chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
83 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Helslave - From The Sulphur Depths

Chronique

Helslave From The Sulphur Depths
Quoi de neuf en swedeath (bel oxymore) pour ce quadrimestre 2021 ? Les 200 groupes clones de Rogga Johansson ne comptant évidemment pas. Plutôt calme à vrai dire (toujours pas remis du grand retour de Demonical il y a quelques mois…). Et si je vous place comme mots clés “Pulverised Records”, “HM-2”, “artwork de Juanjo Castellano”, “mixage/mastering de Dan Swanö”, vous sortez de cette léthargie ? Place à From the Sulphur Depths, deuxième album du jeune groupe italien Helslave (oui, curieusement c’est bien cette orthographe). Après des débuts mêlant Goteborg et Stockholm (un gros air de Centinex, de leur belle époque encore trop méconnue), Helslave se sépare de son guitariste et va désormais pencher davantage vers un Dismember/Entombed (RIP L.G) de bonne famille.

Helslave suit les pas de cette nouvelle vague qui a su reprendre les codes du genre de Stockholm (écuries teutonnes Testimony Records et War Anthem Records en tête) sans plagier et en modelant une musique encore plus incisive et groovy. Évidemment ne cherchez aucune touche d’exotisme, on retiendra quelques passages plus ambiancés aux teintes doomy (nappes de claviers en fond) et aux tremoli black, particulièrement sur le final “The Sentence Of The Living”. La dominante reste dans la salve de uppercuts sans temps mort, mise en jambe dès le tremplin “Unholy Graves” pour décoiffer mémé. On retrouve les ingrédients habituels pour capter la nuque : riffs tronçonneuses “triple whopper” (“buzzsaw from hell” dixit la fiche promo), vocaux gutturaux sous hormones d’éléphant (méconnaissables si vous écoutez les débuts de la bande), blast-beat tractopelle et leads/soli titilleurs parsemés (“Thrive In Blasphemy”, “Desecration”).

Rudimentaire et bas du front à première écoute il est vrai mais des subtilités de composition qui font que l’oreille ne se lassera aucunement à mi-chemin. A la manière d’un haut de gamme LIK, Helslave aime alterner ses structures à des débits et gammes variables, passant d’un mid-tempo hymne au headbang à une salve dantesque qui vous colle au siège (“Funereal Lust”). Certes les Italiens n’échappent pas à quelques passages moins inspirés et efficients (“Last Nail In The Coffin” ou “Rotting Pile Of Flesh”) mais de suite contrebalancés par un break atomique. Plus que prometteur.

Vous ne me contredirez pas, les découvertes swedeath sont extrêmement rares en ces temps, inutile de dire que la potentielle “trouvaille” sera prise d’assaut le sourire malaisant aux lèvres. Les 37 minutes redoutables de ce From The Sulphur Depths convertiront n’importe quel adepte de HM-2 à la cause Helslave. Un death metal soutenu primaire répondant commodément à nos manques mais qui cache de discrètes finitions pour ne pas ranger la galette au fond du tiroir. A cocher dans le bilan de cette année et à suivre de près !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Helslave
Death Metal
2021 - Pulverised Records
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs :   -
Webzines : (3)  7.83/10

plus d'infos sur
Helslave
Helslave
Death Metal - 2009 - Italie
  

nouveaute
A paraître le 23 Avril 2021

tracklist
01.   From The Sulphur Depths
02.   Unholy Graves
03.   Thrive In Blasphemy
04.   Perpetual Damnation
05.   Last Nail In The Coffin
06.   Thy Will Be Undone
07.   Funereal Lust
08.   Desecration
09.   Rotting Pile Of Flesh
10.   The Sentence Of The Living

Durée : 36:59

line up
Essayez aussi
Bastard Grave
Bastard Grave
What Lies Beyond

2015 - Pulverised Records
  
Exsul
Exsul
Exsul (EP)

2020 - Autoproduction
  
Necrolatry
Necrolatry
Dead And Buried (Démo)

1993 - Autoproduction
  
Abhordium
Abhordium
Declaration Of Perdition (EP)

2009 - Autoproduction
  
Amethyste
Amethyste
Thrown off Balance

2004 - Autoproduction
  

Vipère
Sombre marche (Démo)
Lire la chronique
Sacramental Blood
Ternion Demonarchy
Lire la chronique
Wesenwille
II: A Material God
Lire la chronique
Obsessions maladives
Lire l'interview
Vitrail
Les pages oubliées
Lire la chronique
Chevalier
Life And Death (EP)
Lire la chronique
Abjection
Malignant Deviation (EP)
Lire la chronique
Cult Of Occult
Ruin (EP)
Lire la chronique
Skáphe
Skáphe³
Lire la chronique
Drastus
Venoms (Compil.)
Lire la chronique
Aussichtslos
Völlig aussichtslos
Lire la chronique
Biohazard
State Of The World Address
Lire la chronique
Cirith Ungol
Half Human Past (EP)
Lire la chronique
Cirith Ungol
Forever Black
Lire la chronique
Aria
Armageddon
Lire la chronique
Vreid
Wild North West
Lire la chronique
Endseeker
Mount Carcass
Lire la chronique
Sulk
Tennis Elbow (EP)
Lire la chronique
Eclipsus
Yûrei
Lire la chronique
13th Moon
Putridarium (EP)
Lire la chronique
Angrrsth
Donikąd
Lire la chronique
Vaamatar
Evil Witching Black Metal (...
Lire la chronique
Obvurt
The Beginning (EP)
Lire la chronique
Les Blackholics ANONYMES
Lire le podcast
Invultation
Unconquerable Death
Lire la chronique
Crypts Of Despair
All Light Swallowed
Lire la chronique
Aria
Baptizing with Fire
Lire la chronique
Mork
Katedralen
Lire la chronique
Tsatthoggua
Hallelujah Messiah (Compil.)
Lire la chronique
King Diamond
Abigail
Lire la chronique