chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
83 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Scorched - Ecliptic Butchery

Chronique

Scorched Ecliptic Butchery
Fetid, Scolex, Mortuous, Ossuarium, Cerebral Rot, Mortiferum, Extremity, Putrisect, Cavurn... Ces dernières années ont vu fleurir tout un tas de nouvelles formations en provenance des Etats-Unis, adeptes d’un Death Metal bien putride et, pour certaines, flirtant avec un Doom tout aussi dégoulinant. Une scène extrêmement vivace et dynamique à laquelle il semble difficile d’échapper si l’on s’intéresse un tant soit peu à ce genre de Death Metal bien loin des standards de modernité de notre époque.
Originaire du Delaware, Scorched s’inscrit bien évidemment dans cette mouvance. Formé en 2015, le groupe n’a pas vraiment chômé puisqu’il compte déjà à son actif deux démos, deux splits, une compilation et deux albums dont le dernier en date, sorti à l’automne 2018 sur 20 Buck Spin Records, s’intitule Ecliptic Butchery. Un disque d’ailleurs doté d’un artwork digne des meilleures séries Z à base d’extra-terrestres signé Misanthropic-Art (Alchemyst, Chapel Of Disease, Funebrarum, Heresiarch, Sargeist...).

Alors pour cette première chronique de 2019 on ne va pas se mentir, Scorched n’a rien de bien nouveau à proposer et trace son chemin dans les pas de prédécesseurs dont la renommée n’est plus à faire. On appréciera cependant et cela dès l’artwork, le soin apporté aux atmosphères grâces à des sonorités synthétiques (l’introduction de "Blood Splatter Eclipse", les conclusions d’"Astral Savior", "Bodies Collect", "Darkness Infests" et "Dissected Humanity"), à des thématiques renvoyant indubitablement au cinéma d’horreur et d’épouvante (chaque titre laissant suffisamment d’indices sur la teneur des propos tenus par les Américains : "Disfiguring Operations", "Bodies Collect", "Mortuary Of Nightmares", "Barbarous Experimentation"...) et à un riffing sombre et menaçant dont les leads et autres solos vous fileront la chair de poule ("Blood Splatter Eclipse" à 3:10 et 4:31, "Disfiguring Operations" à 3:11, "Astral Savior" à 2:56, "Bodies Collect" à 2:31 et ainsi de suite).

S’il ne prend donc pas beaucoup de risques avec sa recette alliant un Death Metal d’antan plein de poussière et de poncifs éculés (et ce n’est pas une critique) sur fond de paroles traitants d’extra-terrestres et de corps mutilés et ensanglantés, Scorched n’en propose pas moins une musique d’une très grande qualité. Servit par une production impeccable signée Arthur Rizk (Akitsa, Eternal Champion, Sumerlands, Power Trip, Inquisition…), le Death Metal des Américains se concentre sur l’essentiel tout en prenant soin d’apporter ce qu’il faut de relief et de nuances pour rendre chaque écoute toujours aussi agréable. Exécuté en moins de quarante minutes, ce deuxième album bénéficie il est vrai d’une excellente dynamique grâce en grande partie à des morceaux relativement courts (pas plus de quatre minutes et trente secondes) où se succèdent aux différents et répétés passages à tabac (lorsque Scorched accélère il ne fait pas semblant, soit avec des blasts soit avec du tchouka-tchouka toujours très entrainant) des séquences certes moins explosives mais alors redoutables lorsqu’il s’agit de briser des nuques. Une lourdeur d’ailleurs renforcée par le growl caverneux et assez peu varié de son chanteur. Un Matt Kapa qui en parallèle de ce Death Metal redoutable d’efficacité semble vouloir tracer un trait d’union entre Scorched et Incantation par sa voix profonde et inquiétante.

Si vous vous intéressez de près à la jeune garde américaine, celle qui a pointé le bout de son nez ces dernières années et dont le label 20 Buck Spin semble s’être fait l’un des principaux porte-parole, le nom de Scorched ne devrait pas vous avoir échappé. En tout cas, tous ceux pour qui l’originalité n’est pas un critère de sélection et qui continue d’apprécier leur Death Metal selon d’anciens préceptes trouveront très probablement chez les Américains de quoi étancher leur soif de musique sombre et macabre. Et puis merde, ça parle d’extra-terrestres quoi !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Scorched
Death Metal
2018 - 20 Buck Spin Records
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs : (1)  7.5/10
Webzines : (1)  7.5/10

plus d'infos sur
Scorched
Scorched
Death Metal - 2015 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Blood Splatter Eclipse  (05:18)
02.   Disfiguring Operations  (04:27)
03.   Astral Savior  (04:27)
04.   Bodies Collect  (04:26)
05.   Exhibits Of Torture  (03:08)
06.   Mortuary Of Nightmares  (03:32)
07.   Darkness Infests  (04:08)
08.   Barbarous Experimentation  (03:48)
09.   Dissected Humanity  (04:40)

Durée : 37:54

line up
parution
28 Septembre 2018

Essayez aussi
Gods Forsaken
Gods Forsaken
In A Pitch Black Grave

2017 - Soulseller Records
  
Ad Patres
Ad Patres
Ad Patres (EP)

2011 - Autoproduction
  
Mordbrand
Mordbrand
Wilt

2017 - Carnal Records
  
Hypocrisy
Hypocrisy
A Taste of Extreme Divinity

2009 - Nuclear Blast Records
  
Stillborn
Stillborn
Los Asesinos Del Sur

2011 - Ataman Productions
  

Mavorim
Heimkehr (Démo)
Lire la chronique
Thrashback
Sinister Force
Lire la chronique
Siege Of The Profane Europe Tour 2019
Atavisma + Defeated Sanity ...
Lire le live report
Sordide
Hier Déjà Mort
Lire la chronique
Dirge
Elysian Magnetic Fields
Lire la chronique
The Devil's Blood
Come Reap (EP)
Lire la chronique
Black Metal : Foutre à gogo
Lire le podcast
Gruzja
I Iść Dalej
Lire la chronique
Heaume Mortal
Solstices
Lire la chronique
Disburial
Dawn Of Ancient Horrors (EP)
Lire la chronique
A Thousand Lost Civilizations March MMXIX
Lire le dossier
PPCM #11 - Necrophagia ? Mais non, NECROPHAGIST !!
Lire le podcast
Faceless Burial
Multiversal Abattoir (EP)
Lire la chronique
Cult Leader
A Patient Man
Lire la chronique
Insane Apollyon
Insane Apollyon (Compil.)
Lire la chronique
Faceless Burial
Grotesque Miscreation
Lire la chronique
Blodhemn
Mot Ein Evig Ruin
Lire la chronique
Truth Corroded
Bloodlands
Lire la chronique
Warfist
Grünberger
Lire la chronique
Dødsfall
Døden skal ikke vente
Lire la chronique
Internal Bleeding
Corrupting Influence
Lire la chronique
Contrarian
Their Worm Never Dies
Lire la chronique
Cirith Ungol
Witch's Game (Single)
Lire la chronique
Dead Witches
The Final Exorcism
Lire la chronique
Arkona
Khram
Lire la chronique
Soreption
Monument Of The End
Lire la chronique
Children Of Bodom
Hexed
Lire la chronique
Gutless
Mass Extinction (EP)
Lire la chronique
Sznur
Sznur
Lire la chronique
Ataraxie
Résignés
Lire la chronique