chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
111 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Down - Down III

Chronique

Down Down III
(Over The Under)

Puisque DOWN est récemment sorti de sa léthargie avec le premier d’une série de quatre EPs à venir (« DOWN IV Part I - The Purple EP », sorti le 17 septembre dernier), la tentation est grande de ressortir de la cave à vin un cru 2007 qui a mieux vieilli que ne le laissaient croire les critiques de l’époque. A jamais marqués au fer rouge par le mètre étalon « NOLA », les amateurs de ce all star band par excellence ont d’emblée pointé du doigt les faiblesses d’un « Over The Under » comme par hasard peu représenté dans les setlists récentes du groupe, à l’exception d’un « The Path » ô combien fédérateur. La théorie de l’affaiblissement de la franchise DOWN, toujours attendue de pied ferme compte tenu du pedigree de ses membres, était bien sûr recevable. Mais au regard de la relative platitude des six nouvelles compos du groupe, il y a de fortes chances que ce troisième effort de rang retrouve une place plus conforme à sa véritable valeur.

Car s’il n’est en aucun cas l’album de stoner ultime, « Over The Under » n’en reste pas moins un skeud très solide, s’appuyant sur un songwriting supérieur à la moyenne, comme en témoignent les percutantes « On March The Saints » - et ses lignes de chant vindicatives, MARCH !!! – et « I Scream », où Phil Anselmo retrouve son registre mange neurones de SUPERJOINT RITUAL. Deux titres coup de poing qui carressent gentiment les côtes à la barre à mine, avant une « Never Try » plus bluesy sur laquelle l’ex-frontman de PANTERA donne de premiers signes de faiblesse. Bien entamé le Phil ? Disons que si la nostalgie joue encore à plein et que son timbre de voix reste inimitable (n’en déplaise au copycat de SIGN OF THE SOUTHERN CROSS), l’homme n’a plus ses capacités d’antan et gère désormais bien plus ses efforts, à l’image de prestations scéniques où il fait régulièrement appel au soutien du public. Qu’à cela ne tienne, la légende est bien entourée par l’ossature Pepper Keenan (CORROSION OF CONFORMITY)/ Kird Windstein (CROWBAR) / Jimmy Bower (SUPERJOINT RITUAL) et Rex Brown, depuis remplacé par Patrick Bruders pour cause de pancréas tombé en rade. En bonne forme, DOWN cogne donc assez dur en première partie de programme (« Three Suns And One Star », « N.O.D. ») mais le souvenir embrumé des premières défonces entre potes sur fond de BLACK SAB’ ne manque bien sûr pas à l’appel (ça plane sévère sur « Beneath The Tides » et « Nothing In Return »), à l’image du clin d’œil appuyé à « Planet Caravan » sur « His Majesty The Desert ». Sur le fond, DOWN reste donc fidèle à ses fondamentaux en bétonnant à qui mieux mieux sur une base férocement métallique (une « Pillamyd » presque speed), allant même jusqu’à évoquer le fantôme de Dimebag le temps d’une fin de parcours riche en émotions (à 6 :00 sur « In The Thrall Of It All », à l’impeccable déhanché rock). Et si le crime n’est plus aussi parfait que dans les années 90, quelques tubes subsistent ça et là pour rappeler à la face du monde que DOWN, malgré le poids des ans et le sentiment que tout ce beau monde en garde sous la pédale, n’en reste pas moins un poids lourds de la scène stoner. Enfin ça, c’était avant de prendre la même tangente que BARONESS en masquant le manque d’inspiration derrière une couleur de circonstance !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Down
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs : (4)  7.38/10
Webzines : (18)  8.41/10

plus d'infos sur
Down
Down
Stoner - 1991 - Etats-Unis
  

tracklist
01.  Three Suns And One Star
02.  The Path
03.  N.O.D.
04.  I Scream
05.  On March The Saints
06.  Never Try
07.  Mourn
08.  Beneath The Tides
09.  His Majesty The Desert
10.  Pillamyd
11.  In The Thrall Of It All
12.  Nothing In Return (Walk Away)

Durée : 59:50

line up
parution
25 Septembre 2007

voir aussi
Down
Down
Down IV Part II (EP)

2014 - Down Records
  
Down
Down
Down IV Part I (EP)
(The Purple EP)

2012 - Roadrunner Records
  
Down
Down
Down II
(A Bustle In Your Hedgerow)

2002 - Elektra Records
  
Down
Down
Nola

1995 - Elektra Records
  

Essayez aussi
Mars Red Sky
Mars Red Sky
Stranded in Arcadia

2014 - Listenable Records
  
Feller Buncher
Feller Buncher
203040 (EP)

2016 - Autoproduction
  
Harms Way
Harms Way
Oxytocin

2006 - Black Lodge Records
  
The Sword
The Sword
Apocryphon

2012 - Napalm Records
  
Hot Knives
Hot Knives
Static Bloom (EP)

2018 - Autoproduction
  

Grimgotts
Dragons of the Ages
Lire la chronique
Fields of the Nephilim
Elizium
Lire la chronique
Vale Of Pnath
Accursed (EP)
Lire la chronique
Warkunt
Of Ruins And Agony
Lire la chronique
Vision-Conquest-Discipline European Conquest 2019
Doombringer + Mgla + Revenge
Lire le live report
Zaum
Divination
Lire la chronique
Indian Nightmare
Taking Back The Land
Lire la chronique
Moloth
Reconquista
Lire la chronique
Soundgarden
King Animal
Lire la chronique
Le Canyon - S2//Épisode 4 - Rétro-Satanisme et tartinage à l’Italienne
Lire le podcast
Coffin Rot
Coffin Rot (Démo)
Lire la chronique
Mondfinsternis
Galdrastafir
Lire la chronique
PPCM #16 - Top 5 du Thrash qui tache
Lire le podcast
Nightfog Descends
Promo Tape 2018 (Démo)
Lire la chronique
Metalhertz - S02E03 - Surveillez le ciel!
Lire le podcast
Void Of Silence
The Sky Over
Lire la chronique
Keys of Orthanc
Dush agh Golnauk
Lire la chronique
Godskill
The Gatherer Of Fear And Blood
Lire la chronique
BLACK METAL 1990-1994 : Le top 10 / Le pas-top 3
Lire le podcast
Totalitarian
Bloodlands (EP)
Lire la chronique
Malenuit
Incandescente (EP)
Lire la chronique
Kampfar
Ofidians Manifest
Lire la chronique
Murdryck
Födelsen
Lire la chronique
Jades + Sortilège
Lire le live report
PPCM #15 - Parlons Metal Hurlant !
Lire le podcast
Sakrifiss rencontre... Napharion de ARYOS
Lire l'interview
Krigere Wolf
Eternal Holocaust (EP)
Lire la chronique
Mötley Crüe
Too Fast For Love
Lire la chronique
Affront
World in Collapse
Lire la chronique
DarkRise
Circles Of Failure
Lire la chronique