chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
119 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Cavurn - Rehearsal

Chronique

Cavurn Rehearsal (Démo)
Si tu me fais l’honneur et le plaisir de suivre un peu mes propos et/ou mes chroniques, tu sais à quel point je suis un rabat-joie du death metal. Tu connais ma propension à répéter / rabâcher / prêcher que le vrai death metal, l’intéressant, est déjà derrière nous. Loin. Que tout a été dit et que, sauf exception marginale, le reste n’est que photocopie de la photocopie.

Alors quand j’ai posé une oreille distraite sur Cavurn et sa démo, histoire de, attiré un peu par la jaquette de fond de caveau, j’ai pris une sacrée claque. Comme lorsque j’écoute Autopsy, Soulburn ou Funebrarum, je retrouve ici tout ce que j’aime dans le style, soit une lourdeur doomesque apocalyptique, une odeur de fin du monde appropriée et des rythmiques dégradées comme il se doit.

Cette démo de Cavurn m’a enthousiasmé, c’est peu de le dire. En à peine 21 minutes et 3 titres, son death très teinté de doom m’a littéralement happé dans les entrailles de la Terre. Le son y est pour beaucoup. Sourd, harsh et sale, il entoure non seulement les instruments d’un halo de mystère mais il plonge également la voix, ultra caverneuse, dans des abimes de douleurs. Le grand Winter n’est pas loin.

I, le premier titre, alterne doom ultra pesant et accélérations brutales, double pédale et ralentissements inhumains, le tout tapissé d’une voix d’outre-tombe qui occupe tout l’espace. La qualité du mix est d’ailleurs à souligner car de fait, tous les instruments s’entendent alors que la profondeur du son et son aspect « brut » ne devraient pas aider.

II dispose des mêmes bases. Plus long, ce titre installe davantage d’ambiances encore. Les contours crépusculaires de la musique de Cavurn ressortent parfaitement de ces petits arpèges d’intro, égrenés dans la nuit, de la montée délicate en puissance du morceau jusqu’à l’intervention de la voix et des grattes. Pesant, ce titre offre une véritable reptation à l’auditeur, le sentiment d’assister à la sortie des eaux d’un Grand Ancien, le tout au ralenti, comme pour que l’on admire sa puissance. Le titre rampe littéralement, avance par soubresauts, comme une menace indistincte. L’effet est saisissant. Et même la présence d’un mini pont, vers les 3’, qui relance la rythmique, ne brise pas cet effet car le titre s’oriente alors vers d’autres mélodies.

III clôture en beauté cette démo. Parti sur des bases très élevées, où la rythmique s’emballe et la batterie dérape, ce dernier morceau offre une autre facette, qui mêle maîtrise, pesanteur et chaos. La cassure à 1’40 permet au morceau de revenir dans le giron du doom avec brio. L’alternance est assumée et parfaitement équilibrée.

Cette démo est un régal. Amateurs de Winter, de gros death à l’ancienne, de gros son et de pesanteur, ne boudez surtout pas votre plaisir.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

Sim citer
Sim
23/08/2018 17:42
Une vraie merveille que Blood Harvest a bien fait de diffuser ! Tu parles de Winter (que je n'aime pas vraiment j'avoue) mais ce que j'ai trouvé flagrant c'est les similitudes avec Spectral Voice, alternance d'un growl lourd et de cris à la limite du black ou encore la façon de placer les mélodies. Vraiment à suivre ce groupe, j'ai eu un meilleur feeling qu'avec Mortiferum par exemple.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Cavurn
notes
Chroniqueur : 4.25/5
Lecteurs : (2)  4/5
Webzines : (1)  3.75/5

plus d'infos sur
Cavurn
Cavurn
Doom/Death - 2017 - Etats-Unis
  

formats
  • Digital / 2017 - Autoproduction
  • K7 / 2018 - Blood Harvest Records
  • Vinyl / 12/04/2019 - Blood Harvest Records

tracklist
01.   I  (06:45)
02.   II  (08:32)
03.   III  (05:33)

Durée : 20:50

line up
parution
14 Octobre 2017

Essayez aussi
Hanging Garden
Hanging Garden
At Every Door

2013 - Lifeforce Records
  
Self-Hatred
Self-Hatred
Theia

2016 - Solitude Productions
  
Hooded Menace
Hooded Menace
Labyrinth Of Carrion Breeze (EP)

2014 - Doomentia Records
  
Swallow The Sun
Swallow The Sun
New Moon

2009 - Spinefarm Records
  
Mar de Grises
Mar de Grises
First River Regards (EP)

2010 - Firebox Records
  

Damnation Defaced
The Devourer
Lire la chronique
Malum
Legion
Lire la chronique
ALL #1 - L'histoire conceptuelle de l'album "Hypertrace"
Lire le podcast
METAL MEAN FESTIVAL XV - 2019
Asphyx + Au-Dessus + Bloodb...
Lire le live report
Kaltfront
Feuernacht
Lire la chronique
Morbid Illusion
In the Crypt of the Stifled
Lire la chronique
Detherous
Hacked To Death
Lire la chronique
ShadowStrike
Legends of Human Spirit
Lire la chronique
Oranssi Pazuzu
Kevät / Värimyrsky (EP)
Lire la chronique
Shit Life
Reign In Bud
Lire la chronique
State Faults
Resonate/Desperate
Lire la chronique
Ebola
III
Lire la chronique
Rogga Johansson
Entrance To The Otherwhere
Lire la chronique
Black Majesty
Seventh Kingdom of Edom (EP)
Lire la chronique
Whore Black Metal : STOP AU SEXISME
Lire le podcast
SYLAK OPEN AIR 2019
Apocalyptica + Black Flag +...
Lire le live report
Ravenzang
Uit een duister verleden
Lire la chronique
DISOWNING pour l'album "Human Cattle"
Lire l'interview
Cerebral Rot
Odious Descent Into Decay
Lire la chronique
Hate
Auric Gates Of Veles
Lire la chronique
Shape Of Despair
Shades Of...
Lire la chronique
METALHERTZ - S02E04 - Symphonic PACA Metal
Lire le podcast
PPCM #21 - Ces ALBUMS que JE NE DEVAIS PAS AIMER
Lire le podcast
Destruction
Born To Perish
Lire la chronique
Metal Church
Damned If You Do
Lire la chronique
Gestapo 666
Satanic Shariah
Lire la chronique
Memoriam
Requiem For Mankind
Lire la chronique
Beheaded
Only Death Can Save You
Lire la chronique
Epitaphe
I
Lire la chronique
Burial Remains
Trinity Of Deception
Lire la chronique