chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
56 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Necrovation - Breed Deadness Blood

Chronique

Necrovation Breed Deadness Blood
Non, ce n'est pas le black album de Metallica et si, il y a bien un dessin derrière cet amas obscur. On dirait la pochette d'une vieille demo tape d'ailleurs. De quoi retrancrire exactement l'état d'esprit des Suédois de Necrovation, résolument tournés vers le début de la dernière décennie. Old-school to the bone!

Breed Deadness Blood est le premier full-length de cette formation invoquée en 2003 avec pour unique but de rendre hommage au vieux death metal suédois, le vrai, avant que la scène mélodique de Göteborg ne vienne saloper la réputation de tout un pays. Et quoi de mieux que Blood Harvest comme support, d'autant que le label appartient au guitariste live des Scandinaves?

On pense donc bien sûr à Nihilist ainsi qu'à tous ces groupes qui s'inscrivent dans la démarche de Necrovation, à savoir Kaamos, Verminous, Repugnant et consorts. Il n'y a celà dit pas que la Suède et Incantation viendra inévitablement à l'esprit à l'écoute des nombreux riffs ténébreux et blasphématoires, archétypes du death metal. Dark, Breed Deadness Blood l'est assurément, l'ambiance crasseuse d'antant étant parfaitement retrancrite non seulement par la musique en elle-même mais aussi par la production brute et malpropre. Le rythme varie du lent (miam ce break doomy sur "Putrid Evocation"!) au rapide avec même quelques blast-beats (peu véloces celà dit, cf. "Dark Reverie", "Recessed In Frailty", "Seal The Gates", "Crush Imp Widower"), en passant par du mid-tempo headbangant à souhait. Ne vous y trompez pas, l'opus est quand même dans l'ensemble bien rapide (on est loin d'un death mid-tempo mou du zizi) avec tout plein d'accélérations jouissives et entraînantes. Breed Deadness Blood n'est en effet pas qu'entouré d'une aura funèbre que quelques leads sinistres viennent de temps en temps accentuer, l'opus bénéficie aussi d'un groove excellent qui le rend diablement efficace. Et ce notamment par l'intermédiaire d'une basse très présente. Quant au côté limite bordélique de Necrovation, il se trouve renforcé par de nombreux soli chaotiques et torturés.

Venons-en au dernier point, le chant. Difficile au début de s'habituer à cette voix gutturale légèrement pitch-shiftée avec un effet d'écho dérangeant. Puis on se rend compte que tout ça rajoute un peu plus à l'atmosphère evil et old-school. Et puis on reste loin des atrocités du goregrind! Un vrai point négatif par contre, le chanteur a tendance à répéter les mêmes schémas. Ce qu'on pourra reprocher également à tout l'album. Necrovation, malgré des riffs jouissifs dans la plus pure tradition death metal, un groove efficace et une ambiance des plus fuligineuses, a en effet tendance à tourner un peu en rond, un reproche souvent fait au death old-school de manière générale de toute façon.

Groupe éminément sympathique, Necrovation sort là un album qui incarne parfaitement le death metal dans sa définition la plus lugubre. On aimerait dès lors entendre plus souvent ce type de death rétro mais bien sauvage. Il manque cependant ce petit quelque chose qui ferait décoller la note, Breed Deadness Blood étant un peu trop répétitif et pauvre en passages réellement géniaux. Je ne saurais toutefois que trop conseiller aux amateurs de vieux son cradingue cet opus, hommage sincère et convaincant à une scène un peu oubliée.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

3 COMMENTAIRE(S)

gulo gulo citer
gulo gulo
19/02/2018 10:03
note: 7/10
L'espace d'un instant, en voyant un commentaire, j'ai cru que la suite arrivait enfin...
AxGxB citer
AxGxB
19/02/2018 09:17
note: 8.5/10
Raaah, ce disque mérite quand même un peu plus qu'un 7,5. Grosse intensité et sacré putains de riffs tout du long. L'un des meilleurs albums de Death old school suédois sorti depuis le début des années 2000.
Häxan citer
Häxan
08/01/2009 10:27
la chro m'a mis l'eau à la bouche, l'extrait m'a convaincu. Ca sent le vieux death originel, celui qui degageait cette sauvagerie qui a largement disparue sur les prod brutales actuelles (qui ont d'autres qualités). J'adhère, j'adôre, j'achète !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Necrovation
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs : (2)  7.75/10
Webzines : (6)  7.78/10

plus d'infos sur
Necrovation
Necrovation
Death Metal - 2003 - Suède
  

tracklist
01.   Dead Faith's Purulence
02.   Breed Deadness Blood
03.   Dark Reverie
04.   Putrid Evocation
05.   Recessed In Frailty
06.   Seal The Gates
07.   Crush Imp Widower
08.   Death Salvation
09.   Divinity Obscure

Durée : 37'45

line up
parution
19 Février 2008

voir aussi
Necrovation
Necrovation
Gloria Mortus (EP)

2010 - Blood Harvest Records
  
Necrovation
Necrovation
Necrovation

2012 - Agonia Records
  

Essayez aussi
Sepulcher
Sepulcher
Mausoleum Tapestry

2015 - Edged Circle Productions
  
Corpus Mortale
Corpus Mortale
Fleshcraft

2013 - Deepsend Records
  
Burial
Burial
Relinquished Souls

1993 - West Virginia Records
  
Graven Maul
Graven Maul
Crushed Skull Moon (EP)

2018 - Redefining Darkness Records
  
Kalopsia
Kalopsia
Angelplague

2017 - Horror Pain Gore Death Productions
  

Abysmal Torment
The Misanthrope
Lire la chronique
Dalkhu
Lamentation and Ardent Fire
Lire la chronique
KEN Mode
Loved
Lire la chronique
Mara
Thursian Flame
Lire la chronique
Cardiac Arrest + Deadfuck + Pulsating Cerebral Slime
Lire le live report
Nahtrunar
Mysterium Tremendum
Lire la chronique
Hyperdontia
Nexus Of Teeth
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 18 - Le Livre des Mauvaises Décisions
Lire le podcast
S.U.T.U.R.E.
Sacrificed Universe. Tormen...
Lire la chronique
Anachronism
Orogeny
Lire la chronique
Vetrarnott
Scion (EP)
Lire la chronique
Kill-Town Death Fest 2018 / The Resurrection Edition
Lire le dossier
Au-Dessus
Au-Dessus (Rééd.)
Lire la chronique
Slave Hands
World Rid of All Living
Lire la chronique
French Black Metal : Les illuminés
Lire le podcast
Dauþuz
Des Zwerges Fluch (EP)
Lire la chronique
A Portrait of Flesh and Blood
Gallery of Sorrow
Lire la chronique
MoM hors-série - Metal et sport partie 2
Lire le podcast
Krisiun
Scourge Of The Enthroned
Lire la chronique
Derdian
DNA
Lire la chronique
Kroda
Selbstwelt
Lire la chronique
Hyrgal pour la réédition de l'album "Serpentine"
Lire l'interview
Ultra-Violence
Operation Misdirection
Lire la chronique
Caedes Cruenta / Cult Of Eibon
The Wizard of Yaddith / The...
Lire la chronique
Mare
Ebony Tower
Lire la chronique
Thou
Magus
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 17 - Entretien avec un Bourreau.
Lire le podcast
Riot V
Armor Of Light
Lire la chronique
Curse Upon A Prayer
The Three Woes (EP)
Lire la chronique
Ritual Death / Aosoth
Ritual Death / Aosoth (Spli...
Lire la chronique