb
  
Ceremony of Silence
Ceremony of Silence
Oútis

2019 - Willowtip Records
  
Varathron
Varathron
Untrodden Corridors of Hades

2014 - Agonia Records
  
Grief Of Emerald
Grief Of Emerald
Nightspawn

1998 - Listenable Records
  
Blasphemophagher
Blasphemophagher
The III Command Of The Absolute Chaos

2011 - Nuclear War Now! Productions
  

Liturgy
H.A.Q.Q.
Lire la chronique
Sulfuric Cautery
Chainsaws Clogged With The ...
Lire la chronique
Ofdrykkja
Gryningsvisor
Lire la chronique
Caustic Vomit
Festering Odes to Deformity...
Lire la chronique
Kosmokrator
Through Ruin... Behold
Lire la chronique
Bölzer
Lese Majesty (EP)
Lire la chronique
Tan Kozh
Lignages oubliés
Lire la chronique
Ars Moriendi
La solitude du pieux scélér...
Lire la chronique
Mutilated
In Memoriam (Compil.)
Lire la chronique
Silure
Route De Troche (Démo)
Lire la chronique
Dreamlord
Disciples of War
Lire la chronique
Grief
Torso
Lire la chronique
Havohej
Table of Uncreation
Lire la chronique
Avslut
Tyranni
Lire la chronique
Traveler
Traveler
Lire la chronique
A.A. Williams + Brutus + Cult of Luna
Lire le live report
Verse
Aggression
Lire la chronique
Suppression
Repugnant Remains (EP)
Lire la chronique
Mur
Brutalism
Lire la chronique
Nightbearer
Tales Of Sorcery And Death
Lire la chronique
Diocletian
Amongst The Flames Of A Bvr...
Lire la chronique
Profanatica
Rotting Incarnation of God
Lire la chronique
Sentient Horror
Morbid Realms
Lire la chronique
Botanist à l'occasion de la sortie de Ecosystem
Lire l'interview
NONE #2 - RAVENSIRE - A Stone Engraved in Red
Lire le podcast
In The Woods...
Cease The Day
Lire la chronique
Pa Vesh En
Pyrefication
Lire la chronique
Stormwarrior
Norsemen
Lire la chronique
Desekryptor
Chasm Of Rot (Compil.)
Lire la chronique
Gone In April
Shards of Light
Lire la chronique