chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
171 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Withered - Folie Circulaire

Chronique

Withered Folie Circulaire
Encensé par les critiques de toutes parts (MTV, New-York Times, 4ème du classement metal 2005 du magazine US Decibel..), le modeste groupe américain Withered a su faire l'unanimité avec son premier opus Memento Mori. Véritable concentré annihilateur de noirceur et de brutalité rendant hommage aux styles de metal « old-school » des années 90 (doom, black, death suédois, grind..) avec une légère touche de modernité (sludge), difficile de ne pas trouver son compte et de ne pas tomber sous le charme de cette musique inclassable aux allures pachydermiques. Très discret au niveau des concerts, faute de musiciens et amis complètement impliqués, le groupe d'Atlanta profita de cette réserve pour composer et faire monter l'impatience de bons nombres de convertis. Le line-up désormais solide grâce à l'arrivée d'un nouveau bassiste et batteur, Withered terminera ses compositions et quittera le label Lifeforce Records au profit de Prosthetic Records afin de dévoiler le mieux possible son deuxième album Folie Circulaire (avec une nouvelle fois un artwork splendide signé Paul Romano).

Tâche ardue que de répondre à toutes ces critiques élogieuses et à tout cet espoir porté sur eux… Un challenge qui poussera Withered à travailler note par note les compositions de son Folie Circulaire et que dire du rendu final… Le groupe reprend la marque de fabrique qui faisait toute sa force, place encore une fois à des riffs monolithiques inspirés par la scène death suédoise des débuts ainsi qu'à la genèse du black metal scandinave. Impossible de connaître la recette de Withered pour jongler entre tous ces styles avec une telle aisance et un tel équilibre, un passage doomy ou sludge « calme » étant toujours repris par une accélération fatale aux relents parfois grind (double pédale de mise) ou punk de leur tout début. La production de Phillip Cope (Kylesa/Baroness) ne crée pas de décalage puisque le son ressemble beaucoup au son lourd et cradingue de Memento Mori mais avec une puissance accrue et un meilleur mixage permettant de se délecter pleinement de l'effort de chaque membre (ah cette basse vrombissante !).

Les deux guitaristes se partagent les chants criards et gutturaux avec une nouvelle fois une prédominance bien dosée du chant death de Mike. A la manière des groupes de doom/death ou de funeral doom, sa voix d'outre-tombe pleine de tristesse devrait vous nouer les tripes tout le long de l'écoute mais aussi vous faire secouer la permanente. D'ailleurs pourquoi ne pas inviter une légende comme Mark « Barney » Greenway (Napalm Death) pour épauler les deux guitaristes sur « The Fated Breath » et « Clamor Beneath » ? Un plus non négligeable pour tout amateur de metal extrême qui se respecte. Un autre signe de bon goût se fera sur la reprise des Suédois de Necrophobic « Into Armageddon ». Un des titres les plus redoutables de la discographie du groupe qui récupère le style death mammouthesque de Withered : jouissif au possible !

Folie Circulaire semble ainsi aux premiers abords très proche de son prédécesseur mais avec une écoute plus attentive, c'est un vrai travail de titan que Withered nous a concocter là ! Que ce soit le nombre hallucinant de riffs différents aux qualités exceptionnelles, ces breaks parsemés ou alors le boulot qui a été fait dans les transitions. Car contrairement à Memento Mori aux titres parfois sans trop de rapports (les titres grind particulièrement), l'album a été conçu comme un bloc entier (les paroles confirment le concept) mais où globalement chaque titre ne se limite pas à un adjectif (« bourrin », « mélodique », « atmosphérique »…) comme en témoigne la très mélodique et directe « Purification Of Ignorance ». Plutôt paradoxal qu'on entend ces riffs très basiques (à écouter sans effort) mais qui arrivent à créer une galette méchamment complexe quand on essaye d'analyser la chose. Riffs qui encore une fois, vous crucifient littéralement sur place, que soit le final poignant de « Gnosis Unveils » ou le break et la conclusion magnifique de « Reveal The Essence Of Suffering ». Withered n'en oublie pas pour autant sa brutalité, les chaotiques « Drawn Black Drapes » et « Clamor Beneath » sauront rassasier les auditeurs en manque.

Coup de maître de la part de Withered, le groupe affute son style lancé sur Memento Mori grâce à des compositions extrêmement travaillées (aubaine à chroniquer) et une ambiance encore plus sombre et déprimante. Comme pour l'album précédent, on regrettera une durée d'album trop juste (si l'on retire la reprise de Necrophobic) pour le genre pratiqué (on reste sur sa faim) et peut-être des passages bourrins moins prenants que sur Memento Mori mais cet avis devrait certainement changer lorsque le pavé de Folie Circulaire sera complètement assimilé (croyez moi il y a du boulot !). Amateurs de musique extrême noire non réfractaires aux styles bigarrés et aux passages plus « posés », l'œuvre de Withered ne devrait faire qu'une bouchée de vos esgourdes. Clairement l'un des albums de cette année 2008 tout style confondu.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

6 COMMENTAIRE(S)

cglaume citer
cglaume
18/02/2011 06:55
note: 8/10
Très bon album ?cuménique qui joue formidablement du noir (solitude, mort, désespoir - 'fin tout le bestiaire BM) et du blanc (givre, bonhomme de neige & co) tout en trainant des pieds dans la boue. On pourrait les comparer à une version plus black de SHE SAID DESTROY. J'aime.
Solo Necrozis citer
Solo Necrozis
11/01/2009 01:11
J'avais A-DO-Ré Memento Mori, et j'appréhendais d'écouter cet album, peur d'être déçu...L'attente en a valu la peine! Du grand Withered, définitivement je suis fan (l).
citer
Dluce
08/07/2008 22:24
superbe album, les kylesa de l'extrême !!! beaucoup d'émotion, des parties qui envoient du bois... trs trs content de leur évolution, la note quand à elle est justifiée...
Mitch citer
Mitch
08/07/2008 12:17
note: 9/10
Ant'oïn a écrit : Acquisition faites depuis deux jours, un style a part vraiment rechercher et qui tue ! toute une ambiance et un esprit a avoir, c'est unique beau et plein d'emotion (avec de bon passage histoire de se defouler Moqueur)

Merci pour la decouverte


Content que ça te plaise! Clin d'oeil
Ant'oïn citer
Ant'oïn
08/07/2008 11:25
note: 9/10
Acquisition faites depuis deux jours, un style a part vraiment rechercher et qui tue ! toute une ambiance et un esprit a avoir, c'est unique beau et plein d'emotion (avec de bon passage histoire de se defouler Moqueur)

Merci pour la decouverte
Arnaud citer
Arnaud
15/06/2008 21:01
note: 9.5/10
Un des albums que j'attends le plus cette année, ça fait envie. Belle chro Mitch. Clin d'oeil
Commandé aujourd'hui chez Relapse, vivement la réception de la bête.Moqueur

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Withered
Black/Death/Grind/Sludge
2008 - Prosthetic Records
notes
Chroniqueur : 9/10
Lecteurs : (8)  7.69/10
Webzines : (14)  7.93/10

plus d'infos sur
Withered
Withered
Death / Grind / Sludge - 2003 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   To Embrace...
02.   ...The Fated Breath
03.   Dichotomy Of Exile
04.   Gnosis Unveils...
05.   ...The Forsaken Truth
06.   Purification Of Ignorance
07.   Drawn Black Drapes...
08.   ...Reveal The Essence Of Suffering
09.   Clamor Beneath
10.   Into Armageddon (reprise Necrophobic)

line up
parution
24 Juin 2008

voir aussi
Withered
Withered
Dualitas

2010 - Prosthetic Records
  
Withered
Withered
Grief Relic

2016 - Season Of Mist
  
Withered
Withered
Memento Mori

2005 - Lifeforce Records
  

Essayez aussi
Infernal Coil
Infernal Coil
Within a World Forgotten

2018 - Profound Lore Records
  
Dephosphorus
Dephosphorus
Ravenous Solemnity

2014 - 7 Degrees Records
  
Dragged Into Sunlight
Dragged Into Sunlight
Hatred For Mankind

2011 - Prosthetic Records
  
Cyanic
Cyanic
Litanies Of Lust Unholy

2012 - Ghastly Music
  

Weakling
Dead as Dreams
Lire la chronique
Abigail Williams
Walk Beyond the Dark
Lire la chronique
Harm's Way
Posthuman
Lire la chronique
Sacrifizer
La Mort Triomphante (EP)
Lire la chronique
Impiety
Versus All Gods
Lire la chronique
Cult of Luna
A Dawn to Fear
Lire la chronique
Forlorn Citadel
Ashen Dirge of Kingslain
Lire la chronique
Moonreich
Wormgod (EP)
Lire la chronique
Municipal Waste
The Last Rager (EP)
Lire la chronique
Necrolatry
Dead And Buried (Démo)
Lire la chronique
Haunter
Sacramental Death Qualia
Lire la chronique
Shrine of Insanabilis
Vast Vortex Litanies
Lire la chronique
Finsterforst
Zerfall
Lire la chronique
Amyl And The Sniffers
Amyl And The Sniffers
Lire la chronique
SETH pour la sortie du live "Les Blessures De l'Âme : XX Ans De Blasphème"
Lire l'interview
Atriarch
Forever The End
Lire la chronique
Kawir
Adrasteia
Lire la chronique
Meth Drinker
Discography (Compil.)
Lire la chronique
PPCM #29 - Ces groupes "similaires à" que je préfère aux originaux
Lire le podcast
Dreadful Fate
Bringer Of Damnation (EP)
Lire la chronique
Vardan
The Wish of Weeping
Lire la chronique
Infernal Conjuration
Infernale Metallum Mortis
Lire la chronique
Nile
Vile Nilotic Rites
Lire la chronique
Reign in Blood
Missa pro Defunctis
Lire la chronique
Deathawaits
Rapture Smites
Lire la chronique
Hulder
Embraced By Darkness Mysts ...
Lire la chronique
Obsequiae
The Palms of Sorrowed Kings
Lire la chronique
Aggravator
Aggravator (EP)
Lire la chronique
Nightfell
A Sanity Deranged
Lire la chronique
Enokhian
Perseverare Diabolicum (EP)
Lire la chronique