chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
133 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Night In Gales - Thunderbeast

Chronique

Night In Gales Thunderbeast
Tout le monde sait que globalement, le death mélodique c'est plutôt une affaire nordique, suédoise même pourrait-on dire. Mais la scène de Gothenburg a fait des émules dans la sphère métallique mondiale et les années qui suivirent l'explosion de groupes comme At The Gates, In Flames ou Dark Tranquillity ont vu apparaître des formations plus ou moins originales reprenant le même créneau. Dans la première partie de sa carrière, on pourrait dire que Night In Gales est une sorte de réponse allemande à cette invasion scandinave (à croire que Nuclear Blast cherche à cloner ses groupes) dont "Thunderbeast" est le second et dernier essai, avant que le groupe ne passe à un style plus personnel (cf. autres chroniques sur Thrashocore).

J'avais entendu beaucoup de bien sur cet album mais sa découverte a été une réelle déception. Même en le replaçant dans son contexte, c'est à dire en 1998, "Thunderbeast" n'apporte absolument rien de neuf : on a à faire ici à du death mélodique tout ce qu'il y a de plus classique avec des guitares très heavy, des riffs bien "catchy" et très facilement mémorisables, et des morceaux assez formatés (mais néanmoins parfois efficaces). La plus grande réussite de cet album concerne deux choses en fait : certaines lignes mélodiques déjà excellentes des frères Basten (et notamment les solos), mais surtout les hurlements totalement déjantés de Bjorn Goosses qui module sa voix entre beuglements sourd et aiguë, prenant parfois des intonations totalement inédites. Mais bon, à côté d'album comme "The Jester Race" ou encore "The Gallery" (respectivement d'In Flames et de Dark Tranquillity, mais est-il encore nécessaire de le préciser...) pour ne prendre que les plus emblématiques, "Thunderbeast" fait vraiment pale figure. L'album est un peu mou et peine à entraîner l'auditeur, variant trop peu les tempos et ne surprenant guère. Trop long et de qualité bien trop inégale, on alterne souvent entre titres bons et titres passables, chose qui devient vite lassant. L'album aurait vraiment gagner à être dégraissé. Et la production n'aide en rien, plate comme la mort et sans caractère. Dommage...

Toutefois, à continuer sur cette voie, le groupe aurait pu faire quelque chose de très bon, chose qu'il fera dans un autre registre avec l'excellent "Nailwork" qui sortira deux ans plus tard. Globalement moyen et pas assez prenant, "Thunderbeast" regorge cependant de très bonnes idées, de bons titres bien efficaces ("Thunderbeast", "I Am The Dungeongod") et d'un certain feeling pour composer de bons riffs qui pourrait plaire aux "die-hard" fans du style en manque de découverte. Pour les autres, vous vous ferez sûrement plus plaisir en réécoutant les grands classiques du genre.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Night In Gales
Death mélodique
1998 - Nuclear Blast Records
notes
Chroniqueur : 6.5/10
Lecteurs : (1)  9.5/10
Webzines : (5)  7.9/10

plus d'infos sur
Night In Gales
Night In Gales
Death/Thrash mélodique vintage - 1995 - Allemagne
  

écoutez
tracklist
01.   Intruder
02.   Darkzone Anthem
03.   Periphelion
04.   Crystalthorns' Call
05.   Feverfeast
06.   The Shadowchamber
07.   Thunderbeast
08.   I Am The Dungeongod
09.   Blackfleshed
10.   The Dustcrown
11.   Stormchild
12.   Heralds Of Starfall
13.   From Ebony Skies (Thunderversion)

Durée : 54 min.

line up
voir aussi
Night In Gales
Night In Gales
Ten Years Of Tragedy (MCD)

2005 - Autoproduction
  
Night In Gales
Night In Gales
Towards The Twilight

1997 - Nuclear Blast Records
  
Night In Gales
Night In Gales
Nailwork

2000 - Nuclear Blast Records
  
Night In Gales
Night In Gales
Necrodynamic

2001 - Massacre Records
  
Night In Gales
Night In Gales
The Last Sunsets

2018 - Apostasy Records
  

Essayez plutôt
Darkest Hour
Darkest Hour
The Eternal Return

2009 - Victory Records
  
The Agony Scene
The Agony Scene
The Darkest Red

2005 - Roadrunner Records
  
Windfaerer
Windfaerer
Tenebrosum

2015 - Autoproduction
  
Fatal Embrace
Fatal Embrace
Shadowsouls' Garden

1997 - Candlelight Records
  
Descending
Descending
Enter Annihilation

2008 - Massacre Records
  

Deteriorate
Rotting In Hell
Lire la chronique
Firespawn
Abominate
Lire la chronique
Overkill
The Wings Of War
Lire la chronique
Croc Noir
Mort
Lire la chronique
Monarch!
Sabbat Noir (Rééd.)
Lire la chronique
Barbarian
To No God Shall I Kneel
Lire la chronique
Flub
Flub
Lire la chronique
Griffon / Darkenhöld
Atra Musica (Split-CD)
Lire la chronique
Vircolac
Masque
Lire la chronique
This Gift Is A Curse
A Throne of Ash
Lire la chronique
Evohé
Deus Sive Natura
Lire la chronique
Dødheimsgard (DHG)
Satanic Art (Rééd.)
Lire la chronique
Possessed
Revelations Of Oblivion
Lire la chronique
Vein
Errorzone
Lire la chronique
Sargeist
Unbound
Lire la chronique
PPCM #18 - Possédé ou hors des tombes : le choix t'appartient !
Lire le podcast
Lice
Woe Betide You
Lire la chronique
Fetid
Steeping Corporeal Mess
Lire la chronique
Bewitcher
Under The Witching Cross
Lire la chronique
Nocturnus AD
Paradox
Lire la chronique
GOHRGONE pour l'album "In Oculis"
Lire l'interview
Idle Hands
Mana
Lire la chronique
Undergang / Gorephilia
Gorephilia / Undergang (Spl...
Lire la chronique
Towering
Obscuring Manifestation
Lire la chronique
Alice In Chains + Black Rebel Motorcycle Club
Lire le live report
Netherlands Deathfest IV
Lire le dossier
Peste Noire
Peste Noire - Split - Peste...
Lire la chronique
Gohrgone
In Oculis
Lire la chronique
K.F.R.
L'Enfer à sa source
Lire la chronique
Swarm
Division & Disharmony
Lire la chronique