chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
70 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Augury - Concealed

Chronique

Augury Concealed
Que penser au juste du métal dit intellectuel? D'emblé, certains noms nous viennent en tête: Neuraxis, In Quest, Gojira ou encore Martyr. Ensuite, on remarque que ce genre de groupe ne véhiculent aucune imagerie gore, qu'ils ont tendance à incorporer beaucoup de technique au sein de leur musique (éléments progressifs, rythmiques hallucinantes, etc.) et de contenir des paroles qui, lorsque lues par le lecteur, provoque chez lui une expression faciale qui traduit un étonnement hors du commun. Augury ne dérogent pas à la règle. Pas une goutte de sang sur la pochette, des paroles qui parlent de conspirations gouvernementales, d'évolution humaine et d'extra-terrestres, et comble de l'intelligence on nous offre un Death Metal techniques des plus originaux, alliant la brutalité au lyrisme.

Dès les premières secondes de « Beatus » l'auditeur est sous le joug. La pièce débute avec une intro énigmatique très bien effectuée, suivit d'un chant opéra mélangé à des grognement gutturaux pour aboutir finalement sur un élan de brutalité: double pédale, guitares agressives et techniques à souhait, chant Death burné... que vouloir de plus? Mais malgré tout, ça ne s'arrête pas là; on à droit à quelques incursions d'un chant féminin produit par Arianne Fleury (qui, aux dires du site, à suivit une formation en chant Opéra). Vous vous dites sans doutes qu'un chant de la sorte au milieu d'un 'chant' Death doit faire tache. Eh bien non, il n'en est rien. Sa présence ajoute au contraire plus d'envol et de lyrisme à la musique d'Augury. Croyez-en mes dires, j'ai moi-même été confondu en écoutant l'album. « ...Ever Know Peace Again » suit immédiatement. Grosse guitares, chant brutal, batterie bien à fond, etc. Et quand on pensait que le ton était donné, le chanteur nous gratifie d'un chant mi-clair mi-rauque qui passe à notre grand étonnement plus que bien. Nous en sommes qu'à la seconde pièce et déjà des frissons sont susceptible de traverser l'échine de l'auditeur... il reste encore huit titres et nous n'en resterons pas là. « Nocebo » avec son début bien rageur (présence de Martin Lacroix, ex-Cryptopsy, oblige) nous fais headbanguer plus que de raison... puis à un moment, sans trop savoir comment, on se retrouve plongé dans un break acoustique digne d'un « Morningrise ». Autre titres phare, le sublime « The Lair Of Purity ». Cette pièce est tout simplement magique. Son début à la guitare acoustique nous rappelle des mélodies folks belles à en pleurer. En plus de cela, notons un chant féminin et un chant masculin de très bon augure (ahah... c'était facile, j'admets). Le titre se finit plus brutalement, en n'oubliant pas cependant de rester dans la thématique musicale a l'aide de guitares mélodiques. L'album se clôt sur l'excellente « ...As Sea Devours Land » qui débute avec le chant de Arianne, cette fois-ci plus dans la branche d'un Lacuna Coil, et qui continue dans une veine plutôt progressive tout en omettant pas le coté brutal du groupe.

Quand je parlait d'originalité chez Augury, j'ai omis de parler de tout ce que la musique contenait. À l'écoute de l'album j'ai eu l'impression d'entendre du Emperor (bien qu'il n'existe aucun clavier dans la formation) en pleine fusion avec du Opeth. Ajoutez à cela un soupçon de Cryptopsy (pour la brutalité et les chamboulement rythmiques) et un zeste de Nile pour les solo dissonant et le tour est joué. Malgré tout ça, il est difficile de rapprocher ce groupe par rapport à un autre, tant leur distinction est unique.

En conclusion, je reformulerai ma question: que penser au juste du métal dit intellectuel? Pour ma part, je perçoit ce type de métal comme un missionnaire en croisade contre les réfractaires du Métal (le Death surtout) qui pensent que ce type musical est fait pour des abrutis par des abrutis. Je pense qu'Augury serais le meilleur exemple à leur proposer. Au final « Concealed » est un des meilleurs album de Death qui me soit parvenu aux oreilles depuis un sacré moment déjà et je ne saurais trop que faire, si ce n'est que de vous conseiller d'acheter cet album.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

11 COMMENTAIRE(S)

Efelnikufesin citer
Efelnikufesin
20/12/2008 15:50
note: 9.5/10
Putain d'album,brutal mais angélique,technique mais accrocheur,blastant mais nuancé...
Un des meilleurs albums de death technique de tous les temps (rhaaa ce Cosmic Migration),et puis bordel,quel batteur de malade ce Etienne Gallo !!!
Ander citer
Ander
01/10/2008 09:36
note: 9/10
Une interview de Patrick Loisel est lisible ici!
Ander citer
Ander
31/08/2008 14:47
note: 9/10
Un putain de bon album de brutal death qui sort des sentiers battus en cumulant des influences qui vont d'Opeth en passant par Nile! Varié et efficace à souhait, j'attends Fragmentary Evidence avec une certaine impatience (le morceau Skyless sur leur MySpace m'a laissé sur le cul)!
citer
Alexis
03/12/2007 15:53
8/10... Le bucher tout de suite sans passer par le case Départ ! Cet album est merveilleux, au dessus de (presque) tout ce qui se fait aujourd'hui. Malheureusement le métal intelligent, pas tout le monde le comprend apparemment...
cglaume citer
cglaume
11/05/2007 17:50
note: 8/10
J'aime beaucoup cet album, sans pour autant y trouver un morceau qui me fasse me rouler par terre en hurlant un refrain ou en mimant une descente de manche ... bref, un bon 8 !
Chris citer
Chris
17/02/2006 19:21
pr info cet album ressort ces jours ci chez Adipocere, il est donc enfin disponible autrement qu'en import chez nous... m/
citer
Ant'oïn (invité)
28/09/2005 10:19
Hoho J'aime bien ! trés original !
Silenced-Self citer
Silenced-Self
22/04/2005 9:17
note: 9.5/10
C'est bien simple cet album est une porte sur la 4eme dimension.
Une dimension où la mediocrité n'existerai pas, un univers en perpetuel changement.
Ici rien n'est laissé au hasard. Non seulement la musique est exellente mais l'imagerie du groupe y colle parfaitement.
Tout "simplement" superbe.
Si je met 9.5 et pas 10 c'est que j'espere qu"ils pourront se surpasser.
a6m6e6n citer
a6m6e6n
21/02/2005
oui c'est peut être ça, en tout cas je vais jeter l'oreille sur le morceau que tu me conseilles. merci Clin d'oeil
Holy citer
Holy
21/02/2005
note: 8/10
Eh bien pourtant je la trouve plutot en retrait la double sur cet album. Peut-être que tu tends trop l'oreille, parce que perso j'ai déjà plus 'intense et present' comme double pédale.

Tu devrais quand même jeter une oreille sur la piece "The Lair Of Purity" qui devrait bien te charmer et te confirmer que ce groupe est bel et bien gigantissime. Sourire
a6m6e6n citer
a6m6e6n
20/02/2005
Il parait que ce groupe est gigantissime mais j'ai vraiment du mal avec la double pédale qui est trop intense et présente pour moi. D'ailleurs des potes se foutent de moi à cause de ce détail, pourtant habituellement ça me dérange rarement j'adore la double mais dans ce groupe elle me gêne.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Augury
Brutal Death Progressif
2004 - Galy Records
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (31)  8.61/10
Webzines : (28)  8.24/10

plus d'infos sur
Augury
Augury
Brutal Death Technique Progressif - 2002 - Canada
  

tracklist
01.   Beatus
02.   ...Ever Know Peace Again
03.   Cosmic Migration
04.   Nocebo
05.   Alien Shores
06.   In Russian Dolls Universes
07.   Becoming God
08.   The Lair of Purity
09.   From Eden Estranged...
10.   ...As Sea Devours Land

line up
voir aussi
Augury
Augury
Fragmentary Evidence

2009 - Nuclear Blast Records
  

Essayez aussi
Lykathea Aflame
Lykathea Aflame
Elvenefris

2000 - Obscene Productions
  
Embryonic Devourment
Embryonic Devourment
Vivid Interpretations Of The Void

2010 - Deepsend Records
  
Vehemence
Vehemence
God Was Created

2002 - Metal Blade Records
  

Anachronism
Orogeny
Lire la chronique
Vetrarnott
Scion (EP)
Lire la chronique
Kill-Town Death Fest 2018 / The Resurrection Edition
Lire le dossier
Au-Dessus
Au-Dessus (Rééd.)
Lire la chronique
Slave Hands
World Rid of All Living
Lire la chronique
French Black Metal : Les illuminés
Lire le podcast
Dauþuz
Des Zwerges Fluch (EP)
Lire la chronique
A Portrait of Flesh and Blood
Gallery of Sorrow
Lire la chronique
MoM hors-série - Metal et sport partie 2
Lire le podcast
Krisiun
Scourge Of The Enthroned
Lire la chronique
Derdian
DNA
Lire la chronique
Kroda
Selbstwelt
Lire la chronique
Hyrgal pour la réédition de l'album "Serpentine"
Lire l'interview
Ultra-Violence
Operation Misdirection
Lire la chronique
Caedes Cruenta / Cult Of Eibon
The Wizard of Yaddith / The...
Lire la chronique
Mare
Ebony Tower
Lire la chronique
Thou
Magus
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 17 - Entretien avec un Bourreau.
Lire le podcast
Riot V
Armor Of Light
Lire la chronique
Curse Upon A Prayer
The Three Woes (EP)
Lire la chronique
Ritual Death / Aosoth
Ritual Death / Aosoth (Spli...
Lire la chronique
Moonsorrow
Varjoina kuljemme kuolleide...
Lire la chronique
Siege Of Power
Warning Blast
Lire la chronique
Windfaerer
Alma
Lire la chronique
13th Moon / Ritual Death
Mors Triumphans (Split 7")
Lire la chronique
Profezia
Dodekaprofeton
Lire la chronique
Derkéta
In Death We Meet
Lire la chronique
Panzer Squad
Ruins
Lire la chronique
Forbidden Temple / Ultima Thule
Forbidden Temple / Ultima T...
Lire la chronique
In Tenebriz
Winternight Poetry
Lire la chronique