chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Sijjin - Angel Of The Eastern Gate

Chronique

Sijjin Angel Of The Eastern Gate (Démo)
Maintenant que Necros Christos en a vraisemblablement terminé avec tout ce qui touche de près ou de loin à l’exercice du studio, il fallait bien trouver de quoi occuper Malte Gericke aka Mors Dalos Ra. Alors, oui, c’est vrai, ce dernier avait déjà de quoi faire avec Ra Al Dee Experience, son groupe new age certifié 100% Nature & Découvertes mais bon, y a-t-il vraiment des gens (enfin hormis ceux qui fument leur beuh en tailleur sur leur tapis) pour se fader des albums entier fait d’introductions interminables ? Allez, arrêtez de déconner ! Du coup, loin d’en avoir terminé avec le Death Metal, le bonhomme a quand même fondé Sijjin avec l’aide de son batteur Iván Hernández (Necros Christos, Extinction…) qui, à son tour, est allé recruter au sein de son autre groupe pour y ramener le guitariste Ekaitz Garmendia.

Le fruit de cette union impie est cette première démo intitulée Angel Of The Eastern Gate. Proposée tout d’abord en streaming via la page Bandcamp de Sijjin, celle-ci s’est tout de même vu offrir un petit pressage cassette avec pour nuance un artwork revisité (ci-contre celui de la version numérique exposé pour des raisons pratiques liées à son format). Sans grande surprise, c’est avec l’aide du label allemand Sepulchral Voice Records (qui d’ailleurs prépare pour les semaines à venir la sortie des versions CD et LP) que le trio en a assuré la distribution. A noter que ces éditions CD et LP qui devraient reprendre ce nouvel artwork proposeront également un titre supplémentaire qui selon toute vraisemblance devrait être cette courte introduction ("Introcantation") présente sur la version promotionnelle envoyée par le label.

Alors on ne va pas se mentir, si l’intention est louable, celle-ci n’apporte pas grand-chose à l’ensemble. On y entend sur fond de bruits diffus évoquant alors de sombres galeries souterraines quelques lointaines incantations sous forme de murmures et autres jappements menaçants… Une entrée en matière pour le moins convenue et finalement plutôt dispensable qui a au moins le mérite de ne pas être trop pénible. Heureusement, la suite se montre par contre beaucoup plus intéressante bien qu’elle ne fasse pas preuve d’une grande originalité.
On retrouve en effet beaucoup de Necros Christos chez Sijjin, notamment dans le riffing et sa construction rythmique très cadencée, lors des quelques séquences plus en retenues qui rappelleront forcément de bons souvenirs aux amateurs de la formation allemande (la dernière partie de "Trine Immersion" ou bien à l'inverse les premières mesures de "Angel Of The Eastern Gate") et bien évidemment dans la voix facilement reconnaissable de Malte Gericke qui n’a pas changé d’un iota. Là où Sijjin se distingue de Necros Christos c’est dans son approche simplifiée et définitivement plus frontale. Certes, le riffing conserve par bribes quelques réminiscences du passé de Malte Gericke mais les choses sont faites ici dans un esprit beaucoup plus concis et immédiat avec en ligne de mire une efficacité de tous les instants. En cela, on pourrait également rapprocher la musique de Sijjin de celle d’un Morbid Angel dont on retrouve notamment cette flamboyance ainsi qu’une certaine urgence dans le riffing d'Ekaitz Garmendia (flagrant notamment sur les premières secondes de "Vorago Of Adullam" grâce à ces leads démoniaques ainsi que sur tous ces solos qui ponctuent chaque morceau : "Vorago Of Adullam" à 2:39, "Trine Immersion" à 2:14 et 2:46, "Angel Of The Eastern Gate" à 1:40 et "Remnants Of Cambrian Evil" à 1:32).
Misant ainsi sur l’essentiel grâce à une efficacité toute naturelle, le Death Metal de Sijjin se caractérise par ses nombreuses séquences menées tête dans le guidon, à coups de tchouka tchouka entraînants et de semi-blasts forcément un poil plus virulent sur lesquels vient se caler un riffing simple mais nerveux et toujours très efficace. Une formule tout ce qu’il de plus classique, jamais trop brutale et dans un esprit résolument à l’ancienne, mais dont l’efficacité ne sera jamais démenti tout au long de ces quatre titres (oui, je fais volontairement fi de cette introduction) et vingt minutes rondement menés.

Pour une première démo, on a donc évidemment déjà vu bien pire. Il faut dire que le line-up avait de quoi rassurer et intriguer puisque composé au deux tiers par des membres de Necros Christos dont on retrouve chez Sijjin une forte empreinte (autant dans les riffs que dans la rythmique ou dans la voix). Du reste, comme évoqué plus haut, le trio produit ici un Death Metal plus agressif et plus dynamique qui ne devrait pas manquer de séduire davantage tous ceux ayant le mauvais goût de trouver Necros Christos pénible... Oui, ces gens-là existent et voilà donc une chance pour eux de se racheter un brin de crédibilité (oh ça va, on a le droit de rigoler...).

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

Jean-Clint citer
Jean-Clint
21/02/2020 13:53
Keyser a écrit : Plus thrashy et simple que NC qui m'ennuie profondément donc j'adhère plus, sans trouver ça non plus incroyable.

Même ressenti pour ma part, c'est sympa sans casser trois pattes à un canard, mais ça reste toujours mieux que NECROS CHRISTOS que j'ai toujours trouvé naze Mr Green
Keyser citer
Keyser
21/02/2020 13:39
Plus thrashy et simple que NC qui m'ennuie profondément donc j'adhère plus, sans trouver ça non plus incroyable.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Sijjin
Death Metal
2019 - Autoproduction
notes
Chroniqueur : 3.5/5
Lecteurs :   -
Webzines : (2)  4.25/5

plus d'infos sur
Sijjin
Sijjin
Death Metal - Allemagne
  

tracklist
01.   Introcantation  (01:18)
02.   Vorago Of Adullam  (03:49)
03.   Trine Immersion  (04:59)
04.   Angel Of The Eastern Gate  (05:21)
05.   Remnants Of Cambrian Evil  (04:12)

Durée : 19:39

line up
parution
8 Novembre 2019

Essayez aussi
Defenestration
Defenestration
Gutter Perdition (EP)

2018 - Xenokorp
  
Scars On Murmansk
Scars On Murmansk
Into Dead Lights

2012 - Great Dane Records
  
Krypts
Krypts
Cadaver Circulation

2019 - Dark Descent Records
  
Grind Inc.
Grind Inc.
Inhale The Violence

2006 - Morbid Records
  
Whispering Tears
Whispering Tears
Sous la Poussière

2009 - Great Dane Records
  

Deveikuth
Cadavre
Lire la chronique
Saint Vitus
Saint Vitus
Lire la chronique
Borgne
Y
Lire la chronique
Cenotafio
Larvae Tedeum Teratos
Lire la chronique
Maere
I (EP)
Lire la chronique
Orphalis
The Approaching Darkness
Lire la chronique
Slaughter Messiah
Cursed to the Pyre
Lire la chronique
Code Orange
Underneath
Lire la chronique
Pearl Jam
Vitalogy
Lire la chronique
Solothus
Realm of Ash and Blood
Lire la chronique
Myrkur
Folkesange
Lire la chronique
Trauma
Ominous Black
Lire la chronique
Ruin Lust
Choir Of Babel
Lire la chronique
Ripper
Sensory Stagnation (EP)
Lire la chronique
Nibiru
Salbrox
Lire la chronique
Sink
The Holy Testament (Compil.)
Lire la chronique
Church Of Disgust
Consumed By Slow Putrefacti...
Lire la chronique
Lvcifyre
Sacrament (EP)
Lire la chronique
ALL #2 - L'incantation par le sang
Lire le podcast
Sarcofago
Crust (Rééd.)
Lire la chronique
Court Of Chaos Festival
Lire l'interview
Amnutseba
Emanatism
Lire la chronique
Higher Power
27 Miles Underwater
Lire la chronique
Reaper
Unholy Nordic Noise
Lire la chronique
Moraš
Gaze Of The Void (Démo)
Lire la chronique
PPCM #32 - Un petit tour auprès d'un groupe pionnier...
Lire le podcast
Stabat Mater
Give Them Pain (Compil.)
Lire la chronique
Hexekration Rites
Desekration Manifesto (EP)
Lire la chronique
Fange
Pudeur
Lire la chronique
Grift
Budet
Lire la chronique