chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
115 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Cerebral Rot - Cessation Of Life

Chronique

Cerebral Rot Cessation Of Life (Démo)
"De gustibus et coloribus non est disputandum"

Derrière cette citation qui décidément en jette et impressionne (bah ouais, c’est du latin bitch !) se cache une expression du quotidien utilisée bien souvent pour faire preuve de diplomatie face à des gens aux goûts quelque peu discutables (tous ceux qui par exemple apprécient les derniers albums de Metallica ou bien encore le Mumble Rap). Et si justement cette notion de goût et plus particulièrement de bon goût est toute relative, une chose est sûre : pour espérer tirer son épingle du jeu lorsque l’on est un petit groupe que personne ne connaît, autant miser un peu plus d’argent sur l’artwork histoire d’attirer dans un premier temps tous les regards. C’est probablement ce qu’on dû se dire les quatre garçons de Cerebral Rot à la vue de cet artwork un brin souillon mais terriblement attirant pour n’importe quel amateur de Death Metal putride et caverneux.

Originaire de Seattle, Cerebral Rot se forme en 2016 autour de quelques musiciens déjà impliqués dans d’autres petits projets dignes d’intérêt (Cauterized, Fetid, Crurifragium...). Après deux années passés à rôder ses compositions dans un garage poussiéreux ou un sous-sol humide, le groupe accélère enfin le mouvement puisqu’il sort à la fin du mois de juin de cette année sa première démo intitulée Cessation Of Life. Le seul problème, malgré la facilité avec laquelle les informations circulent sur Internet, c’est que celle-ci n’est pressée qu’à vingt exemplaires. Heureusement, deux mois plus tard, Extremely Rotten Productions décide d’en tirer quelques exemplaires supplémentaires tout en sollicitant un certain Yuri Kahan afin de réaliser un nouvel artwork (celui à votre droite). Un enthousiasme partagé par le label Parasitic Records qui se charge quant à lui de la version vinyle.

Deux titres par face pour une durée totale de quinze minutes et quarante-six secondes… Voilà une entrée en matière quelque peu expéditive mais qui devrait tout de même intéresser les amateurs de Death Metal faisandé et crasseux qui lisent nos colonnes.
Sans autre ambition particulière que celle de produire un Death Metal de qualité, attaché à respecter certains des codes en vigueur dans le milieu depuis maintenant plus de trente ans (notamment ceux de la scène US), Cerebral Rot n’entend pas bouleverser les fondements de l’underground avec sa première démo mais simplement apporter sa pierre à l’édifice en marchant dans les pas d’autres formations telles qu’Undergang (dans sa version la plus aboutie), Disma (à l’époque de sa première démo) ou Tomb Mold pour n’en citer que quelques-uns. Si l’originalité n’est donc pas le point fort de Cerebral Rot, ce dont ne manque pas le groupe américain, c’est bien de groove et d’efficacité. Il faut dire que le format relativement court des compositions (quatre minutes en moyenne) permet à la formation de Seattle de se concentrer sur l’essentiel. On appréciera ainsi les nombreux changements de rythmes qu’opère Cerebral Rot tout au long de ces quinze minutes et qui permettent ainsi d’apporter beaucoup de relief à des compositions somme toute assez classiques. Tchouka-tchouka, blast beats, ralentissements lourdingues, mid-tempo et autres séquences au groove assassin (l’un de ses gros points forts du groupe avec ces nombreux moments qui donnent clairement envie de jouer des épaules et de tout fracasser) et accélérations cradingues constituent donc l’essentiel de ces quatre morceaux aux titres particulièrement évocateurs (ma préférence va pour ce "Primordial Soup Of Radioactive Sewage"). Là-dessus viennent se poser quelques solos un brin foutraques, un growl extrêmement profond et relativement monocorde ainsi que quelques gargouillis bien sentis histoire de rajouter un peu de matière dégoulinante à cet ensemble déjà particulièrement bien chargé en la matière.

Si cette première démo n’amène rien de neuf, elle fera néanmoins à n’en point douter plaisir à tous les amateurs de Death Metal putride et dégoulinant. Certes, on repassera pour ce qui est l’originalité mais question efficacité, on peut dire que Cerebral Rot possède absolument tous les arguments pour convaincre : des titres courts et redoutables, des riffs bien gras, des leads et des solos sinistres, un growl d’outre-tombe et un putain de groove im-pa-ra-ble ! Allez là, écoutez-moi ça maintenant, tout de suite !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

Sim citer
Sim
25/10/2018 12:05
note: 3.5/5
Très bonne sortie, j'adore cette batterie de débile!
dantefever citer
dantefever
18/10/2018 13:07
Putain ça bute

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Cerebral Rot
Death Metal
2018 - Parasitic Records
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs : (1)  3.5/5
Webzines :   -

plus d'infos sur
Cerebral Rot
Cerebral Rot
Death Metal - 2016 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Intro/Cessation Of Life  (03:43)
02.   Cerebral Rot  (03:45)
03.   Putrefaction(Eternal Decay)  (04:03)
04.   Primordial Soup Of Radioactive Sewage  (04:15)

Durée : 15:46

line up
parution
30 Juin 2018

Essayez aussi
Brimstone In Fire / Pathogen
Brimstone In Fire / Pathogen
All Flesh Fades (Split-CD)

2009 - Brute! Productions
  
Unleashed
Unleashed
Sworn Allegiance

2004 - Century Media Records
  
Aeon
Aeon
Rise To Dominate

2007 - Metal Blade Records
  
Vader
Vader
Reign Forever World (EP)

2001 - Metal Blade Records
  
Dominus Xul
Dominus Xul
To The Glory Of The Ancient Ones

2011 - Xtreem Music
  

Profanatica
Altar of the Virgin Whore (EP)
Lire la chronique
Sjukdom
Stridshymner og dødssalmer
Lire la chronique
The Lumberjack Feedback
Blackened Visions
Lire la chronique
Emigrate
Silent So Long
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 20 - Danger.
Lire le podcast
Ende
Goétie Funeste
Lire la chronique
Fantômas
Fantômas (Amenaza Al Mundo)
Lire la chronique
Candelabrum
Portals
Lire la chronique
Firtan
Okeanos
Lire la chronique
Nécropole
Solarité
Lire la chronique
Beherit
Drawing Down The Moon
Lire la chronique
Selvans
Faunalia
Lire la chronique
Mutilated By Zombies
Scripts Of Anguish
Lire la chronique
Cultes Des Ghoules
Sinister, Or Treading The D...
Lire la chronique
Khragkh
ΓVΛΩ
Lire la chronique
Revocation
The Outer Ones
Lire la chronique
PPCM #2 - What'SUP ?! (Supuration et l'année 1993)
Lire le podcast
Daagh
Daagh (EP)
Lire la chronique
Mes hallucinations auditives : PANPHAGE
Lire le podcast
Danzig
Danzig
Lire la chronique
Satan's Satyrs
The Lucky Ones
Lire la chronique
Sleeping Peonies
Glitterghast
Lire la chronique
Cosmic Church
Täyttymys
Lire la chronique
1914
The Blind Leading The Blind
Lire la chronique
Life Of Agony
Ugly
Lire la chronique
Barús
Drowned
Lire la chronique
Evoken
Hypnagogia
Lire la chronique
Necrot
Blood Offerings
Lire la chronique
Panphage
Jord
Lire la chronique
Pillars
Onward To Nothingness
Lire la chronique