chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
135 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Paradox - Product Of Imagination

Chronique

Paradox Product Of Imagination
Je n'en parle que rarement et c'est un groupe qui n'a plus grand écho depuis longtemps mais Paradox compte parmi mes groupes de thrash préférés ; car si certains exercent un genre de metal facilement définissable, à la formule on-ne-peut-plus classique et qui ne change pas d'un iota en trente-cinq ans de carrière (coucou Tankard), d'autres aiment se hasarder sur d'autres terrains, tout en gardant une solide base thrash metal facilement reconnaissable - et Paradox est l'un de ces groupes. Paradox voit le jour en 1981 sous le nom "Overkill" grâce au frontman vocaliste-guitariste Charly Steinhauer, toujours à bord du navire, ainsi qu'au batteur Axel Blaha. Ils changent plusieurs fois de nom avant de se fixer sur Paradox en 1986. Tout au long de leur carrière, à partir de cette date, le groupe embrasse un spectre relativement vaste de sous-genres de metal traditionnel, en agrémentant leurs compositions d'influences venant tantôt du speed, tantôt du power, ou du metal progressif et technique. De ce fait, le groupe ne se comprend pleinement qu'en écoutant la totalité de leur sept albums tant chacun présente une facette différente. Ils gagnent l'attention de Roadrunner Records grâce à leur deuxième demo Mystery et signent pour deux albums. Le tout premier, sorti en 1987, c'est Product of Imagination, premier coup de maître pour le groupe qui a vu son disque qualifié de "meilleur debut de metal allemand depuis Walls of Jericho" - les patrons sont indétrônables, bien sûr -, c'est vous dire ! Pourtant, je serai bien plus sceptique. Car s'il ne s'agit pas d'un mauvais album, ce premier essai est bien trop mégalocéphale et ne m'a pas autant enthousiasmé que l'ont été les critiques.

Mégalocéphale car tout ne tourne - ou presque - qu'autour de la figure de Charly Steinhauer, qui est véritablement le pivot de ce disque. En témoigne l'opener de la face B, "Continuation of Invasion", l'"Eruption" de ce disque à la sauce Malmsteen, uniquement composée de soli aux relents néoclassiques. Exécution impeccable et musique prenante, je vous dirai, mais premier révélateur de la centralisation du disque autour de la figure du frontman. Tâchons d'abord de voir ce que cela peut apporter en bien : d'excellents soli, on vient de le voir (en témoignent aussi les morceaux "Paradox", "Product of Imagination" et "Pray to the Godz of Wrath") mais aussi de très bons riffs comme le main de "Mystery", probablement mon préféré du disque, et ceux de "Paradox", "Product of Imagination", "Beyond Space" et "Pray to the Godz of Wrath". On ressent parfois, d'ailleurs, une certaine vibe Metallica dans "Death, Screaming and Pain" ou Agent Steel dans "Beyond Space". Le chant a aussi son importance, bien qu'on ne soit ici que sur un registre de vocaliste au chant clair plutôt que sur un vrai chanteur.

Malheureusement, le premier point faible vient de la composition en elle-même - une tare que le groupe s'est efforcée de corriger dès leur second album - car si cet album présente un nombre conséquent de bonnes idées et de bons riffs, on a toujours cette impression d'inachevé qui nous reste dans la bouche. Les compositions sont exceptionnellement instables pour du thrash metal ; les parties s'interrompent fréquemment pour passer d'une idée à une autre, à une cadence bien diversifiée elle ausis, en témoigne le riff très tech et Toxik-like de "Kill That Beast" qui se stoppe net pour embrayer sur du thrash "hâché" bien plus conventionnel en mid-tempo et qui s'autorise parfois des montées speed en tremoli ave de la double pédale à la batterie.

Le résultat est mitigé ; car bien que le groupe présente des idées plutôt originales pour diversifier ses compositions, elles sont relativement mal structurées entre-elles et on ne sait jamais vraiment où le groupe veut nous emmener. Ultime exemple, l'album se barde de tout un tas d'intros et d'outros (trois en tout sur les dix pistes, soit près d'un tiers de la tracklist quand même !) révélant cette approche différente du thrash. Ces transitions, on les comprend difficilement : on est certes soufflé par la prouesse technique de "Continuation of Invasion" mais l'intro martiale "Opening Theme" n'apporte pas grand-chose et l'outro "Wotan II", de dix-huit secondes seulement, paraît comme un cheveu sur la soupe tant il est dénué de sens et de logique et tant "Beyond Space" agit déjà comme une bonne conclusion de disque - bien qu'il s'agisse plus d'un trait d'humour que d'autre chose. Finalement les meilleurs morceaux restent les plus accessibles et les plus conventionnels, à l'image de "Pray to the Godz of Wrath" ou de "Mystery".

Product of Imagination est l'enfant bâtard de Walls of Jericho et de Master of Puppets avec certains gènes de World Circus, produisant ainsi un debut plutôt original et intéressant, mais vite limité car trop mégalocéphale. Probablement influencé également par Into the Dark Past d'Angel Dust, cet album est un condensé de thrash tantôt speed, tantôt mid-tempo, tantôt agressif, tantôt mélodique, tantôt technique, tantôt conventionnel... qui résume en somme tout ce que peut se faire de mieux dans cette scène thrash metal explosive. Il s'en est pourtant fallu de peu pour que ce disque devienne un de mes classiques, si les compositions n'étaient pas aussi instables - en témoigne toutes les influences que je viens de citer. Qu'importe : cette expérience sera bénéfique aux Allemands qui reviendront trois ans plus tard pour aboutir d'un second album bien plus mature et abouti qui est encore considéré, à ce jour, comme étant le classique de Paradox : Heresy.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

3 COMMENTAIRE(S)

Astraldeath citer
Astraldeath
26/10/2020 16:19
note: 7/10
AxGxB a écrit : Effectivement, "Heresy" est bien plus abouti à mon sens avec ce petit côté Anthrax fort agréable. Cool de voir le groupe chroniqué ici.

Je triche un peu, cette chronique date d'il y a deux ans, je l'ai simplement remaniée un peu ici. Clin d'oeil

J'ai chroniqué déjà toute leur discographie donc les albums devraient rapidement paraître, à un rythme régulier.
Keyser citer
Keyser
26/10/2020 15:55
J'ai jamais approfondi ce groupe, je devrais peut-être !
AxGxB citer
AxGxB
26/10/2020 14:20
note: 7/10
Effectivement, "Heresy" est bien plus abouti à mon sens avec ce petit côté Anthrax fort agréable. Cool de voir le groupe chroniqué ici.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Paradox
Thrash Metal
1987 - Roadrunner Records
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs : (1)  7/10
Webzines : (1)  7/10

plus d'infos sur
Paradox
Paradox
Thrash Metal - 1986 - Allemagne
  

tracklist
01.   Opening Theme  (01:24)
02.   Paradox  (04:16)
03.   Death, Screaming and Pain  (05:09)
04.   Product of Imagination  (07:15)
05.   Continuation of Invasion  (02:13)
06.   Mystery  (05:05)
07.   Kill That Beast  (04:27)
08.   Pray to the Godz of Wrath  (04:44)
09.   Beyond Space  (04:48)
10.   Wotan II  (00:18)

Durée : 39:39

line up
Essayez aussi
Injury
Injury
Unleash The Violence

2011 - Punishment 18 Records
  
Hellish
Hellish
The Spectre Of Lonely Souls

2018 - Unspeakable Axe Records
  
Nervosa
Nervosa
Agony

2016 - Napalm Records
  
Sacrifice
Sacrifice
The Ones I Condemn

2010 - Cyclone Empire Records
  
Essence
Essence
Lost In Violence

2011 - Ultimhate Records
  

Undergang
Aldrig I Livet
Lire la chronique
Old Man Gloom
Seminar IX: Darkness Of Being
Lire la chronique
Bròn
Pred dverima noći
Lire la chronique
Opium Warlords
Nembutal
Lire la chronique
Traveler
Termination Shock
Lire la chronique
Bedsore
Hypnagogic Hallucinations
Lire la chronique
Soulburn
Noa’s D’ark
Lire la chronique
Les sorties de 2020
Vos albums et déceptions de...
Voir le sondage
Lure
Morbid Funeral (Démo)
Lire la chronique
Sodom
Genesis XIX
Lire la chronique
Sainte Marie des Loups
Funérailles de Feu
Lire la chronique
Pearl Jam
MTV Unplugged (Live)
Lire la chronique
Old Man Gloom
Seminar VIII: Light Of Meaning
Lire la chronique
Hallowed Butchery
Deathsongs From the Hymnal ...
Lire la chronique
The Kryptik
Behold Fortress Inferno (EP)
Lire la chronique
Moldé Volhal
Into The Cave Of Ordeals......
Lire la chronique
Inquisition
Black Mass For A Mass Grave
Lire la chronique
Havukruunu
Uinuos syömein sota
Lire la chronique
Lie In Ruins
Floating In Timeless Streams
Lire la chronique
Sarcator
Sarcator
Lire la chronique
Biesy
Transsatanizm
Lire la chronique
Unurnment
Self-Immolation Suite (EP)
Lire la chronique
Cimetière
Extinction
Lire la chronique
Dayal Patterson
Black Metal : l'évolution d...
Lire la chronique
Skelethal
Unveiling The Threshold
Lire la chronique
Bliss Of Flesh
Tyrant
Lire la chronique
Sinister
Deformation of the Holy Realm
Lire la chronique
Finntroll
Vredesvävd
Lire la chronique
Darkenhöld
Arcanes & Sortilèges
Lire la chronique
Paysage D'Hiver
Im Wald
Lire la chronique