chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
95 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Aera - The Craving Within

Chronique

Aera The Craving Within
« Oh, mais c’est pénible cet album ! » Cri du cœur. Il m’en faut beaucoup pourtant. Ma philosophie est : « il n’y a pas de mauvais black metal, chaque album a son public ». Sauf que parfois le cœur l’emporte sur la raison. C’est ce qui s’est passé lorsque j’écoutais ÆRA. L’envie que ça s’arrête. Que ça ne dure pas 42 minutes. De longues minutes d’ennui et de froncements de sourcils. Tiens, d’ailleurs, savez-vous combien de fois on peut froncer des sourcils en 42 minutes ? Ecoutez l’album et vous serez surpris de la réponse. Un bon paquet de fois…

ÆRA est arrivé cependant à séduire ATMF, l’écurie italienne qui a bientôt 15 ans d’existence. Comme quoi ce label est vraiment capable du meilleur comme du pire. Il doit tirer ses signatures au sort, ce n’est pas possible autrement. Ou alors ils sont deux à choisir les groupes : l’un qui entend bien, et l’autre qui est sourd… L’un qui a été engagé NYSEIUS, NEAR, JANVS, VEHEMENCE. L’autre qui a engagé ÆRA. Merde ! Ce n’est pas possible ! J’exagère ? Non. Enfin si, mais pas tellement. Ce n’est pas non plus inaudible. Ce n’est pas non plus dénué d’idées. C’est juste qu’elles sont mal employées, que la production ne leur fait absolument pas honneur, et surtout qu’elles sont gachées par les passages fades.

Ils sont deux derrière le groupe. Ulf Kveldulfsson - qui comme son nom ne l’indique pas vient du Chili - s’occupe de tous les instruments, mais pas très bien. Stein Akslen - qui comme son nom l’indique un peu plus vient de Norvège – est au chant. J’ai écrit « chant », pas « chiant ». Mais j’ai hésité, parce qu’il n’est pas très impressionnant. Bon, service minimum. Il est épaulé par un guest qui fait du bien par contre : Michael Rumple, Américain qui officie dans DESIDERIUM. Il offre ici sa voix sur des passages clairs et des chœurs.

Et vraiment, les idées, elles sont présentes. Un break au piano en plein milieu de « Frost Within », des vocaux clairs à la WINDIR et encore un piano sur « Rite of Odin », une accalmie atmosphérique sur « Profetien »... Mais voilà, elles pataugent temporairement dans des compositions black metal dont la base est aggressive, incisive, et malheureusement d’une banalité affligeante et lassante. Des cris sans émotions, des couplets lourdingues... Du coup, les idées qui pouvaient relever le niveau se trouvent dilluées. C’est comme trouver un délicieux, mais minuscule, morceau de fruit au milieu d’une grosse flaque de crème chantilly. On est agréablement surpris, mais on se rappelle tout de suite qu’il va falloir reprendre la crème, en attendant le prochain mini morceau de plaisir...

Ce serait donc peu dire d’affirmer que je n’ai pas accroché...

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Aera
notes
Chroniqueur : 4/10
Lecteurs :   -
Webzines : (1)  6.5/10

plus d'infos sur
Aera
Aera
Black Metal - 2017 - International
  

tracklist
01.   Skaldens død
02.   Frost Within
03.   Rite of Odin
04.   Profetien
05.   Join Me Tomorrow
06.   Norrøn magi

Durée : 42:54

parution
25 Janvier 2019

Essayez plutôt
Griffon / Darkenhöld
Griffon / Darkenhöld
Atra Musica (Split-CD)

2019 - Les Acteurs de l'Ombre
  
Draugur
Draugur
By the Rays of His Golden Light

2016 - Naturmacht Productions
  
Wampyrinacht
Wampyrinacht
We Will Be Watching
(Les cultes de Satan et les mystères de la mort)

2017 - Zazen Sounds
  
Fuath
Fuath
I

2016 - Neuropa Records
  
Fluisteraars
Fluisteraars
Gelderland (EP)

2016 - Eisenwald Tonschmiede
  

HYSTERIA pour l'EP "From The Abyss… To The Flesh "
Lire l'interview
Morbid Messiah
In The Name Of True Death M...
Lire la chronique
Hysteria
From The Abyss… To The Fles...
Lire la chronique
Death Strike
Fuckin' Death
Lire la chronique
Aoratos
Gods Without Name
Lire la chronique
Trail of Lies
W.A.R
Lire la chronique
TOWERING pour l'album "Obscuring Manifestation"
Lire l'interview
The Meads of Asphodel
Running Out of Time Doing N...
Lire la chronique
Calyx
Vientos Arcaicos
Lire la chronique
Autophagy
Demo (Démo)
Lire la chronique
Disentomb
The Decaying Light
Lire la chronique
Turilli / Lione Rhapsody
Zero Gravity (Rebirth and E...
Lire la chronique
Tomb Mold
Planetary Clairvoyance
Lire la chronique
Jig-Ai
Entrails Tsunami
Lire la chronique
The Smashing Pumpkins
Gish
Lire la chronique
Helgafell
Landvaettir
Lire la chronique
CATALYST pour l'album "The Great Purpose Of The Lords"
Lire l'interview
Enthroned
Cold Black Suns
Lire la chronique
Anaptosis + Cenotaph + Gorgasm + Unbirth + Darkall Slaves
Lire le live report
PPCM #19 - C'est du Death ou du Cynic ? (spoiler alert : un peu des deux !)
Lire le podcast
Cave In
Final Transmission
Lire la chronique
Morteruine
Demo MMXVIII
Lire la chronique
Corrosion Of Conformity + Desert Storm + Witchfinder
Lire le live report
Catalyst
The Great Purpose Of The Lords
Lire la chronique
Darkthrone
Old Star
Lire la chronique
The Lord Weird Slough Feg
New Organon
Lire la chronique
Annihilator
For The Demented
Lire la chronique
Vader
Thy Messenger (EP)
Lire la chronique
Flamen
Furor Lunae
Lire la chronique
Grylle
Les Grandes Compagnies
Lire la chronique