chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
119 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Myrkur - Folkesange

Chronique

Myrkur Folkesange
Oh bah dis donc, t’as vu la note ? Elle est basse la note hein ! Ah bah oui, c’est quand même un peu normal parce que MYRKUR se dépouille de plus en plus, et s’éloigne encore plus du metal. Ce qui pourrait ne pas être un problème, même sur Thrashocore qui est pourtant destiné à cette grosse branche musicale, mais qui m’en pose un gros parce que ce qui fait désormais la musique de Mme Amalie Bruun m’ennuie au plus haut point.

Les qualités ? Il y en a, il y en a ! Bien sûr qu’il y en a. La pochette est bien choisie. Et la voix est bien entendu divine, d’une beauté pure, avec des effets variés et maîtrisés. Mais non seulement ça ne suffit pas mais en plus je n’arrive pas à m’enlever de la tête ces satanés abruties qui enregistrent des petits bruits dégueulasses sous pretexte que ça relaxe. La musique de MYRKUR est véritablement de l’ASMR. Du folk ? Non, de l’ASMR.

J’en ai entendu apprécier le fait que cette musique les faisaient voyager. Ça se peut, je ne remettrai pas en cause leur sensibilité. Mais dans ce cas-là, ils peuvent aller voyager avec Céline Dion, Suzan Boyle ou encore Nolwen Leroy pour les touches « régionales » et Camille pour les variations vocales. Ou mieux encore, se retourner vers Sissel, une chanteuse norvégienne très connue depuis les années 80 qui jouait aussi beaucoup avec sa voix, et avec des ambiances venues du froid.

Ce que je veux dire, c’est que je ne ressens pas d’attirance plus forte pour MYRKUR que pour un autre artiste. Et ce n’est pas non plus parce que c’est de la belle musique douce. J’ai toujours été fan de SOPOR AETERNUS ou de DARK SANCTUARY par exemple. Mais voilà ces deux groupes par exemple ne sont pas que tranquillité et beauté, mais ils sont forts en sensations, en forces négatives. Quand j’entends ce troisième album de MYRKUR, ces 12 pistes, ces 47 minutes, j’avoue que des paysages se forment devant mes yeux, mais il ne s’y passe rien. Les décors sont plantés, mais les actions y manquent. Et en étant un peu dur, je dirais que cela a un goût trop fade.

Je le dis à nouveau, c’est une question de sensibilité, et là tout me glisse dessus. Aucune envie d’y revenir, aucun pincement au cœur, aucun poil qui se hérisse. C’est beau, c’est tout.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

6 COMMENTAIRE(S)

Sagamore citer
Sagamore
25/03/2020 10:38
Boarf, c'est sûr qu'il faut être dans le bon état d'esprit pour ce disque, mais c'est mignon, parfaitement inoffensif, et en musique de fond, ça passe plutôt bien. Bientôt en vente chez Nature et Découverte.
Sulphur citer
Sulphur
25/03/2020 07:40
Nous sommes d'accord !
Jean-Clint citer
Jean-Clint
25/03/2020 00:44
Sulphur a écrit : J'ai toujours trouvé que Myrkur faisait du Françoise Hardy (If you listen, etc.) mélangé avec du BM très cheap. Ça a vraiment le cul entre deux chaises, et ça s'intègre mal.
Si je veux du BM, je vais voir ailleurs, et si je veux du Françoise, je vais voir Françoise.
Et en live, c'est vraiment pas terrible.


Pas faux le parallèle avec Françoise Hardy ! En tout cas musicalement ce qu'elle a fait durant sa période post-yéyé est largement supérieur à ce truc ennuyeux au possible ! Clin d'oeil
Sulphur citer
Sulphur
24/03/2020 19:35
J'ai toujours trouvé que Myrkur faisait du Françoise Hardy (If you listen, etc.) mélangé avec du BM très cheap. Ça a vraiment le cul entre deux chaises, et ça s'intègre mal.
Si je veux du BM, je vais voir ailleurs, et si je veux du Françoise, je vais voir Françoise.
Et en live, c'est vraiment pas terrible.
Raziel citer
Raziel
24/03/2020 18:38
Ouais, Myrkur, ça n'a jamais cassé 4 pattes à un panda.

Les débuts "BM" étaient déjà, hum, passables.

C'est mièvre, peu inspiré et désormais ça ressemble plus à du mauvais field recording qu'à autre chose.

Ben voilà, on y est. On est passé de pas grand chose à rien du tout.
Jean-Clint citer
Jean-Clint
24/03/2020 18:25
Ahah merci de m'avoir rappelé l'existence de Susan Boyle, je l'avais totalement oublié celle-là ! Clin d'oeil Sinon j'ai toujours trouvé MYRKUR chiantissime et ennuyeux, et ça n'est pas là que je changerai d'avis ! Clin d'oeil

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Myrkur
Folk ASMR
2020 - Relapse Records
notes
Chroniqueur : 3/10
Lecteurs :   -
Webzines : (4)  8.03/10

plus d'infos sur
Myrkur
Myrkur
Folk ASMR - 2013 - Danemark
  

nouveaute
A paraître le 20 Mars 2020

écoutez
vidéos
Ella
Ella
Myrkur

Extrait de "Folkesange"
  

tracklist
01.   Ella
02.   Fager som en Ros
03.   Leaves of Yggdrasil
04.   Ramund
05.   Tor i Helheim
06.   Svea
07.   Harpens Kraft
08.   Gammelkäring
09.   House Carpenter
10.   Reiar
11.   Gudernes Vilje
12.   Vinter

Durée : 46:53

voir aussi
Myrkur
Myrkur
Mausoleum (Live)

2016 - Relapse Records
  
Myrkur
Myrkur
Myrkur (EP)

2014 - Relapse Records
  
Myrkur
Myrkur
M

2015 - Relapse Records
  
Myrkur
Myrkur
Mareridt

2017 - Relapse Records
  

Bismuth / Undersmile
Split (Split 12")
Lire la chronique
Anhedonist / Spectral Voice
Abject Darkness ​/ ​Ineffab...
Lire la chronique
Tzun Tzu
The Forbidden City (EP)
Lire la chronique
Primitive Man
Steel Casket (Démo)
Lire la chronique
Coma Wall / Undersmile
Wood & Wire (Split 12")
Lire la chronique
Whoredom Rife / Taake
Pakt (Split 10")
Lire la chronique
METALHERTZ - S03E01 - Le power metal parodique
Lire le podcast
Black Curse
Endless Wound
Lire la chronique
Thanatos
Violent Death Rituals
Lire la chronique
Moongates Guardian
Cold Waters of Anduin
Lire la chronique
Manilla Road
Crystal Logic
Lire la chronique
Gorezone
Implexaeon
Lire la chronique
Exhumed
Horror
Lire la chronique
Regarde Les Hommes Tomber
Ascension
Lire la chronique
Tan Kozh - Les anciens feux
Lire l'interview
Aodon
11069
Lire la chronique
Caustic Wound
Grinding Terror (Démo)
Lire la chronique
Deveikuth
Cadavre
Lire la chronique
Saint Vitus
Saint Vitus
Lire la chronique
Borgne
Y
Lire la chronique
Cenotafio
Larvae Tedeum Teratos
Lire la chronique
Maere
I (EP)
Lire la chronique
Orphalis
The Approaching Darkness
Lire la chronique
Slaughter Messiah
Cursed to the Pyre
Lire la chronique
Code Orange
Underneath
Lire la chronique
Pearl Jam
Vitalogy
Lire la chronique
Solothus
Realm of Ash and Blood
Lire la chronique
Myrkur
Folkesange
Lire la chronique
Trauma
Ominous Black
Lire la chronique
Ruin Lust
Choir Of Babel
Lire la chronique