chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
120 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Black Citadel - Relics Of Forgotten Satanist Wisdom

Chronique

Black Citadel Relics Of Forgotten Satanist Wisdom (Compil.)
Formation américaine évoluant dans les sphères les plus obscures de l’underground, Black Citadel nourrit comme bien d’autres groupes de la même espèce un goût particulièrement prononcé pour l’anonymat et le mystère. On ne sait donc finalement pas grand-chose au sujet de cette entité si ce n’est qu’elle est donc originaire des Etats-Unis, qu’elle semble être, d’après la photo disponible sur Metal Archives, un one-man band et qu’il se pourrait qu’elle ne soit à ce jour plus d’actualité à en croire cette petite phrase sans équivoque inscrite à l’intérieur de la pochette de cette compilation : "Black Citadel is Dead.".

Intitulée Relics Of Forgotten Satanist Wisdom, cette compilation disponible uniquement en vinyle et en cassette regroupe tout ce qu’a pu sortir Black Citadel depuis sa formation à l’exception cependant du titre « Luciferian Scrolls » qui figure sur un split paru l’année dernière en compagnie du projet canadien Bašmu. Présentés par ordre chronologique, on trouve donc dans un premier temps les deux titres d’un EP éponyme sorti en 2016 auxquels vont venir se succéder ceux de la démo Ancestral Shadows parue la même année puis ceux des splits avec Order Of Darkness et Funeral Altar sortis en 2017. Soit un total de sept titres pour un peu plus de quarante-deux minutes d’un Black Metal particulièrement rudimentaire.

Garant d’un certain esthétisme visuel, musical et idéologique, Black Citadel n’entend pas vous faciliter la tâche. Si vous souhaitez ainsi pénétrer l’univers de cette entité américaine il vous faudra vous accommoder d’une production extrêmement bancale relevant davantage de l’amateurisme qu’autre chose. Grain à tous les étages, saturation extrême, voix lointaine, perdue dans les caves d’HLM qui ont servi de studio d’enregistrement... Bref, tout ce qu’il faut ou presque pour laisser même les plus endurcit sur le pas de la porte. Les choses s’améliorent un peu selon les enregistrements mais dans l’ensemble cela reste bien évidemment assez typique de cette « nouvelle » scène portée par des groupes tels que Black Cilice, Candelabrum, Orgy Of Carrion, Obskuritatem, Lampir et compagnie. Que l’on aime ou pas, cela donne en tout cas un charme particulier à ces quelques enregistrements, leur conférant une aura particulièrement sinistre et malsaine.

A l’image du travail (ou du non-travail diront certains) effectué sur la production, le Black Metal de Black Citadel se montre lui aussi extrêmement primitif. Riffs à trois notes répétés ad-nauseam, petites mélodies perfides perdues dans les méandres d’une production volontairement exécrable, batterie haletante à base de blasts tranquilles ou de tchouka-tchouka hérités de la scène Punk, ralentissement maladifs et voix agonisantes flottant loin, loin derrière… Une recette que les amateurs du genre connaissent bien et qui, de toute façon, ne se destine qu’à eux et à eux seuls. Présentés de la sorte, on pourrait croire que je ne suis pas de ceux qui adhèrent aux propos de Black Citadel et plus généralement à ce genre de groupes mais non, ce n’est pas vrai. J’ai une réelle sympathie ainsi qu’un vif intérêt pour ce type de Black Metal cru et abrasif qui, s’il s’encombre parfois d’une attitude un poil trop élitiste (pressages extrêmement limités, informations distillées au compte-goutte, musique hermétique au possible), réussit à développer des atmosphères particulièrement puissantes proches de ce qui se faisant dans le Black Metal au début des années 90 (sensation de peur, musique glaciale et oppressante, sentiments individualistes et profondément misanthropes).

A priori, il n’y a donc plus rien à attendre de Black Citadel qui, malgré un split paru l’année dernière, semble avoir passé l’arme à gauche depuis déjà un petit moment maintenant. Quoi qu’il en soit, si ce genre de Black Metal ne vous effraie pas et qu’il éveil en vous une certaine excitation par les mystères qui l’entourent, cette production extrêmement cradingue et ces atmosphères de caves humides et sombres, cette compilation ne devrait pas manquer de vous intéresser. Les autres auront de toute façon été découragés depuis bien longtemps face à de tels propos.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Black Citadel
notes
Chroniqueur : 3.5/5
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Black Citadel
Black Citadel
Black Metal - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Laughing Towards Golgotha  (04:10)
02.   Masking The Chamber  (05:47)
03.   Ancestral Shadows  (07:05)
04.   Decaying Apparitions  (04:46)
05.   Malevolent Hatred Amongst The Storm  (05:01)
06.   Monstrosity Of Being  (08:34)
07.   The Moon's Spell  (07:28)

Durée : 42:51

parution
4 Juillet 2018

Essayez aussi
Ustalost
Ustalost
The Spoor of Vipers

2016 - Sibir Records
  
Skáphe
Skáphe
Skáphe²

2016 - I, Voidhanger Records
  
Besatt
Besatt
Anticross

2017 - Zero Dimensional Records
  
Fluisteraars
Fluisteraars
Gelderland (EP)

2016 - Eisenwald Tonschmiede
  
Behemoth
Behemoth
I Loved You at Your Darkest

2018 - Mystic Production
  

Krypts
Cadaver Circulation
Lire la chronique
HYSTERIA pour l'EP "From The Abyss… To The Flesh "
Lire l'interview
Morbid Messiah
In The Name Of True Death M...
Lire la chronique
Hysteria
From The Abyss… To The Fles...
Lire la chronique
Death Strike
Fuckin' Death
Lire la chronique
Aoratos
Gods Without Name
Lire la chronique
Trail of Lies
W.A.R
Lire la chronique
TOWERING pour l'album "Obscuring Manifestation"
Lire l'interview
The Meads of Asphodel
Running Out of Time Doing N...
Lire la chronique
Calyx
Vientos Arcaicos
Lire la chronique
Autophagy
Demo (Démo)
Lire la chronique
Disentomb
The Decaying Light
Lire la chronique
Turilli / Lione Rhapsody
Zero Gravity (Rebirth and E...
Lire la chronique
Tomb Mold
Planetary Clairvoyance
Lire la chronique
Jig-Ai
Entrails Tsunami
Lire la chronique
The Smashing Pumpkins
Gish
Lire la chronique
Helgafell
Landvaettir
Lire la chronique
CATALYST pour l'album "The Great Purpose Of The Lords"
Lire l'interview
Enthroned
Cold Black Suns
Lire la chronique
Anaptosis + Cenotaph + Gorgasm + Unbirth + Darkall Slaves
Lire le live report
PPCM #19 - C'est du Death ou du Cynic ? (spoiler alert : un peu des deux !)
Lire le podcast
Cave In
Final Transmission
Lire la chronique
Morteruine
Demo MMXVIII
Lire la chronique
Corrosion Of Conformity + Desert Storm + Witchfinder
Lire le live report
Catalyst
The Great Purpose Of The Lords
Lire la chronique
Darkthrone
Old Star
Lire la chronique
The Lord Weird Slough Feg
New Organon
Lire la chronique
Annihilator
For The Demented
Lire la chronique
Vader
Thy Messenger (EP)
Lire la chronique
Flamen
Furor Lunae
Lire la chronique